Accueil‎ > ‎

Sexologie clinique

Photo RL Dubuis- Belem Atlantique octobre 2010




L'UNICEF publie un rapport en septembre 2014:

120 millions de jeunes victimes de violences sexuelles dans le monde, soit 1 sur 10


28 mai 2014 - Délai de prescription des agressions sexuelles porté prochainement à :

-30 ans pour les faits aujourd'hui prescrits à 20 ans

-20 ans pour ceux aujourd'hui prescrits par 10 ans


Nul ne songe aujourd'hui à évacuer la composante psychologique (psycho-socio-culturelle) des troubles et des dysfonctions sexuelles. Selon les statistiques, 60 à 80 % des symptômes trouvent leur origine dans la formation de la structure psychologique de l'humain tout au long de son développement et de son vécu.

                                                              ---------------------------------------

Formé par la Société Française de Sexologie Clinique de Paris, Robert L. Dubuis est également psychologue et psychothérapeute. Il a écrit dans la revue SOMATO :
· La problématique conjugale
· Les sexothérapies de couple.

Signataire de la Charte du Centenaire de la Déclaration de Strasbourg et membre du Syndicat National des Sexologues-Sexothérapeutes, il contribue aux définitions du S.N.S.S. :

Le sexothérapeute est un professionnel possédant une formation approfondie en sexologie et en psychothérapie. Il intervient dans le domaine relationnel, utilisant la relation pour travailler sur la relation, les liens de communication. Il prend en charge les dysfonctions sexuelles d'origines psychogènes, élargissant son champ d'activité dans :
- l'éducation,
- les difficultés relationnelles conjugales,
- l'information sexuelle,
- la prise en charge des handicaps,
- la prévention des comportements à risques,
- la délinquance sexuelle.

Le sexothérapeute reçoit en entretien d'évaluation exigeant des connaissances approfondies en sexualité humaine pour expliciter la souffrance et orienter la prise en charge ou l'accompagnement le mieux adapté à la plainte. Les sexothérapies s'effectuent en individuel, en couple ou en groupe. Elles mettent en œuvre les domaines analytiques et psycho-coporels, du verbal au non-verbal, de la libération des émotions à la relaxation :
- rebirthing
- hypnose Eriksonnienne
- sophrologie
- bonding
- techniques du lâcher-prise
. analyse transactionnelle et approche systèmique

                              

·          

 

INFORMATIONS :


28 mai 2014 - Délai de prescription des agressions sexuelles porté prochainement à :

-30 ans pour les faits aujourd'hui prescrits à 20 ans

-20 ans pour ceux aujourd'hui prescrits par 10 ans

Le Sénat a tenu compte de ces allongements pour permettre aux victimes de porter plainte quand elles ont été frappées d'amnésie dissociative post-traumatique


ECOUTE SIDA : 0 800 840 800 JOURNEE MONDIALE DE LA LUTTE CONTRE LE SIDA : ne baissons pas les bras ! 1/12/2008
SIDA INFO SERVICE est un service d'écoute anonyme, confidentiel et gratuit permettant de répondre aux interrogations liées au VIH/sida et aux IST.



 -CONTRACEPTION : 0 800 235 236

L'association AVEP   http://www.avep-asso.org/association

L’association a pour but d’aider l’ensemble des personnes et leurs familles, victimes d’une embolie pulmonaire et d'AVC, ayant entrainé la mort ou des séquelles graves voire irréversibles, provoquée par les maladies thrombotiques de l’hémostase et/ou la contraception orale.


 -FERTILITE : l’environnement chimique quotidien a des incidences sur la fertilité masculine affirment des chercheurs. En 50 ans, la production de spermatozoïdes chez l’homme a diminué de moitié, et le nombre de cancers des testicules a doublé (« Mâles en péril » sur ARTE le 25/11/2008).


Dons de spermatozoïdes : N° Vert 0800 541 541 et un site

 http://www.dondespermatozoïdes.fr/


 

        Prostitution: 40 à 42 millions de personnes prostituées dans le monde.
75% d'entre elles auraient

entre 13 et 25 ans
     Lire le rapport mondial sur l'exploitation sexuelle de la Fondation SCELLES           http://www.fondationscelles.org/index.php



-DERIVES MEDICALES en matière de traitement contre la stérilité en Californie : la mère des nouveaux octuplés avait déjà six enfants en bas âge.


HYPERSEXUALISATION: "c'est avant tout un problème d'éthique, et qui accélère la régression de la cause féminine". La sénatrice UMP Chantal Jouanno remet ce lundi 5 mars 2012, les résultats de sa mission sur l'«hypersexualisation» des petites filles. Jean-Yves Hayez, psychiatre infanto-juvénile et professeur émérite à l'Université catholique de Louvain (Belgique), apporte pour 20 Minutes son éclairage sur ce phénomène.

