Revue de presse

Vous trouverez ci-dessous la couverture ainsi que le sommaire des revues que vous pouvez consulter au radio-club.

Radio-Ref       http://radioref.r-e-f.org/drr-pdf/sommaire.pdf

La bande des 60 mètres à 2 doigts d'être autorisée pour les radioamateurs français !!!

Ce n'est plus qu'une question de temps. Vous me direz cela fait déjà 10 ans que la bande des 5MHz est utilisée sur une 

bonne partie du globe mais pas chez nous (en Région 1 : Royaume-Uni, Norvège, Finlande, Islande, Portugal, ... utilisent déjà le 60m depuis un moment). Oui mais là on avance à grand pas ! L'ARCEP vient de valider l’arrêté d’homologation d’une décision

permettant aux radioamateurs français d'utiliser cette bande.

Je vous avais déjà parlé dans un présédent article de l'accès à la bande des 5MHz (ici) en vous expliquant que cela 

avançait mais qu'il restait un peu de chemin à faire. Et bien voilà, le chemin a été fait.

Il ne reste plus maintenant, que l'ultime étape ; l'homologation par le ministre chargé des communications 

électroniques pour la parution au journal officiel et l'affaire sera faite, nous pourrons officiellement trafiquer sur la bande des 5MHz ! Cela risque

 d'aller assez vite maintenant.

 

Extrait de ce nouveau Texte

"Validation de l'ARCEP en date du 14/11/19

L'autorité de régulation des communications électroniques et des postes 1/9 Décision n° 2019-1412 de l’Autorité de régulation

 des communications électroniques et des postes en date du 24 septembre 2019 modifiant la décision n° 2012-1241 modifiée

 fixant les conditions d’utilisation des fréquences par les stations radioélectriques du service d’amateur ou du service d’amateur par satellite.

La présente décision a pour objet de modifier la décision n°2012-1241 modifiée de l’Autorité, conformément aux dispositions 

prévues par l’arrêté du Premier ministre en date du 14 décembre 2017 portant modification du tableau national de répartition

 des bandes de fréquences (TNRBF).

Ainsi, la présente décision prévoit la modification suivante :

 la bande 5351,5-5366,5 kHz est attribuée aux stations radioélectriques du service d’amateur en Régions 1 et 2 à titre 

secondaire avec une puissance rayonnée maximale de 15 W (PIRE)



SDRplay et SDRuno, comment ça marche ?

 

miniature installez sdruno pour sdrplay f4htz

Découvrir la technologie SDR à petit prix...

J'ai déjà réalisé dans la partie "Blog" de ce site des articles concernant le SDRplay et SDRuno. Il était donc temps de consacrer à ce matériel et sa technologie, une vraie rubrique. Voici une page consacrée à la réception SDR qui s'adresse autant aux radioamateurs, qu'aux amateurs radio. Pour tout vous dire elle s'adresse même surtout à ceux qui ont une activié de type SWL. Nous allons donc parler de réception radio définie par logiciel. Jusque là, le traitement du signal audio se faisait par double ou triple hétérodynage. Depuis quelques années sont apparus sur le marché les matériels SDR. Avec cette technologie, le signal audio est traité par logiciel. Les clé USB RTL-SDR (R820T2 + RTL2832U) sont certainement les moins coûteuses pour commencer à faire de la réception avec du matériel SDR mais les résultats sont assez moyens. Pour débuter avec un budget raisonnable, le SDRPLAY est un bon choix d'après moi.

 

Pour commencer, voici comment installer SDRuno pour SDRplay sur votre ordinateur ?

Il y quelques jours, est arrivé par la poste un SDRplay RSP2pro. Très rapidement, ce petit récepteur a trouvé sa place dans le shack radio. Ce matériel faisant appel à la technologie SDR (Soft Defined Radio ou radio logiciel en francais dans le texte) nécessite une ou des antennes adaptées aux fréquences que l'on veut écouter, un ordinateur et un logiciel pour être exploité correctement.

Si comme moi vous êtes équipé d'un "PC" sous Windows, vous trouverez sur le site officiel de l'entreprise "SDRplay", le logiciel "SDRuno". D'autre logiciels peuvent fonctionner avec le "SDRplay" mais SDRuno est certainement le logiciel le plus complet, le plus ergonomique, qui possède en plus un design de qualité, ce qui ne gâche rien, même si ce n'est pas le moins gourmand en ressources. Avec un ordinateur qui commence à dater, doté d'un processeur plus ancien qu'un bon vieux "Pentium inside" de base, il faudra vous orienter sur des logiciels comme "HDsdr" qui sont moins gourmands.

