Les Après-midis‎ > ‎

Sessions

Session 1
Le corps privé de mots
Agathe Sultan et Thomas Roïc > 9 mars 2019
Ici la souffrance corporelle ne trouve pas d’explication pour assurer une étiologie et un éventuel traitement médical.
Au mieux, elle reste tapie sous ce que la médecine des preuves nomme les « syndromes médicalement inexpliqués », incapable de saisir ce point où la division subjective cesse et où le corps se trouve affecté par la frappe d’un signifiant extrait de la chaîne.
Si ces phénomènes sont connus de longue date, en particulier lorsqu’un discours établi peine à rassembler un corps qui part dès lors à vau-l’eau, notre modernité dévoile un nouveau rapport à ces affections, dans ce temps où le discours dénude la structure et laisse entrevoir le possible « ravage par le Verbe »1.
Là où l’inconscient a de plus en plus de mal à répondre à l’irruption du désir de l’Autre, en usant par exemple du ressort de la culpabilité, la clinique du parlêtre ouvre à d’autres modalités de réponse où c’est le « corps même qui se laisse aller à écrire quelque chose »2. Cette clinique est l’un des enjeux de notre siècle et représente un défi pour le psychanalyste.

1. LACAN J., Le triomphe de la religion, Paris, Le Seuil, 2005, p. 90.
2. LACAN J., « Conférence à Genève sur le symptôme », La Cause du désir, n°95, 2017, p. 20.

BIBLIOGRAPHIE
• GASPARD J.-L., DOUCET C., (dir.), Pratiques et usages du corps dans notre modernité, Toulouse, Érès, 2009.
• LACAN J., Le Séminaire, livre XI, Les quatre concepts fondamentaux de la psychanalyse, leçon XVII «Le sujet et l’Autre (II) : L’aphanisis”, texte établi par J.-A. Miller, Paris, Le Seuil, 1973.
• LACAN J., Le Séminaire, livre VII, L’éthique de la psychanalyse, leçon II «Plaisir et réalité» et la leçon 3 «Une relecture de l’Entwurf», texte établi par J.-A. Miller, Paris, Le Seuil, 1986.
• LACAN J., « La place de la médecine dans la psychanalyse », Conférence et débat du collège de médecine de la Salpêtrière, 16/02/1966. http://www.valas.fr/J-Lacan-La-place-de-la-Psychanalyse-dans-la-Medecine,166.
• MILLER J.-A., « Biologie lacanienne et événement de corps », La Cause freudienne, n° 44, février 2000.
• ZALOSZYC A., Freud ou l’énigme de la jouissance, Paris, éditions du Losange, 2009.

Session 2
« Quand ça ne se savoure plus... Nouveaux symptôme dans la clinique de l'oralité »
Catherine Heule et Guillaume Darchy > 27 avril 2019

L’une des propositions les plus subversives de la théorie freudienne fut sans doute d’avoir mis en lumière, au-delà du besoin, la dimension sexuelle, autoérotique et polymorphe, de nombreuses activités du petit enfant dès après sa naissance. Le corps, comme surface et comme bord, en délimite son territoire. Aussi Sigmund Freud, dès 1905, conditionna la sexualité de l’âge adulte à celle qu’elle avait été pour chacun dans l’enfance.
Dans l’opinion populaire, force est de constater que le scandale s’est tari, et la polémique ravalée dans une lecture biologiste consensuelle. Une boucle vicieuse s’est instaurée sous les vents favorables d’un pousse-à-jouir. On fait croire dès
lors qu’il y a un objet pour chacun et la thérapie qui y correspond pour s’en défaire. Le discours de la science marche main dans la main avec l’ordre capitaliste...
Il en va ainsi pour la pulsion orale, celle des tout premiers temps de la vie. Une nouvelle clinique florissante accompagne les êtres parlants jusque l’âge adulte : intolérances et allergies alimentaires ; anorexies, boulimies et surcharges pondérales ; toxicomanies... Chacun peut trouver sa place dans la nosographie. Cette session se propose de relever cette nouvelle clinique de l’oralité à la dignité de ce que la psychanalyse a toujours défendu. Il s’agira de suivre le circuit de
la pulsion, du désir à la jouissance, de ce qui ne se domestique pas et qui fait loi pour chacun.

BIBLIOGRAPHIE
• FREUD S., Trois essais sur la théorie sexuelle [1905], Paris, Gallimard, coll. Folio/Essais, 1987.
• LACAN J., Le séminaire, livre IV, La relation d’objet, [1956-1957], texte établi par Jacques-Alain Miller, Paris, Seuil, coll. Champ Freudien, 1994.
• LACAN J., Le séminaire, livre XX, Encore, [1972-1973], texte établi par Jacques-Alain Miller, Paris, Seuil, coll. Champ Freudien, 1975.
• COSENZA D., Le refus dans l’anorexie, Rennes, PUR, 2014.
• DE GEORGES P., La pulsion et ses avatars, Paris, Ed. Michèle, coll. Je est un autre, 2010.
• BONNAUD H., Le corps pris au mot, Paris, Navarin/Le Champ freudien, 2015.
La Cause du désir, n° 91, Ce corps qui jouit, Paris, Navarin Éditeur, novembre 2015.

Comments