Accueil‎ > ‎

SOS Planète


RLD  PSYF’FORM  BRETAGNE  Penn Ar Bed  Robert-louis Dubuis

s’inscrit dans une démarche globale d’aide à autrui et soutient les Fondations, les ONG et autres Associations intervenant sur l’environnement planétaire: si nous persévérons dans la destruction de notre planète, alors, à quoi serviront les psy, entre autres ?

 

« Nous n’héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants »

 Antoine de Saint-Exupéry



 7 MILLIONS DE DÉCÈS DANS LE MONDE PAR LA POLLUTION (de toutes origines) OMS 2014


Les gaz à effet de serre ont atteint en 2013 des concentrations records qui se répercutent sur l'atmosphère et les océans, a annoncé mardi 2 septembre 2014 à Genève l'Organisation météorologique mondiale (OMM), une agence de l'ONU.


GoodPlanet: Réinventons l'humanité
Dans son dernier ouvrage, Réinventons l'humanité, dont nous publions un extrait, Albert Jacquard, nous alerte sur la marchandisation de notre société. « Ce monde résulte de l’erreur, devenue totalitaire, d’une accumulation productrice de déchets matériels et fictifs, étouffant la vitalité de nos intelligences réunies. […] La question n’est pas pour nous de sauver la Terre, mais de développer, en la réinventant, l’humanité sur Terre. Ce ne sera possible qu’en respectant notre planète et en nous respectant nous-mêmes, humains d’aujourd’hui, d’hier et à venir. »



Selon un sondage TNS Sofres, 92% des Français sont inquiets pour la planète. La pollution de l’air est citée en priorité, et 73% d’entre eux  jugent sévèrement leur environnement. Mais la France n’est qu’un village planétaire ; c’est le monde entier qui est concerné en sachant que des Pays souffrent davantage !


Les épisodes météo extrêmes vont se multiplier d'ici à 2100: plus chauds et davantage pluvieux.

 

LES DEFIS A RELEVER :

SOLIDARITE/DEMOCRATIE/CO-DEVELOPPEMENT-ENVIRONNEMENT

 



« SEULS CEUX QUI SONT ASSEZ FOUS POUR PENSER QU’ILS PEUVENT CHANGER LE MONDE Y PARVIENNENT » Henry DUNANT

 

---------------------------------


GOODPLANET INFO







GREENPEACE

L'Oréal : finalement, les forêts le valent bien !

La plus grande entreprise beauté et cosmétiques du monde, L'Oréal, vient de faire une promesse marquante. Celle de s'engager dans une politique de "zéro déforestation" pour ses produits d'ici 2020. Convaincre L'Oréal n'a pas été simple, et les consommateurs qui se sont mobilisés ne sont pas étrangers à cette victoire.

 

Fukushima : attention aux rumeurs et contre-vérités

Notre article de désintox sur les rumeurs qui circulent au sujet de la centrale japonaise : la situation est critique, et il est urgent de trier le vrai du faux. La situation de la centrale, les incidents, sa gestion, la contamination ... sont autant de raisons largement suffisantes pour conclure que la situation à Fukushima est vraiment dramatique.



Shell renonce à forer en Arctique en 2013 !
Ce n’est pas tout... Asian Pulp Paper (APP), contributeur majeur à la déforestation en Indonésie, a publié une nouvelle politique de conservation des forêts... Le Cameroun réexamine le projet Herakles dont les ambitions scandaleuses prévoyaient la destruction de 70 000 hectares de forêts tropicales…Depuis le lancement de la campagne Detox, 16 marques et groupes de textile se sont engagés à éliminer les substances dangereuses de leur production... Le 5 mars, après presque deux années de campagne, 24 mois durant lesquels 520 000 jedis du monde entier se sont mobilisés, Volkswagen s'est détourné du côté obscur et s'est enfin engagé à réduire les émissions de CO2 de sa flotte de véhicules neufs à 95 g CO2 /km d'ici 2020. Mais dans le même temps l'Allemagne exploite des mines de charbon à ciel ouvert.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


                   

Climat: la Terre poursuit son réchauffement, selon un rapport annuel

L'année 2013 fut l'une des années les plus chaudes jamais enregistrées, les gaz à effet de serre ayant atteint des niveaux historiques et les glaces de l'Arctique continué à fondre, selon un rapport de référence publié jeudi.


                                GoodPlanet Info
La conférence internationale sur le climat a entériné l’inaction face aux changements climatiques, tel est le jugement du Réseau Action Climat. « Les gouvernements ont échoué à prendre les mesures dictées par la science pour éviter un réchauffement de 4 à 6°C, et à prévoir les financements publics nécessaires pour aider des pays les plus vulnérables.»

Photo prise le 9 novembre 2007 dans l'Antarctique © AFP/Archives Rodrigo Arangua

Climat: le Giec donne l'alarme sur les températures et le niveau de la mer

La température moyenne de la Terre devrait encore grimper de 0,3 à 4,8°C d'ici à 2100 et le niveau des mers va significativement s'élever: c'est le constat des experts du climat du Giec, plus certains que jamais de la responsabilité de l'Homme dans le réchauffement climatique..



FOCUS

Les premiers réfugiés climatiques des États-Unis
En Alaska, le réchauffement climatique menace les populations inuits sédentarisées le long des côtes. Il ne reste que 4 ans aux 350 habitants de Newtok en Alaska pour déménager. Passé ce délai, leur village aura disparu, noyé par la montée des eaux et victime de la fonte du permafrost. Les émissions de CO2 ont dépassé le seuil symbolique de 400 particules par million. Si le pays le plus riche au monde a du mal à transférer une aussi minuscule localité menacée par le réchauffement climatique, que peut-on attendre de lui une fois que les effets du réchauffement se feront réellement sentir ?

Réduire l'impact de l'agriculture française sur le climat
Réduire l’emploi des engrais azotés, labourer moins, nourrir différemment les vaches afin qu’elles rejettent moins de méthane… Voilà quelques unes des 10 idées présentées par l’Inra (Institut national de la recherche agronomique) afin de réduire l’impact de l’agriculture française sur le climat, alors que ce secteur compte pour 17,8 % des émissions de gaz à effet de serre du pays : c’est le 3e contributeur au réchauffement climatique après l’industrie et les transports.