 

sdrplay poour blog f4htz

La technologie SDR révolutionne la planète radio !

 

Quoiqu'il en soit, le sujet ici, c'est l'installation de SDRuno. Quand on commence à s'intéresser à ce logiciel et au SDRplay, force est de constater qu'il y a de nombreux tutoriels mais que très peu sont en français. Que ce soit via mon Site Web, ma page facebook ou encore sur l'AIR, de nombreux OMs m'ont fait part de leur désarrois : "on ne trouve aucune information  en francais sur le web !". C'est pour répondre à cette demande que j'ai décidé de me lancer dans la production de quelques tutoriels vidéos pour vous montrer comment utiliser votre SDRplay.

Voici donc pour le moment mon premier tuto vidéo sur le sujet. Il vous montre comment installer SDRuno sur votre ordinateur (ici, un vieux PC avec Windows 7). Sur un ordinateur récent c'est très facile d'installer ce logiciel après l'avoir télécharger gratuitement depuis le site officiel "SDRplay". Sur un vieux PC, cela peu de temps à autres coincer légèrement au moment d'installer les drivers de ports USB. Si cela vous arrive, ne désespérez pas, insistez et vous verrez au bout du compte, vous pourrez utiliser SDRuno avec votre SDRplay.


Bon visionnage...

Ce matériel et ce logiciel sont un très bon compromis pour vous mettre à l'écoute des ondes radio ou découvrir la technologie SDR pour un budget raisonable. Ils intéresseront aussi bien les radioamateurs que les amateurs radio ou encore les SWLs (écouteurs).
Pour plus d'informations sur l'écoute des fréquences radio, rendez-vous sur cette page.

 

Installer un câble virtuel pour SDRuno...

 

miniature SDRplay RSP2 sdruno vb audio cable

Comment installer un "Virtual Audio Cable" pour décoder les digimodes depuis SDRuno ?

Après avoir vu comment installer SDRuno pour SDRplay sur votre ordinateur, voici la marche à suivre pour installer un câble virtuel pour SDRuno. Réceptionner des QSOs en phonie, c'est bien mais pouvoir décoder les images SSTV par exemple, c'est bien aussi.

 

 

Mais un câble virtuel audio (ou Virtual Audio Cable), ça sert à quoi ? 

Pour les radioamateurs et amateurs radio, cela sert essentiellement à décoder les modes digitaux comme la SSTV, le FT8, le PSK31... Ce câble permet de faire la liaison entre votre logiciel SDR (ici SDRuno) et vos logiciels de décodage (MMSSTV, WSJT-X, etc...).
Quand on utilise un tranceiver ou un recépteur radio, les choses sont différentes. Le système de réception est extérieur au PC. On le raccorde au PC via une interface et un câble USB. On peut alors décoder ce qui est envoyé à l'ordinateur via ce câble avec nos logiciels habituels.
Avec SDRuno, le récepteur est sur l'ordianteur. Il s'agit d'un radio logiciel. Nous remplaçons donc le câble USB qui permet de mettre en relation le tranceiver et le logiciel de décodage sur l'ordinateur par un câble virtuel qui va mettre en relation le logiciel SDRuno et votre logiciel de décodage.

 

schema sdruno cable virtuel

Schéma de principe

 

Quel type de câble virtuel choisir ?

Vous allez trouver différents types de câbles virtuels à télécharger via Internet

- Virtual Audio Cable fonctionne parfaitement mais comme expliqué dans le tuto vidéo, pose des problèmes en version gratuite, il faut donc l'acheter et il vous en coûtera 25$.

- Jack Audio est conçu pour Linux. Il ne peut donc pas fonctionner avec SDRuno qui ne tourne que sous Windows pour le moment.

- VB-Audio est totalement gratuit, simple d'installation et fonctionne parfaitement avec SDRuno. C'est donc sur ce câble que s'est porté mon choix.

 

Le paramétrage

Une fois téléchargé et installé sur l'ordinateur vous n'aurez plus qu'à paramétrer SDRuno, vos logiciel de décodage et le câble audio dans vos paramètres de son pour pouvoir vous mettre à décoder tout ce que vous aurez envie de décoder. Je ne détaille pas ici puisque tout est bien expliqué dans le tutoriel vidéo. Un exemple est fourni pour utiliser SDRuno avec Le logiciel MMSSTV.

