Accord de l'adjectif ou du participe passé

Il est possible de présenter simplement ce qui peut sembler ardu.

  • En orthographe, l'accord du participe passé et celui de l'adjectif attribut peuvent être étudiés simultanément, d'autant que des participes passés sont souvent employés comme adjectifs...

On reconnaitra, s'il en est besoin, le participe passé en changeant le temps de conjugaison.

Elle est venue. Elle vient. (verbe venir) Elle est jolie. Elle était jolie. (verbe être)

  • On peut également aborder l'accord après être et avoir par une démarche similaire :

Verbe être :

Nathalie est venue. Qui est venu ?

Les enfants qui ont été sages auront un gâteau. Qui a été sage ?

Il me dit qu'elle sera réparée demain. Qu'est-ce qui sera réparé ?

Auxiliaire avoir :

Voici le mécanicien qui a réparé la voiture. Quand on dit "réparé", sait-on ce qui est réparé ? Non, alors on n'accorde pas. (Il pourrait avoir réparé le moteur, les roues, ...)

Ma sœur arrive. Je l'ai aperçue. Quand on dit "aperçu", sait-on qui est aperçu ? Oui, alors on l'accorde.

Particularités :

  • les enfants que j'ai vus jouer. (= j'ai vu les enfants qui jouaient) ; les tours que j'ai vu jouer (= j'ai vu jouer des tours) ;
  • les trois heures que j'ai passé à travailler (dans "J'ai passé trois heures", "trois heures" indique la durée) ;
  • les efforts qu'il a fallu, les averses qu'il a plu (On ne peut pas dire : "Qu'est-ce qui est fallu ? Qu'est-ce qui est plu ?) ;
  • des tartes, j'en ai fait beaucoup (on décide que "en" n'est pas assez précis pour faire l'accord...).

Verbes pronominaux :

Elle s'est maquillé les cils. Quand on dit "maquillé", sait-on ce qui est maquillé ? Non, on n'accorde pas.

Elle s'est maquillée avec du mascara. Quand on dit "maquillé", sait-on qui est maquillé ? Oui, on l'accorde.

Elles se sont donné des gâteaux. Quand on dit "donné", sait-on ce qui est donné ? Non.

Elles se sont rencontrées chez une amie. Quand on dit "rencontré", sait-on qui est rencontré ? Oui.

Autres exemples :

  • Ils se sont lavés. Ils se sont lavé le visage.
  • Ils se sont battus.
  • Elle s'est préparée. Elle s'est préparé une tarte.
  • Elle s'est rendue à Paris. Elle s'est rendue insupportable. Elle s'est rendu compte qu'elle avait raison. Elle s'en est rendu compte.

Particularités :

Elle s'est fait surprendre. (pas d'accord après "fait" et "laissé" suivis d'un infinitif).

Elles se sont succédé. (On ne peut pas dire : "Qui est succédé ?")

Ils se sont plu. (On ne peut pas dire :"Qui est plu ?")

Beaucoup de participes passés peuvent s'accorder. Exemples :

  • Je fais des tartes. Les tartes sont faites par moi. Je les ai faites. (Mais : Je les ai fait cuire.)
  • Je prépare des tartes. Les tartes sont préparées par moi. Je les ai préparées.
  • Je suis venu(e). Tu es venu(e). Vous êtes venu(e)(es)(s).
  • Il s'est levé. Elle s'est levée. Ils se sont levés. Elles se sont levées.
  • Ils se sont parlé (= Chacun a parlé à l'autre.)
  • Ils se sont procuré des documents (= Ils ont procuré à eux des documents.)

Pour approfondir cette question : Accord du participe passé (Office québécois de la langue française) ; L'accord du participe passé en une seule règle

  • Travail spécifique sur les verbes se conjuguant avec l'auxiliaire être : advenir, aller, arriver, décéder, descendre*, devenir, entrer*, intervenir, monter*, mourir, naître, parvenir, partir, redescendre*, redevenir, rentrer*, ressortir*, rester, retomber, retourner*, revenir, sortir*, tomber*, venir.

* Ces verbes peuvent aussi être conjugués avec l'auxiliaire avoir : "Il a monté le son. Il a descendu la poubelle."

  • Travail sur le passif en liaison avec l'étude du complément d'objet.
  • Les verbes pronominaux peuvent faire l'objet d'observations et de relevés.

Orthographe recommandée :

Comme celui de faire (Elle s'est fait photographier.), le participe passé de laisser suivi d’un infinitif est invariable.

