Citwouilles et steacks de Bouftou


Aux environs d'Astrub, d'étranges créatures ont fait surface pour attaquer les braves et courageux villageois peuplant la merveilleuse cité d'Astrub, bien que l'aventure qui va suivre soit aussi peu connue de la population Ravalienne, Sir Osamoël décide enfin de nous raconter son extraordinaire aventure !

Tout commence par une belle journée d'un mois de octolliard; Sir Lesh'l'Osamoël, vaquant à ses activités quotidiennes de boucherie sous le ciel blanc qui annonçait la neige à venir, remarqua une étrange créature à l'allure maléfique. C'était surtout hilarant nous confia-t-il, mais revenons à nos bouftous ! Amusé et horrifié ( sentiments pourtant contradictoires mais pourtant ce héros arrive à les assembler, celà prouve bien son courage et sa force mentale ! )



Armé de sa patience et de sa lame, il se lança sur l'ennemi avec rage et courage ! Les viscères volaient dans tous les sens, sa lame tranchait et retranchait tout ce qui était tranchable. Sa soif de sang allait-elle être comblée ? A voir oui ! Mais pas de la manière qu'il espérait !



" Mes pieds étaient des pattes et je sentais le bouftou mouillé " Dur à croire et pourtant les faits étaient là ! Ce brave osa était désormais un bouftou ! Il erra donc pendant des jours, des semaines en quête du remède qui lui rendrait sa forme normale. Rien de rien ... un matin, il se réveilla ( oui, oui, parfois des personnes se lévent le matin ! Encore un fait surnaturel mais qui ne sera pas étudié dans cet article ! ) la bouche pâteuse, un tofu sur la tête, il lui donna un " petit " coup de la main afin de le bouger de là et stupéfaction ! C'était bien une main qu'il avait !



C'est avec le coeur sur la main et la main sur le chope de pandapils qu'il nous délecta de ces paroles palpitantes. Son pire cauchemar venait de se terminer. Sur la route du retour il rencontra une personne portant une coiffe bien étrange, quel utilité ? Cette personne employa un étrange dialecte puis s'envola en fumée en laissant une même coiffe sur le lieu de sa disparition. Il se méfia un moment puis l'empoigna et la posa sur sa tête.



Le résultat ne se fit pas attendre ...



Un étrange puissance vint à lui, la rage lui revint et le massacre de bouftou recommença, les corps de bouftous étaient nombreux derrière lui.
Mais n'oublions pas que malgré l'irrespect des lois de S.P.B. ( société protectrice des bouftous ) nous avons les meilleurs steacks de bouftou imaginable ! Le boufsteack !

Merci à Monsieur Osamoël pour cette interview ! Et n'oubliez pas ! Ne sortez jamais sans votre Boufsteack !



 Amla pour L'Empreinte Du Craqueleur