Navigation

Glossaire‎ > ‎

Volonté

Tout d’abord, au sujet de ce thème de la "Volonté", il faut préciser que la définition que nous en avons ne correspond pas à son sens spirituel. Nous comprenons habituellement la volonté comme le fait de manifester une détermination fixe, de chercher à imposer une idée, une opinion, un idéal, d’aboutir à un certain résultat.

 
Selon le tibétain :

L'énergie est substance, et cette substance est qualifiée par la VOLONTE dynamique divine. (…) les hommes ne connaissent encore rien du procédé consistant à œuvrer avec la substance dynamiquement énergisée, parce que celle-ci les impressionne fondamentalement et les utilise, dès qu'ils prennent conscience du Plan et tombent ainsi sous l'influence de la Triade spirituelle. Les hommes, au lieu d'utiliser, sont donc "utilisés" par ce qui peut servir au développement du Plan : l'énergie dynamique de la Volonté divine. Cette volonté dynamique ne peut devenir accessible, et les disciples ne peuvent réellement œuvrer avec le Plan que lorsque l'antahkarana est construit de façon adéquate dans une certaine mesure, même imparfaitement.

La Télépathie et le Corps Ethérique p 126-127.
 

… la volonté est quelque chose de très différent de ces expressions existant dans la conscience humaine, lorsque l'homme tente d'interpréter la volonté divine selon le point d'évolution où il se trouve. La clé de la compréhension (la clé la plus facile à comprendre pour vous) réside dans les mots "effacer toute forme". Quand l'attrait de la substance est surmonté et que le désir meurt, alors le pouvoir d'attraction de l'âme devient dominant, et l'accent mis pendant si longtemps sur la forme individuelle, la vie et l'activité individuelles, fait place à la forme de groupe et au dessein de groupe. Alors le pouvoir d'attraction de la Hiérarchie et des ashrams des Maîtres remplace les attractions inférieures et les points d'intérêt mineurs. Quand ces derniers facteurs, à leur tour, prennent leur juste place dans la conscience, alors l' "attraction" dynamique de Shamballa peut être ressentie ; elle n'a plus aucune relation avec la forme ou les formes, avec un groupe ou des groupes. Uniquement un "bien-être" de groupe au sens ésotérique est alors ressenti, car il est compris en tant que volonté-de-bien. Nulle forme ne peut alors le retenir, nul groupe ou ashram ne peut alors limiter la conscience de l'initié, et toutes les différences de toutes sortes disparaissent.

Traité sur les 7 Rayons Vol. V p 138-139.
 

Volonté ou énergie de vie sont synonymes et sont une abstraction, existant en dehors de toute forme d'expression. La volonté d'être émerge de l'extérieur du système solaire. C'est l'énergie de Dieu qui pénètre tout, qui pénètre le système solaire avec une fraction d'elle-même et qui cependant demeure en dehors. Plan et dessein concernent les énergies émanant de cette Vie centrale et impliquent la dualité, la volonté ou la poussée de vie, plus l'amour magnétique attractif qui, à son tour, est la réponse de la substance universelle vibrante à l'impact d'énergie de la volonté. Cette activité initiale précède le processus créateur de construction des formes ; et le jeu de la volonté divine sur l'océan de l'espace matière ou substance éthérique, produit la première différenciation en rayons majeurs, et le jeu mutuel de ceux-ci produit les quatre rayons mineurs. Ainsi les sept émanations, les sept puissances et les sept rayons entrent en manifestation. Ce sont les sept souffles de la Vie-Une, les sept énergies de base ; elles surgissent du centre formé par l'impact de la volonté de Dieu sur la substance divine, qui divise celle-ci en sept courants de force. Le rayon d'influence de ces sept courants a déterminé l'étendue ou le champ d'activité d'un système solaire et "dessina" les limites de la forme du Christ cosmique incarné. Chacun de ces sept courants ou émanations d'énergie fut coloré par une qualité divine, un aspect de l'amour, et tous furent nécessaires pour l'ultime perfectionnement du dessein latent et non révélé.

Traité sur les 7 Rayons Vol. I p 65.
 

