Débutants‎ > ‎

Premières séances juste après l'initiation


Après l'initiation, la yolette. Il n'y a pas de faute d'orthographe (malgré la barre rouge qui s'affiche sur mon PC...). Une yolette est un bateau d'aviron à 4 places avec barreur.



Pour commencer à introduire un peu de vocabulaire, on dira : un bateau 4 de couple (ou pointe) avec barreur. Quid ?

En aviron, un rameur peut ramer avec 2 rames (couple), ou 1 rame (pointe). Les yolettes sont des bateaux de 4 places, plus un barreur.

Si la yolette est armée en "couple", cela signifie que chaque rameur a 2 avirons (= rame) , il y a donc 4 x 2 = 8 rames.

Si elle est armée en "pointe" alors chaque rameur n'a qu'un aviron, et pour que le bateau aille droit, il y aura 2 rameurs qui rameront à leur droite, et les deux autres à leur gauche.




Et puis, il y a le barreur. Au début, le barreur sera souvent le prof, qui regarde suer ses nouvelles brebis… Mais, nous tenons notre revanche, car rester sans bouger ou presque, assis dans un bateau à tenir la barre… Il se les pèle en hiver, malgré ses moufles, son anorak et son bonnet !!! A Redon, on commence l'année dès septembre. Les débutants sont alors plus autonomes et plus mobiles pour appréhender les baisses de température l'hiver, et faire face aux courants. Il sera cependant possible de débuter à tout moment de la saison.



Alors la première séance de yolette, avec 4 jeunes (ou moins jeunes) qui découvrent l'aviron, c'est … pas très au point. Il y a en effet, un minimum de coordination à avoir. Que les grands se rassurent, c'est comme les daltons, les grands sont très appréciés en aviron !


Bref, il faut toute la sagesse, le calme et la passion du prof, pour amener son équipage à faire quelques coups de rames. Je ne devais pas être doué au début, mais je me souviens que nous étions contents quand nous faisions 4 coups de rame sans s'arrêter !



Nouveau terme : la nage.

Je vous rassure, on ne nage pas (enfin normalement). On rame. Mais le rameur qui est en premier dans le bateau (Joe, dans le bateau des daltons ci-dessus). On l'appelle "la nage". C'est lui qui imprime la cadence (et transpire). Les autres suivent, un point c'est tout (ils peuvent râler si cela va trop vite !). "La nage" a ceci de particulier, est que dès qu'elle rate son coup de rame, qu'elle accélère ou ralenti le rythme, alors derrière c'est la panique pour se resynchroniser.

Si en plus, le pauvre "à la nage", qui est juste en face du prof (je le rappelle…), confus de cette petite désynchronisation, s'arrête un instant pour s'excuser. Là, c'est fini. On s'arrête tous, on remet tous nos rames dans le même sens. Et on repars en cadence !



Après une bonne première séance, vous me direz si vous avez pu sortir élégamment du bateau au ponton... Juste pour rire !

En effet, si comme moi, avant de m'essayer à l'aviron, vous ne faisiez pas de sport, vous allez découvrir le lendemain matin que votre corps est muni de nombreux muscles dont vous ne soupçonniez pas l'existence !!! Ne vous inquiétez pas, avec la 2nde séance, il n'y aura presque plus de courbatures. Et à la 3ème, c'est juste un souvenir…

                                         --> Avec humour, les séances suivantes...