Accueil‎ > ‎

Victimologie

Photo RL Dubuis - Belem Belle-Ile-en-Mer août 2010



Débriefing post-traumatique, soutien psychologique, à l’attention des Victimes civiles, des Secouristes, Urgentistes, Pompiers, Gendarmes, Policiers, et des  personnels militaires   contact: mailto:psy.formrld@orange.fr


-------------------------------------

L’un de vos proches a changé de comportement et vous vous inquiétez ? Vous avez besoin d’aide face à un proche radicalisé ? Vous vous interrogez sur une potentielle radicalisation ?

STOP DJIHADISME.GOUV.FR   -   AGIR CONTRE LA MENACE TERRORISTE

0800 00 56 96


Pour mieux prévenir et prendre en charge le harcèlement scolaire, le ministère de l'Éducation lance un numéro vert à quatre chiffres, le 3020

Les familles pouvaient depuis 2013 s'adresser à deux numéros verts. Le ministère a souhaité passer maintenant à un numéro à quatre chiffres, plus facile à mémoriser: le 3020, joignable de 09H00 à 18H00 du lundi au vendredi. En cas de "cyber-harcèlement".

On peut aussi s'adresser au numéro vert "net écoute" 0 800 200 000



Le 115 est le N° d’appel gratuit pour les sans-abri et les personnes en grande difficulté,

y compris pour la maltraitance des personnes âgées et des femmes battues.


NOUVEAU: le 114 devient le N° d'appel, par SMS & FAX, pour les personnes handicapées de l’ouïe et de la voix

........

NB: FORMATION EN VICTIMOLOGIE

PTSD

CAS CLINIQUE

En fin de menu déroulant (dernières pages de cette rubrique)

                              ---------------------------------------------------------------


L'UNICEF publie un rapport en septembre 2014:

120 millions de jeunes victimes de violences sexuelles dans le monde, soit 1 sur 10

En France, le délai de prescription porté de 20 à 30 ans pour les viols sur mineurs ? (Mission de consensus sur le délai de prescription applicable aux crimes sexuels commis sur les mineurs de Flavie Flament et le magistrat Jacques Calmettes -janvier 2017)

On en parle depuis mai 2014 !

28 mai 2014 - Délai de prescription des agressions sexuelles porté prochainement à :

-30 ans pour les faits aujourd'hui prescrits à 20 ans

-20 ans pour ceux aujourd'hui prescrits par 10 ans

Le Sénat a tenu compte de ces allongements pour permettre aux victimes de porter plainte quand elles ont été frappées d'amnésie dissociative post-traumatique

15 juin : Journée mondiale de lutte contre la maltraitance des personnes âgées


Aujourd’hui, la société occidentale s’inquiète des abus adressés aux personnes âgées. L’intérêt pour cette problématique en Europe croît depuis une quinzaine d’années.
La journée a pour but de sensibiliser l'opinion publique sur un phénomène inacceptable et tabou dans notre société, un fléau qu'il faut ensemble condamner, la maltraitance des personnes âgées.

Les victimes
Selon l'Alma (association d'écoute aux victimes), les personnes les plus fragiles, en majorité des femmes (75%), plutôt âgées (en moyenne 79 ans) vulnérables, incapables de se défendre ou de réagir sont des victimes désignées (elles sont souvent dépendantes).

Les maltraitants
Même s'il est difficile de distinguer clairement les divers aspects de la maltraitance, physiques, psychologiques ou financiers, les petits frères des Pauvres qui accompagnent près de 8000 personnes dans l'Hexagone, se préoccupent particulièrement des maltraitances financières, car bien des actes de malveillance et des violences physiques sont motivés par des intérêts matériels. Ils sont souvent d'origine familiale et proviennent aussi de l'entourage non familial de la personne à domicile ou en institution (le voisinage, les personnels soignants, les démarcheurs…). Ces malveillances financières sont souvent des actes à la limite de la légalité, discrets et invisibles, qui passent parfois inaperçus aux yeux des victimes âgées elles mêmes qui peuvent ne pas être en pleine possession de tous leurs moyens.

Dans les établissements d'accueil des personnes âgées, les maltraitances sont souvent la conséquence d'un manque de personnel et de moyens. Cette situation est inadmissible de la part de lieux de vie où les personnes doivent évoluer dans un environnement professionnel, apportant soins, sérénité et protection. Des maltraitances civiques (atteinte aux droits des personnes) sont également constatées dans les établissements




L'association AVEP  http://www.avep-asso.org/association

L’association a pour but d’aider l’ensemble des personnes et leurs familles, victimes d’une embolie pulmonaire et d'AVC, ayant entrainé la mort ou des séquelles graves voire irréversibles, provoquée par les maladies thrombotiques de l’hémostase et/ou la contraception orale.

 

22 Février 2012: JOURNÉE EUROPÉENNE DES VICTIMES

www.pre-plainte-en-ligne.gouv.fr

Plateforme téléphonique en tapant 08 puis les touches VICTIMES

08VICTIMES (08 842 846 37)

Les associations de victimes se sont invitées dans la campagne présidentielle à l'occasion d'une journée européenne qui doit sensibiliser l'opinion et attirer l'attention sur leurs revendications, comme la création d'un haut commissariat aux victimes

........


Le harcèlement sexuel est défini par la nouvelle LOI (6 août 2012) comme le fait d’imposer à une personne, de façon répétée, des propos ou ou comportements à connotation sexuelle qui soit portent atteinte à sa dignité en raison de leur caractère dégradant ou humiliant, soit créent à son encontre une situation intimidante, hostile ou offensante. Par ailleurs, est assimilé au harcèlement sexuel le fait, même non répété, d’user de toute forme de pression grave dans le but réel ou apparent d’obtenir un acte de nature sexuelle, que celui-ci soit recherché au profit de l’auteur des faits ou au profit d’un tiers. Ces faits peuvent être punis de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 euros d’amende.

