Observations, les OVNIS et la NASA.



  • Tout comme les photographies, un film ne peut constituer à lui seul une preuve scientifique.
  • Les manipulations et trucages sont maintenant à la portée de tout un chacun et seule une étude minutieuse effectuée par des spécialistes pourrait permettre d'identifier les éventuels trucages.
  • Ces films vous sont donc présentés sans aucune garantie d'authenticité...
Cliqué ici-dessous

https://www.youtube.com/user/secretnasaman/videos


EDGAR MITCHELL - REVELATION - VOST.FR

Saviez-vous que nombre d'astronautes de la NASA ont rapporté avoir observé des OVNIS en des circonstances très variées, et sont convaincus que notre planète est visitée par des extra-terrestres? Que certains d'entre eux se sont exprimé à ce sujet devant les télévisions nationales, voir aux Nations Unies? 


EDGAR MITCHELL - REVELATION - VOST FR


Quel que images de c'est observations de la NASA

NASA's Anomalies above the Moon - UFOs captured on film during the Apollo Program


Clic sur l'image pour voire les images de cette observation.
Les photos de la NASA du 24 juillet 2009.

LA NASA détecte un OVNI dans une irruption solaire




LES FAKE

Je préfère ne pas trop en parler, vu que trop de c'est faux sujets sont rapporter sur Blog, sites, et YouTube, plus d'une centaine de fois. Il y à des théories; du aliens sur la lune, au Astronautes qui non jamais aller sur la Lune. Alors qui des deux croire sur parole - et bien pour moi, ni l'un ni l'autre. Surtout quand je prend une pause, je voix qu'il y à beaucoup de théories se contredit. Surtout que je voix cela depuis longtemps, que c'est histoires reviens périodiquement, et de plus la plus pare des vidéos sur YouTube, les vidéos reste les même, mais seul titre change pour certain. Bref jarret sinon je vais en faire un livre.


Chevalier noir (satellite)

Le Chevalier noir (Black Knight satellite) est un satellite artificiel hypothétique qui, d'après des ufologues et des adeptes de théorie du complot, serait un objet d'origine extraterrestre âgé d'environ 13 000 ans et en orbite quasi-polaire autour de la Terre.

D'après Martina Redpath du planétarium Armagh :

« Le Chevalier noir est un fouillis d'histoires qui n'ont pas de liens entre elles, constituées de témoignages à propos d'observations scientifiques inhabituelles, d'auteurs voulant promouvoir des idées marginales, de satellites espions secrets et de gens surinterprétant des photos. Ces « ingrédients » se sont fractionnés, se sont mélangés et ont donné un seul et gros mythe incohérenttrad . »

— Martina Redpath, The Truth About the Black Knight Satellite Mystery


Photo prise par la mission STS-88 où l'on fait le Chevalier noir.
STS-88 est la treizième mission de la navette spatiale Endeavour et la première mission vers la Station Spatiale Internationale.
Le 11 septembre, la Station Spatiale Internationale est inaugurée par l'entrée dans Unity et Zarya de Robert D. Cabana et Sergei Krikalev. La communication entre la toute nouvelle station et le sol a ensuite été établie afin que les contrôleurs de vol américains à Houston puissent contrôler la station. Après avoir refermé la porte entre Zarya et Unity, la navette Endeavour s'est désamarrée de la station avant d'atterrir le 15 décembre à Cap Canaveral
Cette mission de 7 jours avait pour objectif d'ajouter le module américain Unity au module russe Zarya précédemment envoyé en orbite.
En plus de Unity, deux modules d'accouplement pressurisés (PMA) ont également été envoyés en orbite. Un PMA a été installé à chaque écoutille axiale d'Unity : un servant à assurer la connexion entre Unity et Zarya et l'autre à assurer la connexion Unity-Navette.(Lien) Bon si j'ai bien compris,((
ça reste un décri spatial))

VOICI LES OBSERVATIONS .

