Introduction à la lecture de Freud et de Lacan


Dominique Holvoet, Véronique Mariage, Philippe Hellebois, Virginie Leblanc, Claude Parchliniak, 
Jean-Philippe Parchliniak, Guy Poblome et Bernard Seynhaeve

Le retour à Freud de Jacques Lacan (9h - 10h)

Ça rate ! Non pas accidentellement, mais régulièrement, structurellement.
Ça rate tellement que des femmes, des hommes, des enfants éprouvent la nécessité de faire part de ces dérèglements mystérieux. En les écoutant, un par un, Freud
découvre une instance non reconnue avant lui qu’il appelle l’inconscient. Inconscient où se trament à notre insu des rêves, des pensées, des désirs inavouables, des conduites énigmatiques, des symptômes incompréhensibles. Un désir inédit le pousse. Freud déchiffre, construit, modifie, publie et soumet ce savoir nouveau à la critique. Quand il meurt, exilé à Londres, c’est une découverte qui a pour Lacan, l’empan de celle de Copernic que Freud laisse à la postérité.
Constatant les déviations, compromissions que ses successeurs font subir à ce travail gigantesque, pour en retrouver le tranchant, Lacan lance son mot d’ordre de retour à Freud. « Le sens d’un retour à Freud, c’est un retour au sens de Freud » 1 . Lacan, à son tour, poursuit sans relâche la fondation en raison de l’expérience analytique et prolonge les élaborations de Freud. Tout au long de son enseignement, jusqu’aux années 70, Lacan se réfère à la richesse clinique de Freud, y trouve des appuis ou des motifs de critique. Pour ce cours d’introduction, nous nous enseignerons des lectures de Lacan de ces cas célèbres qui sont notre culture commune. Au cours de cette année nouvelle, nous étudierons Dora, L’Homme
aux Loups, ou encore le petit Hans.



1 LACAN J. « La chose freudienne » in Écrits, Seuil, 1966, p. 405.
Comments