Quand le cœur bat la chamade

Il fait chaud dans cette belle bastide de Saint-Rémy-de-Provence.

Normal, c’est l’été. Il fait chaud dans le cœur d’Alda, épouse parfaite et mère aimante façon chromo de luxe, qui semble s’enflammer pour Louis, son jeune invité. Il fait chaud dans le corps de Louis, épaté par tant de grâce et de bonheur et qui, du coup, en écrit un livre. Il fait chaud, mais il y a toujours quelques nuages qui menacent, les nuages de leur passé, des secrets qui éclatent et qui zèbrent le présent comme des éclairs. Et voilà des solitudes qui se télescopent, se frottent, avec élégance, bien sûr. Les mots d’Anaïs Jeanneret ont la grâce des soirées provençales élégantes dans des jardins paisibles avec piscine à débordement. Et c’est à l’intérieur des cœurs que tout déborde. Ah, on ne dira jamais assez comme les blessures de l’enfance font de bien vilaines cicatrices de l’âme ! Et surgit notre propre solitude… Un soir d’été, un soir de vacances. Seul, pas vraiment : on a un nouvel ami, un livre.

 

B.B.

 

La solitude des soirs d’été, d’Anaïs Jeanneret, éditions Albin Michel, 234 p., 19€

Source : Madame Figaro, 9 août 2013

Par Bernard Babkine avec Valérie Gans et Minh Tran Huy.

Voir aussi : anais jeanneret romanromanroman en eau troublelire roman anais jeanneret