Glossaire‎ > ‎

Spiritualité

Le terme "spirituel" et la notion de spiritualité peuvent être définies comme l’activité qui, compte tenu du stade qui est le sien, conduit l’être humain vers l’avant, l’accompagnant dans son évolution. Ainsi, il est tout aussi spirituel d’accompagner un individu focalisé sur le plan physique à développer sa sensibilité au plan émotionnel, de permettre à un individu dont le centre de vie est focalisé sur le monde des émotions à développer son mental et de tendre à percevoir la vibration de l’âme quand le mental concret a été suffisamment développé.

Est spirituel ce qui se trouve au-delà du degré de perfection atteint dans le présent ; c'est ce qui incarne la vision, et pousse l'homme vers un but plus élevé que celui déjà atteint.

L’Etat de Disciple dans le Nouvel Age Vol. II p 225.

…le mot "spirituel" ne se rapporte ni à des questions religieuses (prétendues telles) ni au Sentier du Disciple, ni au Sentier des Initiations majeures, mais aux relations qui existent sur chaque niveau du plan physique cosmique, du plus bas au plus élevé. Le mot "spirituel" se rapporte à des attitudes, à des relations, au mouvement en avant, allant d'un niveau de conscience (si bas soit-il du point de vue d'un plan supérieur de contact) au niveau suivant. Il se rapporte à la faculté de voir la vision, même si cette vision est matérialiste, vue sous l'angle de la perception supérieure de ce qui est possible ; le mot "spirituel" se rapporte à tous les effets du processus évolutif poussant l'homme en avant, d'un domaine de sensibilité et de réceptivité à l'impression, à un autre domaine ; il se rapporte à l'expansion de la conscience, de sorte que le développement des organes de la perception sensorielle, chez l'homme primitif ou chez le nourrisson qui s'éveille, est autant un fait spirituel que la participation à un processus initiatique. La transformation de l'homme prétendu irréligieux, en homme d'affaires solide et efficace, avec toute la perception et le bagage nécessaire au succès, est tout autant un développement spirituel – dans l'expérience de cet individu – que la prise d'une initiation par un disciple dans un ashram.

Supposer, comme le font les croyants orthodoxes, que le mot "spirituel" implique un intérêt profond et réel pour la religion orthodoxe n'est pas justifié par les faits de la vie spirituelle. Un jour, quand le monde sera de plus en plus guidé par ses initiés, cette supposition erronée sera écartée, et on s'apercevra que toute activité faisant progresser l'homme vers quelque forme de développement (physique, émotionnel, intuitionnel, etc.) est essentiellement de nature spirituelle et indique la vitalité de l'entité divine intérieure.

(…) Les découvertes de la science, mon frère, ou la production de quelque grand ouvrage littéraire ou artistique, sont tout autant des preuves de développement "spirituel" que les "rhapsodies" du mystique ou la perception par le prétendu occultiste d'un contact avec la Hiérarchie.

Il surviendra cependant un moment, dans l'expérience de tous ceux qui abordent la spiritualité selon une ligne spécialisée, où un lieu de rencontre apparaîtra, où un but commun sera reconnu unanimement, où l'unité essentielle se fera jour sous la diversité des formes, des méthodes et des techniques, et où les pèlerins venus de toutes les voies d'approche se rendront compte qu'ils forment un seul groupe témoignant du divin. Traité sur les 7 Rayons Vol. V p 292-293.

Est spirituel tout ce qui tend à la compréhension, à la bonté, à ce qui engendre la beauté et peut conduire l'homme à une expression plus complète de ses potentialités divines.

Extériorisation de la Hiérarchie p 166.

 
 

Spiritualité et nouvel ordre mondial :

Donc, dans l'ordre mondial nouveau, la spiritualité va remplacer la théologie ; l'expérience vécue prendra la place de l'acceptation théologique. Les réalités spirituelles vont émerger de plus en plus clairement et l'aspect forme va se retirer à l'arrière-plan ; la vérité dynamique et expressive sera la note-clé de la nouvelle religion mondiale. Le Christ vivant prendra sa juste place dans la conscience humaine et verra le fruit de ses plans, de son sacrifice et de son service ; l'emprise des ordres ecclésiastiques s'amenuisera et disparaîtra. Seuls demeureront, en tant que guides de l'esprit humain, ceux qui parleront par expérience vécue et qui ne connaîtront aucune barrière de croyances ; ils reconnaîtront la marche en avant de la révélation, et les nouvelles vérités seront basées sur d'anciennes réalités, mais seront adaptées aux besoins modernes ; elles manifesteront progressivement la révélation de la nature et de la qualité divines, Dieu est maintenant connu comme Intelligence et Amour. Cela, le passé nous l'a donné. Il faudra qu'il soit connu comme Volonté et Dessein ; c'est ce que l'avenir révélera. Extériorisation de la Hiérarchie p 180-181.

Quels sont les cinq événements spirituels auxquels tous participent, consciemment ou inconsciemment ? Permettez-moi de les énumérer :

1. La crise des idéologies.

2. L'éveil grandissant de l'homme à une meilleure compréhension.

3. Le développement de la bonne volonté, révélant les clivages.

4. La fermeture partielle de la porte de la demeure du mal.

5. L'emploi de la Grande Invocation.

Voilà les cinq événements spirituels les plus profonds qui se déroulent dans le monde contemporain. Les deux qui se situent dans un avenir pas très lointain, mais qui dépendent de la manière dont l'humanité saura profiter des possibilités offertes actuellement, sont :

1. Le rapprochement plus étroit avec la Hiérarchie.

2. Le retour imminent du Christ.

Traité sur les 7 Rayons Vol. V p 599. (Ecrit en février 1949)

Comments