Les sanctions sont plus lourdes, trois ans d’emprisonnement et 45 000 euros d’amende, en cas de circonstances aggravantes, c’est-à-dire lorsque les faits sont commis :

  • par une personne qui abuse de l’autorité que lui confèrent ses fonctions,
  • sur un mineur de moins de 15 ans,
  • sur une personne dont la particulière vulnérabilité (due à son âge, à une maladie, à une infirmité, à ne déficience physique ou psychique ou d’un état de grossesse) est apparente ou connue de l’auteur des faits,
  • sur une personne dont la particulière vulnérabilité ou dépendance résultant de la précarité de sa situation économique ou sociale est apparente ou connue de l’auteur des faits,
  • par plusieurs personnes agissant en qualité d’auteurs des faits ou de complices.

La loi crée un nouveau délit qui vise les actes discriminatoires faisant suite à un harcèlement sexuel : désormais, toute distinction opérée entre les personnes résultant du fait qu’elles ont subi ou refusé de subir des faits de harcèlement sexuel ou témoigné sur de tels faits constitue une discrimination.

Le texte renforce également la prévention, en prévoyant l’affichage des dispositions pénales sur tous les lieux de travail.

Par ailleurs, la loi alourdit les sanctions encourues pour harcèlement moral : elles passent à deux ans d’emprisonnement et 30 000 euros d’amende (contre un an d’emprisonnement et 15 000 euros d’amende précédemment).

Elle crée également un délit de transphobie (attitude agressive envers les transsexuels).


VIOLENCES CONJUGALES ET CALVAIRE DES ENFANTS

7/03/2012-La Fédération Nationale "SOLIDARITÉ FEMMES" diffuse un film sur Internet:

"La meilleure maman du monde" pour décrire l'enfer vécu par les femmes victimes de violences conjugales, et les conséquences sur les enfants (youtube.com)

 LUTTE CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES

(APPEL 39.19 & 115)


6 Décembre 2011 Journée Départementale de Formation à CONCARNEAU.Conférence-Débat avec Roland COUTANCEAU, Psychiatre, Psychanalyste, Psychocriminologue.


 22 février 2011, journée européenne pour les victimes d'infractions

"Toutes les victimes, quelle que soit la cause de leurs malheurs, ont le droit à la considération et à la solidarité.

Les catastrophes et les fléaux qui ponctuent  la vie de l’humanité nous rappellent régulièrement à nos devoirs élémentaires envers ceux et celles dont  les existences sont bouleversées

 ou anéanties.  Plus près de nous, les victimes d’actes de délinquance,  souvent traumatisées physiquement, toujours  atteintes psychologiquement, méritent elles aussi d’être aidées."

 (Inauguration INAVEM – 1986)

 


----------------------------------------------------

La Fondation Abbé-Pierre publie une lettre ouverte aux candidats à l'élection présidentielle et à leurs électeurs pour "s'engager fermement et sans faiblesse pour mettre un terme à la crise du logement". La Fondation relève que "3,6 millions de personnes, seules, fragilisées, perdues, sont victimes du mal-logement et que dix millions de personnes souffrent, de près ou de loin, de la crise du logement".

 

925 MILLIONS D’ÂMES SOUFFRENT DE MALNUTRITION DANS LE MONDE

la mortalité  a augmenté de 20%

5 Février 2010 : JOURNÉE MONDIALE DE PRÉVENTION CONTRE LE SUICIDE

10 décembre 2008 : 60ème ANNIVERSAIRE DES DROITS DE L’HOMME

15 juin 2009 : JOURNÉE MONDIALE CONTRE LA MALTRAITANCE DES PERSONNES ÂGÉES

20ème ANNIVERSAIRE DE LA CONVENTION INTERNATIONALE DES DROITS DE L’ENFANT

19 août 2009 : JOURNÉE MONDIALE HUMANITAIRE


Les travailleurs humanitaires sont confrontés à une nouvelle réalité de terrain, la violence. Devenues des cibles dans certains pays, les ONG s'interrogent même sur la poursuite de leur action.

La récente vague d'enlèvements de travailleurs humanitaires au Darfour a compliqué le travail des ONG actives dans cette région de l'ouest du Soudan en proie à la guerre civile. Ci-dessus distribution d'aide dans un camp de réfugiés. Photo AFP, archives.

En 2008, 963 millions de personnes souffrent de faim dans le monde contre 850 millions en 2007 (Source FAO). 820 millions d'entre elles vivent dans les pays en développement.Entre autres denrées touchées par l'augmentation des prix, le blé (le cours mondial a progressé d'environ 55% fin 2007 par rapport à 2006), le riz (hausse de près de 30% entre 2005 et 2007), les produits laitiers (les cours ont progressé de 120% entre septembre 2006 et septembre 2007, avant d’amorcer une nouvelle baisse).  
La FAO, l'organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture, appelle les dirigeants mondiaux à s’unir pour la sécurité alimentaire mondiale, la réduction de la pauvreté dans le cadre du changement climatique, et de la sécurité énergétique. Tenter de résoudre cette crise
.

En France 7 millions de personnes vivent au-dessous du seuil de pauvreté. Les familles monoparentales sont les plus touchées

http://www.acf-fr.org/     http://www.aidh.org/alimentation/4_insecure.htm

FAMINE DE LA CORNE D’AFRIQUE

Selon des sources de l’ONU et des ONG Humanitaires, la pire sècheresse depuis des décennies affecte :

- la SOMALIE (certaines parties du Pays enregistrent un taux de malnutrition de 50%, et un quart de la population est déplacée après 20 ans de guerre civile,

 -l’ETHIOPIE, le KENYA comme en Somalie, le nombre d’enfants victimes de malnutrition aiguë est estimé à 2,23 millions),

 -l’OUGANDA, le SOUDAN, DJIBOUTI, l’ERYTHREE.

