Méditation‎ > ‎

Pleines Lunes

La Lune est une planète morte, un cadavre en décomposition voué à disparaître. Sa présence forme un bouclier entre les énergies provenant du soleil spirituel et notre planète. Dans les périodes de pleine Lune, c’est comme si cette planète avait disparu, il n’y a donc plus obstruction avec les hautes énergies spirituelles. Chaque pleine Lune de l’année constitue donc une occasion particulière de rentrer en contact avec des énergies spécifiques nous rapprochant de la Réalité.

 

L’année commence avec le signe du Capricorne. L’hiver est une période d’alignement, de préparation aux énergies du printemps où auront lieu trois grandes fêtes spirituelles. Le printemps est un temps d’imprégnation. Avec l’été vient la distribution et l’automne termine l’année par la phase d’intégration et de bilan. Nous avons ainsi les 4 saisons comparables aux 4 temps de la respiration : inspire, apnée haute, expire et apnée basse.

Chaque énergie qui ouvre une saison renvoie au plan mental, la 2ème au plan émotionnel et la 3ème au plan physique. Leur effet se combine avec les éléments auxquels ils font référence.

 

Pleine Lune du Capricorne : l’Epiphanie (janvier)

L’énergie Capricorne est à la fois une énergie de conclusion et une énergie de nouveaux commencements. Elle inaugure un nouveau cycle d’effort reposant sur un sens des responsabilités accru. Energie initiant la nouvelle année, la pleine Lune du Capricorne offre l’occasion de contacter le Plan attendu pour l’année, son thème et sa note particulière qui seront développés dans les mois qui suivent. C’est de la responsabilité de chacun de participer à ce travail.

 

Pleine Lune Verseau :

L’énergie Verseau, en lien avec l’ère du Verseau dans laquelle nous sommes entrés activement, stimule en nous la capacité à aimer, à développer la conscience de groupe et à servir. Elle développe le sens de l’inclusivité et de la fraternité, nous poussant à partager librement les ressources à disposition. Elle nous accompagne dans le détachement des vieilles valeurs héritées de l’ère des Poissons. Son influence agit sur la conscience lui permettant de grandir. Après l’alignement mental du Capricorne, la pleine Lune Verseau nous offre une opportunité d’aligner notre corps émotionnel sur les valeurs de l’ère du Verseau. Notre travail consiste, dans ce mois, à s’engager activement et consciemment à participer à la mise en œuvre du Plan.

 

Pleine Lune Poissons :

L’énergie Poissons est une énergie de sensibilité, de libération, de fusion et d’incarnation des qualités divines. Signe d’eau, les Poissons, 3ème signe de l’hiver et donc en rapport avec le plan physique gouvernent les pieds, symbolisant ainsi le fait que les qualités divines doivent être réalisées jusqu’au bout des orteils, ancrées et manifestées sur le plan physique. Elle pousse l’engagement pris en Verseau encore plus loin. Le mois des Poissons est donc l’occasion d’opérer en nous une grande purification afin que les anciennes qualités laissent place à de nouvelles terminant ainsi le cycle de l’alignement nous rendant disponible pour les puissantes énergies des trois grandes fêtes spirituelles du printemps.

 

Les 3 pleines lunes du printemps marquent des sommets spirituels de l’année, c’est une période d’imprégnation à des énergies de guérison. Elles sont chacune reliées à un grand centre spirituel (1 : Shamballa, 2 : la Hiérarchie, 3 : l’Humanité). Les 9 autres pleines Lunes concernent les caractéristiques divines et leur développement au sein de l’humanité. Les 12 fêtes apportent des révélations de la divinité et des occasions de service accru.

 

Pleine Lune du Bélier : la fête de Pâques (avril)

C’est la fête du Christ, Chef de la Hiérarchie spirituelle et l’expression de l’Amour de Dieu.

La pleine Lune du Bélier est l’occasion de rentrer en contact avec des idées fondamentales cherchant à inspirer le mental des humains. C’est le moment propice pour relayer les hautes énergies des règnes supérieurs vers les règnes inférieurs. C’est un moment de communion, de réaffirmation de la grande alliance, de l’unité primordiale et de l’affirmation de l’inéluctabilité de la réalisation du Plan.

 

Pleine Lune du Taureau : le fête du Wesak (mai)

C’est la fête du Bouddha, intermédiaire spirituel entre Shamballa et la Hiérarchie. Le Bouddha est l’expression de la Sagesse de Dieu, l’Incarnation de la lumière et le Représentant du Plan divin. Il manifeste la Volonté de Dieu.

Durant cette pleine Lune se déroule dans une vallée de l’Himalaya une cérémonie impliquant le Bouddha, le Christ, la Hiérarchie et les disciples. Cette cérémonie voit le Bouddha renouveler son contact et son association avec le travail entrepris sur notre planète représentée par le Christ. Nous pouvons nous-mêmes, par la méditation, participer à cette fête spirituelle.

