Recherche des mots clés



Vos ambitions sont naturellement de placer votre site en première position des SERP, mais sur quelles requêtes ?

Avez-vous réalisé une étude de mots-clés profonde et en avez-vous tiré des enseignements réalistes ?

Nombre de candidats au référencement sont d’abord convaincus que seul le terme générique de leur activité mérite une attention de positionnement. C’est ignorer la base des bases : Google ne référence pas un site, il référence des pages. Limiter son référencement à une seule requête, tout miser sur une seule expression,  c’est passer à côté d’opportunités d’affichage en très belles positions via des requêtes à deux ou trois mots qui, bien que moins recherchées, apportent un trafic de meilleure qualité, selon le principe de la « longue traîne ».

mot clè

La recherche de mots-clés est la pierre angulaire du référencement web, le premier axe de réflexion dans l’optimisation de vos pages web pour les moteurs de recherche.   Une recherche d’expressions clés bien menée, vous ouvre les portes de l’optimisation de chacune de vos pages. Voici les quatre étapes qui, avec rigueur et jugement vont rationaliser ce travail:
  • « Brainstorm » des  mots-clés qui seront en pertinence totale avec le sujet de la page.
  • En déterminer les plus recherchés via Google Adwords
  • Veiller à ce que la concurrence sur ces mots-clés soit raisonnable.
  • Evaluer la faisabilité du positionnement via  le KEI :  Keyword Effectiveness  Index
Suite à ces étapes il, ne vous reste qu’à choisir, à rédiger avec impact et à optimiser le backend de votre page. Naturellement, ce qui suit doit être appliqué pour chacune de vos pages,   chacun de vos  articles.

Pertinence mot clé / sujet de l’article.

Naturellement, pas question de sélectionner « bricolage bois » si vous alliez composer sur la pose du carrelage, vous percevez bien qu’un internaute arrivant sur votre article fuirait la page dans la seconde qui suit son atterrissage en voyant vos conseils sur la faïence. Vous écrivez avant tout pour des lecteurs qui cherchent une information et non pour vous placer à tout prix dans les SERP de   Google. Les mots-clés sont là pour servir votre cohérence et l’intérêt de votre prose, laquelle est le meilleur gage de succès de votre page.
Vos choix doivent se porter vers les mots-clés les plus recherchés.
  • On utilisera Google adwords, le seul outil de recherche gratuit, performant en français  à l’heure à laquelle j’écris ces mots :
Il donne une idée des volumes de recherches mensuelles sur le moteur de Google.  C’est un indicateur intéressant puisque ses résultats affichent les statistiques reflétant les requêtes effectuées par les  internautes. Après le réglage des paramètres de langue et de localisation, vous testerez plusieurs mots qui vous semblent correspondre à votre sujet.
  • L’outil Google va effectivement vous suggérer des mots-clés « proches » de ceux auquels vous aviez pensé et vous donner des chiffres qui vont guider votre décision. Il faut certes une certaine expérience pour en tirer le meilleur profit, mais au final il c’est un indicateur précieux que l’on combinera avec d’autres données.
  • On évitera les mots-clés aux résultats trop élevés, ils indiquent en général une compétition difficilement à la portée d’un site récent ;
  • On évitera aussi les mots aux très faibles volumes de recherche, comment voulez-vous recevoir du trafic s’il n’y a pas de demande sur le créneau! ?
Exemple: Le mot-clé   »bricolage » affiche 823 000 recherches globales mensuelles, alors que « bricolage bois »  ne renvoie que 8100 réponses. Retenez ces deux chiffres…

Veiller à une concurrence raisonnable.