Dans le développement de l'aspect volonté de l'humanité, nous avons les étapes suivantes, qui ont leur importance psychologique :

1. Instinct.                  2. Aspiration émotionnelle.

3. Intellect.                 4. Concentration mentale.

5. Dessein égoïque.     6. Volonté spirituelle.

7. Intention divine.

Traité sur les 7 Rayons Vol. I
 

Tandis que la volonté, reflétée par le mental, devient prépondérante chez le disciple, il a éveillé en lui l'aspect de lui-même qui est en rapport avec l'aspect volonté du Logos, l'aspect premier ou Père. Ce contact s'établit selon les lignes suivantes :

1. La Monade ou le Père dans les Cieux, l'aspect volonté.

2. Atma, ou la volonté spirituelle, le plus haut aspect de l'âme.

3. Le corps mental, ou Volonté intelligente, l'aspect le plus haut de la personnalité.

4. Le centre de la tête.

C'est la ligne suivie par les raja-yogis ; elle les conduit à la réalisation de l'esprit et à l'adeptat.

La Lumière de l’Ame p 53-54.
 
 
La volonté gouverne la voie conduisant à Shamballa et c'est la base de toute approche, de toute appréciation de l'Existence et de toute identification avec elle. Traité sur les 7 Rayons Vol. V p 38.
 

Le Seigneur du Monde, nous dit-on, est le seul dépositaire de la volonté et du dessein de son âme cosmique adombrante. Ces deux mots – volonté et dessein – n'ont pas un sens identique. Sanat Kumara et son Conseil à Shamballa sont les seuls Etres sur la planète qui connaissent exactement la nature du dessein divin. C'est leur fonction et leur obligation de mettre en œuvre ce dessein dans la manifestation, et Ils le font en utilisant la volonté. La volonté met toujours en œuvre le dessein. Le dépositaire de l'aspect volonté de la divinité innée de l'homme se situe à la base de la colonne vertébrale ; il ne peut fonctionner correctement et être l'agent de la volonté divine qu'après la troisième initiation. Le centre de la tête est le gardien du dessein ; le centre situé en bas de la colonne vertébrale indique la volonté mettant en œuvre le dessein. Le dessein est lentement, très lentement, révélé à l'initié lors des cinq dernières initiations, et cela ne devient possible qu'après l'initiation de la Renonciation. A ce moment-là, l'initié dit, en accord avec le grand Chef de la Hiérarchie, le Christ : "Père que ta volonté soit faite et non la mienne." Puis, vient l'initiation de l'émergence de la matière et, à partir de là l'initié commence à apercevoir le dessein du Logos planétaire ; auparavant il n'avait vu que le plan, et s'était voué au service du plan. Auparavant aussi, il avait uniquement cherché à être un représentant de l'amour de Dieu ; maintenant il doit exprimer, de plus en plus pleinement, la volonté de Dieu.

(…) le problème qui se pose à la Hiérarchie, lorsqu'elle cherche à préparer les disciples aux initiations successives, est l'emploi correct de la volonté qu'il s'agisse de sa propre volonté vis-à-vis de l'initié, ou de l'emploi que fait l'initié de la volonté, lorsqu'il travaille pour le Plan, ce Plan mettant en œuvre le Dessein. Pour le réaliser, l'expression directe, compréhensive et puissante de ce premier aspect est nécessaire. Pour plusieurs raisons la volonté présente un problème. Examinons quelques-unes de celles-ci, ce qui nous permettra de comprendre.

1. Cette énergie de la volonté est l'énergie la plus puissante de tout le schéma de l'existence planétaire. Elle est appelée la "Force de Shamballa", et c'est elle qui maintient la cohésion de toutes les choses dans la vie. C'est en réalité la vie même. Cette force de vie ou volonté divine, mettant en œuvre l'intention divine, est ce par quoi Sanat Kumara parvient à son but. A une échelle minuscule, c'est l'utilisation de l'un des aspects les plus bas de la volonté (la volonté personnelle de l'homme) qui permet à l'homme d'exécuter ses plans et d'atteindre son dessein déterminé s'il en a un. Là où manque la volonté, le plan meurt et le dessein n'est pas réalisé. Même en ce qui concerne la volonté personnelle, c'est véritablement la "vie du projet". Au moment où Sanat Kumara aura atteint son dessein planétaire, Il retirera cette puissante énergie et de ce fait la destruction s'installera. Cette force de Shamballa est solidement tenue en laisse pour éviter un impact trop important sur les règnes de la nature non préparés. Ceci concerne aussi son impact sur l'humanité.