 

Pleine Lune des Gémeaux : la fête de la Bonne Volonté (juin)

C’est la fête du Christ et de l’humanité qui aspire à l’Ensemble, cherche à se conformer à la Volonté de Dieu et se consacre à l’établissement de justes rapports humains. La pleine Lune des Gémeaux est l’occasion de reconnaître la nature spirituelle et divine de l’homme. Fête d’invocation, exprimant l’aspiration fondamentale à la fraternité et à l’unité spirituelle et humaine. Elle représente l’effet produit dans la conscience des hommes par les efforts conjugués du Bouddha et du Christ.

 

 

Pleine Lune du Cancer (juillet)

L’énergie du Cancer est fondamentalement une énergie innovante. Deuxième signe de la croix cardinale après le Bélier, le Cancer renvoie aux idées devant être amenée en incarnation pour servir le Plan.

La pleine Lune de juillet est donc l’occasion, en formation de groupe, de se mettre à l’écoute des idées captées lors de la fête de Pâques pour chercher à les décoder, à les faire circuler sur le réseau éthérique et à mettre en forme celles qui correspondent à notre champ d’activité et de compétences.

 

Pleine Lune du Lion : la fête de l’Amour (août)

Cette fête de l’Amour est une fête spirituelle aussi fondamentale que celle du Wesak, la pleine Lune Taureau (croix fixe).

A un niveau cosmique, la constellation du Lion est reliée à Sirius, la grande étoile de l’Amour. Pendant la pleine Lune du Lion se produit un alignement entre Sirius, Regulus (une des étoiles de la constellation du Lion) et le Soleil. Cet alignement produit l’afflux d’une puissante énergie d’amour vers la Terre. Durant cette fête, la Hiérarchie rentre en contact avec des énergies spirituelles très élevées en provenance de Sirius. Par la méditation, nous pouvons participer à la distribution de cette énergie d’Amour sur la Terre.

 

Pleine Lune de la Vierge : l’Assomption (septembre)

L’Assomption est la fête spirituelle de la Vierge, sa signification a été quelque peu perdue. Cette cérémonie fête l’élévation de la Vierge Marie (symbole de la matière divine) au Ciel (symbole du monde de l’âme). Il s’agit en fait du processus de spiritualisation de la matière.

Les énergies de la pleine Lune de septembre peuvent donc être utilisées pour accompagner cette spiritualisation de la matière, que ce soit en nous, mais aussi dans le monde, pour relier le haut et le bas, faisant suite en cela aux Gémeaux (croix mutable).

 
 

Pleine Lune de la Balance :

Troisième signe de la croix cardinale, la Balance renvoie aux Lois. La pleine Lune du mois d’octobre permet de réaliser une synthèse sur le travail fait en Bélier et en Cancer en rapport avec les idées et le plan mental. C’est un temps de bilan et de cohérence mentale. C’est le moment de réaliser les idées perçues.

 

Pleine Lune du Scorpion :

Ce troisième signe de la croix fixe offre l’opportunité d’accentuer la fusion âme – personnalité et ainsi, de faire naître une nouvelle créativité. Celle de la personnalité au service de l’âme sur le plan de la matière. Elle nous amène plus particulièrement à faire un point sur l’état de notre corps émotionnel. Energie dominant le disciple, le Scorpion nous met face à ce qui en nous a encore besoin d’être transformé, à ce qui résiste au monde de l’âme. Cela est d’autant plus vrai que nous avons opéré un travail de méditation suivi durant l’année. C’est l’occasion de tests et d’épreuves, qui, un fois passés, laisseront émerger une nouvelle créativité.

 

Pleine Lune du Sagittaire :

Cette pleine Lune, comme celle des Gémeaux, nous met en contact avec le service que l’Humanité doit apporter à la Terre et aux règnes s’y trouvant. Elle marque l’aspiration profonde de l’âme à servir sur les trois plans inférieurs : mental, émotionnel et physique, et à destination de tous les habitants de la Terre.

 

 

Méditations de pleine Lune données par le Tibétain :

 

Deux jours avant la pleine lune, je vous demande de commencer à cultiver l'attitude intérieure de recueillement équilibré, qui fournira de bonnes bases pour le travail à venir, et qui aidera à transférer le centre de l'attention du travail objectif au travail subjectif. C'est une attitude, plus qu'une activité. Réfléchissez à cette phrase C'est un état de conscience qui peut être maintenu, quels que soient les intérêts ou les activités extérieurs, et qui n'implique pas le silence extérieur ou la cessation d'une conduite normale. C'est une partie de l'entraînement, qui a pour but une vie double (pour le disciple), vie de participation active aux affaires du monde, et vie de préoccupation mentale et spirituelle intense.

