MJ12 ou Majestic 12 et Milton William "Bill" Cooper.


Mise à jour du 29 novembre 2012.


Majestic 12 


(aussi connu sous le nom de Majic 12Majestic TrustM12MJ 12 ou MJ XIIest le nom de code d'un supposé groupe secret de scientifiques, chefs militaires et personnes du gouvernement, formé en 1947 sous l'ordre du Président des États-UnisHarry S. Truman.

L'objectif était de s'informer sur les activités d'OVNI après l'incident de Roswell au Nouveau-Mexique (où un engin extraterrestre se serait écrasé), en juillet 1947. 

Ce groupe est un élément majeur pour ceux croyant que le gouvernement connait l'existence des OVNI, mais ne confirme pas la véracité au grand public.


Documents MJ-12



              Controverse 


Sans pouvoir préjuger de la question de l'existence des ovnis, la présence de la MJ-12 parmi les institutions fédérales est en soi une toute autre question. 
Le FBI ouvrit une enquête le 15 septembre 1988, soit l'année suivant la publication d’Opérations spéciales du comité Majestic-12
Le 30 novembre suivant, le bureau des investigations spéciales de l'US Air Force confirma au FBI que les documents étaient des faux.
Mais plusieurs auteurs et personnalités phares de la théorie du complot pensent qu'il s'agit d'une conspiration du silence.

The Secret - UFOs and MJ-12


Histoire supposée

À en croire les Opérations spéciales du comité Majestic-12cette agence aurait été fondée le 24 septembre 1947peu après le supposé crash d'ovni à Roswell, sur recommandation du Dr.Vannevar Bush et du Secrétaire à la Marine des États-Unis 



James Forrestal par un décret-secret 

— procédure d'exception aux É.-U. 
— du président Harry S Truman

Le but de cette agence aurait été de décrypter les principes de certaines technologies, voire d'appliquer des techniques dites de rétroconception 
(reverse engineeringsur le matériel déjà récupéré. 

Le premier directeur de cette agence, aurait été le célèbre Vannevar Bushdocteur du prestigieux Massachusetts Institute of Technologyqui a occupé durant l'année 1947 le poste de PDG de la société AT&T.

La création de cette agence n'apparaît dans aucun texte officiel, ni dans l'organigramme de la défense des États-Unis. 
Ce qui n'a rien d'étonnant étant donnée la nature du secret...

Les membres désignés du Groupe Majestic-12 auraient été les suivants :



La mort du Secrétaire Forrestal le 22 mai 1949 aurait laissé une place vacante jusqu'au 1er août 1950, 

date à laquelle le Général Walter B. Smith aurait été désigné comme remplaçant permanent.

Les documents relatifs au MJ 12 furent présentés à la presse en juin 1987 par l’ufologue américain William Moore

ufologue qui s’intéressa de près au cas Roswell et principal propagateur de la théorie du complot et du conspirationnisme 

-, au cours du symposium annuel du MUFON (Mutual Ufo Network), 

une des principales associations ufologiques américaines. 

Les documents seraient parvenus sous forme microfilmée (35 mm.) en 1984 à un ami producteur de Moore, Jaime Shandera

Ce dernier et W. Moore s’étaient associés dans une recherche tous azimuts de documents officiels concernant les ovnis

Le film aurait révélé un document de huit pages adressé au président Dwight Eisenhower et rédigé par le contre-amiral Roscoe Hillenkoetter.

Voici la transcription du texte qui accompagnait la révélation faite au président, de l’existence du groupe MJ et de l’identité de ses membres, dont la personnalité et les parcours seront étudiés plus avant :

Le 24 juin 1947, un pilote civil volant au-dessus des 

« Cascades Mountains »

dans l’État de Washington observait neuf aéronefs en forme de disque volant en formation à une très grande vitesse. 

Bien que ce ne soit pas la première observation connue de ce type d’objets, 

ce fut la première à monopoliser une aussi grande attention dans les médias publics. 

Des centaines de rapports d’observation d’objets similaires suivirent. 