Il vous a été dit que cette force – au cours de notre siècle – avait exercé son premier impact sur l'humanité ; jusque là, elle était parvenue au genre humain dans les trois mondes, après avoir été réduite et modifiée par un transit se faisant par le grand centre planétaire que nous appelons la Hiérarchie. Cet impact direct s'exercera de nouveau en 1975 et aussi en l'an 2000, mais à ce moment-là les risques ne seront pas aussi grands que lors du premier impact, vu le développement spirituel de l'humanité. Chaque fois que cette énergie frappe la conscience humaine, un aspect plus complet du plan divin apparaît. C'est l'énergie qui aboutit à la synthèse, maintenant ensemble toute chose à l'intérieur du cercle de l'amour divin. Depuis l'impact exercé pendant ces quelques dernières années, la pensée humaine s'est davantage préoccupée de la réalisation de l'unité et de l'obtention de la synthèse, dans toutes les relations humaines, qu'elle ne l'avait jamais fait ; l'un des résultats de cette énergie a été la formation des Nations Unies.

2. Il vous apparaîtra donc que cette énergie est l'agent de révélation du dessein divin. Vous pouvez être surpris que cela soit considéré comme posant un problème à la Hiérarchie, mais si ce pouvoir – impersonnel et puissant – tombait aux mains des Forces Noires, les résultats seraient véritablement désastreux. La plupart des membres de ce centre du mal cosmique sont sur le premier rayon, et quelques-uns d'entre eux connaissent une partie du dessein divin, car – à leur propre place, et dans le régime initiatique – ce sont aussi des initiés de haut degré, mais voués à l'égoïsme et à la séparativité. La forme particulière de leur égoïsme est bien pire que tout ce que vous pouvez imaginer, car ils sont complètement détachés et éloignés de tout contact avec l'énergie que nous appelons amour. Ils se sont coupés de la Hiérarchie spirituelle par laquelle l'amour du Logos planétaire atteint les formes dans les trois mondes et tout ce qui y est contenu. Ces êtres mauvais mais puissants connaissent bien l'utilisation de la volonté, mais seulement sous son aspect destructeur.

Nous avons beaucoup parlé du dessein du Logos planétaire. Lorsque j'emploie le mot "dessein", j'indique la réponse à la question : pourquoi le Logos planétaire a-t-il créé ce monde et instauré le processus d'évolution et de création ? Jusqu'ici, il a été permis de donner une seule réponse. Sanat Kumara a créé cette planète et tout ce qui se meut et vit sur elle, afin de parvenir à une synthèse planétaire et à un système intégré qui permettra de percevoir une prodigieuse révélation solaire. Ayant dit cela, nous n'avons, en réalité, pas progressé dans la signification du dessein divin ; nous n'avons fait qu'indiquer la méthode par laquelle il est en voie d'être atteint, mais le véritable objectif demeure toujours un mystère obscur, rigidement gardé dans la Chambre du Conseil de Sanat Kumara. C'est ce mystère et ce "secret" planétaire divin, qui est le but de tout le travail accompli par la Loge Noire. Elle n'est pas encore sûre du dessein, et tous ses efforts sont dirigés vers la découverte de la nature de ce mystère. D'où le problème posé à la Hiérarchie.

3. C'est l'énergie de la volonté, correctement focalisée, qui permet aux membres les plus anciens de la Hiérarchie de mettre en œuvre ce dessein. Seuls des initiés d'un certain degré peuvent recevoir cette énergie, la centrer dans la Hiérarchie, puis diriger sa puissance vers certains buts qu'eux seuls connaissent. En termes symboliques, la Hiérarchie possède, sous la garde de ses membres les plus avancés, ce que l'on pourrait appeler "un réservoir d'intention divine". C'est la correspondance de celle à laquelle se réfère Patanjali par les mots "le nuage de pluie des choses connaissables" qui plane au-dessus de tous les disciples capables de voir quelque peu dans la Lumière. De même que l'humanité avancée peut précipiter la pluie de la connaissance de ce nuage des choses connaissables (les idées divines se transformant en intuitions dans toutes les zones de la pensée humaine), de même les initiés et les disciples moins importants au sein de la Hiérarchie peuvent commencer à précipiter dans leur conscience une partie de cette "intention divine". C'est ce réservoir de puissance qui incarne une partie du Dessein et met en œuvre le Plan. L'un des problèmes de la Hiérarchie est donc de choisir le moment opportun pour révéler l'intention divine et pour diriger la pensée et les projets de ceux qui la reçoivent : les initiés et les disciples de ses ashrams. De nouveau, nous en revenons à la même nécessité d'interprétation juste de la révélation ou de la vision.