 Les réseaux d’eau potable et d’assainissement en danger

Après le prix de l’eau, la fondation Danielle Mitterand aborde le problème de la qualité des réseaux et dénonce le manque d’entretien du système de distribution et de récupération des eaux en France. « Plus de 850 000 km de canalisations acheminent chaque jour l’eau potable à 65 millions de Français et 500 000 km permettent l’évacuation des eaux usées. Ce patrimoine est aujourd’hui menacé ; les canalisations vieillissent, et près de 1,3 milliard de mètres cubes, traités inutilement, sont perdus à cause des fuites. Or la plupart des collectivités sont dans l’impossibilité de présenter ne serait-ce qu’un inventaire précis de leur réseau, pourtant obligatoire à la fin de l’année 2013 ! »



L’éthique et l’agriculture

Les pays riches – ou les investisseurs de ces pays – doivent-ils ou non acquérir des terres agricoles dans les pays en développement ? Un rapport du Partenariat Land Matrix montre que depuis 2000, les investisseurs ou organismes d’État des pays riches et émergents ont acquis plus de 83 millions d’hectares de terres agricoles dans les pays en développement les plus pauvres, soit 1,7 pour cent de la surface agricole dans le monde.« L’achat de terres agricoles – lorsqu’il implique l’expulsion des propriétaires fonciers locaux et la production d’aliments à l’exportation au lieu de leur vente sur les marchés locaux – ne doit-il pas être condamné ? ».

ACTUALITÉS

Ca déraille pour le vélo
Si la mortalité sur les routes est en baisse en 2012, le nombre de cyclistes tués a lui augmenté de 10%.


Extinction des lumières
Le gouvernement Français vient de publier un arrêté restreignant l'éclairage des commerces et bureaux la nuit, notamment des vitrines, à partir du 1er juillet 2013.


Les vertus écolo du superbowl
Lors de la finale du championnat de football américain, les foyers américains consomment en moyenne 7,7 % d’électricité en moins.


Les poissons victimes du plastique
Près de 30% des poissons dans la manche sont contaminés par du plastique provenant de produits sanitaires et de sacs plastiques.




Trafic de déchets toxiques en Afrique
Ilaria Alpi est une jeune journaliste italienne de 33 ans qui a été assassinée le 20 mars 1994 à Mogadiscio en Somalie en voulant mettre à jour un réseau de déversements de déchets toxiques dans la corne de l'Afrique. Ilaria est-elle morte pour rien?



Recycler différemment
RECICLETA est une initiative de collecte et de recyclage de papiers à Bucarest. Elle propose des réponses écologiques à des problèmes sociaux en redonnant du travail à des personnes éloignées de l'emploi.


Dites NON au gaspillage alimentaire !
La lutte contre le gaspillage alimentaire débute chez soi et n’est pas bien compliquée. C’est ce que les Nations unies rappellent en ce début d’année. Une bonne résolution pour 2013 ? « De simples gestes des consommateurs et des distributeurs alimentaires peuvent réduire de façon considérable les 1,3 milliards de tonnes de nourriture perdue ou gaspillée chaque année et contribuer à façonner un avenir durable ».


La faim des terres
Newsletter GoodPlanet.Info En France, André Aschieri,  auteur du livre « La fin des terres, que mangerons-nous demain ? » estime que « la principale menace, c’est la mauvaise agriculture, c’est-à-dire les grandes exploitations qui utilisent des quantités importantes de pesticides. Vient ensuite la réduction des surfaces agricoles, y compris en Provence-Alpes-Côte d’Azur, qui s’explique par l’urbanisation galopante ».

Arctique Afin de sensibiliser le grand public à la fonte des glaces du pôle Nord et ses impacts, la Fondation GoodPlanet s’associe à la Géode autour du film Arctique de Greg MacGillivray : une histoire émouvante racontée par Sophie Marceau.

 

Accord sur un pacte pour ralentir le réchauffement climatique

DURBAN (Reuters 11/12/2011) - Les quelque 200 délégations participant à la conférence sur le réchauffement climatique ont adopté dimanche un pacte qui pour la première fois oblige les plus gros pollueurs à prendre des mesures pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. Cet accord intervient après des années de négociations infructueuses pour imposer une législation contraignante visant les grands pays émergents comme la Chine et l'Inde, mais également les pays riches comme les Etats-Unis. Le Canada se retire de ce Protocole (Le Télégramme du 14/12/2011).

Un avenir post-2012 pour Kyoto (Le Télégramme 12/12/11)
Le protocole de Kyoto, adopté en 1997 et en vigueur depuis 2005, est, à ce jour, le seul traité international sur le climat. Il fixe des objectifs de réduction de gaz à effet de serre (GES) à une quarantaine de pays industrialisés, à l'exception notable des États-Unis, qui ne l'ont pas ratifié, et des grands pays émergents comme la Chine, l'Inde ou le Brésil. À l'issue de la première période 2008 -2012, la décision d'engagements de Durban prévoit une deuxième période dont la durée doit encore être débattue. Mais, en l'absence du Canada, de la Russie et du Japon, qui ont refusé de renouveler l'exercice, ces nouveaux engagements ne s'appliqueront qu'à environ 15% des émissions mondiales.

Un accord global en 2015 (Le Télégramme 12/12/11)
En échange d'une seconde période d'engagements sur Kyoto, l'Union européenne demandait que soit tracée une «feuille de route» vers un nouveau cadre juridique contraignant qui impliquerait tous les pays. Un accord qui serait signé en 2015 pour une entrée en vigueur à partir de 2020. Ce cadre a été défini comme «un protocole, un autre instrument légal ou une solution concertée ayant une force légale», formulation suffisamment large pour avoir permis un consensus à Durban, mais qui devra être précisée d'ici 2015.

