Accueil


"SLIOZI VOENNOPLENYKH" (Les larmes des prisonniers de TAMBOV).
Photographie de Alexandra Nieretina de Tambov, prise sur le site du camp de Rada-Tambov.


Les archives soviétiques renferment de nombreuses informations inédites à ce jour sur les quelques 32 000 Français,essentiellement des Malgré-Nous, incorporés de force dans l´armée allemande à partir d´octobre 1942, mais également sur des volontaires de la L.V.F ou de la division Charlemagne, dont les premiers éléments furent capturés devant Moscou le 7 décembre 1941.  Ces archives portent essentiellement sur le camp de Tambov (Tambow) qui eut vocation à regrouper les Français, Belges, Luxembourgeois capturés sur le front germano-soviétique  (ou récupérés suite à leur désertion ). Elles renferment également des informations sur ces oubliés de l´histoire que furent les 218 prisonniers de guerre français qui, tel Jean-Louis-Crémieux-Brilhac,le futur général de Boissieu et les futurs généraux Billotte et Branet, se retrouvèrent captifs des Soviétiques (alliés des Allemands), suite à leur évasion de Prusse orientale ou de Poméranie, entre juillet 1940 et le déclenchement de l´opération Barbarossa.  Régis BATY, Docteur en histoire contemporaine a passé plus de 15 ans à étudier les archives soviétiques de la période 1939-45. Ses deux ouvrages, présentés sur le présent blog, permettent de découvrir l´univers politique et culturel dans lequel se trouvèrent plongés  nos militaires français internés en Russie, à Tambov ou ailleurs, durant la guerre. Ouvrages à commander auprès de l´auteur.

MALGRE-NOUS ZWANGSEINGEZOGENE ELSÄSSER-LOTHRINGER TAMBOW OSTFRONT 1943 1944 1945

Régis BATY, deutschsprachiger Historiker hat mehrere Studien und Bücher über das Thema der während des zweiten Weltkrieges  in der Wehrmacht oder bei der SS zwangseingezogenen Elsässer-Lothringer


Andere studierte  Themen :

Kriegsgefangenschaft in Rußland 1812-1815
Die Wolgadeutschen in der Uljanowsker Gegend (1992)
Les relations franco-hongroises 1989-1995.