Beaucoup d’entre eux émanaient de sources militaires et civiles hautement crédibles. 

Ces rapports résultaient d’efforts indépendants poursuivis par divers services militaires pour établir la nature de ces objets dans l’intérêt de la défense nationale

Un grand nombre de témoins furent entendus et il y eut beaucoup de tentatives vaines d’utilisation d’avions pour poursuivre en vol ces disques dont beaucoup attestaient la réalité. 

La réaction du public fut par moments proche de l’hystérie.


Malgré ces efforts, aucun indice substantiel n’avait été recueilli avant qu’un fermier local ne rapporte le crash d’un de ces disques dans une région reculée du Nouveau-Mexique, située approximativement à 75 miles [120 kilomètres] au nord-ouest de la base aérienne de Roswell (actuellement « Walker Field »).

Le 7 juillet 1947, une opération secrète fut montée pour assurer la récupération des débris de l’engin en vue d’une étude scientifique

.

 

Au cours de l’opération, une expédition de reconnaissance fit la découverte de quatre petits humanoïdes ayant été apparemment éjectés du vaisseau avant qu’il n’explose.

Ceux-ci étaient tombés à terre à environ 2 miles [3,2 km.] du site du crash. 

Les quatre étaient morts et sérieusement décomposés du fait de l’action des prédateurs et de l’exposition aux intempéries durant environ une semaine avant qu’ils ne soient découverts. 

Une équipe spéciale de scientifiques fut chargée d’emmener les corps afin de les étudier.

Les débris de l’épave furent également acheminés en divers endroits

.

Les témoins civils et militaires de la région furent débriefés et il fut donné à de nouveaux reporters une version de l’histoire selon laquelle l’objet n’était qu’un ballon-météo expérimental mal guidé.

Des efforts d’analyse secrets furent organisés par le général Twining et le Dr. Bush, 

agissant sous les ordres directs du Président, 

amenèrent à un consensus préliminaire (19 septembre 1947), 

selon lequel le disque semblait être un petit vaisseau de reconnaissance. 

Ces conclusions se basaient en partie sur la taille de l’objet et sur le manque apparent d’un quelconque provisionnement identifiable. Une analyse similaire des quatre corps des occupants fut menée par le Dr. Bronk. La tentative de conclusion de ce groupe (30 novembre 1947),fut que quoique ces créatures furent d’apparence proche de l’humain, 

les processus biologiques et d’évolution responsables de leur développement étaient apparemment complètement différents de ceux observés ou postulés chez l’Homo-sapiens.

 


L’équipe du Dr. Bronk suggéra le terme d’

Entités Biologiques Extraterrestres » ou « EBE »

et l’adopta comme le terme standard de référence pour ces créatures 

avant qu’une désignation plus définitive ne vienne un jour à être désignée.

Comme il était virtuellement certain que cet aéronef n’était originaire d’aucun pays de la Terre, 

de considérables spéculations furent concentrées autour de la question de leur point d’origine et des moyens employés pour parcourir de telles distances. 

Mars était et demeurait une possibilité, quoique certains scientifiques, 

comme notamment le Dr. Menzel, 

affirmaient que nous avions vraisemblablement affaire à des êtres issus d’un tout autre système solaire.

De nombreux exemples de ce qui apparut comme une forme d’écriture

furent retrouvés parmi les débris. 

Les efforts fournis pour les déchiffrer se révélèrent vains. 

Également vains furent les efforts déployés pour déterminer la méthode de propulsion ou la nature du mode de transmission de la source d’énergie du vaisseau.

Ce type de recherches a été compliqué par l’absence complète d’éléments identifiables tels que des ailes, 

propulseurs, jets ou autres méthodes conventionnelles de propulsion et de guidage et il en fut de même concernant le manque total d’installations métalliques, tubes à vide et autres composants électroniques similaires et reconnaissables. 

(Voir annexe « F »). 

Il fut établi que l’unité de propulsion avait été complètement détruite lors de l’explosion qui avait provoqué le crash.