Le nombre d’enfants qui risquent la mort dans la Corne de l’Afrique, si une aide urgente ne leur est pas rapidement apportée, est estimé à 720.000.

Jusqu’à 90% du bétail a été décimé dans certaines parties de la région.  (Le Télégramme du 25  Juillet 2011)

 

 

**********************

 

Vous avez été victime personnellement de (ou vous avez assisté):

-Violences et/ou harcèlements physiques, psychologiques

-Agressions de toute nature

-Accidents

-Catastrophes naturelles

-Chocs psychologiques : stress post-traumatiques (PTSD) ou syndrome stress post-traumatique (SSPT)

Il est enfin établi qu’une blessure psychologique peut s’avérer plus grave qu’une blessure physique.

 

Une hausse alarmante des violences aux personnes a été observée au cours du premier semestre 2009.

Au vu des chiffres publiés le 16/07/2009 par l'Observatoire national de la délinquance (OND), le ministre de l'Intérieur s'est alarmé d'une délinquance qui «a cessé de baisser», avec une progression des violences aux personnes, et a appelé les préfets à une «mobilisation accrue». Pour les six premiers mois de 2009, on observe, pour la première fois depuis 2002, une hausse sur un semestre par rapport à la période correspondante de 2008: après plusieurs années de baisse, cambriolages et vols avec violences ont crû «de presque 7%».

 

Public concerné :

les particuliers (les enfants, les adolescents, les personnes âgées ; mais également les femmes et les hommes harcelés, battus, violentés

les groupes,

les entreprises, leurs personnels ;

les établissements publics.

Débriefing post-traumatique à l’attention des victimes civiles et des personnels militaires (OPEX), Pompiers, Gendarmes, Policiers…

 

Objectif recherché :

Permettre aux victimes de verbaliser leur situation traumatisante, leur émotion, afin d'éviter le développement de troubles psychologiques souvent invalidants.
Les prévenir des symptômes post-traumatiques et leur offrir la possibilité d'un débriefing pour éviter les décompensations, et/ou une psychothérapie adaptée si nécessaire.
Accompagner psychologiquement et concrètement dans les démarches de demande de réparation par la Justice avec le concours des Associations de Victimes, si nécessaire, en favorisant le retour à la vie normale.

Obtenir des informations et les coordonnées des Organismes Officiels et des Associations d’aide.

 

 

INFORMATIONS :


  • Nouveau site pour l’information des victimes : www.fondsdegarantie.fr



LES PARTENAIRES DU CONTRAT DE VILLE :  AGORA JUSTICE

2,  Rue Salonique  QUIMPER   Tél : 02 98 52 08 68  L'association Agora justice intervient dans le cadre de l'aide aux victimes , ainsi que dans des missions directement mandatées par la Justice. Elle est habilitée par le Ministère de la Justice, affiliée à la Fédération Citoyens et Justice, ainsi qu'à l'Institut National d'Aide aux Victimes et de Médiation.


Aide aux victimes UNADFI: 130 rue de Clignancourt, 75018 Paris  01 44 92 35 92

L’approche de la notion de victime a évolué depuis quelques années grâce aux réflexions menées concernant les victimes de violences sexuelles, d’attentats, de prises d’otages. Les travaux menés sur "le syndrome de Stockholm" ont permis de mettre en relief la dépendance entre la victime et son agresseur, une relation identique à celle de l’adepte face à son gourou. Chaque catégorie de victime tend à relever d’une spécificité propre. La reconnaissance de la victime passe par la place qu’elle doit avoir dans la démarche pénale et dans la procédure de réparation, par la possibilité d’être écoutée afin d’exprimer son vécu et sa souffrance. La secte doit être envisagée à partir d’un point de vue qui tienne compte de la victime, à défaut de quoi la dangerosité de la secte ne peut être comprise. L’observateur ne peut rester dans une approche théorique, idéologique voire partisane. 

Permanence de Brest :  UDAF - 15, rue Gaston Planté - 29850 GOUESNOU (ZI de Kergaradec)  Téléphone : 02.98.43.47.48

Permanence de Quimper :  Cidff  -   41, rue de Kerfeuten à QUIMPER  Tél : 02 98 95 10 02 

Permanence de Vannes :  UDAF, 47, rue Ferdinand Le Dressay - 56000 Vannes  Téléphone : 02.97.54.13.21

 

-PAEJ de Cornouaille : 02 98 52 16 01   paejsud29@orange.fr

-PASAJ – Service de PARENTEL, écoute des Jeunes par téléphone, texto, mail : QUIMPER

02 98 43 10 20 ; 06 32 98 22 07

-PARENTEL  www.parentel.org. S’adresse aux parents pour faire le point sur toutes les questions à propos de leurs enfants, quel que soit leur âge. QUIMPER 02 98 43 21 21


-ADAVIP: Association d'Aide aux Victimes Pénales.  INFRACTIONS PENALES : les victimes seront mieux indemnisées par le FGTI (Fonds de garantie des victimes) Loi N° 2008-64 du 1er Juillet 08. L'Association d'Aide aux Victimes Pénales.






UN ENFANT SUR DIX EST HARCELÉ A L’ÉCOLE

L'école est le lieu de tous les apprentissages positifs et négatifs. Parmi ces derniers , le jeu du foulard, ou du pendu, est pratiqué par un élève sur dix. S'ils en connaissent parfois les risques, peu d'entre eux ont conscience de la mort comme une réalité irréversible. A l'instar des jeux vidéo, le virtuel permet de tuer et de ressusciter par une simple pression sur un bouton de la console. "On fait comme si" "C'est pas pour de vrai" "Mon copain le fait".