4. Le problème est aussi celui auquel chaque Maître est confronté quant à son propre développement spirituel, car cette énergie est le nécessaire dynamisme ou pouvoir qui lui permet de fouler la Voie de l'Evolution Supérieure. Sur la voie de la libération et en parcourant le Sentier du Disciple et le Sentier de l'Initiation, l'être humain doit utiliser le dynamisme ou pouvoir de l'Amour de Dieu ; sur la Voie de l'Evolution Supérieure, ce doit être le dynamisme ou pouvoir de la Volonté.

Je vous demande donc à tous de réfléchir à la distinction entre :

1. La volonté de la personnalité

2. La détermination.

3. La fixité du dessein

4. La volonté.

5. La volonté spirituelle

6. La volonté divine.

Traité sur les 7 Rayons Vol. V p 574 à 577.
 
 

Initié, Rayon et expression de la Volonté :

Si l'initié est sur le R1, et donc s'il travaille dans le Département du Manu, il utilisera et exprimera la volonté innée par le canal de la nature atmique ou aspect le plus élevé de la Triade spirituelle, auquel nous donnons le nom inadéquat de "Volonté divine". Les étudiants oublient souvent que la Triade spirituelle, qui est liée à la Monade, sensiblement de la même manière que la personnalité triple est liée à l'âme, exprime les trois aspects majeurs de l'énergie de Shamballa, qui sont tous trois des expressions de la Volonté du Logos planétaire et de son Dessein essentiel. Si l'initié est sur le R2, et donc s'il travaille dans le Département du Christ, il utilisera la volonté au moyen de buddhi, le second aspect de la Triade spirituelle. S'il est sur le R3 et dans le Département du Mahachohan, le Seigneur de la Civilisation, il travaillera au moyen du mental supérieur, l'aspect inférieur de la Triade spirituelle. N'oubliez pas cependant qu'aucun de ces aspects ne peut être considéré comme supérieur ou inférieur, car tous sont également divins. La compréhension de ces idées pourra se faire si, par exemple, vous saisissez que l'expression de buddhi, ou intuition, dans la conscience de l'homme spirituel, conduira à utiliser la volonté pour l'exécution des desseins de Shamballa dans le domaine de la religion, de l'éducation et du salut de l'aspect vie dans toutes les formes des trois mondes ; toutefois elle n'aura aucune relation avec l'individu, ou les problèmes personnels de l'homme. Si l'expression est celle du mental supérieur, l'utilisation de la volonté concernera les civilisations et les cultures, dont le troisième département a la responsabilité ; l'exécution de la volonté de Dieu se fera en des plans vastes et généraux. S'il s'agit de la volonté s'exprimant par l'aspect atmique de la Triade, elle fonctionnera en relation avec les races, les nations et les règnes de la nature, et avec de grands aménagements planétaires actuellement inconnus de l'homme.

Traité sur les 7 Rayons Vol. V p 250.
 

Nul disciple ou aspirant ne peut être attiré dans la périphérie de la Hiérarchie et de là dans un ashram, sans s'apercevoir que l'aspect volonté chez lui est affecté. A ce stade, cela se révélera seulement par la persévérance et la détermination. La persévérance est une caractéristique de la vie reliée à l'immortalité, tandis que la détermination est l'aspect le plus bas de la volonté. Leur développement produit une réorientation qui devient une attitude permanente. Le disciple devient alors réceptif, non seulement à la "radiation vitalisée" venant de la périphérie de la Hiérarchie, mais aussi de manière croissante, à l'"attraction magnétique" émanant de la Hiérarchie même, et en particulier de l'ashram où il doit finalement entrer. Traité sur les 7 Rayons Vol. V p 303.

Le secret de la volonté gît dans la reconnaissance de la nature divine de l'homme. Elle seule peut évoquer la vraie expression de la volonté. En fait, elle doit être évoquée par l'âme, dominant le mental humain et la personnalité. Le secret de la volonté est aussi étroitement lié à la reconnaissance de la nature invincible de la bonté et de l'inévitabilité du triomphe du bien.

Extériorisation de la Hiérarchie p 307.
 