Le besoin du plus grand nombre d’informations additionnelles concernant ce vaisseau conduisit à l’établissement du projet de l’US Air Force connu sous le nom de Projet SIGN en décembre 1947

Afin de préserver la sécurité, les liaisons entre SIGN et le Majestic 12 furent limitées à deux rencontres au sein de la, Division Renseignement de l’Air Materiel Command, 

dont le rôle était de laisser filtrer certains types d’informations par différents canaux. 

SIGN évolua en Projet GRUDGE en décembre 1948

L’opération est actuellement en train d’être conduite sous le nom de code BLUE BOOK

avec des liaisons maintenues au travers de l’US Air Force qui est la tête du projet.


Le 6 décembre 1950, un second objet, probablement d’une origine similaire,

heurta la terre à une grande vitesse dans la région de El Indio Guerrero, 

à la frontière entre le Texas et le Mexique, après avoir suivi une longue trajectoire au travers de l’atmosphère. 

Avant qu’une équipe de chercheurs ne soit parvenue sur les lieux, ce qu’il restait de l’objet avait été complètement incinéré. 

Le plus de matériel qu’il fut possible de récolter, fut acheminé pour études jusqu’aux installations de Sandia (Nouveau-Mexique).

Les implications sur la sécurité nationale sont d’une importance continue, 

en ce qui concerne les motivations et les intentions ultimes de ces visiteurs qui demeurent inconnus. 

De surcroît, une recrudescence dans l’activité de surveillance de ces vaisseaux commença en mai, 

continuant tout l’automne de cette année et laissant à penser que de nouveaux développements étaient imminents. 

C’est pour ces raisons, aussi bien pour d’évidentes considérations internationales et technologiques, que pour le besoin suprême d’éviter à tout prix la panique du public, que le groupe Majestic 12 décida unanimement de maintenir les plus strictes précautions de sécurité, 

sans interruptions au cours des différentes administrations…

Les documents MJ se poursuivaient sur un mémorandum au secrétaire à la Défense daté du 24 septembre 1947,

signé de la main du président Truman et lui donnant toute latitude, ainsi qu’au DCI et au Dr. Vannevar Bush, 

pour l’établissement de l’organisation Majestic 12, ainsi que deux mémorandums datés de 1953 et 1954 avisant le général Twining deréunions secrètes relatives au groupe MJ et à la sécurité nationale. 

Le mémorandum Truman de 1947 indiquait en appendice A :


Je continue à croire que toute réévaluation des dispositions arrêtées concernant cette affaire doit demeurer du ressort exclusif du bureaudu Président après discussions appropriées avec vous-même, le docteur Bush et le DCI [Director of Central intelligence].

Présence dans la culture populaire

  • Dark Skies, l'impossible vérité, 1996, série américaine de science-fiction diffusée sur NBC et sur série Club l'année suivante
  • Le jeu vidéo Deus Ex met en scène les Majestic 12 comme la société secrète gouvernant le monde.
  • Dans l'épisode de la série X-Files Le complot, l'employé du Ministère de la Défense Michael Kritschgau révèle à Mulder que celui-ci est victime d'une vaste manipulation des militaires visant à maintenir une menace perpetuelle contre les États-Unis
  • Le but étant selon Kritschgau de maintenir l'économie américaine à flot. 
  • Michael Kritschgau évoque notamment, entre autres, le Projet Majestic, et on voit à l'écran un document avec "Opération Majectic 12" en guise de titre.
  • Dans le livre de Erik Lhomme, Phaenomen II,plus près du secret, publié chez Gallimard en 2007, le MJ12 est mis en scène et cherche à capturer les héros du roman, quatre adolescents dotés de pouvoirs surnaturels.
  • Dans Kitty Lord, L'Arcane Cosmique, de Mélusine Vaglio.
  • Dans la série des jeux vidéo Destroy All Humans! (THQPandemic Studios, 2002 pour le premier), il est fait mention d'une organisation nommée Majestic, visant à contrôler la menace alien, elle serait dirigé par une femme.