  • ancienne orthographe : elle s’est laissée maigrir ; je les ai laissés partir
  • nouvelle orthographe : elle s’est laissé maigrir ; je les ai laissé partir


Doit-on dire :

- Je me suis fait belle ou faite belle ?

- Elle a été fait prisonnière ou faite prisonnière ?

- Elles se sont aperçu de leur erreur ou aperçues de leur erreur ?

Merci

Je me suis faite belle. Je me suis fait teindre les cheveux.

Elle nous a fait mal. Elle s'est fait mal.

Elle s'est faite mâle. (Elle a décidé de se déguiser en lion plutôt qu'en lionne.)

Elle s'est faite malle. (Ce déguisement parait compliqué...)

Elle a été faite prisonnière, elle est faite prisonnière, elle est devenue prisonnière.

Elles se sont aperçues de leur erreur. (Dans ce cas, c'est un verbe pronominal.)

Elles les ont aperçus (ou aperçues).

Pour en savoir plus :

liste de participes passés invariables : Office québécois de la langue française

accord du participe passé (que j'ai eue, que j'ai eu à gérer) : Académie française

accord et fonctions du participe passé employé sans auxiliaire : Office québécois de la langue française

participe passé employé avec l'auxiliaire avoir : Office québécois de la langue française

participe passé avec l'auxiliaire avoir (tableau-synthèse) : Office québécois de la langue française

participe passé employé avec l'auxiliaire être : Office québécois de la langue française

participe passé avec l'auxiliaire être (tableau-synthèse) : Office québécois de la langue française

participe passé employé comme préposition : Office québécois de la langue française

participe passé sans auxiliaire (tableau-synthèse) : Office québécois de la langue française

participe passé des verbes exprimant la mesure, la quantité, la durée : Office québécois de la langue française

participe passé des verbes impersonnels : Office québécois de la langue française

participe passé dont l'objet direct est l' : Office québécois de la langue française

participe passé suivi d'un attribut du complément direct : Office québécois de la langue française

participe passé suivi d'un infinitif : Office québécois de la langue française

participe passé suivi d'un infinitif sous-entendu : Office québécois de la langue française

participe passé des verbes essentiellement pronominaux : Office québécois de la langue française

participe passé des verbes occasionnellement pronominaux : Office québécois de la langue française

participe passé d'un verbe pronominal suivi d'un infinitif, d'un adjectif ou d'un autre participe passé : Office québécois de la langue française

participe passé précédé de en : Office québécois de la langue française

participe passé précédé d'un adverbe de quantité : Office québécois de la langue française

participe passé précédé d'un nom collectif : Office québécois de la langue française

participe passé précédé d'une fraction, d'un pourcentage ou d'un nom numéral : Office québécois de la langue française

participe passé (accord) : Parler français

participe passé des verbes pronominaux (accord) : Parler français

accord du participe passé : Académie française

Exercices

Exemple d'exercice permettant aux élèves de confronter leurs connaissances.

Il est préférable, dans un premier temps, de leur dire d'attendre qu'ils soient d'accord pour relier.

En effet, ils se basent souvent sur le sens de la phrase.

  • Surtout, bien préciser : Après l'auxiliaire avoir, on n'accorde pas le participe passé avec le sujet.
  • Vous allez chercher s'il faut accorder le mot en italique (adjectif attribut ou participe passé) et vous expliquerez pourquoi.

Cette histoire est arrivé l'an dernier.

Les ouvriers qui ont été convoqué partiront en car.

En sortant, la demoiselle avait plissé les yeux à cause du soleil.

Cette nuit, plusieurs cambrioleurs ont percé les murs de la banque.

Depuis longtemps, Pierre et Sonia étaient habitué à la chaleur.

Les combattants ont lutté pendant des heures.

Les copains que j'ai invité ne sont pas pressé de repartir.

Elles auraient protesté vigoureusement si elles avaient su que des pages avaient été arraché .

Maintenant, les sorties sont autorisé le soir.

Les touristes ont préféré ce guide.

Je te félicite, la pelouse a été bien tondu .

Le crabe m'a pincé le doigt.

À quelle heure sont-elles parti ?

Toute la famille a bien profité de ces vacances.

La semaine dernière, cette leçon n'avait pas été appris .

À cause de la grève, de nombreux voyageurs ont été retardé .

Pour le carnaval, elle avait déguisé Nathalie en pirate.

Les joueurs ont beaucoup discuté .

  • Penser à faire varier les temps de conjugaison.
  • Écriture ou correction d'un texte en commun.
  • Dictée argumentée.
  • Dictée de phrases avec des mots appris ou à la disposition des élèves.
  • Correction par deux, puis par la classe, d'une dictée non préparée.

Exercices :