Ces "jeux" dangereux, forcés ou par mimétisme, sont dénoncés depuis plusieurs années, mais sont en progression et touchent les enfants de plus en plus jeunes (parfois dès l'âge de 5 ans).

Apnée, strangulation, sont des faits que les parents et les enseignants doivent connaître pour en informer les enfants. Changement de comportement, traces sur le cou, doivent alerter l'entourage familial et social

                                                                       -----------------------------------------------


Pour la première fois en 2007 "les consultations pour risque psychosocial s'inscrivent à la première place des consultations pour pathologies professionnelles en France", représentant 27% des causes de consultation, note l'Afsset dans un communiqué. Ce qui, selon elle, "confirme une tendance lourde" depuis plusieurs années. Dans 80% des cas, ces pathologies, incluant au premier chef la dépression et l'anxiété, sont imputables au travail. Le secteur des services est le plus concerné, particulièrement les domaines de la finance, de l'immobilier, du commerce, des transports, des communications, de l'éducation et de la santé.  
Pour ces problèmes psychosociaux, les femmes consultent plus que les hommes (72% contre 28%). 

                                                                    

                                                                        -------------------------------------

JUDEVI. Depuis le 02/01/08 un nouveau juge se consacre aux victimes lorsqu’elles saisissent la Justice : c’est le « Judevi » délégué aux victimes d’une infraction pour les aiguiller et les informer notamment sur les modalités pratiques permettant d’obtenir le paiement des dommages et intérêts fixés par le magistrat qu’il saisira éventuellement selon la procédure. Il pourra également saisir le juge d’application des peines, le « JAP » lorsqu’un condamné ne respecte pas l’obligation à laquelle une décision de justice l’a contraint. Toute victime peut également saisir le Judevi pour se tenir informée de l’exécution de la peine, ou de la mise en liberté, du condamné

NB : la procédure judiciaire à l’encontre d’une personne considérée comme irresponsable permet d’obtenir une reconnaissance éventuelle du trouble mental de l’agresseur assortie d’une décision sur les mesures de sûreté adaptées. La demande d’indemnisation de la victime est renvoyée devant le JUDEVI.


LES PROCEDURES D’INDEMNISATION :


-Les Tribunaux où une  Commission d’indemnisation des victimes d’infractions (CIVI), et un Juge délégué aux victimes existent dans chaque Tribunal de Grande Instance

-Le Service d’aide au recouvrement des victimes d’infractions (SARVI) dépendant du FGTI (Fonds de Garantie)

-L’INAVEM au 08 842 846 37


UN FRANÇAIS SUR QUATRE EST CONCERNE PAR LA DISCRIMINATION AU TRAVAIL (baromètre CSA janvier 2012)

Saisir la Haute Autorité (Du lundi au vendredi de 8h à 20h) : Victime de discrimination ? La HALDE est là pour vous accompagner et vous conseiller pour obtenir réparation : 08 1000 5000, et www.halde.fr

Cofinancée par la HALDE, l’enquête « Trajectoires et Origines », réalisée par l’INED et l’INSEE en 2008 auprès de 22 000 personnes résidant en France Métropolitaine, livre ses premiers résultats sur le ressenti des discriminations.Selon la synthèse publiée par l’INED, 14% des personnes âgées de 18 à 50 ans résidant en France déclarent avoir vécu des discriminations dans les cinq dernières années, quel que soit le motif cité. Ce chiffre passe à 40 % pour les immigrées ou enfants d’immigrés (...)

La HALDE publie son rapport en annuel : hausse de 21% en 2009. Les critères de discrimination :

1/-L’origine 28,5%

2/-Handicap et état de santé 18,5%

3/-Activités syndicales 6%

4/-Age 5,5%

5/-Convictions religieuses 3%

Un enfant sur dix se dit victime de violences à l'école. Neuf enfants sur dix se sentent bien à l'école, mais environ un sur dix (11,7 %) se dit harcelé, victime de violences physiques et verbales répétées, selon une étude de l'Observatoire international de la violence à l'école pour l'Unicef, publiée mardi. De fin 2009 à fin 2010, 12 326 élèves de CE2, CM1 et CM2 de 8 à 12 ans issus de 157 écoles de huit académies ont été interrogés sur le climat scolaire, la qualité des relations entre élèves et avec les enseignants, et sur leur sentiment de sécurité. (LeMonde.fr avec AFP ,  le 29 mars 2011)

 

. FEMMES : des inégalités toujours flagrantes  SOS Femmes Accueil – Contacts – N° téléphones nationaux 03.88.24.06.06

.FEMMES BATTUES : la Secrétaire d’Etat annonce un financement de 14.000€ par place et par an pour l’accueil des femmes battues.


Il n’existe pas d’associations de défense ou d’accompagnement des HOMMES BATTUS (qualification restrictive). Pourtant en France, près de 10 % des hommes seraient victimes de violences conjugales. Selon plusieurs études américaines et canadiennes, leur nombre dépasserait 800 000 dans le monde.


VIOLENCE DANS LES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES : REAGIR     http://eduscol.education.fr/D0203/guide_reagir.pdf



25 MAI 2009 : JOURNEE INTERNATIONALE DES ENFANTS DISPARUS

N° d’appel « européen », le 112

www.sosenfantsdisparus.fr


Missing Children Europe, la Fédération européenne pour enfants disparus et sexuellement exploités se joint à 21 autres ONG, actives dans le contre la disparition et l'exploitation sexuelle des enfants dans 15 pays de l'Union européenne, à l’occasion de la Journée internationale des enfants pour sensibiliser la population à tous les enfants qui ont été portés disparus.   

Dans les pays européens les statistiques concernant les enfants disparus, lorsqu’elles sont communiquées, sont dramatiques :

En Italie, la police a enregistré 1 850 enfants mineurs disparus en 2005, en Belgique, même année, 1.022 et au Royaume-Uni ce sont 846 enfants disparus pour environ 70 000 déclarations par an.