 


Nucléaire : des travaux massifs exigés par l’ASN

A la suite des évaluations complémentaires de la sûreté (ECS) des installations nucléaires dont elle a été chargée après la catastrophe de Fukushima, l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) vient de prendre 32 décisions imposant chacune une trentaine de travaux dans les centrales nucléaires, les installations (Vie Publique, mai 2012)

 

Retour sur Durban et le Side Event de GoodPlanet

Avec plus de 36 heures de retard, la 17ème Conférence des Parties (COP) s’est achevée dimanche matin à Durban. Censée ouvrir la voie à un accord mondial pour limiter les émissions de gaz à effet de serre et la hausse des températures à 2°C, la conférence n’a que partiellement rempli ses objectifs. Certes, la nécessité d’un traité engageant l’ensemble des pays est admise pour la première fois par tous ; en revanche, le planning de mise en œuvre (à partir de 2020) semble déconnecté de la réalité climatique : avec les objectifs pris à Durban, la planète se dirige vers un réchauffement de 4°C.
La fondation Goodplanet était représentée sur place par 3 personnes du programme Action Carbone. Ce fut notamment l’occasion de présenter les avancées du projet de lutte contre la déforestation à Madagascar lors d’un Side Event. 15/12/2011


 

Le monde du partage devra remplacer le partage du monde

(Claude Lelouch, Réalisateur, Producteur et Scénariste français)

 

 


Accéder à toute l’information sur l’environnement avec

 


SOUTENONS GooPlanet
Achetons un ouvrage de la fondation
"Après Fukushima - Quelles énergies pour demain", illustré de 85 dessins de presse.


FOCUS
Un an après Fukushima : les biocarburants
Pendant un temps, les agrocarburants ont représenté une solution attrayante face à la montée des prix du pétrole et sa raréfaction. Cependant, ils sont responsables d’une partie de la déforestation, et posent la question de l’accès à la nourriture alors que la population mondiale augmente. Des problèmes qui seront peut-être résolus avec l’apparition des prochaines générations d’agrocarburants.


Solaire nocturne en Espagne:une centrale solaire continue à produite de l’électricité la nuit.


Impunité juridique pour les pollueurs en mer du Nord
La quasi-totalité des pollutions aux hydrocarbures enregistrées en mer du Nord ne font pas l’objet de poursuites juridiques par les autorités britanniques.


Quatre îles françaises reconnues pour leur exceptionnelle biodiversité
Quatre sites des Antilles françaises ont reçu le statut d’Aires spécialement protégées

Pour un pacte agricole

Moderniser l’agriculture n’est pas mission impossible. Concilier respect de l’environnement tout en conférant aux paysans les moyens de vivre dignement, voilà les objectifs principaux du Pacte agricole qu’Isabelle Autissier et Serge Orru, les 2 dirigeants de WWF France, appellent à signer. « A l’heure où notre futur dépend du nouveau rapport que nous saurons établir avec la nature, pourquoi nous priver d’une telle opportunité ? L’agriculture française a été pensée pour la France des années 50, il est grand temps de redéfinir une politique agricole adaptée aux enjeux du XXIème siècle, une politique qui accorde à l’agriculture un rôle central dans l’aménagement du territoire, l'alimentation et la refondation des relations homme-nature. »

         
L'éthanol n'est plus subventionné aux États-Unis. Les aides fédérales à la culture énergétique du maïs ont cessé fin 2011


               
La Cour suprême israélienne a rejeté une demande de cessation des activités d’extraction opérées
par des firmes israéliennes dans les territoires occupés en Cisjordanie 



Le loup un prédateur utile à la croissance des arbres.
En participant à la réduction de la population d’élans,
la réintroduction du loup dans le parc de Yellowstone a favorisé la croissance de certains arbres.
    



La Russie vient d'interdire
le commerce du phoque, une décision qui pourrait porter un coup d’arrêt à la chasse au phoque au Canada.



                                                       

Mangrove du Cœur de Voh en 1990, Nouvelle-Calédonie.  En un siècle, la moitié des mangroves de la planète a disparu.            

                         

                                        

 Caravane de dromadaires aux environs de Nouakchott, Mauritanie :  « Tous les hommes naissent et demeurent libres  et égaux en droit »

Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen (1789)

 

 

 

Parc éolien de Middelgrunden au large de Copenhague, Danemark. La  production d'énergie éolienne dans le monde croît de 30 % /an       

         



Mammifère marin, la baleine allaite son petit. Son ancêtre a vécu sur terre avant de retourner vers la vie marine.          

 

 

 

 

L'homme a totalement modifié les milieux naturels de la planète. La nature sauvage n'existe quasiment plus.
                                        





 Pour se nourrir et nourrir son petit, l'ours blanc chasse le phoque sur la banquise. Mais la banquise fond et l'ours est affamé 
 
                    


 

                                                                     

 

Voir HOME - un film de Yann Arthus-Bertrand :

 

Nous serons bientôt 9 milliards d’êtres humains, alors qu’il pourrait être dénombré 200 millions de réfugiés climatiques avant 2050.

1 milliard de personnes ont faim. 1 milliard d’hommes n’ont pas accès à l’eau potable. 5000 personnes meurent chaque jour à cause de l’eau insalubre.


20% des Hommes consomment 80% des ressources de la planète.

                                           

13 milliards d’hectares de forêt disparaissent chaque année. 40% des terres cultivables sont dégradées. Plus de 50% des céréales commercialisées dans le monde sont destinées à l’élevage et aux agrocarburants. Les 3/4 des ressources de pêche sont épuisées, en déclin ou à la limite de l’être.

La température moyenne des 15 dernières années a été la plus élevée jamais enregistrée. La banquise a perdu 40% de son épaisseur en 4 ans.

Les espèces s’éteignent à un rythme 1000 fois supérieur au rythme naturel. 1 mammifère sur 4 ; 1 oiseau sur 8 ; 1 amphibien sur 3, sont menacés d’extinction.

