Le club‎ > ‎

L'histoire du club

Pour la petite histoire…

Le TUC aviron, ça ne date pas d’hier !!!!!

C’est en fait le second club à avoir vu le jour à Toulouse...

Parce qu’il y avait manifestement un besoin, le TUC aviron a été créé aux alentours des années 70 en tant que section d’un club Omnisports, Le Toulouse Université Club, qui existe depuis 1929. Mis en œuvre sous l’impulsion de divers intervenants proche du milieu universitaire et sportif (dont un enseignant breveté d’état, Monsieur André DANDINE), la section aviron du Toulouse Université Club a donc vu le jour.

L’objet initial était tout d’abord de permettre à des étudiants de pratiquer la discipline en respectant l’éthique universitaire et d’offrir la possibilité à ces derniers d’évoluer vers une pratique civile.

La section aviron a donc tout d’abord travaillé dans le cadre d’activité d’Education Physique et Sportive (EPS)  en collaboration avec les universités toulousaines.

Cependant, l’identification des besoins qui avait conduit ses fondateurs à créer la section Aviron du TUC s’est très rapidement avérée exacte.

En effet, peu de temps après sa création, des rameurs universitaires ont manifesté leurs souhaits de parfaire leur pratique dans le milieu fédéral. Après une longue période de collaboration avec d’autres clubs toulousains pour permettre cette pratique (prise de licence), le TUC aviron s’est finalement affilié à la FFSA en 1991 afin d’offrir ce service à ses pratiquants.

En s’appuyant initialement sur le dynamisme d’André DANDINE, de ses dirigeants et étudiants et par la suite, sur l’ensemble de ses adhérents, le club a développé progressivement toutes les activités proposées par un club, c’est à dire, le loisir, la compétition et une école d’aviron.

Il s’est dès le départ, suivant le souhait d’André DANDINE, démarqué de la majeure partie des structures d’aviron françaises en ouvrant les différentes activités proposées par le club à des personnes peu accueillies dans les clubs telles que des personnes handicapées, des personnes effectuant un travail de réinsertion suite à des soucis de toxicomanie ou bien des personnes en difficultés sociales.

Depuis peu, ces derniers aspects deviennent à la mode !!!

Tout le monde s’y met et proclame à grand renfort de PUB être super spécialiste de la question ! 
Bla ! Bla ! Bla !

Retenons juste une chose. Tant mieux pour le public qui pourra « théoriquement » maintenant pratiquer la discipline.

En 1996, André Dandine nous a quitté mais sa vision de l’aviron avait été transmise. Refusant « l’arrêt  brutal » du club, les étudiants et cadres se sont mobilisés pour faire perdurer « l’esprit de la chose ». Ce redémarrage a également marqué un nouveau tournant pour le club, celui de la professionnalisation d’une partie de son encadrement afin de pallier à l’absence cruelle d’André et afin de faciliter son développement.

En 1997, la section Aviron en collaboration avec les milieux universitaires et le TUC Omnisport baptisaient la base nautique du stade Universitaire Daniel Faucher du nom d’André Dandine.

Puis il y a eu la coupe du monde de football en 98 à Toulouse où le club a contribué aux animations mises en place pour la manifestation… En décembre 2000, le ponton en béton qui a coulé !!! Glou, Glou, Glou !

2 jours dans la flotte en plein hiver, ça vous dit !!!

Mais la où tout le monde nous voyait très mal partis, les dirigeants du club n’ont pas baissé les bras et se sont organisés pour continuer l’activité.
Nous avons sorti nos maillots de bain dernier cri et sommes allés le chercher. Comment ? On a fait un puits ! On l’a pompé comme les Shadoks et Archimède a fait le reste…

Et après 2 jours de bataille (coucou, je suis là et hop ! je replonge….), SURFACE !!!
Et boummmm ! La saison 2001 montre tout juste son bout du nez et voilà AZF qui explose !!! 
Là encore, les rameurs universitaires et les dirigeants ont refusé de baisser les bras. Malgré la désaffection du stade universitaire, la perte de locaux et de matériels utilisés pour les initiations de masse tel que le Tank à ramer, le club s’est organisé pour maintenir tant bien que mal l’activité.

Et avec tout ça, on est toujours là… Et chaque année, ça bouge !

Le TUC aviron accueille en moyenne entre 300 et 350 pratiquants réguliers. 
Des activités sont également proposées aux établissements scolaires et centres de loisirs. Outre les structures municipales, le TUC dispose également d’un CLSH. La structure propose donc tout naturellement l’activité aviron à ses jeunes.

Depuis décembre 2006, la structure du Toulouse Université Club a évolué en fédération de clubs universitaires. La structure de la section aviron a donc évolué en conséquence. Le fonctionnement omnisports est toujours d’actualité et la collaboration avec les sections et le CLSH plus que jamais de vigueur.

Le TUC, c’est un peu comme une auberge espagnole. On y trouve ce qu’on y apporte !

Alors, venez vite nous rejoindre et apporter vos idées…