Interstella Starfllet Pris sur le VLT Amateur




Le canular Apollo 20 est une supercherie réalisée au moyen d'une série de vidéos publiées en 2007 sur YouTube concernant une prétendue mission lunaire américaine et soviétique qui aurait découvert les vestiges d'une civilisation extraterrestre sur la face cachée de la Lune.
Le sculpteur et artiste vidéaste français Thierry Speth a reconnu être à l'origine du canular le 9 juillet 2007 sur le défunt forum Need2Know.eu ( Qui existe plus )
En avril 2007, des vidéos commencent à apparaître sur YouTube, publiées par le compte retiredafb, racontant l'histoire incroyable d'Apollo 20, une mission lunaire ultra-secrète qui se serait posée sur la face cachée de la Lune en 1976 et aurait définitivement prouvé l'existence d'une vie extraterrestre intelligente sur ce satellite. Une de ces vidéos aurait totalisé plus d'un million et demi de consultations.
Ensuite, le 23 mai 2007, l'ufologue italien Luca Scantanburlo interroge un homme qui déclare s'appeler William Rutledge et être un astronaute américain à la retraite vivant au Rwanda. Rutledge prétend être le commandant de l'équipage d'Apollo 20 et le détenteur du compte retiredafb6. Toutefois, Scantanburlo n'a jamais rencontré Rutledge en personne et a conduit l'entretien en passant par Yahoo Messenger. Rutledge lui déclare qu'Apollo 20 était une mission ultra-secrète lancée à la mi-août 1976 depuis la base aérienne de Vandenberg à Santa Barbara, en Californie, et qu'elle avait été conduite conjointement par les États-Unis et l'ex-Union soviétique. Il affirme que les autres membres de la mission étaient l'Américaine Leona Snyder (une astronaute apparemment imaginaire), en tant que pilote du module de commande, et le cosmonaute soviétique Alekseï Leonov, le premier humain à avoir « marché » dans l'espace, en tant que pilote du module lunaire. Le prétendu site d'alunissage était situé près du cratère Guyot. Rutledge déclare que les vidéos montrent que Leonov et lui-même avaient découvert les restes d'une ancienne civilisation lunaire et que la mission avait rapporté des artéfacts sur Terre pour étude, dont une femme extraterrestre en hibernation.

Les premières vidéos d'Apollo 20 apparaissent sur YouTube le 1er avril, indice qui suggère que l'affaire n'est rien de plus qu'une farce très élaborée. Les vidéos sont ensuite transférées sur le défunt site revver.com, toujours sous le même pseudo. D'autres vidéos seront encore publiées sur YouTube sous différents comptes (moonwalker1966delta, renommé ensuite en John Moonwalker), rendant difficile la détermination de l'identité réelle des auteurs du canular. Chaque vidéo continue aujourd'hui d'être vue par des milliers d'internautes.

Malgré l'apparence très réaliste des vidéos, des amateurs ne tardent pas à mettre au jour la mystification sur YouTube et ailleurs sur Internet. Les vidéos sont courtes, chacune ne durant que quelques minutes. Si on les visionne dans l'ordre voulu, elles racontent une partie de l'histoire de cette fausse mission, démarrant avec les astronautes montant à bord d'Apollo 20, et se terminant avec les « découvertes » extraordinaires sur la Lune. Elles comportent les images suivantes :

  • les plans de vol d'Apollo 20 et l'insigne de la mission (ce dernier représentant le module lunaire et le module de commande et de service soulevant de la surface de la Lune un vaisseau en forme de cigare au dessus des noms des trois astronautes (Rutledge, Snyder et Leonov) ;
  • le lancement d'Apollo 2013 ;
  • William Rutledge marchant sur la Lune ;
  • les ruines d'un vaisseau extraterrestre (long de 3 370 mètres et criblé de trous et que Rutledge estime être âgé de 1,5 milliard d'années) ;
  • les ruines d'une ville extraterrestre abandonnée17,18 (qu'il trouve remplie de toutes sortes de débris de ferraille) ;
  • le corps d'une femme extraterrestre en hibernation, surnommée Mona Lisa20 (humanoïde, 1,65 m, sexuée, ayant des cheveux et six doigts, nue, âge : 26 000 ans, fonction : pilote)
Comme nombre de canulars, cette affaire mêle le faux et le vrai. Le point de départ en est les photos prises par les astronautes de la NASA en 1971 alors qu'ils étaient en orbite autour de la Lune pendant la mission Apollo 15, la quatrième de ce nom à avoir aluni. Les photos montrent un objet ressemblant à un long cigare posé dans un cratère lunaire. L'auteur du canular a utilisé ces photos pour créer l'image d'un vaisseau extraterrestre criblé de trous à la surface de la Lune. Si les photos de la NASA sont réelles, celle-ci toutefois n'a jamais affirmé que ces images comportaient un vaisseau extraterrestre. L'objet en question n'est apparemment rien d'autre qu'une partie naturelle d'un terrain lunaire. Les photos d'Apollo 16 du même cratère prises un an plus tard (voir ci-dessus) ne montrent aucune trace d'une structure artificielle.

