Concours‎ > ‎

CCD décembre 2017

Malgré le temps glacial et la neige tombée en fin de semaine, nous avons décidé (F1HML et moi-même) de participer au CCD phonie de début décembre.

Rendez-vous est pris samedi en début d’après-midi pour rassembler le matériel dans les véhicules et  ensuite prendre la route vers le point haut.

Arrivée sur site en fin d’après-midi, le froid se fait vif et le jour tombe rapidement, empêchant de monter tout le « setup » prévu. 

En effet, il était envisagé de monter un mât supplémentaire équipé de 2x9 éléments F9FT dans la direction de la Grande-Bretagne.

En un peu plus d’une heure, le mât est monté et l’aérien testé : une vénérable 11 éléments FLEXA YAGI à 8m du sol. Un préampli de tête de mât (SP2000) est monté dans la ligne de transmission composée de 15m d’ECOFLEX 15 Plus. Le groupe électrogène (SPMO INEO 3000) est enfin testé : il démarre au quart de tour !

Mât monté sous la bise glaciale


Une fois rassurés sur le matériel, nous revenons vers l’agglomération nancéienne pour la soirée.

Je me lève à 6h pour arriver vers 7h au pied du mât. Lancement du groupe, connexion du coaxial, test de SWR et vérification de la puissance de sortie, installation du PC portable (équipé de Win-Test) : tout est en place pour débuter le contest dans d’excellentes conditions.

Et dès les premiers appels, les stations répondent, notamment depuis la Méditerranée, la propagation ne semble pas mauvaise.

Mais rapidement, le rythme se tasse et il faut se battre pour accrocher avec 100W les stations du Sud-Ouest ou encore la Bretagne.

En alternant RUN et SEARCH AND POUNCE, j’essaie d’accumuler les QSO et d’activer de nouveaux locators (pour les multiplicateurs). Quelques beaux succès vers l’Italie ou encore Bordeaux et même des QSO agréables à 400km vers l’Allemagne avec l’arrière de l’antenne !

L'opérateur (F4ELX) en conditions "portable"


Le QSB est profond et au-delà des 300-400km, il faut être patient, ajuster avec précision la direction de l’antenne, répéter lentement et écouter consciencieusement le correspondant. La classe B, même en étant bien dégagé, est assez sportive sans conditions favorables à la propagation.

A 11h démarre un autre contest avec l’arrivée des Britanniques (leur concours ne débute qu’à 10hTU). « Beamé » vers le 310°, je me lance dans un sprint final et cumule une série de quelques QSO à 500-600km qui font grimper la moyenne vers les 320km. Très honorable au regard des conditions du jour.


Station F6KIM/P en JN38EL


Midi et il est l’heure de démonter le matériel avec l’aide de F1HML puis de le reconditionner en vue du prochain contest !

Ce fut une belle matinée de radio animée par de nombreuses stations françaises et un trafic vers les G dynamique. Mention spéciale aux stations locales qui ont fait l’effort d’allumer le TX et de passer les points, il est toujours agréable de se sentir soutenu.

Toutefois, je réfléchis au bénéfice du préampli tête de mât, par ailleurs incontournable en UHF. Il a saturé la réception du TX en cas de signaux forts et rendu l’Ic7000 très sensible aux stations assez proches en fréquence, bien que leurs signaux fussent propres (pas d’étalement spectral excessif).

A bientôt pour la nouvelle saison THF !

 


Résultats (claimed scores): F6KIM/P depuis JN38EL opéré par F4ELX et mis en œuvre par F1HML et F4ELX

64 QSO

Moyenne kilométrique : 322km

ODX G4ODA @ 662km

 


Equipement :

TRX : Ic7000

Amplificateur : B2518G - puissance de sortie réglée à 100W

Câble coaxial : ECOFLEX 15 Plus

Préamplificateur : SP2000 (SSB Electronics)

Rotor : G450C

Software : Win-Test