 

La désertification menace la sécurité alimentaire mondiale

L’année 2010 marque le début de la décennie de lutte contre la désertification (2010-2020). A cette occasion, Luc Gnacadja, le secrétaire exécutif de la Convention des Nations unies sur la lutte contre la désertification (UNCCD) revient sur les menaces engendrés par ce phénomène en terme de sécurité alimentaire et d’économie. Il évoque aussi les premiers succès de la lutte contre la dégradation des sols. (en savoir plus)

                                                                              

La faim dans le monde (GoodPlanet 16/09/2010)

Près de 925 millions de personnes souffrent chroniquement de faim dans le monde cette année, d’après les derniers chiffres du Programme Alimentaire Mondial. En 2009, ce chiffre était de plus d’un milliard. Malgré une amélioration, la FAO estime dans un communiqué du 14 septembre que cette situation est « inacceptable ». C’est principalement en Asie que le nombre de personne souffrant de sous-nutrition a diminué. Les deux tiers des 925 millions affamés de la planète vivent dans 7 pays : Bangladesh, Chine, République démocratique du Congo, Ethiopie, Inde, Indonésie et Pakistan. Au-delà des chiffres, Yukiko Omura, Vice- Présidente du FIDA, rappelle : « Les affamés du monde ne sont pas de simples nombres. Ce sont des individus, des femmes et des hommes affligés par la pauvreté, qui luttent pour élever leurs enfants et leur offrir une vie meilleure; ce sont des jeunes qui s'efforcent de se bâtir un avenir. Il est paradoxal que la majorité d'entre eux vivent dans les zones rurales des pays en développement. Plus de 70 pour cent des personnes les plus démunies - survivant avec moins d'un dollar par jour - vivent dans les zones rurales. Cela représente un milliard d'êtres humains, dont quatre sur cinq pratiquent l'agriculture sous une forme ou une autre. »

Mais en 2011, c’est la corne d’Afrique qui tire la sonnette d’alarme :



FAMINE DE LA CORNE D’AFRIQUE

Selon des sources de l’ONU et des ONG Humanitaires, la pire sècheresse depuis des décennies affecte :

- la SOMALIE (certaines parties du Pays enregistrent un taux de malnutrition de 50%, et un quart de la population est déplacée après 20 ans de guerre civile,

 -l’ETHIOPIE, le KENYA comme en Somalie, le nombre d’enfants victimes de malnutrition aiguë est estimé à 2,23 millions),

 -l’OUGANDA, le SOUDAN, DJIBOUTI, l’ERYTHREE.

Le nombre d’enfants qui risquent la mort dans la Corne de l’Afrique, si une aide urgente ne leur est pas rapidement apportée, est estimé à 720.000.

Jusqu’à 90% du bétail a été décimé dans certaines parties de la région.  (Le Télégramme du 25  Juillet 2011)




 ***************


Aider les autres, c’est s’aider soi-même (Arnaud de Saint –Simon)

Pour éponger les déficits, le patron de Publicis demande l'instauration d'une contribution fiscale exceptionnelle

(20 minutes.fr, le 17 août 2011).  Les Français les plus riches doivent participer à la réduction du déficit sous la forme d'une contribution fiscale exceptionnelle, estime Maurice Lévy, le président de l'Association française des entreprises privées (AFEP) dans une tribune publiée mardi par Le Monde. Le débat sur la fiscalité des hauts revenus a été relancé par les dernières turbulences financières en Europe et par le débat sur le relèvement du plafond de la dette publique aux Etats-Unis.
Le milliardaire américain Warren Buffett a ainsi réclamé lundi une hausse des impôts pour les «méga-riches».

Contribution exceptionnelle des plus riches Maurice Lévy, qui préside le directoire de Publicis, numéro trois mondial de la publicité, prône dans Le Monde «une réduction brutale, immédiate du déficit public» et se dit favorable à «une contribution exceptionnelle des plus riches, des plus favorisés, des nantis».
«Il semblera peut-être curieux à certains de voir que le président de l'Association française des entreprises privées préconise une telle mesure, mais il me paraît indispensable que l'effort de solidarité passe d'abord par ceux que le sort a préservés», explique-t-il.
L'Afep regroupe de nombreux dirigeants de grandes entreprises françaises.

Pierre Bergé y est favorable. De son côté Pierre Bergé, ancien patron de la maison de couture Yves Saint-Laurent, s'est déclaré prêt à soutenir une telle mesure. «Je suis prêt, sinon à prendre la tête, du moins bien entendu à me ranger aux côtés de ceux qui voudraient» augmenter les impôts des plus riches, a-t-il dit sur RTL. «Mais vous savez, je n'y crois pas beaucoup».

Plusieurs élus de la majorité présidentielle se sont prononcés ces dernières semaines en faveur d'une participation des plus favorisés à l'effort de réduction du déficit, qui pourrait prendre, dans le projet de loi de finances 2012, la forme d'une imposition exceptionnelle des revenus les plus élevés. Dans sa tribune publiée par Le Monde, Maurice Lévy souhaite également «une vraie, une sérieuse, une profonde réforme» des systèmes sociaux et une réduction sensible des charges salariales.


***********


SEMAINE EUROPÉENNE DE LA RÉDUCTION DES DÉCHETS (Nov 2011)

 

Pour nourrir le monde, réduisons nos déchets alimentaires
Le tiers des aliments produits chaque année dans le monde pour la consommation humaine, soit environ 1,3 milliard de tonnes, est perdu ou gaspillé. C’est le résultat d’une grande étude de la FAO sur les déchets alimentaires. « Sur le marché de détail, de grandes quantités d'aliments sont perdues du fait des normes de qualité qui exagèrent l'importance de l'aspect extérieur. Pourtant les études montrent que le consommateur est disposé à acheter des produits dont l'aspect n'est pas exactement conforme aux normes pourvu qu'ils soient sûrs et bons. Le consommateur a donc le pouvoir d'influencer les normes de qualité et il ferait bien d'en user, selon le rapport. »

 

 

GoodPlanet septembre 2011 : Les algues vertes : un problème de santé publique

Les algues vertes sont désormais considérées comme un problème sanitaire. C’est à la fois le signe d’une crise qui s’aggrave et d’une prise de conscience qui progresse, alors que ces pollutions se répètent depuis des décennies. Jean-François Piquot, porte-parole d'Eau et rivières de Bretagne explique que la solution prônée par l’Etat va « s’avérer indiscutablement insuffisant » à moyen terme. Il regrette que « Le financement accorde beaucoup plus d’importance au curatif qu’au préventif ».



***********



  2011, année des forêts : le sens des chiffres de la déforestation
Toutes les quatre secondes, l’équivalent d’un terrain de football de forêt disparaît à cause de la déforestation. Soit 15 000 hectares par jour environ ou 5,2 millions d’hectares par an. Même si ce rythme est inquiétant, il pourrait encore être sous-estimé. 

Les sous-produits de l’huile de palme, autre motif de déforestation
Le Royaume-Uni importe plus de sous-produits de l’huile de palme pour nourrir ses animaux domestiques que d’huile de palme.

