Documentaire Ovni Gigantesque en forme de cigare.


Mise à jour du 2 décembre 2012.


Parmi les nombreuses formes d’OVNIs rapportées par les témoins, celle du cigare ou du cylindre est d’un intérêt particulier. 
Car ces engins, souvent de tailles gigantesques, sont observés à de rares occasions. Très impressionnants, ils ont la particularité de se déplacer lentement et peuvent laisser derrière eux une traînée de «vapeur» (1).

A cet égard, en 1966, Jacques Vallée a proposé une classification d’OVNIs dans laquelle les cigares occupent la 
catégorie II : ils sont décrits comme des «objets célestes de formes cylindriques, souvent accompagnés d’un nuage diffus».

De cette catégorie  se dégagent deux sous-groupes distincts : le premier où sont regroupés les objets cylindriques aux comportements aériens erratiques et un second concernant des objets oblongs stationnaires à l’origine de phénomènes secondaires. 

La fiche signalétique du «cigare volant» est la suivante :

I. la taille : énorme – le rapport longueur/largeur est en général de 2.2/1.
II . la couleur : en général, de couleur gris métallique
III. le comportement : vols lents à basses altitudes suivant des trajectoires horizontales ou en s’élevant brutalement dans le ciel. Ils sont parfois munis de  projecteurs. En général, ils évoluent en silence.
III bis. les phénomènes secondaires : dans de nombreux cas, de petits engins, des globes de lumière sont observés, sortant ou entrant dans l’énorme cigare volant. Pour cette raison, ces objets cylindriques ont été surnommés «vaisseaux-mères» par certains. Ils semblent donc agir comme des plate-formes au service d’autres engins – plus petits – de reconnaissance. Habituellement, le cigare vole en ligne droite tandis que les plus petits OVNIs, ou sondes, zigzaguent autour de lui.
IV. Location/temps : dans des lieux isolés, près des installations électriques, bases militaires ou plans d’eau. Activités nocturnes.

L’absence de son, la fréquentation de lieux isolés, des installations et des plans d’eau ainsi que la prépondérance aux apparitions nocturnes sont typiques des  manifestations d’OVNIs.

Une étude statistique, achevée en 1979, de Erich Zürcher sur 147 cas de RR3 (rencontre rapprochée du 3ème type, avec les occupants de l’OVNI) place l’OVNI cylindrique au 4ème rang parmi les formes d’OVNIs rapportées par les témoins. Le classement se présente ainsi :

1. Soucoupe «classique» : 59 cas soit 40,14 % 
2. Sphère, boule, globe : 27 cas soit 18,37 % 
3. Forme ovoïde, oeuf : 23 cas, soit 15,65 % 
4. Cigare : 11 cas, soit 7,48 % (4ème position) 
5. Objets rectangulaires ou carrés : 6 cas , 4,08 %

source
Comments