Les disparitions d’enfants augmentent chaque année : Les statistiques de l’année 2008 de SOS Enfants Disparus mettent en évidence une hausse du nombre d’appels de +6,35 % par rapport à 2007 avec 1 741 appels traités en 2008. Sur 907 dossiers ouverts, 225 concernaient des fugues, 286 les enlèvements parentaux, 83 les disparitions de majeurs, 72 les disparitions inquiétantes et 241 demandes diverses.  

La Fondation pour l’Enfance et l’INAVEM, acteurs de SOS Enfants Disparus lancent un nouveau numéro d’appel « européen », le 116000 pour « 116000 enfants disparus », avec la confiance du gouvernement  a confié la gestion du dispositif « 116 000 enfants disparus » aux acteurs de SOS Enfants Disparus, la Fondation pour l’Enfance et la Fondation Nationale d’Aide aux Victimes et de Médiation (INAVEM).  

L’objectif du nouveau dispositif téléphonique européen est d’offrir aux parents et aux familles :

        -          accueil et écoute téléphonique

        -          suivi des dossiers tout au long des procédures

        -          accompagnement dans les démarches auprès des services d’enquête et des autorités       judiciaires

        -          orientation vers les administrations et les associations spécialisée

        -          orientation vers un soutien psychologique si nécessaire.

Les écoutants et les chargés de dossiers sont des professionnels dûment formés et sensibilisés à la prise en compte des difficultés des familles et à l’évaluation de leurs besoins, savent accompagner les parents en détresse et prendre en compte, dans tous les cas, la souffrance de l’enfant. 

Le cas de l’enlèvement parental qui n’est pas un conflit conjugal comme un autre est de plus en plus fréquent. Une augmentation de 50 % des enlèvements parentaux est constatée en 2008 : Sur 907 nouveaux dossiers suivis par SOS Enfants Disparus, 286 soit près de 30 % concernent les enlèvements parentaux. Dans ce cas spécifique, il est important que la souffrance psychologique chez l’enfant soit plus largement entendue et prise en compte.

-MAL-ETRE ADOLESCENT : de plus en plus d’appels au secours sur les blogs des jeunes. Exutoire empêchant de passer à l’acte pour certains, incitation au suicide pour les autres. Ce mode d’expression renforce le constat du besoin des adolescents à être écoutés.  Un site pour s’exprimer, une écoute, des échanges écrits :Association 

SIGNALER LA MALTRAITANCE DES ENFANTS : N° Vert  0 800 05 12 34

ECOUTE ENFANTS : appeler le 119.

Des PSYCHOLOGUES nommés à plein temps dans une cinquantaine de commissariats depuis 2004 (INSUFFISANT !) pour soutenir les victimes d’agressions sexuelles avant ou après leur audition par les services de police si elles en font la demande.

Par ailleurs, le 0820 200 000   permet désormais aux parents mais également aux adolescents et aux enfants de s ’ informer des problèmes et des dangers rencontrés sur INTERNET. Assistée de deux psychologues, l ’ équipe d ’ écoutants répondra à tous types de questions liés par exemple à l ’ installation de logiciels de contrôle parental ou au blocage de sites à risques. Elle viendra aussi en aide aux parents ou aux jeunes confrontés à de graves problèmes comme la diffusion d ’ images choquantes, le harcèlement moral et sexuel, la pédophilie , et dans un autre domaine l’addiction au jeu . Le ministère de l’Intérieur, partenaire de cette opération, continue parallèlement de lutter contre la cybercriminalité. Michèle Alliot-Marie a annoncé que le nombre d ’ enquêteurs spécialisés dans ce domaine a doublé.

La ministre a en outre annoncé qu’un « délit d’usurpation d’identité » pourrait être créé pour lutter contre tous ceux qui tentent sous de faux noms de rencontrer des mineurs comme cela a été récemment le cas à La Rochelle où un homme a enlevé durant quelques jours une adolescente finalement libérée par les gendarmes. « Internet n’est ni Dieu, ni Diable », a remarqué de son côté Eric Besson, le secrétaire d ’ Etat chargé de l ’ économie numérique. « Ne parlons pas à nos enfants d ’ apocalypse mais expliquons - leur les risques de cet instrument qui dans le même temps permet de les émanciper et de les faire progresser ». (www.e-enfance.org)


MALTRAITANCE DES PERONNES AGEES :   « 3977 ALMA, j’écoute ».

-Un sondage TNS SOFRES des 23 et 24 avril 2009 pour la Fédération Hospitalière de France (FHF) révèle qu’une majorité(52%) a une image négative des maisons de retraite :

97% jugent excessive la prise en charge financière ;

88% déplorent l’insuffisance des capacités d’accueil ;

40% 40% constatent, ou ont des soupçons, de maltraitance. Ces établissements ne sont hélas pas le seul lieu de maltraitance !

45% pensent que la prise en charge par la solidarité nationale doit être fonction des ressources de la personne âgée, alors que 19% se prononcent en faveur de la solidarité nationale pour tous.

Le Télégramme du 5 juin 2010 : « La lutte contre les maltraitances dans les maisons de retraite s'intensifie en France, où près de 155 établissements restent menacés de fermeture. Un projet de loi est en préparation.  270 petits établissements ont été considérés comme «irréguliers», c'est-à-dire accueillant des personnes dépendantes sans être médicalisés, ce qui est interdit. Il s'agit essentiellement de très petites structures. » La maltraitance passive à prendre en compte : «L'indifférence et l'infantilisation sont des formes de maltraitance passive tout aussi condamnables que les violences physiques», a estimé le ministre du Travail Éric Woerth, lors de la conférence de presse avec Nora Berra Secrétaire d’Etat aux Aïnés. »

>> Un numéro d'urgence, le 3977




INTERNET  -VICTIMES D’ESCROQUERIES, ABUS DE CONFIANCE :  plus de 37% des sites commerciaux ne respectent pas la législation (DGCCRF : répression des fraudes). La DGCCRF édite des documents pratiques et utiles (dépliants et fiches réflexes) à destination des consommateurs.