2011, année des forêts : la revanche des mangroves
Longtemps négligées par les hommes, la mangrove s’avère pourtant l’un des écosystèmes les plus riches et les plus productifs de la planète. De plus, elles constituent une excellente protection face aux raz de marée. Essentielles pour des milliers de communautés côtières, les mangroves ont perdu un quart de leur superficie en moins de 20 ans, principalement en Asie (GoodPlanet.Info, 26/0511).

 

  Les sables bitumineux vont émettre de plus en plus de gaz à effet de serre.  
Les émissions de gaz à effet de serre dues aux sables bitumineux tripleront en 2020 selon un rapport du gouvernement canadien.

 

 

 

                                                                                    ****************************************

 

http://www.fondation-nicolas-hulot.org/
Depuis sa création en 1990, la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l'Homme s'est donné pour mission de modifier les comportements individuels et collectifs pour préserver notre planète. Reconnue d'utilité publique, la Fondation met en œuvre tous les moyens dont elle dispose pour initier une nouvelle forme de société reposant sur la prise de conscience de l'interdépendance des humains et de l'ensemble des vivants.



Elle développe ses programmes sur quatre thématiques : Climat et économies d'énergie, alimentation durable et solidaire, biodiversité et territoires, gestion durable du littoral et des milieux marins.

 

Ses actions poursuivent trois objectifs principaux :


*Influer sur les décideurs politiques et économiques pour rendre possible un nouveau modèle de développement qui se recentre sur l'humain et soit compatible avec la capacité de régénération de la planète. Grâce au Pacte écologique et à ses 750 000 signataires, la Fondation a incité les candidats à l'élection présidentielle de 2007 à placer les enjeux écologiques et climatiques au cœur de l'action publique. Pour suivre les engagements pris par le président de la République, puis dans le cadre du Grenelle de l'Environnement, et veiller à leur mise en œuvre législative, la Fondation s'appuie sur un comité d'experts réunis au sein de son Comité de Veille Écologique.

* Inciter les citoyens à adopter les bons gestes au quotidien. Grâce à sa campagne écocitoyenne Défi pour la Terre, la Fondation a invité chacun à s'engager à réduire son impact écologique en accomplissant au quotidien les bons gestes pour la planète. Plus de 850 000 personnes sont ainsi passées à l'acte.

*Soutenir des projets en France et à l'international. La Fondation, c'est aussi le soutien à des initiatives de terrain, innovantes, illustrant chacune à leur échelle un développement viable et solidaire. Ouverts à tous, Coups de Cœur, Coups de Pouce, et Bourses récompensent près de 150 projets sélectionnés chaque année. Par ailleurs, elle développe un réseau d'associations partenaires œuvrant au niveau local. A l'international, la Fondation soutient des projets originaux dans les pays en voie de développement.






Le voilier FLEUR DE LAMPAUL, classé Monument historique, a été l'ambassadeur des actions de la Fondation et lui a permis d'aller à la rencontre de l'ensemble des publics (individuels, scientifiques, élus...) sur les côtes françaises et méditerranéennes. http://www.fondation-nicolas-hulot.org/blog/fleur-de-lampaul-vers-une-nouvelle-destinee. Il a été cédé en 2010 pour des raisons économiques.

L'Ecole Nicolas Hulot, créée en partenariat avec la Fondation de France, est dédiée à l'éveil et au respect de la biodiversité.
Véritable pôle d'éducation à l'environnement, elle a été conçue pour favoriser l'ouverture des enfants, des jeunes et des adultes sur le monde du vivant qui les entoure, dans toute sa diversité.

Après les films d’Al Gore en 2006 (Une vérité qui dérange ») et le film « Home » en 2009 de Yann Arthus-Bertrand, voici  « Le syndrome du Titanic », nouveau cri d’alarme de Nicolas Hulot et premier long métrage réalisé avec Jean-Albert Lièvre.

(voir la bande annonce sur : www.orange.fr/bin/frame.cgi?u=http%3A//le-syndrome-du-titanic.cine.orange.fr/)


EN UNE 7 septembre 2012 - La tarification progressive : une mystification autour d’une proposition vertueuse Le gouvernement propose une tarification progressive de l’énergie - gaz et électricité. Une telle mesure, basée sur un principe de bonus-malus, va dans le sens de l’environnement, pour la Fondation Nicolas Hulot. Celle-ci émet cependant des doutes sur sa portée, en particulier pour faire face au problème de la précarité énergétique : « Concrètement une famille qui vit dans un logement mal isolé, une «passoire thermique», et qui consomme donc beaucoup d’énergie pour se chauffer, verra sa facture augmenter chaque année si elle n’engage pas de travaux de rénovations. Malheureusement, toutes les familles n’ont pas les capacités d’investissement nécessaires ».


 « Homme Libre, Toujours Tu Chériras La Mer » Charles Baudelaire.

 


"Copyright Stichting Greenpeace Council"


Greenpeace est une organisation indépendante, non violente et apolitique qui a pour but de dénoncer les atteintes à l'environnement et d'apporter des solutions à la protection de l'environnement et à la promotion de la paix :  http://www.greenpeace.org/france


 

 Pas de forage en Méditerranée ! La mobilisation contre le projet exploratoire d'hydrocarbures au large de Marseille a payé.

Le pétrole, poison des peuples autochtones

Les forages pétroliers en Arctique menacent un écosystème fragile, précieux, nécessaire à notre équilibre à tous. Ils touchent durement les populations locales, qui voient ou craignent de voir leur mode de vie bouleversé.
De l’océan dépendent des cultures, des modes de vie, des quotidiens … Bâtis en totale harmonie avec la nature, ces cultures sont aujourd’hui terriblement altérées par les forages.

Le terrible record de la fonte des glaces en Arctique

 


Les craintes de Greenpeace se sont révélées justifiées. L’année 2011 va battre le triste record du niveau minimum de la banquise en Arctique, qui pourrait disparaître en été avant 2050 !



Plus de 300 000 personnes ont demandé à Shell de stopper ses projets de forage en Arctique

 

Avancée pour les forêts Danone abandonne son fournisseur Asia Pulp and Paper, qui détruit les forêts d'Indonésie.