Que signifie le terme d'«hypersexualisation»?

Ce terme n'est pas approprié, car il peut vouloir dire deux choses: soit on parle des jeunes filles, à partir de 9 ou 10 ans, qui s'habillent de façon provocante, soit on parle d'un phénomène tout à fait différent, le fait que davantage d'enfants ont une activité sexuelle. Ce n'est pas la même chose, car en s'habillant de façon provocante, les enfants ne cherchent pas du «sexuel», comme le sous-entend le mot hypersexualisation. On est plutôt dans l'affirmation de soi comme petit homme ou petite femme. On parle bien de «sexué», l'affirmation de ce que l'on croit être le féminin ou le masculin, pas de «sexuel».

Cette recherche précoce du sexué pose-t-il problème?

En ce qui concerne le phénomène illustré par les photos parues l'an dernier dans Vogue [une fillette de 10 ans maquillée et photographiée dans des poses lascives, ndlr], il y a deux problèmes un peu différents. D'une part, le groupe relativement étoffé de fillettes ou de préadolescentes, le tout-venant, qui s'habillent comme des «lolitas». Elles le choisissent, mais si elles existent, c'est aussi parce qu'il y a une société, qui, pour se faire du fric, les y pousse. Je le regrette un peu, mais c'est le problème de l'enfant consommateur, on les incite à acheter des tas de choses, y compris des vêtements. Ma position là-dessus, c'est de ne pas dramatiser, mais de ne pas se réjouir non plus. En tout cas, ce n'est pas avec des interdictions ou des décrets (...)

D’autres interventions sur ce sujet :

En parlant d'hypersexualisation, on diabolise des comportements de jeunes filles, qui n'ont pas du tout la dimension torride que laisse penser le terme", estime ainsi Michel Fize, sociologue au CNRS et auteur de "Les nouvelles adolescentes" (Armand Colin). Il lui oppose celui d'hyperféminisation, qui correspond à une revendication des filles de leur identité sexuée". Il admet en revanche une tentative mercantile, de la société, de "tout sexualiser pour vendre plus". "On a raison d'essayer d'y répondre mais il ne faut pas tout mélanger", juge-t-il.

De son côté, la psychanalyste Claude Halmos, spécialiste de l'enfance, reconnaît les dangers potentiels du phénomène: "L'hypersexualisation des petites filles, c'est-à-dire le fait de les laisser se déguiser en femmes adultes, est très préjudiciable pour leur construction. Si elles sont déjà grandes, quels besoins ont-elles de grandir ?", lance-t-elle. "Ce qui est complètement paradoxal, c'est que le gouvernement veut faire des préconisations pour que les petites filles ne s'habillent plus comme des grandes, mais en même temps, il supprime le défenseur des enfants et veut rapprocher la justice des mineurs et celle des majeurs", ajoute-t-elle. "Il fait mine là de se saisir d'un sujet qui angoisse à juste titre les parents, mais c'est un leurre", juge ainsi la psychanalyste.

 

 

SECTES : le rapport 2007 de la Mission Interministérielle de Vigilance et de Lutte contre les Dérives Sectaires (MIVILUDES) dénonce à nouveau des actions de « lobbying effrénées » et met en garde les futures victimes de certains mouvements religieux et de certains « pseudo thérapeutes » aux approches manipulatrices. Que ce soit des prédicateurs, et/ou des thérapeutes, et/ou des formateurs (la mode est au coaching), il y a des lustres que nous dénonçons leur absence de qualification et leurs pratiques en réclamant aux Parlementaires de légiférer une fois pour toutes sur ces titres que s’octroient des personnes honnêtes mais aussi d’autres charlatans à défaut de loi comme celle de 1985 (décrets 1993) sur le titre de psychologue.

Mise en garde également contre toutes ces nouvelles méthodes de développement personnel made in USA et les méthodes de vente « en cascade » ou « pyramidales » allant de la simple revue aux « produits miracles », ces derniers n’étant que des placebo ou, plus grave, des dopages conduisant à la prise de drogues illicites…quand il ne s’agit pas de « médecine illégale ». Prudence…vous reporter aux pages ci-avant « Psychothérapies » et « Développement Personnel », et n’hésitez pas à vous renseigner et à communiquer sur vos craintes, ou vos doutes.

Il serait dommageable de faire un amalgame et de priver ceux qui en ont réellement besoin de thérapies sérieuses conduites par des Professionnels reconnus dont la mission doit être, au minimum, d’aider à recouvrer son équilibre et son autonomie, voire se reconstruire…certainement pas de les rendre dépendants d’un gourou ou d’un mouvement sectaire.



"Un peu d'interdit, beaucoup de jeu", telle serait la structure du couple réussi selon Roland BARTHES (Fragments d'un discours amoureux - Éditions du Seuil 1977)


Consulter la bibliographie




Comments