Cette énergie de Shamballa est donc reliée à la vie même de l'humanité (par la conscience et la forme) ; nous n'avons pas à examiner sa relation au reste du monde manifesté ; elle concerne l'établissement de justes relations humaines ; elle est le mode d'existence qui finalement supprime le pouvoir de la mort. C'est donc une motivation dynamique et non une impulsion ; c'est un dessein conscient et non l'expression d'un désir. Le désir agit vers le haut à partir de la forme matérielle et par elle ; la volonté agit vers le bas, pénétrant la forme et la pliant consciemment au dessein divin. L'un est invocatoire, l'autre est évocatoire. Le désir, lorsqu'il est convergent et vient de la masse, peut invoquer la volonté ; la volonté, lorsqu'elle est évoquée, met fin au désir et devient une force immanente propulsive, dynamique, stabilisatrice, clarifiante et finalement destructrice. Elle est beaucoup plus que cela, mais c'est tout ce que l'homme peut saisir à l'heure actuelle, tout ce pourquoi il a jusqu'ici un mécanisme de compréhension. C'est cette volonté qui – éveillée par l'invocation – doit être centrée dans la lumière de l'âme, consacrée aux desseins de la lumière et à la détermination d'établir de justes relations humaines. Elle doit être utilisée (dans l'amour) pour détruire tout ce qui entrave le libre flot de la vie humaine, tout ce qui apporte la mort, spirituelle et réelle, à l'humanité. Il faut que cette Volonté soit invoquée et évoquée.

Il existe deux grands handicaps à la libre expression de la force de Volonté dans sa véritable nature. L'un est la sensibilité de la nature inférieure à son impact et sa prostitution subséquente à des fins égoïstes (…). Le second est le blocage, l'obstruction, la confuse opposition de masse, des gens bien-intentionnés qui parlent de l'amour dans le vague et de belles manières, mais refusent d'envisager les techniques de la volonté de Dieu en action. Ils ne veulent personnellement rien avoir à faire avec cette volonté ; ils refusent de reconnaître que Dieu exerce sa Volonté par les hommes, exactement comme Il cherche à exprimer son Amour par les hommes ; ils ne veulent pas croire à la possibilité que cette volonté s'exprime par la destruction du mal avec toutes les conséquences matérielles de ce mal. Ils ne peuvent pas croire qu'un Dieu d'Amour pourrait employer le premier aspect divin pour détruire les formes qui font obstacle à la libre circulation de l'Esprit divin ; cette volonté ne doit pas empiéter sur leur interprétation de l'amour. Extériorisation de la Hiérarchie p 309-310.

La volonté n'est pas, comme le croient tant de personnes, une expression énergique d'intention ; ce n'est pas une ferme détermination d'agir de telle ou telle manière, ni de réaliser certaines choses. C'est fondamentalement une expression de la loi de Sacrifice ; selon cette loi, l'unité reconnaît sa responsabilité, s'identifie au tout, et apprend la signification ésotérique des mots : "Ne possédant rien (sacrifice), et pourtant possédant toute chose (universalité)". Je vous demande de réfléchir à ces mots du grand initié, Paul. La pleine expression de ces qualités spirituelles les plus élevées (du point de vue de l'homme moderne) apparaît après la quatrième initiation, celle de la Grande Renonciation. Tout est alors abandonné, afin de tout pouvoir garder, pour l'utiliser au bénéfice de tous ; la volonté-de-bien domine alors.

L’Etat de Disciple dans le Nouvel Age Vol. II p 257-258.
 

Pourquoi, vous demanderais-je, la volonté est-elle un aspect ou une expression de la loi de Sacrifice ? Parce que la volonté, telle que l'initié l'envisage et la comprend, est essentiellement cette essence monadique, qualifiée par une "ferme détermination" qui est identifiée avec la Volonté ou Dessein du Logos planétaire. C'est l'aspect divin le plus élevé que l'initié manifeste finalement, avant d'entrer sur la Voie de l'Evolution supérieure.

L’Etat de Disciple dans le Nouvel Age Vol. II p 273.
 

La volonté sera le principe qui gouvernera le prochain système solaire, lequel sera amené en manifestation par l'intermédiaire des êtres humains qui – dans notre système solaire – seront parvenus à la pleine expression de l'aspect volonté. Alors, dans la prochaine manifestation d'achèvement parfait, l'amour sera à l'aspect volonté, ce que l'intelligence est à l'amour dans notre système solaire.

Traité sur les 7 Rayons Vol. V p 39.

Comments