D'une discipline à l'autre


La mise en abyme.

pubblicato 02 ott 2015, 04:06 da Sandra Raffaelli   [ aggiornato in data 02 ott 2015, 05:58 ]



C'est un procédé très connu en peinture, qu'on a à chaque fois que le peintre s'amuse à se représenter 
lui-même alors qu'il est en train de peindre. On a alors l'impression d'entrer dans le tableau et de saisir quelques importants secrets de la création artistique.
En littérature aussi on peut avoir l'impression d'entrer dans l'oeuvre et de creuser en profondeur: c'est le cas du théâtre dans le théâtre que l'on retrouve dans la période baroque, que ce soit chez Shakespeare ou chez Corneille (mais aussi chez Pirandello dans le siècle dernier).
En époque moderne des romanciers aussi se sont emparé de ce procédé pour bouleverser les lois de la narration et confondre les notions de narrateur, personnage, lecteur. On parle alors de méta-roman. Chez Calvino, Gide, Tabucchi ou Borges on a parfois vraiment du mal à comprendre qui est qui et on commence à se douter que ce qui intéresse vraiment n'est pas l'oeuvre d'art créé mais le geste de la création en soi.

Le double

pubblicato 02 mar 2015, 00:40 da Sandra Raffaelli   [ aggiornato in data 29 set 2015, 23:02 ]


Thème éminemment romantique qui traverse le roman fantastique mais aussi la poésie lyrique du XIX siècle. Est-ce un compagnon fiable ou une hantise redoutable? 
  • De Musset, 
  • Hoffmann, 
  • Théophile Gautier, 
  • Stevenson, 
  • Dostoïevski, 
  • Oscar Wilde

La légende napoléonienne.

pubblicato 17 nov 2014, 09:31 da Sandra Raffaelli   [ aggiornato in data 25 mag 2016, 23:32 ]



Grand stratège militaire, libérateur  des peuples européens accablés par l'oppresseur étranger, héros romantique qui incarne l'idéal de grandeur et d'individualisme, génie incompris relégué sur un ilot au milieu de l'océan, simple général qui bivouaque avec ses soldats par qui il est adoré... Napoléon est déjà une légende de son vivant. Pour les jeunes qui ont vécu sous l'Empire il incarne un rêve magnifique: avec lui la vie était soudainement devenue intéressante, après lui - comme le disait Lamartine - "la France s'ennuie". 
Alfred de Musset lui attribue même l'origine du "mal du siècle": il serait dû à la fin de l'Empire et à l'état de léthargie qui s'en suivit.

Voilà une légende qui est bientôt entrée dans l'imaginaire littéraire européen, de la France à l'Italie, de l'Allemagne à la Russie.

Le français, langue de l'Europe

pubblicato 03 ago 2014, 12:19 da Sandra Raffaelli   [ aggiornato in data 19 giu 2017, 03:17 ]


Au XVIII siècle, avec la diffusion des Lumières et le cosmopolitisme philosophique, le français devient en Europe la langue de la culture et des milieux privilégiés: que les philosophes français voyagent en Prusse, en Autriche ou en Russie, ils se trouvent partout chez eux parce que dans les cours des rois des différents pays européens on parle français. Les échanges épistolaires se font dans cette langue, les aristocrates parlent français pour se distinguer du peuple et beaucoup d'écrivains, bien que non francophones, choisissent d'écrire leurs oeuvres directement en français.

Voilà que le très italien Giacomo Casanova n'écrit pas Le sue Memorie mais les Mémoires écrits par Lui-Même!
Carlo Goldoni, appelé à Paris par la troupe des Italiens, écrit des pièces en français, dont le célèbre Bourru bienfaisant.







Cette tradition s'enracine surtout en Russie et nous explique pourquoi, un siècle plus tard, on trouve dans les romans les plus célèbres de Tolstoi et de Dostoyevsky beaucoup de pages en français, mêlées au russe.

Le motif du "carpe diem"

pubblicato 20 mag 2014, 11:42 da Sandra Raffaelli   [ aggiornato in data 25 mag 2016, 08:01 ]


Le thème de la fuite du temps, de la beauté qui se fane et de la nécessité de jouir de chaque instant de la vie est particulièrement présent dans la littérature française de la deuxième moitié du XVI siècle, une époque caractérisée par les troubles des guerres de religion, les massacres et les attentats qui rendaient la vie précaire. L'optimisme et l'enthousiasme de la première moitié du siècle ont laissé la place à un sentiment de vide et de désarroi : la vie s'enfuit et il faut profiter de chaque instant avant qu'il ne soit trop tard.