Alors bon visionnage et bonne installation à vous...

 

Utiliser SDRuno sur les bandes HF radioamateur...

 

SDRplay RSP2 Screenshot ecoutes bandes hf radioamateur

Comment régler SDRuno pour écouter les bandes HF radioamateur ?

Suite à bon nombre de questions qui sont remontées concernant les réglages à mettre en œuvre sur SDRuno pour écouter... voici un tuto qui donne les réglages de bases pour écouter les bandes HF radioamateur. Ensuite ce sera à vous de vous faire votre propre expérience afin d'optimiser l'utilisation de votre installation.

 

Pourquoi juste les bandes radioamateur HF ? 

Il y a tellement de choses différentes à écouter avec SDRuno qu'il est impossible de tout aborder sur un tutoriel vidéo de moins de 10 minutes. Pour cette raison j'ai décider ici de vous montrer comment écouter les bandes radioamateur HF (de 0MHz à 30MHz).

 

ecoute bandes hf

Configuration de base

 

J'ai volontairement utilisé une configuration matérielle minimum pour réaliser ce tutoriel. Pas de filtres de bandes, pas de préampli de réception et un ordinateur pas très puissant.

 

Configuration

- Antennes : Une W3DZZ (40/80m) et une TH3 de chez Hygain (10/15/20m)
- Un SDRplay RSP2pro
- Le logiciel SDRuno
- PC portable
.

Bon visionnage et bonne écoute à vous...

Maintenant vous savez où vous pouvez trouver les copains radioamateurs entre 0 et 30MHz et en plus vous connaissez les réglages de bases à mettre en œuvre sur SDRuno pour les écouter. Je vous laisse le plaisir de découvrir par vous même comment aller encore plus loin dans le paramétrage de ce logiciel, il y en a encore beaucoup. Je vous invite également à vous pencher un peu sur l'intégration de préamplis de reception et de filtres de bandes......


La corporation radioamateur française semble se réveiller d'un long sommeil ...

statistiques 2019 radioamateurUne évolution de la population en augmentation

J'ai déjà réalisé sur ce blog quelques articles concernant de près ou de loin, l'évolution de l'activité radioamateur en France.

Pour exemple :

Il devient urgent que la corporation radioamateur française réagisse !
- 3 Classes de licences radioamateurs en France, c'est possible !
- Augmentation de la population radioamateur en Angleterre !

Et pour la première fois depuis 1998, le sens de l'histoire semble s'être modifié ?

Actuellement, sur les réseaux sociaux et dans les discussions entre passionés de radio, sont véhiculées toutes sortes d'idées dont bon nombre ne sont plus d'actualité si tenté qu'elles ne l'aient été un jour. J'ai donc décidé d'écrire à nouveau un article basé sur des données officielles à jour, pour nous permettre à tous d'y voir un peu plus clair. Si l'on ne reste pas figé dans le passé et que l'on regarde les chiffres de ces dernières années, il semble que les choses soient en train de changer.

Prenons tout d'abord l'évolution du nombre de radioamateurs actifs en France. Les chiffres sont fournis par l'ANFR (agence nationnale des fréquences) créée en 1997.

 

stats anfr 2019

Evolution du nombre de radioamateurs en France

 

En 2019, le nombre de radioamateurs licenciés est de 13609, soit une augmentation de 4,8% par rapport à 2018, cela représente 483 licences radioamateurs de supplémentaire sur cette année 2019.
Depuis 1998, nous n'avions pas connu un telle évolution puisque chaque année, nous perdions environ 200 licenciés. La licence classe 3 (F0), supprimée depuis 2012, faisait gagner environ 150 nouveaux licenciés par an à l’époque où elle existait. Elle permettait donc à elle seule, de pratiquement stabiliser le nombre de radioamateurs. A tout ceux qui disent que cette licence "F0" n'a rien empêché, les chiffres sont là pour montrer qu'ils se trompent. Dès qu'elle a été supprimée la perte inexorable de 200 licenciés annuelle a recommencé.
Il nous faut environ 200 nouveaux licenciés par an pour ne plus voir baisser le nombre de radioamateurs en France. Avec cette augmentation de 483 nouveaux licenciés, non seulement notre population n'a pas baissé, mais elle a augmenté significatievement. Alors je vous vois venir petits "grigous". Je sais ce que vous allez me dire. 2019 a été l'année de la suppression de la taxe radioamateur et du coup, bon nombre de radioamateurs qui ne payaient plus leur taxe, donc qui étaient sortis des statistiques, en ont profité pour récupérer leurs indicatifs et donc ces résultats sont faussés.

