Le sourire

Un vent, une chose sans emprise,
Qui ne soustrait rien d'où elle est prise.
Elle ajoutera tout et sans retard,
N'emportant rien d'où vite elle part,
Et tel l'éclair fugace,
Laissera longue trace.
A la fortune elle est tout comme sans égard:
Du riche et du pauvre, elle éclaire le regard.
Pour elle, il n'est pas de richesse,
Pour elle, il n'y a pas de détresse.
A la famille heureuse elle est au rendez-vous,
Des amis, des clients, patrons, au garde-à-vous:
Ceux-là toujours comme naguère,
Ceux-ci faisant bonne la guerre.
Le sourire est fait et geste en son secret
Qui se veut et pour tous et chacun toujours prêt
Il est pour qu'il repose
Ceux qui n'ont plus de pause
Il rend la force aux vaincus
Réconforte les déçus
Mets de la joie en tristesse
Ôte soucis de vieillesse
Sans valeur marchande
L'offre ou la demande
Importe peu,
Comme le feu,
Il est valeur que personne ne dérobe.
D'achat, de troc on ne peut plus probe.
Comme l'eau d'abondance, elle est donnée
En tout lieu sa présence est pardonnée.
Si d'aventure on vous le refuse
Que Dieu me garde que de vous j'abuse
En disant à ceux-là surtout rendez ce don:
Dieu seul sait leur faim et leur soif de pardon.