 

 27 avril 2010 : Greenpeace rend public de nouvelles preuves montrant comment Sinar Mas continue de détruire les forêts indonésiennes en dépit de leurs promesses d’arrêter, ceci notamment dans la région de l’ouest et le centre de Kalimantan (forêts à haute valeur de conservation et zones de tourbières, jusque dans des zones d’habitats de Orang Outans).

Greenpeace mène également campagne pour que le gouvernement Indonésien prenne des mesures plus drastiques contre les activités –souvent illégales- d’entreprises comme Sinar Mas.

L’Indonésie a aujourd’hui le rythme le plus élevé de déforestation au monde, faisant de ce pays le 3ème émetteur de gaz à effet de serre de la planète après les USA et la Chine, poussant au bord de l’extinction les Orang Outans.

 

ACCORD HISTORIQUE  ce 18 Mai 2010 : 21 entreprises membres de l’Association des produits forestiers du Canada (FPAC) et neuf organisations environnementales, dont Greenpeace, ont annoncé la signature d’un accord sans précédent sur la conservation de la forêt boréale canadienne. Cet accord porte sur 72 millions d’hectares de forêts publiques, actuellement sous concession des membres de la FPAC. Une fois pleinement mis en œuvre, il permettra de préserver une grande partie de l’immense forêt boréale canadienne, de protéger le caribou des bois (espèce en voie d’extinction) et de fournir un avantage compétitif aux entreprises signataires.

 

Malgré leurs difficultés budgétaires, les pays riches se sont engagés, hier, à Oslo, à accroître à environ quatre milliards de dollars d'ici à 2012 leurs aides consacrées à la lutte contre la déforestation, un fléau qui contribue fortement au réchauffement de la planète. Cette enveloppe représente une augmentation de 500millions de dollars par rapport aux 3,5milliards promis par six pays - États-Unis, Norvège, Japon, Royaume-Uni, France et Australie - lors de la conférence de Copenhague en décembre 2009. Elle a été rendue possible par l'entrée en scène de nouveaux acteurs, parmi lesquels l'Allemagne, la Suède, le Danemark, la Finlande et l'UE. (Le Télégramme MAI  2010).

 

 

 

 

Il n'est pas trop tard pour empêcher un dérèglement climatique irréversible


Les prochains mois s'annoncent intenses. A Cancun en décembre prochain, puis lors des sommets du G8 et du G20, Greenpeace sera de toutes les conférences internationales majeures. Nos équipes, partout dans le monde, sont mobilisées par une mission commune : alerter les décideurs sur les conséquences de leurs choix, dès lors qu'ils bouleversent les grands équilibres écologiques. (AOÛT 2010).


 

 GREENPEACEL'actrice française Marion COTILLARD s'est rendue une semaine au cœur des forêts tropicales de la République démocratique du Congo (RDC) de la République Démocratique du CONGO avec des membres de Greenpeace.
Un témoignage fort sur le pillage des forêts congolaises qui profite à quelques groupes industriels, souvent européens.



CONGO, DES FORÊTS EN SURSIS !



    L’exploitation massive du bois menace  les dernières forêts intactes de la planète. C'est à la fois un écosystème extraordinaire, le cadre de vie de millions d'habitants et le deuxième poumon de la planète qui sont en danger...»

 

 

 

*****************************************************

 

 


 

Non aux bombes à sous-munitions (BASM).

Handicap International s'appuie sur une mobilisation citoyenne pour continuer le combat.

 

*******************************************************************

 

 

 

« DEUX CHOSES SONT INFINIES : L’UNIVERS ET LA BÊTISE HUMAINE.  ET JE NE SUIS PAS SÛR DE CELLE QUI VIENT EN PREMIER. » Albert EINSTEIN

 

 

EXTRAIT DE  « JE SUIS UN HOMME », album de ZAZIE TOTEM :

 

J’ai fait le Monde à ma façon

Coulé dans l’or et le béton

Corps en cage, cœur en prison

Moi, je tourne en rond

Je tourne en rond

Assis devant ma télévision

Je suis de l’homme la négation

Pur produit de consommation

Oui, mon compte est bon

Mon compte est bon

 

Tu vois, j’suis pas un homme

Je suis le Roi de l’illusion

Au fond, qu’on me pardonne

Je suis le roi. Le roi des cons.

 

 

C’est moi. Le maître du feu

Le maître du jeu

Le maître du Monde

Et vois ce que j’en ai fait

Une terre glacée

Une terre brûlée

 

La Terre des hommes

Que les hommes abandonnent

Je suis un homme au pied du mur

Comme une erreur de la nature

Sur la Terre, sans d’autres raisons

Moi, je tourne en rond

Je tourne en rond

 

 

 

 

 

Et de : « ET SI EN PLUS Y’A PERSONNE » Souchon-Voulzy)

 

Abderhamane, Martin, David.

Et si le ciel était vide.

Tant de processions, tant de têtes inclinées.

Tant de capuchons, tant de peurs souhaitées.

Tant de démagogues de Temples,

de Synagogues.

Tant de mains pressées, de prières empressées.

Tant d’Angélus Ding qui résonnent

Et si en plus Ding Y’A personne…..


Si toutes ces balles traçantes

Toutes ces armes de poing

Toutes ces femmes ignorantes

Ces enfants orphelins

Si ces vies qui chavirent

Ces yeux mouillés

Ce n’était que le vieux plaisir

De zigouiller…



 


 

 

 

« SCIENCE SANS CONSCIENCE N’EST QUE RUINE DE L’ÂME » (RABELAIS)

                                                                       

 

LES DÉBATS THÉMATIQUES

-ÉNERGIES : en France, les Députés veulent durcir les règles d’implantation des éoliennes et concentrer les efforts sur l’off-shore. L’objectif  reste fixé à 10% d’électricité issue du vent, contre 1,5% actuellement, pour un total de 9.000 éoliennes contre 3.000 aujourd’hui (Le Télégramme du 31/03/2010).

Ce sont les ménages modestes qui en subissent le plus les conséquences , quand d’aucuns s’interrogent sur le lien plausible entre réchauffement de la planète et les mesures freinées par certains State pour y remédier : 25% des réserves de l’or noir seraient à la disposition des Nations qui se disputent la possession de l’Arctique !

 

-ÉCONOMIE : après la bulle immobilière, nous découvrons la bulle alimentaire, toutes deux issues des spéculateurs internationaux.

