23-9-2011-ONU-193e-Etat-membre

Vous voulez devenir le 193e Etat membre de l'ONU
de plein exercice en moins d'une semaine ?
Pas de problème! Mode d'emploi
.




Les présidents Siir et Obama à l'ONU, 21 septembre 2011


Les 100 Etats ayant reconnu le Soudan du Sud entre le 9 juillet et le 1er août 2011

(cliquez sur la carte pour l'agrandir)



Vous avez un territoire de plus de 620000km2 aux limites incertaines. Vous êtes le produit d'une guérilla sécessionniste (subdivisée en sous-guérillas emboîtées depuis un demi siècle), qui mêle des conflits religieux (islam/christianisme/animisme), des conflits sur la terre (agriculteurs sédentaires/éleveurs nomades), des affrontements inter-ethniques (Noirs/Blancs) et inter-tribaux (entre Dinkas, Nuers, Bari, Azandés, etc.). En un demi siècle, sans doute plus de 2,5 millions de morts, et 5 millions de déplacés ou réfugiés, dispersés dans toute la région. Vos quelques 8 à 9 millions d'habitants pratiquent une soixantaine de langues (nilo-soudanaises, nigéro-congolaises). Votre capitale (déterminée il y a très peu de temps) est une non-ville de 150 à 300000 habitants (les estimations ont été faites récemment à partir de photographies aériennes), où les administrations et les ambassades sont des conteneurs métalliques non climatisés, mais qui se louent à prix d'or. Vos 800 km de frontières nord ne sont pas fixées précisément, et on s'y dispute encore, les armes à la main, villes, villages et ressources foncières et hydrauliques, et surtout pétrolières.


En alternance avec de longues périodes de guerre ouverte, et de conflits éclatés de plus ou moins basse intensité, vous avez négocié, en vain, avec le pouvoir central pendant des années. Du fait de la situation de conflit, et du sous-investissement du pouvoir central, vous être classé au fond de la liste des pays les plus pauvres de la planète. Les problèmes alimentaires et sanitaires sont majeurs. L'analphabétisme est un des plus élevés du continent, en particulier chez les femmes. Les ONG internationales tiennent une partie de la population à bout de bras. Heureusement, on a découvert chez vous il y a quelques années, d'importantes ressources pétrolières, que se disputent, avec des stratégies qui ressortent du billard à trois bandes (ou plus), principalement les compagnies chinoises et américaines. Et votre autorité de tutelle, le pouvoir central, essaie de réintégrer la "communauté internationale", et d'éviter des sanctions américaines: elle s'est finalement résolue à vous laisser mener votre vie hors de son giron. 


Vous organisez donc en janvier 2011, avec la bénédiction des observateurs des organisations régionales et internationales, et surtout de quelques grandes puissances (et surtout des Etats-Unis, qui sont votre plus ferme soutien dans l'aventure), un référendum d'auto-détermination, qui obtient 98,83% de oui.


Vous proclamez votre indépendance le 9 juillet 2011. Venus parfois de très loin, de nombreux invités se pressent pour assister aux cérémonies, y compris le secrétaire général de l'ONU, M.Ban Ki-moon.


Vous avez tiré la carte Chance: avant même d'avoir proclamé votre indépendance, plusieurs Etats vous ont déjà reconnu (dont l'Allemagne, le Vatican, la Corée du Sud, le Soudan); mais aussi l'Union européenne, dont la diplomatie n'est pas toujours aussi réactive!


Vous tirez une deuxième carte Chance: en une semaine, une centaine de pays vous reconnaissent. Dans l'ordre les Etats-Unis sont les 4e, avec quelques heures d'avance sur la France, la Chine, la Russie, la Grande-Bretagne. Israël traîne un peu, puisque sa reconnaissance n'arrive que le lendemain, en même temps que celles du Koweït, du Bahreïn ou du Nigéria.


Vous tirez une troisième carte Chance: le jour même de votre indépendance, vous avez remis au secrétaire général de l'ONU, M.Ban Ki-moon, une demande formelle d'adhésion à l'ONU. Il l'a transmise immédiatement au Conseil de sécurité, qui vous répond positivement en quelques heures. Sans vote. Et qui redonne votre dossier à l'Assemblée générale. 5 jours après la proclamation de votre indépendance, soit le 14 juillet 2011, le président en exercice de la 65e Assemblée générale de l'ONU, le Suisse Joseph Deiss, propose un vote par acclamation. Vous êtes donc devenu, en 5 jours, le 193e Etat membre de l'ONU, de plein exercice. Néanmoins, vous devez attendre encore une douzaine de jours pour devenir le 54e Etat membre de l'Union africaine. C'est un peu long, d'accord. Mais vous entrez, dans la foulée, au FMI, à la Banque mondiale, au Commonwealth, etc. Et très bientôt à la Ligue arabe.


Vous êtes désormais la République du Soudan du Sud, capitale Juba, et vous pouvez vous occuper tranquillement de l'essentiel: le pétrole, son exploration, son exploitation et son évacuation.


Votre président, Salva Kiir Mayardit, dont tout le monde a admiré le chapeau pour l'occasion, a pris la parole devant la 66e Assemblée générale, vendredi 23 septembre 2011. Juste avant le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas. Qui est candidat, comme chacun sait, au titre de 194e Etat membre de l'ONU...



                           Les principales zones d'exploration pétrolière aux confins du Soudan et du Sud-Soudan en 2005

(source: Wikipedia.fr)



NOTES:


1/ Un des rares blogs sud-soudanais: http://paanluelwel2011.wordpress.com/


2/ Le tableau des reconnaissances internationales du Soudan du Sud, sur Wikipedia:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Reconnaissance_internationale_du_Soudan_du_Sud



Comments