En vérité, Apollo 20 est une mission qui n'a jamais quitté le sol, étant avec Apollo 18 et 19 l'une des trois missions lunaires que la NASA a annulées par manque de fonds, la décision pour Apollo 20 étant prise le 4 janvier 1970 et la décision pour les missions 18 et 19 le 2 septembre de cette même année, les vols rescapés (Apollo 16, 17 et 19) furent renumérotés de 15 à 1726. La dernière mission lunaire de la NASA est Apollo 17, lancée en 1972. La mission Apollo suivante était le vol expérimental Apollo-Soyouz, coordonné par les États-Unis et l'Union soviétique en juillet 1975. Cette mission, parfois baptisée de façon erronée Apollo 18, s'est contentée de rester en basse orbite autour de la Terre et de s'amarrer à un vaisseau Soyouz soviétique. La vidéo du prétendu lancement d'Apollo 20 représente en fait celui d'Apollo 11 en juillet 1969.

Certains des étages des fusées Saturn V destinées aux trois missions lunaires annulées étaient déjà prêts avant même l'annulation de ces dernières. Si l'on en croit l'auteur du canular, ils ont servi aux alunissages des missions Apollo 18, 19 et 20. En réalité, la NASA en a utilisé un pour lancer Skylab en orbite en 1973. Les autres sont exposés dans trois centres spatiaux américains : le Centre spatial Kennedy, près de Cape Canaveral en Floride, le Centre spatial Lyndon B. Johnson à Houston au Texas, et le U.S. Space & Rocket Center (en) à Huntsville en Alabama.

Source-Cliquez sur l'image ici-dessous.

1I/ʻOumuamua

Description de cette image, également commentée ci-après
1I/ʻOumuamua (à l'origine C/2017 U1 (PANSTARRS) puis A/2017 U1) est un petit corps interstellaire repéré le 19 octobre 2017 par le télescope Pan-STARRS 1 installé sur l'Observatoire du Haleakalā, à Hawaï, alors qu'il se trouvait à 0,2 unité astronomique (30 millions de kilomètres) de la Terre. Il est le premier objet identifié à provenir de l'extérieur du Système solaire.

D'abord classé comme comète et désigné pour cette raison C/2017 U1 (PANSTARRS), il a été reclassé parmi les astéroïdes une semaine plus tard et désigné en conséquence A/2017 U1. Le 6 novembre 2017, il est formellement rangé dans la classe des objets interstellaires et, conformément à la nouvelle nomenclature établie à cette occasion, il reçoit la désignation permanente 1I et le nom ʻOumuamua.
Fin juin 2018, l'analyse fine de sa trajectoire indique que son mouvement est influencé par autre chose que les forces gravitationnelles, peut-être des phénomènes de dégazage, ce qui le classe temporairement comme une comète.

Tout informations supplémentaire sur 1I/ʻOumuamua SOURCE (LIEN)
Avons-nous été visités par un vaisseau extraterrestre? a voire AstronoGeek Ajoutée/15/déc/2017.

L'étrange accélération de l'astéroïde ‘Oumuamua alimente les fantasmes de vaisseau alien

Des chercheurs de l'université d'Harvard s'interrogent sur la possibilité que cet objet soit en réalité une voile stellaire en perdition. Ce scénario semble toutefois extrêmement peu probable. Explications.
Et si ‘Oumuamua, l'astéroïde découvert en octobre 2017 qui a traversé notre Système solaire à toute vitesse avant de repartir dans les profondeurs de l'espace, était un vaisseau alien? Ce scénario un peu tiré par les cheveux, pour ne pas dire beaucoup, refait surface ces derniers jours. Principalement parce qu'il est envisagé par un physicien théoricien de renom, Abraham Loeb, directeur de l'Institut de théorie et de calcul, à l'Université Harvard. Dans un article à paraître dans la revue Astrophysical Journal et mis en ligne sur le serveur arXiv, le chercheur envisage que cet objet puisse être une «voile stellaire» envoyée par une civilisation lointaine il y a fort longtemps.

