Accueil‎ > ‎

Tests psycho-morpho-grapho



Photo RLD




Vouloir appréhender la connaissance de soi et d'autrui suppose de mettre en oeuvre un ensemble de moyens pour analyser la corrélation et la synthèse. Si les psychothérapies analytiques et cognitivo-comportementales sont les meilleurs de ces moyens, elles ne peuvent pas s'envisager dans l'urgence pour un constat quasi-immédiat de la connaissance de soi.



Une évaluation respectant l'humain et la déontologie qui s'y rattache est souvent nécessaire. Il convient d’encourager les méthodes à donner toutes les chances d'une appréciation globale structurée en minimisant les risques d'erreur et en refusant les analyses sauvages



Pour être significative, la méthode doit mettre en œuvre:

-une batterie de tests volontaire respectant la personne

-une analyse graphologique

-une analyse psycho-morphologique

-un entretien de contrôle et de restitution

-une synthèse de la caractérologie

-un bilan de potentialités

A cette méthode peuvent être ajoutés les auto-diagnostics de management et de leadership en sus d'un égogramme (analyse transactionnelle), si nécessaire.

 

 

(Un QI supérieur à 125 peut poser problème. Anpeip Bretagne Finistère : bretagne@anpeip.org)

 

Les demandes d’évaluation du quotient intellectuel (QI) sont de plus en plus fréquentes, et en particulier par les parents de l’enfant scolarisé.

Si, dans certains cas ce domaine peut permettre à comprendre l’ennui d’un enfant et ses résultats scolaires médiocres au niveau comportemental et en termes d’acquisition des connaissances, il peut-être dommageable de ne pas explorer au préalable d’autres facteurs relevant de la médecine ou de la psychologie clinique.

Cependant donner une nouvelle voie d’apprentissage à un enfant dit « surdoué » au moment où il se construit, par la connaissance de son intelligence et de sa personnalité, peut éviter des comportements déviant dans le futur.

 

L’intelligence peut se définir par la capacité de développer les :fonctions cognitives telles que celles faisant appel à la mémoire pour acquérir et restituer en temps opportun et judicieusement des connaissances acquises bien intégrées parce que bien comprises.

 

Il est évident que l’innéisme et l’environnement socio-culturel et psychologique ont une influence fondamentale sur l’enfant en devenir (nous ne sommes pas tous égaux dès le processus de développement du cerveau).

 

Pour résumer, un test isolé et directif chez les jeunes comme chez l’adulte et l’obligation d’appréhender l’intelligence par un simple QI, en économisant l’étude de la personnalité peuvent avoir des conséquences dommageables 

(caractère/tempérament)

 

 

PSYCHO-MORPHO-GRAPHOLOGIE

 

On ne peut envisager cette méthode, ce « système » graphologique selon JH MICHON (1872) et J. CREPIEUX-JAMIN (1859-1940), sans les citer et sans aborder quelques concepts du tempérament et de la personnalité puisque la graphologie en est l’étude à partir de l’écriture d’une personne.

 

Par ailleurs, nous pensons que l’étude de la morphologie d’un individu est une aide efficace de contrôle des résultats des tests et/ou de l’analyse graphologique, quand il est possible de le faire. Il est fondamental de se donner toutes les assurances opportunes lorsque l’on prétend définir la psychologie d’une personne.

A cet égard, la psycho-morpho-psychologie est un ensemble dynamique dont quelques éléments de base sont indiqués ci-après.

 

Lexique de JUNG :

1-/L’axe introversion-extraversion

2/-L’axe intuition-sensation

3/-L’axe cognitif-affectif

4/-L’axe information-décision

 

Morphopsychologie :

1/-Le bilieux-type

2/-Le nerveux-type

3/-Le sanguin-type

4/-Le lymphatique-type

 

Le visage est un langage à 3 niveaux:

.cérébral,

.affectif,

.instinctif,


et à cinq types :

1-dilatation-rétractation

2-expansion élective

3-récepteurs sensoriels

4-retentissement

5-actif-amorphe


tout comme le corps :

.corps dépendant

.corps pragmatique

.corps verrouillé
Comments