Glossaire‎ > ‎

Dévas

Un dieu, une divinité resplendissante en sanscrit. Un déva est un être céleste, bon, mauvais ou indifférent. Les dévas se divisent en plusieurs groupes et ne sont pas seulement appelés anges ou archanges, mais aussi bâtisseurs mineurs ou majeurs. Initiation Humaine et Solaire.

 

Un dieu, une divinité "rayonnante". Deva-Deus d'après la racine div "briller". Un Deva est un être céleste – bon, mauvais ou indifférent. Les Devas habitent "les trois mondes", qui sont les trois plans au-dessus de nous. Il y en a 33 groupes ou 330 millions.

Glossaire Théosophique.

 

…un grand nombre d'êtres appelés anges par les chrétiens, et Dévas par les Orientaux, travaillent comme membres de la Hiérarchie. Plusieurs d'entre eux ont passé il y a fort longtemps déjà par le stade humain, et travaillent maintenant dans les rangs de la grande évolution parallèle à celle de l'humanité, appelée l'évolution des Dévas. Cette évolution comprend, parmi d'autres facteurs, les bâtisseurs de la planète objective et les forces qui produisent, par l'intermédiaire de ces bâtisseurs, toutes les formes connues et inconnues. Les Dévas qui coopèrent à l'effort hiérarchique ont donc affaire à l'aspect forme, tandis que les autres membres de la Hiérarchie s'occupent du développement de la conscience au sein de la forme. Initiation Humaine et Solaire p 42.

 

Les dévas, à l'exception des grands dévas qui dans les cycles antérieurs ont passé par le règne humain et collaborent actuellement à l'évolution de l'homme, n'ont pas encore l'auto-conscience. Ils grandissent et se développent par la sensation, et non par la pensée consciente. L'homme se développe par des expansions de réalisation auto-consciente, spontanées et dont il a pris lui-même la responsabilité. C'est la voie de l'aspiration et de l'effort conscient, et la voie de développement la plus difficile du système solaire, parce qu'elle ne suit pas la ligne de moindre résistance, mais cherche à s'imposer un rythme plus élevé. Les dévas, eux, suivent la ligne de moindre résistance ; ils cherchent à s'approprier et à expérimenter dans la pleine mesure les sensations et la sensibilité dont ils sont capables, la vibration des choses telles qu'elles sont. C'est pour cela que leur méthode est l'appréciation toujours plus intense de la sensation du moment, tandis que celle de l'homme est une dépréciation toujours croissante des choses telles qu'elles sont, ou de l'aspect matériel, ce qui le conduit à s'efforcer d'atteindre et de développer dans sa conscience, la réalité subjective ou les choses de l'Esprit, par opposition à l'irréalité objective ou aux choses de la matière. Les dévas cherchent à sentir, tandis que l'homme cherche à connaître. Ainsi pour les premiers, ces expansions de conscience que nous appelons Initiation n'existent pas, excepté dans le cas de ces êtres avancés qui, ayant passé par le stade humain, à la fois connaissent et sentent et qui, sous la loi de l'évolution, élargissent leur connaissance de plus en plus.

Initiation Humaine et Solaire p 93-94.

 
Comments