Arnaques. « Le net, miroir aux alouettes » titre Le Télégramme le 5 Mai 2009. « L'an dernier, plus de 8.000 plaintes ont été déposées auprès de la police par des internautes escroqués. Dans leur grande majorité, les escrocs agissent à partir de l'Afrique de l'Ouest où cette activité est devenue une véritable source de revenus pour certains. »

Depuis Janvier 2009, le ministère de l’Intérieur a ouvert sur le NET un portail dédié à la lutte contre les escroqueries, fraudes, arnaques (dites  à la nigérienne »), tentatives de phishing pour récupérer les coordonnées bancaires, etcwww.internet-signalement.gouv.fr et un N° de téléphone : 0 811 02 02 17

DANGER DES RÉSEAUX SOCIAUX EN LIGNE (type Facebook).On a le droit de dire et de montrer un peu n’importe quoi aujourd’hui, mais…qu’en sera-t-il plus tard ? qu’en aura-t-on fait ? La CNIL met en garde contre le « traçage dans le temps », non seulement via Internet, mais également via les téléphones portables et les cartes bancaires.

Protection des INTERNAUTES: la Gendarmerie veille au grain et surveille les pervers. L’Etat et les fournisseurs d’accord pour bloquer l’accès aux sites illégaux souvent installés à l’Etranger. Dans le même temps une nouvelle Loi est en chantier pour dissuader les pirates du TÉLÉCHARGEMENT.

SECTES  La mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (MIVILUDES) s’inquiète du regain d’activités de ces groupes et du risque de suicides collectifs

TÉLÉRÉALITÉ : qui trompe qui et comment se récupère-t-on ? Les révélations du Canard Enchaîné depuis quelques semaines (avril-mai 2008)



PERSONNES DISPARUES : des associations de bénévoles mènent l’enquête ( http://www.arpd-idf.org/). En Bretagne : 06 32 78 29 25 . VOIR notre page « APPEL A TEMOINS; PERSONNES DISPARUES » sur ce site.

Kidnapping. Les Français s'exposent le plus (Le Télégramme du 21 octobre 2009)

Les Français sont, en valeur absolue, les plus kidnappés dans le monde.

Le risque d'enlèvement a plus que triplé en dix ans, selon une étude du leader mondial de l'assurance kidnapping et rançon, Hiscox. «Les Chinois sont les plus kidnappés car c'est la population la plus importante et qu'ils vivent beaucoup à l'étranger». Les Français arrivent en deuxième position car ils accumulent trois facteurs: beaucoup d'entreprises installées à l'étranger avec de nombreux expatriés, beaucoup d'humanitaires dans des zones de conflits. «Ils auraient tendance à être un peu trop courageux ou candide».


EN QUINZE ANS, LE NOMBRE DE MOUVEMENTS SECTAIRES A TRIPLE, passant de 200 à près de 600. Elles profitent de certaines thérapies, de séances de coaching ou de stages de formation pour enrôler de nouveaux adeptes. (LE Télégramme 20 mai 2009).



LA LOI DE 2005 SUR L’EGALITE DES CHANCES reconnaît explicitement la notion de handicap psychique chez les Travailleurs handicapés :  http://www.filrouge.info/



L’Association pour la défense des Familles et de l’Individu Victimes de sectes, lADFI : Tél. : 02 98 52 33 00

 

INAVEM : Fédération nationale d’aide aux victimes et de médiation :  www.inavem.org


La FEDERATION NATIONALE DES ACCIDENTES DE LA VIE ET DES HANDICAPES de Bretagne Sud : 02 98 65 13 49 & 02 98 95 06 66 déclare que « 55% des accidents mortels dont sont victimes les salariés sont des accidents de la route. LE Télégramme du 11/10/08 »


CIVI ; SARVILa Ministre de la Justice affiche sa volonté d’aider les Victimes à recouvrer les indemnités allouées sur décisions judiciaires.

 


RÉTENTION DE SURETÉ : évolution ou inflexion de la justice pénale ? Vie-publique.fr 

La publication de la loi du 25 février 2008 relative à la rétention de sûreté et à la déclaration d’irresponsabilité pénale pour cause de trouble mental marque une nouvelle évolution de la politique publique en matière de justice pénale.

Vie-publique vous permet de prendre connaissance des nouvelles dispositions et de les replacer dans l’évolution de la politique en matière de justice pénale depuis plus de quinze ans.



Nouveau site pour l’information des victimes : www.fondsdegarantie.fr


-Le fonds d'indemnisation des victimes de l'AMIANTE, FIVA,  et l’Association des Victimes de l’amiante ADDEVA :
Le Fonds d'indemnisation des victimes de l'amiante (FIVA) a pour objet de procéder à la réparation intégrale des préjudices subis par les victimes de l'amiante dans un délai rapide. Les ministres en charge du travail, de la santé et des comptes Publics ont demandé à l'Inspection générale des finances et à l'Inspection générale des affaires sociales d'effectuer un audit de l'organisation et de la gestion du FIVA, afin de calibrer les moyens accordés au Fonds.
En France, 10 personnes par jour se meurent des conséquences de l’amiante sur leur santé. On dénombre 100 000 travailleurs touchés par ce fléau. La loi a été promulguée le 5 janvier 2010. Elle a été publiée au
Journal officiel de la République française dans lequel sont publiés les lois et les règlements. du 6 janvier 2010.