  • Reprendre les requêtes qui vous semblent accessibles et  effectuer une recherche sur Google afin d’évaluer  le nombre de sites en compétition sur ces termes.
  • Tapez  mots clés ou expression  entre guillemets afin que Google ne retienne que les titres de page les contenant . Nos exemples précédents affichent respectivement : « bricolage » : 15 300 000 résultats, tandis que « bricolage bois » n’en retient que 5680 !  l’auriez-vous deviné ? !  Il semble donc plus accessible de placer un article sur l’expression clé,  de votre blog,   sur ce créneau plutôt que sur le mot-clé générique.
  • Je profite de chaque test  pour observer les sites placés en premières positions,  PR,  âge, s’ils sont « institutionnels », annuaires ou vrais concurrents…
  • Enfin, très important, compter aussi le nombre de résultats payants figurant sur les résultats. S’il s’en affiche a pendant quatre pages… c’est que la requête convertit bien et qu’elle est très compétitive.

Le KEI :  Keyword Effectiveness  Index

Il est temps de prendre des repères avec les résultats relevés.

  • De nombreux calculs existent pour définir ce KEI, certains forts simples, d’autres plus «scientifiques ». Ils consistent tous à établir un rapport entre le nombre de pages des résultats de recherche (Search Engine Response Pages)  et le nombre de recherche mensuelles globales (RMG) fourni par  Google.ca / .fr/ .com… J’ai pour ma part trois repères.
  • Je pointe personnellement les requêtes pertinentes qui affichent entre 800 et 15 000 recherches mensuelles. (ces chiffres sont des références à moduler en fonction de la taille du site,  de son  marché  et des objectifs d’optimisation  de la page).
  • Écarter les SERP supérieurs à 200 000, … vous exposerez votre page à une très très rude concurrence.
  • Les résultats sont reportés dans un tableur afin d’en calculer les ratios SERP/RMG.
ratio définissant le KEI utilisé par le site de referencement PME
Plus ce rapport est faible, plus le positionnement de la page sera accessible. J’essaye de travailler sur des résultats ne dépassant pas un ratio de  cinq,  l’idéal se situant à 1 ou au-dessous . Nos deux exemples montrent 18.59 pour « bricolage » alors qu’avec   »bois » » on obtient 1.46 marquant une faisabilité de bon augure.
Après sélection du mot ou de l’expression, il restera  à  l’employer au mieux.

On va retrouver le mot clé ou ses dérivés dans :

  • La balise title
  • La balise description -il sera mis en gras par Google dans le snippet des SERP
  • La balise Keywords, si vous l’utilisez.
  • Le nom des fichiers images et des leurs balises Alt.
  • Le titre de la page- balise h1- (le titre reprend le texte de la balise Title).
  • Éventuellement on retrouvera ses déclinaisons dans les balises h2 et h3
  • Enfin, sa densité dans le corps du texte le fera se dégager de façon naturelle, pas de redondance lourde à la lecture.  Je maintiens un 2 % environ  sans que cela  soit  une contrainte, le débat sur la densité du mot clé est aujourd’hui dépassé , c’est le champ  sémantique du vocable, sa richesse qu’il faut exploiter.

En conclusion

Cette méthode simple  est terriblement chronophage d’autant qu’il faut la reprendre pour chaque page, chaque article.  Soyez pourtant convaincu que le temps passé sur ces recherches est du temps gagné  sur le délai de positionnement de la page.
Naturellement cette première liste de mots clés établie sera affinées au cours du processus de référencement . C’est l’analyse du trafic  via Google Analytics qui  apportera son lot d’infos et guidera les options à prendre sur le moyen terme.




Nos partenaires 

site de référencement Publiez votre promo sur rédaction article ou autopromotion de site web et faites-vous 2 backlinks pointants sur les pages que vous voulez sur les ancres de votre choix.


referencement googleLe référencement impose des compétences mutiples, dans ce contexte je travaille avec Jean Boucher. Voyez son site principal référencement Google 


google adwords

La publicité sur internet c'est simple mais cela peut être ruineux. Confier la gestion de vos campagnes à un spécialiste agréé vous garanti une optimisation des budgets alloués.

site en wordpress

Personnaliser Votre blog  WP est assez simple, mais pour les modifications du CSS adressez vous a un spécialiste WodPress.

spy du site
Le travail de webmaster/ référenceur est souvent bien harassant, heureusement, notre  psy en ligne parisienne veille sur nous.


Comments