Dans un premier temps, je serai tenté de vous répondre que le plus important c'est que le nombre de radioamateurs reparte à la hausse, et cela, que ce soit avec de nouveaux licenciés ou avec d'anciens qui décident d'activer à nouveau leur station. J'en convient, c'est un peu léger et puisque cet article est là pour parler des faits, en s'appuyant sur des chiffres officiels, allons-y...

Toujours celon l'ANFR, il y a eu 197 candidats reçus à l’examen en 2019. Pour mémoire, c'était 150 en 2018, 137 en 2017 et 110 en 2016. Nous pouvons donc dire qu'en 2019, pour la première fois il y a eu un nombre suffisant de licences obtenues pour que la population radioamateur se stabilise. C'est la bonne nouvelle puisque cela n'était pas arrivé depuis 1998 !

Si l'on compte bien, cela signifie que 286 oppérateurs ont réclamé leurs indicatifs cette année. Ce chiffre n'est pas tout à fait juste puisqu'il comprend également les stations étrangères qui ont demandé et obtenu un indicatif français. Cela donne tout de même une idée de ce qui à permis aux chiffres de cette année d'êtres exceptionnels. Il faut donc le relativiser car je ne pense pas que nous profiterons de chiffres aussi bons l'année procchaine. La plupart des radioamateurs qui désiraient récupérer leurs indicatifs, l'on certainement fait cette année, il y aura donc moins de demandes de ce type dans les années à venir j'imagine ? Cependant si nous concervons le même nombre de nouveau licenciés, nous aurons au moins le plasirs de voir notre population se stabiliser et si il augmente, même juste un peu, nous continuerons de voir notre nombre augmenter.
Les plus grosses pertes se sont fait sentir entre 1999 et 2002 avec une perte de 500 à 800 indicatifs chaque année.

Si nous comparons avec les États-Unis, le nombre de licences de 2000 à 2019 est en progression chaque année depuis 2007, avec 761317 licenciés en 2019 soit 0,23% de la population américaine, quand ce chiffre n’est que de 0,02% en France, il y a, en proportion, aux États-Unis 11 fois plus de radioamateurs dans la population ! Est-il besoin de rappeler qu'il y a chez eux un accès à la licence à plusieurs niveaux par exemple ?

 

stats licences us 2020

Evolution du nombre de radioamateurs aux Etats Unis

 

Ici les données sont fournies par l'ARRL (American Radio Relay League). Il serait intéressant, alors qu'ils étaient au plus bas en 2006 et en 2007, après une chute constante depuis 2002, de savoir comment les américains ont fait pour que le nombre de radioamateurs augmente de façon considérable, pour finalement surpasser et de loin, le nombre de radioamateurs comptabilisés en 2000. Ce n'est certainement pas le fruit du hasard. Une politique de développement de l'activité a bien entendu été mise en place à ce moment là. Je pense que nous gagnerions à savoir ce qui a été fait à cette époque. Il y a certainement une partie des actions menées alors qui seraient transposables chez nous.

Plus prêt de chez nous, il ya l'Angleterre. Selon l'OFCOM (organisme de réglementation des télécommunications), fin août 2017, l'Angleterre compte 86062 licences radioamateurs. Il y  14 millions d'habitants de moins qu'en France et ils ont 8 fois plus de radioamateurs que nous ! Là aussi il y a un accès à la licence à plusieurs niveaux. Là aussi il y aurait des idées à prendre.