L’AVEN, association des vétérans des essais nucléaires, aide les quelques 150.000 victimes civils et militaires ayant participé aux essais nucléaires menés par la France de 1960 à 1996.

 

MEDIATOR : le FONDS D’INDEMNISATION DES VICTIMES . Le projet a été entériné par le conseil des ministres du 11 mai 2011.

-Hormone de croissance : 120 morts en toute impunité  (Libération.fr – 7 mai 2011). Une nouvelle et ultime relaxe. Ainsi s’est achevée, hier, la longue odyssée judiciaire de l’un des plus gros scandales sanitaires français, qui aura provoqué la mort de près de 120 enfants entre 1985 et 2009, victimes de la maladie de Creutzfeldt-Jakob après avoir reçu de l’hormone contaminée.


PESTICIDES : leurs risques pour la santé des agriculteurs et des particuliers vivant à proximité en amont et pour les consommateurs en aval, n’est plus à démontrer. Des associations créent un réseau de défense des victimes : www.victimes-pesticides.org


SURENDETTEMENT : le Médiateur de la République constate que 6 millions de personnes ont aujourd’hui des difficultés de remboursement et que le nombre de dossiers soumis aux commissions de surendettement (180 000 par an en moyenne depuis 2003) est en augmentation constante. Il préconise d’abord une réglementation plus stricte de l’offre de crédit à la consommation : interdiction des offres de crédit permanent (revolving) sur les lieux de vente, obligation de consulter le Fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers avant tout octroi de prêt. Il propose aussi un renforcement des mesures visant à protéger les personnes surendettées, en rendant par exemple automatique la mise à disposition du solde bancaire insaisissable (équivalent du RMI pour une personne seule).

Le Médiateur compte notamment sur la transposition de la directive européenne du 23 avril 2008 sur le crédit à la consommation pour intégrer ces préconisations dans le droit français (Source VIE PUBLIQUE Décembre 2008).


LE MÉDIATEUR DE LA RÉPUBLIQUE ET LES EXPERTS JUDICIAIRES. Le magazine « ENQUÊTE EXCLUSIVE » DU 8/10/2009 révèle sur la chaîne TV M6 que le Médiateur de la République remet en cause l’impartialité de certains Experts Judiciaires, ces derniers étant souvent JUGE & PARTIE dans les missions qui leur sont confiées par les Tribunaux de justice (Juge/Tribunal contre partie vis-à-vis des compagnies d’assurance).

« Il n’y a pas de bonne justice sans de bons experts » : le Médiateur a demandé, en vain à ce jour, la mise en place d’une commission étudiant la validité des compétences des experts judiciaires.


4615 personnes ont trouvé la mort en 2007, à la suite d'un accident de la route en France. 27% des tués ont moins de 25 ans. La somnolence, la vitesse, l'alcool et autres drogues sont les principales causes d'accident ainsi hiérarchisées.

http://www.preventionroutiere.asso.fr/accidentologie_securite_routiere.aspx-

http://www.dailymotion.com/video/x39woc_accidents-de-la-route2_auto

http://www.associationlaroutetue.chez-alice.fr/

http://www.securiteroutiere.gouv.fr/


ADDICTIONS: des victimes de plus en plus jeunes (La Lettre de la Vie Publique). La Commission des affaires sociales du Sénat a déposé le 23 juillet 2008 un rapport faisant le point sur l’état des connaissances en matière de dépendance aux substances (tabac, alcool, drogues) et aux comportements (jeux de hasard et jeux vidéos). INSERM - Dossier d’information, les addictions : Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM). Des parents lancent un appel angoissé.

http://www.inserm.fr/fr/questionsdesante/dossiers/dependances/



"Ce qui ne tue pas vous rend plus fort" (Nietzche). La résilience est un phénomène psychologique qui consiste, pour un individu affecté par un traumatisme, à prendre acte de l'événement traumatique pour ne plus vivre dans la dépression. La résilience serait rendue possible grâce à la réflexion, à la parole, et l'encadrement médical d'une thérapie, d'une analyse. Après John Bowlby, qui a introduit le terme dans ses écrits sur l'attachement, en France, c'est l'éthologue Boris Cyrulnik qui développe le concept de résilience en psychologie, à partir de l'observation des survivants des camps de concentration, puis de divers groupes d'individus, dont les enfants des orphelinats roumains et des enfants des rues boliviens. Auparavant, on parlait d'« invulnérabilité ». Actuellement, des groupes de travail étendent le concept à d'autres situations difficiles comme par exemple celles que vivent les aidants des malades d'Alzheimer. Dans le domaine de l'assistance aux collectivités en cas de catastrophe (naturelle ou causée par l'homme) on parle également de communautés résilientes. La démarche d'assistance post-immédiate aux personnes touchées par un évènement critique a généralement une dimension psychosociale.

La résilience serait le résultat de multiples processus qui viennent interrompre des trajectoires négatives. (WIKIPEDIA).



                                                        *****************


LA FORMATION D’UN « VICTIMOLOGUE » :

1-Apports théoriques

Délinquance.

Criminologie.

Terrorisme International.

Attentats.

Catastrophes.

2-Apports dynamiques : "Les pratiques"

Conduites à tenir.

Écoute et communication.

Les Etats post-traumatiques.

L'entretien d'aide dans le face-à-face.

Debriefing.

Relaxation. Hypnose Ericksonienne. Sophrologie Caycédienne.

Connaissance des psychothérapies.


Une forme de stress insuffisamment traitée jusqu’à l’apparition des « cellules médico-psychologiques d’urgence » mises en place dans la procédure d’activation du « Plan Rouge » à la suite des premiers attentats et des prises d’otage, et aujourd’hui dans les situations de catastrophes naturelles et d’accidents des transports, est à évoquer sous le diagnostic de PTSD plus connu en France et en victimologie sous la traduction de syndrome de stess post-traumatique (1986 : 3 ans après les attentats de 1979, on traitera 79% de PTSD ou troubles psychiques).