On pensait avoir tirer les leçons de la crise financière. Rien n’est acté, les spéculateurs et autres fonds de pension, font leur richesse sur l’exploitation des plus faibles. Des crises humanitaires et politiques sont inévitables. Selon la Banque Mondiale, des « troubles » politiques et sociaux sont à craindre dans prés de 33 États..et ont d’ailleurs déjà commencé.


-LA CRISE ALIMENTAIRE ET ÉCONOMIE MONDIALE menace les pays pauvres, ceux du Sud. On apprend  que certains des plus puissants producteurs au monde, les agriculteurs Américains, abandonnent la culture des céréales au profit des bio-carburants plus rentables ! La France double son aide alimentaire et lie la lutte pour la défense du climat à celle contre la pauvreté. La Commission européenne s’engage à apporter une nouvelle aide alimentaire de 117,25 millions d’euros. Les émeutes de la misère font près de 40 000 réfugiés et de nombreux morts dans la population des immigrés en Afrique du Sud : les Pauvres se battent contre les Pauvres.

En France de nouveaux commerces de « déstockage » émergent pour acheter et revendre des denrées alimentaires dépassant la date limite optimale de consommation « D.L.U. »…et ce ne sont pas les plus démunis qui s’y précipitent !

 

« L’OR VERT « ou « L’ENERGIE VERTE »à quel prix ? Des Pays comme l’Indonésie perdent leur forêt au profit de la plantation de palmiers pour produire l’huile de palme nécessaire aux bio-carburants. Il est créé un désert biologique par la déforestation entraînant la destruction de la faune et de la flore, et la pollution des rivières. Dépossédées de leur parcelle, les populations autochtones vivant de leurs récoltes et de la pêche, sont affamées alors que les prix des aliments de base ne cessant d’augmenter. On évalue à 30%   le CO2 libéré dans l’atmosphère par la déforestation et l’Inde devient ainsi le 3ème Pays le plus pollueur après les USA et la Chine. Et si on parlait de l’AMAZONIE ? La déforestation au profit de la culture du soja anéantit les unes après les autres les seules Tribus originaires.

La situation des régions rizicoles du Pays est catastrophique, et par répercussion, le SRI LANKA et le BANGLADESH sont concernés. L’ONU, l’UNICEF et l’OMS  disent vouloir agir vite. Un an plus tard, les ONG sont priés de « plier bagages », alors que des familles restent abandonnées sans soins ni alimentation.

LA CHINE a été victime d’un tremblement de terre : le bilan provisoire faisait mention de plus de 1 million de victimes, dont 80.000 morts. Qu’en est-il aujourd’hui ? « SI TOUS LES PAYS DU MONDE VOULAIENT SE DONNER LA MAIN »…encore faudrait-il que les Pays dits « totalitaires » acceptent la main tendue. Nous sommes loin du droit d’ingérence humanitaire de Bernard Kouchner, et des crimes contre l’humanité, alors que l’on « fête » le 60ème ANNIVERSAIRE DES DROITS DE L’HOMME (10/12/2008).

 

-Le TIBET a mobilisé à l’occasion des Jeux Olympiques en Chine.

A quand la mobilisation générale au secours des peuples opprimés et/ou affamés ?  La CHINE n’est pas montrée du doigt uniquement à propos du Tibet : avec 470 exécutions connues en 2007, devant l’Iran, (Amnesty International), elle est le premier pays du monde à pratiquer la « peine de mort ». Elle est également détentrice du record mondial de rejet de CO2. Les Etats-Unis d’Amérique sont tristement battus, mais toujours cités, dans ces lamentables domaines : l’exécution des condamnés est toujours en vigueur dans la plupart des États.

Que dire des Pays Africains où des génocides sont perpétrés continuellement, en sus de la famine et des maladies ?

 

-ZIMBABWE. L’OMS a annoncé que plus de 60.000 cas de choléra se traduisent par 3.161 morts au 30/01/09.

 

-Le cyclone en BIRMANIE  (plus de 130.000 morts et disparus ?.

 

-Le 17 octobre 2008, un élan de solidarité : LA JOURNÉE MONDIALE DE REFUS DE LA MISÈRE : « Là où des hommes sont condamnés à vivre dans la misère, les Droits de l’homme sont violés. S’unir pour les faire respecter est un devoir sacré » (Joseph WRESINSKI, fondateur en 1957 de ATD, Aide à Toute Détresse).

 

-SURENDETTEMENT ET LA « CRISE FINANCIÈRE ». la Ministre de Économie propose plusieurs réflexions pour améliorer le système de gestion du surendettement. La Banque de France chiffre à 183.000 le nombre de personnes surendettées pour «un accident de la vie» : divorce, chômage, maladie…

Aux USA , on prend conscience de l’absurdité du système spéculatif  qui s’effondre dans l’immobilier avec environ 2 millions de maisons saisies par les banques : l’inconscience commune des prêteurs et des emprunteurs jette donc 2 millions de familles à la rue (sachant que les banquiers sont des professionnels responsables de leurs méthodes). On aspire à un changement : abandonner le virtuel des spéculateurs qui ont produit la récession et la crise financière actuelle. Cette crise peut être l’opportunité, voire une chance, de revenir aux valeurs authentiques en reconstruisant une société conduite par des élus non carriéristes reprenant le pouvoir aux financiers qui nous gouvernent. (A écouter Alain SOUCHON et sa dernière chanson sur, entre autres « les parachutes dorés ». Bénabar n’est d’ailleurs pas en reste, redonnant droit de cité aux chansons à texte). Encore faut-il interdire les paradis fiscaux et inventer un nouveau type de société là au le capitalisme ultra libéral échoue aujourd’hui. Économie de marché, oui, mais régulée mondialement avec un peu plus de morale consistant à produire des richesses par le travail justement rémunéré, et non en jouant avec les actions en bourse.

Au 9 avril 2010, alors que les Députés remettent en cause le « bouclier fiscal », la Bourse repart à la hausse et l’on constate, d’une manière générale dans le monde, que les leçons n’ont pas été suivies d’effet : « Rien ne se perd, rien ne se crée….).


-Boomerang pour l’OPEP : la baisse de la production et des prix du baril de pétrole. Mais au printemps 2010, les cours sont de nouveau en hausse.