Faites un effort très net, pendant ces deux jours, pour élever votre conscience un peu plus haut, à chacun des trois points spirituels de la journée ; au moment de la méditation, tôt le matin, au recueillement de la mi-journée, et à l'heure de contact au coucher du soleil. Si vous observez correctement les instructions, vous assujettirez vos corps subtils à six points égaux de stimulation spirituelle et vous le ferez consciemment. Puis, à quelque heure du jour de la pleine lune, mais avant l'heure exacte si celle-ci n'est pas possible, suivez la méthode indiquée ci-dessous :

1.      Centrez la conscience dans la tête.

2.      Imaginez-vous, vous retirant encore plus, consciemment, vers l'intérieur, vers le point de contact ou l'âme-personnalité et l'instructeur dans le monde des âmes peuvent se rencontrer, et ne plus faire qu'un.

3.      Puis, maintenez-vous aussi équilibré et ferme que possible, en gardant ce calme détaché aussi complètement que vous le pouvez pendant le processus suivant, qui est poursuivi silencieusement par l'activité créatrice de l'imagination.

a.    Imaginez-vous, ou visualisez-vous, debout devant une porte dorée ou d'ivoire.

b.    Voyez cette porte s'ouvrir lentement, révélant une pièce longue et basse avec trois fenêtres, l'une à l'est, l'autre à l'ouest, et la troisième au nord. Assis devant la fenêtre de l'est sur une chaise basse sculptée, et tournant le dos à la fenêtre, vous pouvez visualiser un Maître, en méditation profonde, cherchant à entrer en contact avec vous et avec tous ceux qu'il a la responsabilité d'instruire.

c.    Puis, imaginez-vous avançant lentement dans la longue pièce (qui est son bureau et sa pièce de travail), puis vous arrêtant debout devant lui. Voyez aussi vos frères de groupe, debout avec vous. Puis chacun de vous peut se constituer, en imagination, le porte-parole de son groupe et offrir le groupe au service et à une consécration profonde au service du Plan.

d.    Quand vous l'aurez accompli, imaginez que vous voyez le Maître se lever de sa chaise. Puis, en tant que groupe, face à l'Est, prononcez en groupe la Grande Invocation. Essayez de suivre consciemment le Maître alors que les mots sont prononcés, et écoutez attentivement en utilisant l'imagination. Cela impliquera une concentration intense.

Faites ceci jusqu'au moment de la pleine lune de mai, car c'est un exercice préparatoire afin de vous entraîner tous à la participation ésotérique.

Analysez soigneusement, chaque mois, votre réussite ou votre échec à observer cette discipline, et notez avec exactitude toutes les réactions, tous les résultats et phénomènes. La réussite dépendra de votre aptitude à parvenir à une réorientation et une concentration mentales fortes, à vous maintenir détaché de l'activité du cerveau, et cependant à conserver, en même temps, l'attention de veille du cerveau. Les effets qui en résultent, les réactions et l'enregistrement de toute réalisation doivent être notés pendant les deux jours qui suivent le moment de la pleine lune, car les informations et la connaissance filtrent souvent très lentement, à cause de l'alignement inadéquat des corps. La pleine lune de mai inaugurera le premier effort unifié véritable pour synthétiser subjectivement les groupes existant actuellement. Cette synthèse et cet essai collectif deviendront un effort annuel à mesure que le temps passera, et il aura lieu bien régulièrement à chaque fête de Wesak.

L’Etat de Disciple dans le Nouvel Age Vol. II p 24 à 26.

  

Suite :

1.   Au moment de la pleine lune (qui couvre cinq jours) imaginez que vous êtes un océan d'azur, et qu'à l'horizon un soleil éclatant se lève lentement.

2.   Imaginez que vous vous jetez dans l'océan, débarrassés de toute entrave, souci ou angoisse, et nagez vers un bateau à rames, se trouvant entre vous et le soleil levant. En nageant, vous vous apercevrez que vos frères de groupe nagent aussi dans la même direction. Vous vous reconnaissez et vous vous aimez les uns les autres.

3.   Puis, imaginez-vous grimpant dans le bateau. Quand tout le groupe sera embarqué, voyez-vous alors chacun saisissant une rame, et tous ensemble, avec rythme et fermeté, ramant vers le soleil levant. Il y a harmonie de geste, de dessein et de direction.

5.   Puis apercevez – entre vous et le soleil levant – la silhouette d’un Maître qui vient à vous. Dans le clair sentier de lumière, vous pouvez le voir distinctement. Vous le voyez tous ensemble.

6.   Puis dites, silencieusement, et en tant que groupe :

"Nous avançons dans la lumière ainsi que tu nous y invites.

Nous sortons de l'obscurité, poussés par l'âme de tous.

Nous jaillissons de la terre et plongeons dans l'océan de lumière.

Ensemble, nous venons.

Ensemble, nous avançons,

guidés par l'âme que nous servons

et par toi, le Maître que nous connaissons.

Le Maître intérieur et le Maître extérieur sont "Un".

Ce "Un", nous le sommes.

Ce "Un" est tout,

mon âme, ton âme, le Maître et l'âme de tous."

L’Etat de Disciple dans le Nouvel Age Vol. II p 122-123. 

Comments