« Cueillez dès aujourd'hui les roses de la vie » nous dit Ronsard. Mais déjà Laurent de Médicis et Angelo Poliziano en Italie insistaient sur ce thème en reprenant l'image de la rose. Un thème qui remonte bien loin, au poète latin Horace et à sa célèbre formule Carpe diem (quam minimum credula postero) que l'on traduit en français par : « Cueille le jour présent sans te soucier du lendemain »


Le mythe de Dom Juan

pubblicato 04 dic 2013, 07:27 da Sandra Raffaelli   [ aggiornato in data 22 dic 2015, 08:35 ]


Parmi les nombreux avatars du mythe de Dom Juan, les plus célèbres sont sans aucun doute celui de Molière (1665) et celui de Mozart (1787), respectivement une comédie et un opéra lyrique.
Plus d'un siècle se passe de l'une à l'autre et quelques détails vont changer dans le livret élaboré par Lorenzo Da Ponte pour Mozart: l'emplacement, le nom de certains personnages et divers choix de mise en scène.
A ce propos prenons en considération quatre scènes de l'opéra lyrique: I,1 (Notte e giorno faticar), I,5 (Madamina, il catalogo è questo), I,9 (Là ci darem la mano) et II,14-15 (dénouement)
I,1 min.5.40-7.50
I,5 min. 27.00-33.00
I,9 min.39.00-44.00
II,14-15 min. 2.40


Video di YouTube

La légende du pacte avec le diable.

pubblicato 24 nov 2013, 00:36 da Sandra Raffaelli   [ aggiornato in data 24 nov 2013, 01:16 ]

Cette légende fait sa première parution dans la littérature européenne, au Moyen-Âge, avec le Miracle de Théophile de Rutebeuf; puis, après avoir sommeillé quelques siècles, on la retrouvera à l'époque romantique, notamment avec la tragédie Faust de l'écrivain allemand Goethe. D'autres échos de cette légende sont recelés dans Le portrait de Dorian Grey de Oscar Wild et dans le roman La peau de chagrin de Balzac.














Illustration pour le Miracle de Théophile
 de Rutebeuf (XIII siècle)
Bibliothèque historique de la ville de Paris

Dante et le roman courtois

pubblicato 12 feb 2013, 10:51 da Sandra Raffaelli   [ aggiornato in data 28 mar 2015, 13:42 ]


Dans le V chant de la Divine Comédie, Paolo et Francesca avouent à Dante avoir cédé à leur passion pendant qu'ils lisaient l'histoire de Lancelot et de Guenièvre. Le livre en question était probablement Lancelot du lac: arrivés à la page où Lancelot et Guenièvre s'embrassent, eux-aussi se sont embrassés. Ce livre est défini "galeotto" c'est-à-dire coupable. Or, Galhéaut était un personnage du cycle arthurien, présent dans les romans de Chrétien de Troyes aussi; c'est l'entremetteur, celui qui organise la rencontre entre Lancelot et Guenièvre. Dante italianise donc le prénom français et le transforme en un adjectif.


Puis exploite tes connaissances en littérature italienne pour exposer en français ce que tu connais du Dolce Stil Novo et des dettes que celui-ci a envers la littérature courtoise.
Le questionnaire ci-dessous te guidera dans ton exposé.



La Chanson de geste

pubblicato 05 gen 2013, 06:52 da Sandra Raffaelli   [ aggiornato in data 30 nov 2014, 00:49 ]


Les personnages de la Chanson de Gestes ont migré d'une littérature à l'autre en changeant légèrement leurs noms dans le passage. Leur charme épique semble impérissable. Aujourd'hui on peut les retrouver dans le théâtre des poupées sicilien où ils ont gardé leur nature de spectacle populaire.

Passons derrière les coulisses d'un de ces théâtres siciliens où un maître à poupées nous apprendra à reconnaître Orlando/Roland, Rinaldo/Renaud et Gano/Ganelon.




1-9 of 9