Soyons honnête: il y a très peu de chances que ce soit le cas. C'est toutefois une étude très sérieuse parue fin juin dans la revue Nature qui alimente aujourd'hui ces spéculations relativement fantaisistes. Une équipe d'astronomes emmenée par Marco Micheli, du Centre de coordination de l'étude des astéroïdes géocroiseurs de l'Agence spatiale européenne, avait alors constaté que l'objet inconnu subissait une étrange «accélération non-gravitationnelle». Comprendre, en somme, qu'il allait de plus en plus vite pour une raison indéterminée.

Mettons encore une fois les choses au clair: personne n'a jamais songé qu'il puisse s'agir d'un vaisseau en état de marche en train de reprendre de la vitesse après un petit détour par chez nous... La luminosité fluctuante de l'objet suggère certes qu'il est de forme très allongé (ce qui est en soi très surprenant) mais aussi qu'il tourne sur lui-même de manière un peu désordonnée. S'il s'agissait vraiment d'un vaisseau, il serait plutôt en perdition...

Ce n'est de toute façon pas le scénario que les auteurs imaginaient alors. Ils prenaient en effet bien soin de préciser qu' ‘Oumuamua était vraisemblablement en train de «dégazer», c'est-à-dire de voir une partie de sa glace solide se sublimer sous l'effet du rayonnement solaire. Comme un ballon de baudruche qui se vide de son air. Ce phénomène pouvait à lui seul expliquer la petite accélération détectée par les différents observatoires terrestres et spatiaux.

Pourquoi Abraham Loeb va-t-il chercher plus loin alors? Tout simplement parce que les astronomes n'ont pas observé ce dégazage lorsque l'astéroïde était au plus près du Soleil. Ce qui est un peu surprenant, il est vrai, mais pas impossible non plus. C'est en tous les cas plus vraisemblable que l'hypothèse d'une voile à l'abandon sur laquelle les photons de notre étoile exerceraient une pression suffisante pour l'accélérer de manière continue. Sur le plan purement numérique, l'hypothèse tient peut-être la route (c'est en tout cas ce que le chercheur s'ingénie à montrer, avec l'aide d'un post-doc, Shmuel Bialy), mais elle reste hautement spéculative.

S'il n'est pas interdit de rêver, encore moins de soumettre les idées les plus étranges à un examen critique, on peut aussi légitimement s'interroger sur les motivations profondes des deux chercheurs. Abraham Loeb est en effet très impliqué dans le programme Breakthrough Initiatives, financé par le magnat russe Yuri Milner, dont l'objectif consiste à la fois à détecter une vie intelligente dans l'univers (si elle existe) et à inventer une sonde capable de visiter l'étoile la plus proche, Proxima du Centaure, située à 4 années-lumière de nous. Le Russe a investi plus de 200 millions de dollars pour cela.

Le volet «écoute» du programme, Breakthrough Listen, avait d'ailleurs financé des observations de l'objet ‘Oumuamua dans le domaine radio, avant qu'il ne soit définitivement hors de portée à partir de janvier 2018. Cela valait en effet le coup d'essayer, on ne sait jamais, mais comme attendu, cela n'avait rien donné. On se demande un peu cette fois-ci pourquoi les chercheurs ont donné autant de publicité à leurs travaux. Si ce n'est pour alimenter les fantasmes du grand public... et de leur généreux donateur.

Source/Par -  Journaliste Figaro Tristan Vey   Mis à jour le 07/11/2018 à 07:09  Publié le 06/11/2018 à 18:45


Des recherche sur la NASA forum-ovni-ufologie.com

Autres information sur le sujet;

 Cliqué ici-dessous,Pour aller sur la page NASA

La NASA et L'espace 

Cliqué ici dessous