- Hameau de la ferme

Les Hameaux de la Ferme


Conçus par Michel Rheins, les "Hameaux à la ferme" (HdF) constituent l'une des applications de son concept "3T" (une Terre, un Toit, un Travail) recommandé par le Pape François afin d'éradiquer à l'échelle mondiale : la misère, la pauvreté, la famine... qui génèrent le chaos, les conflits et la guerre. Le Pape François a déclaré ce concept "projet sacré" pour le monde.


Les HdF qui s'inscrivent tout naturellement dans le concept 3T ont un double objectif :


1- Venir en aide aux agriculteurs en leur permettant de donner en location les bâtiments inoccupés de leur ferme auxquelles s'ajouteront des constructions légères, genre HLL ou assimilés : chalets, yourtes, tipis, mobilhomes, huttes en terre, dômes, zômes, etc... (voir article à www.passerelleco.info/article.php?id_article=1764 ) à installer sur les terres attenantes au corps de ferme, en respectant la législation d'urbanisme en vigueur. (la législation autorise le camping naturel à la ferme pour 20 tentes hors camping déclaré). Les HdF seraient une extension de ce droit mais dans un habitat plus solide bien que léger et durable. 


2- De permettre aux locataires de vivre dans de meilleures conditions financières en disposant d'un potager de 100m2 par personne. Cette surface leur permettant des réaliser des économies sur leur budget alimentation et de tendre vers une quasi-autosuffisance alimentaire. Les constructions, sur 2 niveaux maximum, avec des matériaux de provenance locale ou régionale, seront soumises à un cahier des charges pour garantir leur qualité écologique mais aussi le charme, l'aspect rural et la beauté naturelle des lieux. Toitures (et murs éventuellement) seront végétalisés pour compenser la surface végétale supprimée au sol sous le bâtiment.


Une charte sera établie pour assurer l'harmonie du lieu et les meilleures relations possibles entre les différents occupants. Le responsable (à désigner) du hameau sera chargé de faire respecter le cahier des charges, la charte et l'esprit de solidarité et de fraternité (cohérence de vie, animations, connexions).

Aucun bâtiment ne sera vendu. Tous les baux seront des "location meublée" (un an renouvelable) plus facile à résilier que les baux vides en cas de problème.


L'idée de base des HdF consiste, en partant d'une ferme existante, à en intensifier la vie pour en faire un hameau en profitant de toutes les infrastructures existantes vides et sous-exploitées. L'agriculteur, constituant l'âme (ou le père) de ce lieu, en restera le maitre incontournable. Toute création nouvelle de bâtiment nécessitera son autorisation et sa "bénédiction".


Il s'agira d'une communauté dans laquelle chaque locataire restera indépendant. Des échanges pourront s'établir entre tous. Ils seront même encouragés. Paradoxalement, les locataires pourront fournir à l'agriculteur les fruits et légumes de leurs jardins si ce dernier n'en produit pas. Il donnera en échange les produits de sa ferme : lait, fromage, beurre, animaux, etc. (Troc ou SEL bien connu)


Dans les petites communes, les HdF constitueront autant de "spots de vie" facteurs d'animation de l'environnement, favorisant la réouverture des écoles, commerces, artisanats, maison de la presse, cafés, hôtels, restaurants, etc.


Il sera installé au fur et à mesure, des ateliers de jardinage, de bricolage, de menuiserie, de petite mécanique, gestion de petites entreprises de travaux divers, d'entretien, de réparations...

La vie au hameau permettra - avec ou sans groupage - l'école à la maison. L'autosuffisance du couple rendue possible avec seulement un revenu professionnel. Le membre du couple dit "au foyer" pourra s'occuper d'activités bénévoles ou semi-bénévoles (peu rémunératrices ou à temps partiel) en milieu associatif, animations culturelles ou sportives, écoles, municipalités, ONG, etc.


Simulation sur 20 000 communes (sur les 36 500 de France) à raison de 4 fermes volontaires par commune = 80 000 HdF x 50 personnes/HdF ou 20 familles de 2,5 individus = 4 000 000 personnes logées, en formation ou employées...


Concept transposable en Afrique et ailleurs...


Comments