Bibliographie


Milton William CooperLe gouvernement secret, l'origine, l'identité et le but de MJ-12, éd. Louise Courteau, 1989.

La playlist sur Goolge Vidéo.En 10 parties.

William Cooper The Majestic Twelve (MJ-12)


Milton William "Bill" Cooper


Milton William "Bill" Cooper (6 mai 1943 - Novembre 5, 2001) était un américain écrivain ondes courtes de radiodiffusion, théoricien de la conspiration , et le chef de la plus grande collecte de renseignements de l'opération civile jamais créé. 
Cooper est venu à sensibiliser le public à la fin du années 1980 quand il a promulgué un certain nombre de théories traitant de l'assassinat du président Kennedy et des liens présumés entre le gouvernement des États-Unis et de diverses races extra-terrestres.

JFK assassination ( film in slow )

Le fils d'un US Air Force agent, Bill est diplômé en 1961 de Yamato High School au Japon et s'est enrôlé dans la Force aérienne des États-Unis. 
Il a été honorablement libérés en 1965. 
Décembre de la même année, il s'est enrôlé dans l' US Navy 
Il a servi dans le Vietnam , atteignant le grade de sous-officier 
Cooper a reçu le Navy Commendation Medal avec le combat V et de la Marine Achievement Medal avec le combat V . 
Il a été honorablement libérés en 1975.
Plus tôt la notoriété de Cooper avancés d'entre UFO amateurs, comme il a promu les théories du complot UFO théories assassinat de Kennedy , et les théories d'un ordre mondial nouveau.

Cooper est devenu un conférencier très prisé sur le circuit des conférences OVNI, et élargi son compte dans le livre Horse .

Cooper est peut-être mieux connu pour ce livre de 1991 qui de nombreux détails de ses prétentions au sujet de diverses théories de la conspiration. 

Le titre fait référence à la Bible,l'Apocalypse 6:00:

"Et je regardai, et voici, parut un cheval de couleur pâle, et son nom qui était assis sur lui, était mort et l'enfer le suivait." 

Cela inclut le texte de Les Protocoles des Sages de Sion 

Cooper placé un avis au début de ce chapitre en faisant valoir que les protocoles ne sont pas sur les Juifs, mais simplement déguisée en tant que tel, en vérité, détaillant le Nouvel Ordre Mondial complot.

Behold a Pale Horse détails des revendications Cooper sur le influence des ovnis sur le gouvernement des États-Unis, le Nouvel Ordre Mondial , l' assassinat du président Kennedy , et la Lune d'atterrissage d'Apollo.

la recherche plus tard, Cooper l'a amené à la conclusion qu'il (et plusieurs autres) avait été trompé par ses supérieurs en leur faisant croire au complot OVNI avec de faux documents. 

Dans un document disponible sur son site Internet (hourofthetime.com) intitulé «MAJESTYTWELVE 'il a déclaré:


Quand j'ai vu l'opération majoritaire alors qu'il servait dans la Marine, j'ai cru à la menace était réelle exotiques comme tout le monde. 
Ce ne fut que j'avais fait depuis de nombreuses années de recherche que j'ai été en mesure de bien comprendre exactement ce que c'était que j'avais vu. 
Il est extrêmement difficile pour moi de croire que mon gouvernement et de la Marine américaine avait servi de moi, d'autant plus que j'avais consacré ma vie au gouvernement et le service militaire. 
La plupart du personnel gouvernement et l'armée ne peut pas et ne veut pas me croire.

En 1998, Cooper a été vivant dans l'Arizona. 

Il était recherché pour évasion fiscale. 

Un autre mandat a été décerné pour "agression avec une arme mortelle" contre un médecin local, peu avant sa mort. 

Sur son site, Cooper a écrit que toute tentative d'exécution "illégale mandats d'arrêt» sera rencontré la résistance armée. "

En Juillet et Septembre 2001, Cooper a été accusé de brandissant une arme de poing pour menacer les passants à proximité de son domicile à Eagar, Arizona. 

