Regulation des marches publics

Lobservateur :    Vendredi 4 Juin 2010

RESULTATS DE LA REGULATION DES MARCHES PUBLICS: 250 milliards d’économies dans les dépenses

Après trois ans seulement d’entrée en vigueur du Code des marchés publics, les dépenses dans le cadre des marchés publics ont été réduites et ramenées à 450 milliards FCfa en 2009, contre 700 milliards. Et les entreprises nationales ont tiré leur épingle du jeu.

En trois ans d’existence, l’Agence de régulation des marchés publics (Armp) a permis de réduire le montant des marchés de 700 milliards avant la réforme à 450 milliards FCfa en 2009, s’est réjoui, hier, son directeur général Youssoupha Sakho. C’était lors d’une séance sur les passations de marchés organisée à Saly à l’intention des parlementaires membres de la Commission des finances de l’Assemblée nationale. M. Sakho met ces améliorations sur le compte du dispositif réglementaire et institutionnel du Code des marchés publics crédité d’une note de 90 pour cent d’efficacité par la Banque mondiale.

«La réforme des marchés publics au Sénégal a permis de se doter d’un dispositif institutionnel et réglementaire sans pareil à l’échelle du continent, et constamment cité en exemple par les partenaires techniques et financiers», s’est encore félicité le directeur général de l’Armp. Selon M. Sakho qui tirait ainsi un bilan de la réforme des marchés publics et des mécanismes de contrôle, «la réorganisation du nouveau code des marchés publics a entraîné la réduction des coûts de travaux, fournitures et services et un plus grand nombre d’appels d’offres». Par ailleurs, «le taux des marchés

passés par entente directe est passé de 65 pour cent en 2006 à 8 pour cent en 2009 grâce à la réglementation du contrôle a priori exercé par la Dcmp (Direction centrale des marchés publics)», à en croire M. Sakho. Il a aussi fait noter que si les recours introduits ont augmenté de 48 pour cent entre 2008 et 2009, c’est parce que les candidats aux marchés publics ont confiance en l’organe de régulation.

D’après Youssoupha Sakho, il ressort en outre des statistiques générées sur la base des marchés hors Secret défense, que sur une enveloppe de 164 milliards de FCfa attribués en marchés publics en 2009, seulement 23 milliards sont revenus à des entreprises étrangères. De même, au chapitre des appels d’offres internationaux, 82 pour cent des marchés ont été remportés par des entreprises sénégalaises pour 36 milliards FCfa.

Appréciant les résultats de l’Armp ainsi présentés, le président de l’Assemblée nationale, Mamadou Seck a estimé que «la réforme a réaffirmé les bases d’un système de passation des marchés publics plus efficaces et plus transparent dans la réalisation des politiques de développement comme la Stratégie de croissance accélérée ou les Objectifs du millénaire pour le développement».

Comments