Programme

Le module d'enseignement d'une section clinique comprend une partie théorique, un séminaire d'élucidation des pratiques, des conférences et la participation aux entretiens cliniques à l'hôpital.
A l'Antenne Clinique de Mons les Cours et Séminaires se donnent à Mons, les Conférences se tiennent à Bruxelles et à Lille et les entretiens à l'hôpital sont accessibles sous conditions aux Marronniers à Tournai et au Courtil à Leers-Nord.

Le cours : Comment s’orienter dans la clinique ?

publié le 19 oct. 2009 à 22:41 par Dominique Holvoet   [ mis à jour : 21 juin 2017 à 06:05 ]


Retour sur les psychoses, le cas Aimée et les psychoses contemporaines

Enseignants : 
Philippe Hellebois, Dominique Holvoet, Jean-François Lebrun 

Les 12/10, 16/11; 14/12 ; 18/01 ; 8/03 ; 19/04 ; 17/05 
De 19 à 20h30 Ateliers de la Fucam, Rue des Sœurs noires, 2 – 7000 Mons 

Adolescences : inhibition, symptôme, angoisse

La génération montante se présente toujours comme le meilleur témoin du malaise dans la civilisation. Crise identitaire du genre, repli communautaire, terrorisme, mise en pièce des acquis sociaux par la machine capitaliste, nous rencontrons au XXIè siècle les impasses de l’individualisme démocratique et son retour du refoulé. Nous chercherons d’abord à situer ce qui se passe après l’enfance d’un point de vue psychanalytique : le moment pubertaire, la différenciation sexuelle et l’anticipation de la position adulte chez l’enfant, à partir de Freud et de Lacan. Dans la seconde partie de l’année, nous pourrons faire l’étude des incidences contemporaines du retrait du sacré, de l’émergence du numérique, de la disparition de la honte… toutes mutations de l’ordre symbolique qui laissent les ados particulièrement démunis ou pour le moins laissé à eux-mêmes, à s’arranger en bande. En toile de fond il s’agira de la mutation du symptôme et de son traitement, à partir de la trajectoire tracée par Freud dans son grand texte « Inhibition, symptôme, angoisse » ou le symptôme passe du dysfonctionnement au fonctionnement, de l’entrave à la satisfaction.

image : Tête (sur Carton) Berberian

Elucidation des pratiques

publié le 19 oct. 2009 à 21:47 par Dominique Holvoet   [ mis à jour : 21 juin 2017 à 06:07 ]



Dominique Holvoet, Philippe Hellebois, Jean-François Lebrun

Les 18/10, 22/11; 20/12 ; 24/01 ; 14/03 ; 18/04 ; 16/05
De 20h30 à 22h Ateliers de la Fucam, 
Rue des Sœurs noires, 2 – 7000 Mons 

A l’époque de l’évaluation généralisée et des protocoles aussi sommaires que tatillons, il importe de maintenir des lieux authentiques de discussion entre praticiens plus ou moins aguerris. En effet, en partageant difficultés, écueils, trouvailles, astuces ou solutions, chacun trouve à s’enseigner de l’autre. Il s’agit donc d’un séminaire particulièrement important sur le plan de la formation. C’est en effet l’un des endroits où la théorie se fait concrète en rencontrant la clinique. On verra, à partir de cas présentés par les participants ses usages possibles. Comme ils sont issus le plus souvent de leur pratique en institution nous accorderons une attention particulière aux psychoses, déclenchées ou non, ordinaires ou extraordinaires ainsi qu’à la pratique à plusieurs.  

Entretiens cliniques à l’hôpital

publié le 19 oct. 2009 à 21:46 par Dominique Holvoet   [ mis à jour : 21 juin 2017 à 06:10 ]

Véronique Mariage, Dominique Holvoet, Philippe Hellebois

Hôpital Les Marronniers, rue Despars, 94 à 7500 Tournai 
Les 19/10 ; 17/11 ; 15/12/2017 ; 19/01 ; 23/02 ; 16/03 ; 20/04 ; 18/05/2018
De 9h30 à 11h30. 


La psychanalyse propose deux modes d’abord différents de ce que l’on appelle un cas clinique. L'un est l'exposition par le clinicien de sa pratique, dans laquelle le patient comme l’analyste sont impliqués. L'autre est l'explicitation par le patient lui-même de son propre cas. L’entretien avec un patient hospitalisé reprend cette double modalité. À partir de la conversation avec un analyste, il peut saisir ce qui a fait rupture dans sa vie, et réfléchir à la meilleure façon d’y répondre. Ensuite, après le départ du patient, en faisant retour sur ce discours dans le cadre d’une réflexion collective, nous pouvons dégager la logique du cas et les perspectives de traitement.


Image : Gaston Chaissac

1-3 of 3