Peu avant minuit, sur Novembre 5, 2001, les agents d'Apache County Sheriff's Office l'ont convergé sur la propriété familiale Cooper pour l'arrêter sur un mandat découlant de la plainte menace.

Essayer d'éviter une confrontation violente et le siège potentiel d'un homme dit être instable et armés, l'équipe a utilisé un subterfuge pour attirer Cooper de quitter sa maison au milieu de la nuit. 

Les agents semblant d'être des intrus tapageuse sur le bord de la propriété rurale de Cooper, hurle la musique rock et de faire d'autres sons festifs jusqu'à Cooper est venu pour étudier. 

Selon la police des comptes, lorsque les députés se sont identifiés, Cooper se sont enfuis vers sa maison, a attiré une arme de poing, et a commencé à tirer. 

Un député a été abattu dans la tête et a été hospitalisé dans un état critique. 

Un autre député ont riposté, tuant Cooper.

Selon le rapport d'autopsie de Cooper, il a été abattu de plusieurs balles. 

Et, il a même montré des signes d'avoir été battu. 

L'autopsie Cooper décrit «Blunt Impact de tête, du cou et du membre supérieur droit. 


Les Dires de Zeta: Service chez MJ12


Ils sont moins de 2000 à MJ12. 
Le personnel peut y être mis à mort s’il révèle l’existence de MJ12 ou de toute information qu’il aura apprise en tant que membre de MJ12. 
De plus, il leur est défendu de tirer un profit personnel de l’information dont ils ont eu connaissance. 
Ce ne sont pas des menace de mort en l’air. 
Cela se produit au moins une fois par an. 
Des douzaines de personnes ont été rapidement éliminées pour avoir outrepassé cela. 
La plupart des employés gouvernementaux ou des contractants au service de MJ12 n’ont pas la moindre idée de qui est le bénéficiaire de leur service. 
MJ12 œuvre pour de nombreuses agences de renseignements, qui ne révèlent que ce qui leur plaît de révéler. 
Si l’on doit fournir un dossier à partir d’un point A jusqu'à un point B, ou rechercher le background d’un civil, a-t-on besoin de connaître le pourquoi du comment de cette prestation?
En règle générale, MJ12 ne permet même pas aux membres actifs de MJ12, ceux qui savent travailler pour ce bras occulte du gouvernement, à entrer en contact avec des extraterrestres. 
Que nous fournissions un service de transport tel que le veut notre accord avec MJ12, les humains que nous transportons ne rencontrent jamais les pilotes. 
Ils montent une échelle, pénètrent dans une pièce vide, les portes se ferment qui bientôt s’ouvrent à nouveau arrivés à destination.
Aucun contact. 
Nous sommes en contact télépathique avec nos contreparties humaines et découvrons ainsi notre itinéraire. 
Si seul un petit groupe de membre sélectionnés parmi MJ12 a connaissance de ces voyages interstellaires, un groupe encore plus restreint a effectivement des contacts avec les extraterrestres. 
Ces personnes sont soumises à une batterie de tests psychologiques et d’essais sur le terrain et se caractérisent pour être des individus d’une grande stabilité. 
Elles sont globalement imperturbables. 
Comme c’est le cas à l’intérieur de MJ12 en général, on ne choisit pas cette carrière, on est choisi.

Combien de personnes parmi les quelques 2000 membres de MJ12 savent qu’il va se produire un basculement des pôles? 
Il en est peu, à vrai dire, qui savent que la 12ème Planète est parmi nous.
 Les gens ne savent que des portions de la vérité, et on leur dit de faire des plans, de se préparer, au cas où, sans qu’on leur affirme quoi que ce soit. 
Néanmoins l’angoisse générale monte.
Il y a le sentiment que quelque chose est à venir, qu’on ne leur dit pas tout, et les gens réagissent de plus en plus à cela. Voire la sous page (Documentaire Des Ufologues parlent de Majestic 12)



Source


Fin