Welcome‎ > ‎Ivo Andrić‎ > ‎

Bezanje

Bezanje

Kad jesen pogasi sumove,
I boje u predsmrtnom sjaju
Stanu polako da mru,
Kad se suncu otme vlast,
Ja cu se dati na put.

Znam da se nece vratiti
Leto sagorelo,
I da je mrtva radost i pogasena zedj,
I da tudjina nikom
Jos srece nije dala,
Ali znam: da su za nesrecne oci
Novi krajevi lek,
I da se svaki bol jedino novim i vecim
Sazize i leci.

Rim 1921.


La Fuite

Quand l’automne aura éteint les murmures
et que dans l’agonie de l’éclat les couleurs
commenceront de mourir,
quand le soleil plus ne sera souverain,
alors je prendrais la route.

Je sais que l’été calciné
ne reviendra plus,
que la joie est morte et la soif éteinte,
et que l’étranger n’a encore jamais
à quiconque offert le bonheur,
mais je sais : que de nouveaux paysages
sont un baume pour des yeux malheureux,
et qu’on brûle et guérit chaque douleur uniquement
par une autre plus neuve et plus immense.

Rome, 1921.

(Traduit par Boris Lazić)


Comments