Je pourrai continuer avec la Belgique ou l'Espagne qui voient leurs populations radioamateurs en évolution constante ces dernières années... Bref vous l'avez compris, nous faisons figure de mauvais élèves, comme l'allemagne d'ailleurs qui perd 1500 OMs sur ces 3 dernières années avec 63070 licenciés en 2019 (Il reste tout de même 5 fois plus d'OMs en allemagne que chez nous).
Certes entre la fin des années 1990 et les début des années 2000, tous les pays ont vu leur population radioamateur baisser avec l'apparition de l'informatique, d'Internet ou de la téléphonie mobile (il suffit de jeter un œil aux courbes pour le comprendre). Certain diront que ce n'était pas une grosse perte car seuls sont restés les passionnés (et ce n'est pas que faux). Cependant durant les années qui suivirent, certains pays ont su trouver les solutions pour que l'activité radioamateur reparte à la hausse alors que d'autres, dont nous faisons partie, n'ont pas su le faire. Il semble cependant que la remise en cause qui s'oppère sur la planète radioamateur en France ces dernières années commence à porter ses fruits. Il est cependant un peu tôt pour le dire. On ne peut pas se baser une une année exceptionnelle pour en tirer des conclusions. Il nous reste à attendre les chiffres de l'année prochaine pour voir si la tendance est similaire ou pas. Ce qui est certain c'est qu'aujourd'hui, on ne peut plus incriminer ni les smartphone ni l'Internet de nous empêcher d'évoluer. Si tel était le cas, les autres pays seraient dans le même cas que nous. Je rajouterai même que ces outils sont un plus pour la communauté radioamateur, mais il s'agit là d'un autre débat.

 

Changeons de paradigme

On voit très bien sur le graphique ci-dessous l'effet d'aubaine apporté par la licence "F0" quand elle était en place.

 

nombre nouveaux licencies 2019

La classe 2 devient la licence HAREC unique courant 2012

 

Au stade où nous en sommes, la mise en place rapide d'une licence Novice reconnue par la CEPT, même si ce n'est pas suffisant serait une bonne solution pour que le nombre de radioamateurs continue d'augmenter. Si nous arrivons à maintenir autour de 200 le nombre de licences "F4" obtenues chaques années, les licences novices obtenues permetraient d'augmenter la population d'environ 150 radioamateurs chaque année, si l'on s'en réfère aux chiffres réalisés par la licence "F0" en son temps. Voilà une solution simple à mettre en place maintenant et pas dans 10 ans, pour faire en sorte qu'au lieu de perdre 200 radioamateurs par an comme ces 20 dernères années, nous en gagnons 150 par an. En tout cas, pour moi, cela commence par là. C'est l'action la plus évidente et la plus rapide à mener en terme de résultats. Il y a d'autres actions à mener et d'après moi, cela commence par adopter un certain nombre d'actions qui ont fonctionné dans les autres pays.

- Essayons de mettre en place un "plan de redressement" sur 5 ans par exemple. 
- Travaillons à développer et a transmettre notre passion en milieu scolaire. Créons par exemple des radio-clubs scolaires.

- Pour leur fonctionnement, les radio-clubs auraient à gagner en s'enspirant de ce qui se fait dans les FabLabs.
- Multiplions les lieux de rencontres pour les passionnés de radio. Les radio-club bien sûr (d'ailleurs, c'est la bonne nouvelle, après une lente et régulière chute du nombre de radio-clubs en France, depuis 2016, leur nombre est en constante évolution ; 376 à l'heure actuelle) mais pas que.
- Que nos instances dirigeantes facent la promotion de l'activité aux travers de vidéos de qualités professionnelles et qu'elles mettent en place un vrai plan de communication d'envergure nationnale.
- Que l'activité radio chez les scouts soit mise en avant puisqu'elle a été remise en route en 2012.
- Soyons encore plus ouverts aux autres pour leur permettre de nous rejoindre. Amateurs radio ou néophytes de tous poils, nous nous devons de leur faciliter l'accès à la licence. Attention je n'ai pas dis qu'il s'agissait de brader la licence !
- Et surout cessons les querelles intestines pour avancer ensemble d'un même pas car notre intérêt commun est de tirer notre activité vers le haut. Nous avons tous à y gagner.


Ce ne sont que quelques pistes à explorer. Je suis certain qu'il y en a encore de nombreuses autres. Dans tous les cas, il nous faut réagir individuellement et aux seins des associations pour continuer de faire évoluer les choses. Nous n'avons pas d'autres choix.

 



Sous-pages (1) : Litérature
Ċ
Dominique Bur,
4 févr. 2019 à 05:36
Ċ
Dominique Bur,
4 févr. 2019 à 05:38
Ċ
Dominique Bur,
26 févr. 2018 à 12:21
Ċ
le rrf.pdf
(1438k)
Dominique Bur,
4 févr. 2019 à 09:58