Noé LE PHILIPPE

Charles SCHAEFFNER, Heidi KIRCHHOFF, Miriam BETOUX et moi même, Noé LE PHILIPPE, élèves de Terminale SI, avons été amenés à travailler ensemble lors de ce PPE. La constitution du groupe n'a posé aucun problème, contrairement au choix du sujet, la différence de vœux d'orientation, et donc de centres d'intérêts a forcément entrainé quelques désaccords. Après quelques choix ayant été qualifiés d'impossibles par nos professeurs, comme un sous marin par exemple, Charles et moi avions envie de faire un projet orienté programmation, mais Miriam et Heidi, qui voulaient un projet plus pratique, n'en avait pas envie. Nous avons donc opté pour le PPE caméra IP wifi, qui mêlait les deux, pour que chacun puisse avoir une partie pour laquelle il se sent intéressé.
Voulant programmer, j'ai tout naturellement opté pour la partie concernant l'automate, sa mise en réseau et son pilotage.
Il m'a donc fallu apprendre à utiliser le logiciel Crouzet Millenium 3 et à réaliser un programme en utilisant des portes logiques, puis à l'optimiser et le simplifier pour qu'il soit compréhensible pour les autres membres de mon groupe. C'est à ce moment là qu'il a fallu refaire le câblage, j'ai ainsi pût comprendre le lien étroit qu'il existe entre la partie logiciel et la partie matérielle, si elles ne correspondent pas exactement, rien ne fonctionne.
La mise en réseau de l'automate n'a posé aucun problème, contrairement à celle de la caméra que nous avons fait avec Charles, j'ai fait un stage dans une boite d'informatique et j'avais ainsi quelques notions de réseau. 

La supervision et le pilotage de l'automate n'a pas vraiment posé de problèmes, nous avons réutilisé le programme de l'année précédente, en le comprenant, mais il est toujours plus simple de comprendre un programme que de le faire soi même. J'ai poussé la recherche pour voir s'il existait d'autres manières de piloter l'automate, il en existe d'aussi diverses que compliquées, je n'ai donc gardé que la plus simple.
J'ai délégué la partie mécanique a Charles, Heidi et Miriam, elle m'intéressait nettement moins que la partie électronique.
C'est ainsi que je conçois un travail en équipe, après une réflexion commune, chacun fait ce pour quoi il est le meilleur pour être le plus productif possible.
Ce PPE m'a vraiment convaincu, puis conforté que mes choix d'orientation étaient les bons, il m'a aussi fait découvrir l'automatisme, un domaine très varié, qui va de la domotique à l'industrie, et qui est devenu un de mes choix d'orientation.
  
Comments