Interview 1

Je me suis demandé qui j'aimerai présenter au plus de monde possible... Hé bien il ne m'as pas fallu longtemps pour penser à cette amie formidable qui est Marie-des-Anges. 

Retour au journal

Tuk-Teufti : Bonjour Marie

Marie-des-Anges : Bonjour Tuk. Je t’écoute...

T : On s’est connu par l’intermédiaire d’un service d’aide aux aventuriers très pratique (*) . Et très vite j’ai compris que le nom de Marie des Anges t’allait a merveille. Que peux-tu me dire sur ton nom ?

M : Quand je suis née, j’étais destiné a être une prêtresse ange. Donc ça coulait de source que l’on me prénomme comme ça.

T : D’accord, c’était le souhait de tes parents ? Je comprends… Un destin tout tracé…

M : Oui ils avaient attendu très longtemps ma venue au monde.

T : Pourtant, est-ce par ce que l’on porte un nom comme celui là que l’on est forcement bon, en actes… Où trouves tu toujours ta motivation pour aider les autres ?

M : Dans le fait que ça me semble normal d’aider un aventurier en difficulté comme on m’a aidée à mes débuts. Je crois que cela vient de l’éducation que mes parents m’ont fournie.

T : Arrive-t-il que tu sois déçue lorsque tu aides quelqu’un ? Par de mauvaises réactions par exemple ?

M : Oui, ça peut arriver de temps en temps, mais je passe très vite outre.

T : Quelle est ta réaction alors ? Tu ignores ?

M : Rien, je lui demande pourquoi il réagit comme ça et, si il trouve sa réaction normale, je passe mon chemin sans réelle rancune.

T : T’arrives-t-il de t’en prendre à des démons ? Volontairement, gratuitement ou par protection …. Qu’en est-il ?

M : Hummm, non, pas vraiment, d’ailleurs, tu peux voir que mes ailes ne sont pas très développées, malgré mon cercle de puissance 97

T : Et tu ne te fais pas agresser ?

M : Je ne fais que me défendre quand on m’agresse.

T : D’accord

M : A part pour quelques jeunes aventuriers qui ont l’insulte facile.

T : Dans ce cas, tu te permets de leur donner une petite correction ?

M : Hummm , s’il agresse, je suis plutôt pacifiste en général.

 

T : Tu ne refuses pourtant pas le combat, j’ai eu l’occasion d’êtes à tes côtés, tu sais te défendre * sourire *

M : Hihi, oui ça c’est vrai, j’aime combattre, surtout au côté de mon tendre époux.

T : Quelle est ta technique de combat préférée ?

M : Le corps à corps.

T : Quelle arme utilises-tu ?

M : Heu … Une fausse griffe de Ceangal. Mais jusqu’il y a très peu de temps, j’avais ma fidèle razielle.

T : Bien, tu m’as parlé de ton époux, et j’allais y venir * sourire *

M : hihi

T : Où as-tu rencontré Ville Valo ? Raconte-nous …

M : Humm, à l’entrée ouest d’Astrub.

T :  Tu veux bien nous faire part de ce qui a allumé la flamme ?

M : Un jour, en soirée, je passais par là pour aller à la grotte très secrète des chaffers, quand je vit un tout jeune cra se lancer sur un gros groupe de bouftous. N’écoutant que mon courage, je l’ai rejoint sans savoir qu’il n’était pas seul. Il avait un joli iop comme compagnon. Nous nous sommes parlés et sommes tout d’abord devenus compagnons d’aventure à travers le royaume. Sa gentillesse et sa fougue à me défendre me touchèrent.

 

T : Pendant combien de temps, tu te souviens ?

M : Oui, environ 3 mois. Nous avons concrétiser notre rencontre par un magnifique mariage le 25/08/636

T : L’été dernier, fabuleux !

M : Oui tout à fait. Et depuis nous n’avons jamais failli l’un à l’autre.

T : Aujourd’hui, votre couple se porte bien malgré les obstacle que nous tend à tous la vie ?

M : Oui oui, très bien, nous sommes toujours aussi complices et attentionnés l’un envers l’autre.

T : Ville doit être très demandé, cela ne te dérange pas ?

M : Non, pas du tout. Nous nous arrangeons pour avoir nos petits moments rien qu’a nous. Et puis je suis assez demandée de mon côté aussi, donc on s’arrange toujours.

T : Je change de sujet … Que conseillerais-tu aux jeunes aventuriers qui débarquent dans notre royaume ?

M : D’être poli et serviable et surtout d’écouter les conseils avisés que nos aînés peuvent nous donner. Aussi de s’entourer d’un groupe de compagnons avec lesquels ils pourront évoluer et grandir.

T : Un message plein de sagesse.

M : hihi, merci

T : En parlant de groupe, que peux-tu nous dire de ta guilde ? Et comment en es-tu arrivée là ? Combien de guildes as-tu fréquentées auparavant ?

M : Une seule avant Solar, j’étais chez Phenomena Sutra, une guilde d’aventuriers sympathiques. Puis mon tendre époux qui n’était pas trop « guilde », m’y a rejoint. Nous avons évolué et appris pas mal de choses. Puis Ville a trouver une Guildalogemme dans les entrailles d’un monstre et a créé Solar. Moi je suis restée un peu chez Phenomena, mais je me languissais de mon époux, alors je l’ai rejoint.

T : Solar, tu es satisfaite de ce groupe ? Qu’est ce qui vous démarque ?

M : Notre guilde est basée sur l’entraide et la convivialité. On aide au plus possible a l’équipement de tous les membres en cherchant les ressources ensemble, et on aide les plus jeunes d’entre nous a évoluer un peu plus rapidement.

T : Combien êtes-vous aujourd’hui ?

M : Pour l’instant 20.

T : Bien, on arrive à la fin de l’interview… Un dernier mot pour les lecteurs ?

M : J’ai été contente de notre petit tête à tête cher Tuk et je te souhaite beaucoup de lecteurs !

T : Merci à toi de nous avoir accordé de ton temps.

 (*) : Ref : Aidons nous !

Tuk-Teufti, Rédacteur en chef  de L'Empreinte Du Craqueleur