-Un espoir dans ce climat délétère : une alternative éthique (ce qualificatif est rare sinon absent de la sémantique financière), ÉPARGNE SOLIDAIRE poursuit son développement en France où l’on constate une forte augmentation de l’épargne solidaire.

 

-Un Centre « CLIMSAT » mis en place à BREST va accueillir des Experts de l’ONU sur le réchauffement climatique. Mais déjà, des voix s’élèvent pour attirer l’attention sur l’incompatibilité entre investissements en direction de la protection de notre planète et la reprise  de l’économie après la crise financière actuelle. On croirait entendre le Président US qui a refusé de ratifier les accords de Kyoto…comme la Chine et l’Inde devenus les plus grands pollueurs au nom de leur décollage économique.

Le Télégramme du 28/0/09 : Le changement climatique a déjà des conséquences largement irréversibles pour le millénaire qui vient, met en garde une très sérieuse étude scientifique publiée aux États-Unis. Ce qui n'empêche pas d'agir pour en minimiser l'ampleur.

Susan Solomon en est certaine. Le changement de la température à la surface des océans, les précipitations dans certaines régions du globe et la montée du niveau des océans «sont largement irréversibles pour plus de mille ans, après que les émissions de dioxyde de carbone (CO2) auront complètement cessé».

 

Accentuation de la pauvreté depuis 2002. Il est néanmoins constaté qu’en France, ce sont les ménages les plus modestes qui donnent le plus aux associations caritatives . A ce sujet, nous recevons de nombreuses publicités et de nombreux appels à la générosité. Dans le premier cas, nous pouvons renvoyer dans l’enveloppe T un mélange de publicités pour, peut-être, faire comprendre aux expéditeurs que trop de papier inutile tue nos forêts. Dans le deuxième cas, chacun agit selon ses possibilités et sa conscience ; mais là encore, attention aux abus et aux arnaques. Il est à noter que certains démarcheurs, pour le compte d’associations humanitaires, n’hésitent pas à refuser des sommes inférieures à 10 € , en réclamant un chèque « si vous n’avez pas de monnaie » !!

 

-FAMINE. 925 millions de personnes sous-alimentées , selon les estimations du rapport annuel de la FAO , l’agence de l’Onu pour l’alimentation et l’agriculture.  Quarante millions de personnes supplémentaires ont donc rejoint en 2008 « les rangs des sous-alimentés de la planète du fait principalement de la hausse des prix des denrées alimentaires » , a expliqué le directeur général de la FAO, Jacques Diouf. La quasi-totalité de la population sous-alimentée - 907 millions de personnes - vit dans les pays en développement et sept pays rassemblent à eux seuls 65 % de ces personnes : Inde, Chine, République démocratique du Congo, Bangladesh, Indonésie, Pakistan et Ethiopie. En l’état actuel de la situation, l ’engagement pris en 1996 lors du Sommet mondial de l ’alimentation de réduire de moitié d ’ici 2015 le nombre de personnes ayant faim, risque de « ne pas se réaliser avant 2150 », selon la FAO (Source : Le Télégramme du10/12/08 ).


Entre autres denrées touchées par l'augmentation des prix, le blé (le cours mondial a progressé d'environ 55% fin 2007 par rapport à 2006), le riz (hausse de près de 30% entre 2005 et 2007), les produits laitiers (les cours ont progressé de 120% entre septembre 2006 et septembre 2007).  
La FAO, l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture, appelle les dirigeants mondiaux à s’unir pour la sécurité alimentaire mondiale et la réduction de la pauvreté dans le cadre du changement climatique et de la sécurité énergétique. Tenter de résoudre cette
crise.


En France 7 millions de personnes vivent au-dessous du seuil de pauvreté. Les familles monoparentales sont les plus touchées.


Les Nations sont capables de mobiliser 1.200 milliards pour sauver les banques : c’est environ 360 fois plus que le coût estimé pour éradiquer la faim dans le monde (Le Télégramme ). Plus de "malnutris mais moins d’aide alimentaire"

Au cours de la Journée mondiale de l’alimentation : « l’agriculture vivrière, celle dont le but est prioritairement de nourrir les populations locales, doit être encouragée », estime la FAO.

 

-IMMIGRATION : conséquence de tout ce qui précède, annoncée depuis des lustres : la guerre civile  « émeutes de la faim » ou l’exode. Les Somaliens sont dans la rue et manifestent contre les prix élevés des denrées alimentaires : on dénombrerait des morts et des blessés. La France doublerait son aide alimentaire, soit 7 millions d’euros. L’immigration touche de plus en plus de Pays démunis quant à leur capacité à « recevoir la misère du monde » !

 

-MONSANTO sur ARTE : intérêts purement financiers ou réelle chance de nourrir les peuples qui meurent de faim ? En France le texte de Loi, très compliqué pour ne pas dire ambigu, sur les OGM a été adopté par le Parlement. Un documentaire choc, selon Le Télégramme, sera projeté à l’Ile de Batz en présence de la réalisatrice Marie-Monique ROBIN qui a produit trois documentaires sur la biodiversité pour ARTE. Monsanto a été condamné pour publicité mensongère.


-Le Parlement a définitivement adopté le projet de Loi sur la responsabilité environnementale: « LE PRINCIPE DU POLLUEUR-PAYEUR »


-L’Europe a décidé de s’engager en faveur du climat. Ses dirigeants ont adopté un plan visant notamment à réduire de 20 % les émissions de gaz polluants d’ici à 2020. Ils espèrent montrer ainsi la voie aux autres pays pollueurs. (13/12/08 Le Télégramme).


-PESTICIDES : leurs risques pour la santé des agriculteurs et des particuliers vivant à proximité en amont et pour les consommateurs en aval, n’est plus à démontrer. Des associations créent un réseau de défense des victimes : www.victimes-pesticides.org

 

 

VOS RÉACTIONS : "On meurt de faim dans le monde alors qu’on nourrit les moteurs des voitures polluantes avec les bio-carburants dont le maïs, par pure spéculation. Le système  financier aux mains des spéculateurs a échoué : il est temps de créer un nouvel ordre de régulation socio-économique. Les Citoyens ont soif de justice, d’équité et de solidarité" (60ème ANNIVERSAIRE DE LA DÉCLARATION DES DROITS DE L’HOMME 10/12/2008).

A
Comments