De Pinel (l’hypocondrie est décrite comme névrose traumatique) à Charcot (l’hystéro-traumatisme non exclusivement féminin), de Freud à Ferenczi (ébranlement de l’illusion de l’immortalité facteur déclenchant de l’hystérie), c’est l’apparition de la névrose d’effroi de Kraeppelin en 1899, et à partir de la première guerre mondiale de 1914-1918 : « les états de confusion oniriques décrits par Millian» et « le souffle des bombes créant une psychopathologie: blast psychique, ORL et abdominal » de Gilles, la névrose traumatique sera considérée et traitée suivant un protocole spécifique d’abord par les USA d’Amérique (Guerre du Vietnam : PTSD = affections mentales chez 15% des vétérans ; 30% des blessés ; 40% des combattants).


DUMAS est le premier en France à décrire le traumatisme de névrose de guerre :

-anxiété

-dépression

-hyper-sensibilité aux bruits

-insomnies

-cauchemars

sans qu’il y ait nécessairement une prédisposition telle que l’hyper-émotivité.

Reprenant les théories de Freud, FEMICHEL en 1945 énonce la condition de « surprise, de soudaineté » : si le sujet est chargé d’angoisses, le traumatisme n’a pas lieu. S’IL Y A EFFET DE SURPRISE, LE TRAUMATISME EST ACTIF. Or, le traumatisme n’est pas le stress, mais un événement pour un sujet qui voit sa vie menacée et pour lequel les circonstances d’apparition peuvent être précoces ou différées de quelques mois ou années.

Des évènements positifs tels que la libération d’un otage, mais a contrario des moments négatifs : réactivation du souvenir, décès d’un proche, date anniversaire…sont des éléments déclenchant des symptômes :   

-confusion du type hallucinatoire ;

-reviviscences diurnes ;

-cauchemar d’impuissance devant les images différées  (les états mélancoliques peuvent apparaître de nombreuses années après le choc traumatique);

-habitudes morbides

-passages à l’acte du type répétitif en réponse inadaptée au traumatisme

-somnambulisme

-symptômes associés (angoisse, dépression, phobies, maladies psychosomatiques…)


Tout PTSD (post-traumatic stress disorder) peut présenter à un moment donné des troubles de dépression sévères pouvant aller jusqu’au suicide.


Pour EVRARD (1954) : « La névrose post-traumatique est constituée par des troubles mentaux fonctionnels d’origine psychique qui se développent à la suite ou à l’occasion d’un accident, que celui-ci ait comporté ou non un traumatisme corporel »

Pour FREUD, le traumatisme représente « une expérience vécue qui apporte en l’espace de peu de temps un si fort accroissement à la vie psychique que sa liquidation ou son élaboration par les moyens normaux ou habituels échoue, ce qui ne peut manquer d’entraîner des troubles durables dans le fonctionnement énergétique ».


L’intensité d’un traumatisme psychologique peut parfois surpasser l’atteinte corporelle. D’où les séances de débriefing sur le modèle Mitchell:

-introduction/présentation,

-description la plus complète possible des faits au niveau de chaque sens, avant, pendant et après l’événement,

-aspects cognitifs : faire exprimer les pensées, les représentations,

-faire libérer les émotions et repérer les plus traumatisantes,

-description des symptômes psychologiques, identifier les signes de détresse,

-information/formation : conseils et pédagogie du stress ; liste des symptômes latents,

-séparation sur l’instant mais suivi et conduite à tenir en cas de besoin ou de questionnements : C’EST LA SITUATION QUI EST ANORMALE ET NON PAS LA VICTIME DE L’EVENEMENT et ses réactions.

sans oublier que les sauveteurs eux-mêmes sont concernés par ce type de séances (bien entendu, en dehors de celles consacrées aux victimes).


Le syndrome post-traumatique de guerre. Exemple de l’évolution d’un cas sur 40 années (il s’agit d’un ancien combattant s’étant enfermé dans le silence observé chez la plupart des anciens d’Algérie) :

1/-de 1958 à 1960, succession d’événements et de situations traumatisantes. Apparition des phénomènes d’hypocondrie et de manifestations hystériques

2/-1960: diagnostic de névrose traumatique et rapatriement sanitaire. Alternance d’épisodes d’épuisements et d’agressivité

3/-de 1960 à 1974, cauchemars, céphalées, ulcère duodénum avec complications nécessitant une intervention chirurgicale. Psoriasis

4/-de 1974 à 1976, migraines ophtalmologiques ; pneumothorax ; décompensation progressive dans l’alcoolisme. Dé socialisation, amis et famille épuisés

5/-de 1976 à 1978, tentatives de suicide (l’addiction à la pharmacopée et à l’alcool s’intensifie). Modification de la structure de personnalité

6/-de 1978 à 1995, hospitalisations ponctuelles en établissement spécialisé. Nouvelle tentative de suicide. Expertises

7/-de 1995 à 1998, psychothérapie et stabilisation de la névrose post-traumatique. Demande de réparation par procédure de Justice

8/-depuis 1998, état mélancolique, abandon de la prise d’alcool, traitement médical stabilisé, soutien psychologique. Fragilité, culpabilité par rapport aux amis tués à ses côtés, et lors des communications de presse dans les media à l’occasion de la sortie d’un film sur la guerre d’Algérie : insomnies et cauchemars réactivés .

Les statistiques sont cependant étrangement silencieuses en France, alors qu’un rapport des USA nous indique que 20% des soldats revenant d’Irak et d’Afghasnistan, soit près de 300.000 soldats Américains, souffrent de troubles psychologiques ou de dépression majeure (seulement à peine 50% d’entre eux se font soigner).

 



#  NB : Voir la page : GESTION DU STRESS








Comments