Présentation du RBG


Qu’est ce que le RBG

Le Revenu de Base Généralisé associé à une Assurance Maladie Obligatoire ( RBG-AMO)


est une nouvelle approche stratégique

  • de la demande sociale

  • de la réduction de la pauvreté

  • du développement

  • et de la bonne gouvernance


fondée sur une protection sociale dynamique s’appuyant sur trois objectifs économiques fondamentaux

  • la réduction des prix à l’intérieur et à l’extérieur du pays

  • la disparition de la dette publique intérieure  

  • la distribution du pouvoir d’achat sur tout le territoire national


Quels sont les objectifs du RBG

Le RBG est une nouvelle vision d’un Etat moderne, démocratique et social. Il vise la modernisation de la vie économique, politique, sociale, culturelle dans un environnement marqué par le redressement éthique et moral de la société.


Quels sont les effets du RBG

On peut citer parmi les effets économiques positifs du RBG-AMO: la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), du document de stratégie pour la croissance et la réduction de la pauvreté (DSRP), l’agrandissement de la carte bancaire du pays, l’amélioration de l’efficacité de l’aide au développement, l’amélioration de la mobilité en milieu urbain et rural, l’augmentation de la productivité du travail agricole, le recensement toujours actualisé de la population, l’augmentation de la consommation et de la production, la création d’emplois, la réduction de l’évasion fiscale par la rationalisation de l’informel, la rationalisation et la réduction de la fuite des subventions, l’augmentation des revenus familiaux, la diminution des prix, la réduction drastique de la dette publique intérieure, la modernisation sociale de la société etc...


On peut citer parmi les effets socioculturels positifs :: la disparition des mendiants, des taxis clandestins, des courtiers, l’application d’un code de la ville pour lutter contre les encombrements, la réduction de l’exode rural et le retour vers la terre, le recouvrement de la dignité humaine, le retour de l’éthique et de la morale, l’assurance maladie obligatoire,  l’accès de tous les enfants à l’école, des pistes et des routes goudronnées partout dans les villes et les villages etc....


On peut citer parmi les effets politiques positifs: la cohésion sociale et la stabilité démocratique, la réduction de la corruption politique, la bonne gouvernance, le développement décentralisé et participatif, la formation d’une opinion citoyenne pour un contrôle social, politique, environnemental fondée sur l’indépendance du citoyen, le maintien de la paix civile et sociale, le renforcement de la démocratie et de la conscience d’état à travers l’émergence d’un citoyen qui croit que l’état est un bien commun à préserver , etc.....


Des effets négatifs éventuels, qui ne diminuent en rien l’intérêt du projet, pourraient être attendus: l’inflation, l’augmentation des importations, les problèmes liés au financement et à la mise en oeuvre pratique du RBG, les problèmes de contrôle des abus, la violation des critères de convergence de l’UEMOA, etc...



Mise en oeuvre du RBG

Partenariat Privé – Etat - Populations (PEP)

La mise en œuvre du RBG s’appuie sur une approche conceptionnelle et perspectiviste qui utilise des concepts économiques, financiers et commerciaux opérationnels pour ouvrir aux jeunes,  aux femmes en particulier et aux populations de manière générale des perspectives. La mise en œuvre du projet s’opère dans un cadre de partenariat entre l’Etat, le secteur privé et les populations qui participeront désormais à hauteur de 10, 20, 50, 70 ou 100% aux programmes publics dans un environnement favorisé par une bonne politique de communication dont l’objectif est l’émergence d’une opinion citoyenne. Le RBG peut être compris sous cet aspect, comme un revenu de transfert pour permettre aux populations de payer les services de santé, de formation et d’éducation, entre autres, offerts par les entreprises privées retenues dans le cadre du partenariat. Les banques financent, les entreprises privées investissent dans la réalisation des programmes publics, les populations paient les services et l’Etat contrôle, accompagne, encadre et oriente.


Financement

Les actions suivantes peuvent être mises à contribution pour financer le RBG-AMO

  • 15 à 30% de prise de parts de l’Etat dans le capital des entreprises

  • Toutes les rubriques des dépenses sociales inscrites dans les budgets et les institutions

  • L’argent de la Zakat


Un budget national de 2000 milliards de F CFA suffit pour introduire le RBG-AMO


Investissement Public

La participation annuelle des populations dans les budgets d’Investissements Publics

  • de la Santé est de 432 milliards de F CFA pour 12 millions d’habitants
  • de l’Education est de 80 milliards de F CFA pour les 2 millions d’élèves à raison de 40.000 F CFA/élève
  • des Infrastructures est de 60 milliards de F CFA pour 300.000 voitures à raison de 200.000 F CFA/voiture
  • L’Université sera financée en accordant à chaque étudiant qui le demande un « crédit d’étude » de 150.000 F CFA maximum.
  • Autres services publics payés à hauteur de 10, 20, 50, 70 ou 100% tels que (l’hydraulique villageoise, le matériel agricole, les semences, l’assainissement etc...)

N.B. Ces chiffres sont donnés à titre indicatif mais peuvent être révisés à la baisse ou à la hausse à la lumière des résultats des travaux du comité interministériel.

Comité interministériel

Un comité interministériel, dont le noyau dur est constitué des ministères de la santé, de l’éducation, des infrastructures et des finances, doit être mis en place pour chiffrer la faisabilité du projet depuis son financement budgétaire jusqu’au taux de participation des populations aux programmes publics en passant par le recensement et l’identification des bénéficiaires et l’informatisation des données.


Vote du Parlement

Le Parlement doit voter la loi qui autorise l’institution et l’application du RBG-AMO.

Communication

Une bonne politique de communication dont l’objectif est l’émergence d’une opinion citoyenne marquée par la responsabilité et la liberté crée un environnement favorable à la viabilité dans le temps et dans l’espace du projet.

Comments