11 février 2015-Dudswell-Compte-rendu de la soirée d’information Projet Harmonie

publié le 18 févr. 2015 à 12:18 par Christian Martin
par Sara Line Laroche


La compagnie Graymont – usine de Marbleton invitait, le 11 février dernier, la population de Dudswell à une soirée d’information sur l’avenir de l’usine à Marbleton et son projet Harmonie.

Près d’une cinquantaine de personnes assistaient à cette soirée et selon monsieur Alexandre Renaud, directeur environnement et santé-sécurité chez Graymont, la rencontre a permis de constater que, malgré certaines réticences, le projet suscite de bons appuis dans la population.

La présentation était divisée en trois volets : les enjeux opérationnels de l’usine de Marbleton, le projet Harmonie dans son ensemble et le comité citoyen, la fermeture de la carrière 4 dans un proche avenir.

Pour ceux qui avaient assistés à une rencontre ultérieure organisée par la MRC en janvier dernier, on y apprenait que pour pouvoir se projeter dans un avenir de plus ou moins 50 ans, l’usine de Marbleton se doit d’acquérir des terrains et d’obtenir les autorisations nécessaires pour y empiler du matériel stérile (pierre inutilisable) pour poursuivre ses travaux. En effet, le manque d’espace réduit considérablement la longévité de l’exploitation des carrières à quelques années au plus.

La Municipalité de Dudswell et la MRC du Haut-Saint-François ont accepté de modifier leur schéma d’aménagement afin de baliser ces nouvelles installations (et par le fait même toutes les installations de Graymont en ce qui a trait à l’empilement de matériel inutilisable). Mais il reste encore plusieurs intervenants du territoire, gouvernementaux pour la plupart, avant que ce projet puisse voir le jour. De deux à trois ans semblent un objectif réaliste selon monsieur Dostie, directeur général de l’usine de Marbleton.

Les réticences exprimées concernaient surtout le bruit déjà présent par le transport par camion et celui auquel on doit s’attendre si les travaux s’intensifient avec la fermeture de la carrière 4 qui est pratiquement au centre du village et la construction d’une route plus large passant à la tête du lac d’Argent. Aussi, bien sûr, les questions environnementales, en particulier en ce qui a trait à la qualité de l’eau et l’érosion des sols ont été soulevées.

Selon la direction de Graymont, toutes ces questions ont été adressées à des experts, souvent des firmes indépendantes, afin de trouver les solutions les plus viables et qui répondent bien entendu aux normes des différents ministères dont celui de l’environnement. La compagnie va souvent au-delà des normes afin d’être un citoyen corporatif exemplaire, et ceci plusieurs résidents sont venus en témoigner.

Les représentants du comité citoyen s’e sont aussi exprimés sur les propositions de projets de développement communautaire sur les terrains qui ne seront plus utilisés par la mine, les carrières 4 et 5, près du cœur villageois de Marbleton et sur la route 255 au côté du lac Miroir afin de valider le travail fait au cours des derniers mois. Il est, entre autres, question d’ajouter des sentiers pédestres qui seraient configurés pour accueillir les skieurs de fond, une relocalisation du belvédère Sonia Vachon pour lui redonner un point de vue spectaculaire, de nouvelles infrastructures qui serviraient les besoins culturels et récréatifs de la population.

À la fin de la présentation, plusieurs personnes sont restées pour continuer à échanger avec les membres de l’équipe de Graymont. Ce qui n’est pas surprenant puisqu’il s’agit d’un enjeu majeur tant sur le plan économique, environnemental et communautaire.

La très grande majorité des citoyens sont heureux de voir la volonté de Graymont de rester transparent dans le processus de développement de la compagnie et reconnaissent les efforts louables de la compagnie pour garder des rapports harmonieux avec la population locale, ce qui est tout à leur honneur en ces temps où nous avons souvent l’impression que l’appât du gain est une raison suffisante pour faire n’importe quoi.
Comments