Les troubles du spectre autistique

Etre parent d'un enfant avec autisme


Une prise en charge se doit d'être pensée au cas par cas en respectant l'âge et le niveau de développement de l'enfant, ses capacités et ses modalités de communication et bien d'autres choses encore.

Consulter un professionnel formé est nécessaire pour y voir clair et apprendre les clefs du développement partant toujours de ce qui représente la pensée autistique, celle dont on ne guérit pas puisque l'autisme n'est pas une maladie mais une façon de percevoir le monde, une façon d'être avec et dans ce monde. 

L'objectif est de connaître ces clefs pour donner à la personne les chances d'un épanouissement et d'une réalisation de soi afin qu'elle ait sa place dans la société et dans le monde du travail, et tout ça, sans se perdre soi-même.

Nombreux sont les cafés-parents en France où on réfléchit à sa place, à sa relation à son enfant, à l'éducation qu'on souhaite apporter, etc. Etre parent ça s'apprend et oui être parent d'un enfant avec autisme ça s'apprend aussi et c'est important de trouver un lieu pour en parler soit avec le psychologue, soit en rencontrant d'autres parents lors de groupes de parole, dans les associations ou autre.



Et vous ?


Vous pouvez avoir besoin de vous poser, de prendre du recul et du temps pour parler de vous, de votre vie d'homme et de femme, surtout si la fatigue et parfois l'épuisement s'en mêlent, si le soutien familial ou social font défaut, s'il faut parfois devoir arrêter son travail, etc. 

Vous pouvez avoir besoin de faire le point sur tout ce que vous menez de front, sur ce qui vous bloque davantage, sur des sentiments comme la colère ou la frustration, sur des tensions avec votre propre famille. Et lâcher, faire une pause pour mieux repartir.

Le psychologue peut aussi vous mettre en contact avec des associations de parents parce que le tissu social est un facteur puissant qui participe d'une certaine forme de résilience. 
Les réseaux sociaux ainsi que les associations, qui font souvent un formidable travail de terrain, vous permettent de ne pas rester seul(e)s, de partager des informations, des outils et des moments de rencontre.



Et la famille ?


Les répercussions psychologiques sule couple, la fratrie et la famille sont nombreuses et il n'est pas toujours simple de préserver tout le monde.

Beaucoup de couples se défont et s'ils continuent, ils "donnent le change" comme ils le disent eux-mêmes parfois. Quelques couples s'en sortent renforcés et solidaires. Cela ne veut pas dire pour autant qu'on se sépare parce qu'on a un enfant avec autisme qui serait responsable de tout. Il est impossible de résumer en quelques lignes tout ce qui contribue à ce vécu douloureux. Là aussi, ne pas rester isolé(e), rencontrer un psychologue ou une association peut apporter beaucoup même si chacun reste maître de sa vie.

Etre la soeur ou le frère d'une personne avec autisme est vécu de différentes façon bien sûr mais quoiqu'on puisse entendre ci et là, ce ne sera jamais quelque chose qui coule de source ni un fait anodin. Il faut trouver sa place dans les différentes configurations familiales, dans les rapports aux parents et au frère ou à la soeur avec autisme. Les visions de chacun semblent souvent se croiser et difficilement ou douloureusement parfois se rencontrer. Il arrive que le psychologue ne soit appelé que pour écouter et soutenir les sentiments exprimés par cette fratrie involontairement mise à mal.

Pour le reste de la famille, quand trop d'incompréhensions et de tensions sont présentes,  les relations risquent de vite devenir si conflictuelles que toute tentative de communication semble perdue d'avance. On peut tous avoir besoin de soutien à un moment ou à un autre.

Il n'est pas toujours facile, une fois le diagnostic reçu (TSA : troubles du spectre autistique) de savoir quoi faire et comment faire lorsqu'on rentre chez soi. Voici quelques exemples de questions qui reviennent souvent.


Comment s'y prendre ?

Que mettre en place et en partant de quoi ?

Y a t-il des priorités, que prendre en compte ? 

Comment comprendre et gérer les troubles du comportement ? 

Comment s'y retrouver avec les différentes méthodes et les programmes proposés ? 

Comment rester parent ?

Quelle communication démarrer ?

Comment construire son avenir ?

*******************

Une fois que les parents ont cheminé dans la compréhension de ce qu'est l'autisme, les informations qu'ils apportent au professionnel ont une grande valeur.

Leur connaissance de leur enfant ne devrait pas être à prouver.

La confiance en leur intuition doit être conservée.

C'est alors un accompagnement différent qui est proposé en tenant compte du cadre de vie dans lequel chacun évolue.
Comments