Haïti


Nouvelles régulières de la coopération

Cette page montre les établissements scolaires dirigés par le P. Paul Augustin SINCÈRE, tels qu'ils étaient en février-mars 2016.
Des nouvelles périodiques de notre coopération se trouvent sur ce site (suivre le lien). On y trouve des épisodes de la construction de l'école Sainte Famille, de la procuration d'un véhicule, des envois de cargaisons de manuels scolaires, ordinateurs, médicaments etc.

Après le cyclone, comment aider

Le cyclone Matthew a frappé l'ouest d'Haïti, le 4 octobre 2016.

Nous découvrons à cette page un témoignage direct du P. Paul Augustin SINCÈRE (textes et photos uniques),
sur les conséquences du cyclone, et sur les actions entreprises pour venir en aide aux personnes en souffrance.

Nous pouvons donner un coup de pouce :

  • soit en offrant de l'argent par un don défiscalisé qui permettra là-bas l'achat de premiers secours (riz)
    et ici l'envoi de marchandises reçues (manuels scolaires, ordinateurs, écrans, médicaments, fauteuils roulants)
    ou achetées (médicaments, pastilles de purification d'eau)
  • soit en nous apportant des objets comme des ordinateurs et écrans, des manuels scolaires (primaire, collège, lycée), des médicaments inutilisés que nous faisons trier par un médecin
Le journal Les Nouvelles a publié le 19 octobre, sur son site 78actu.fr un très bel article sur le sujet.

Les personnes

Nous connaissons le P. Paul Augustin SINCÈRE, O.M.I., car il a servi de septembre 2013 à août 2015 dans la paroisse de Montfort l'Amaury. Il se trouvait en France pour préparer une thèse de doctorat sur les Sciences de l'éducation. Depuis septembre 2015 il est en Haïti, directeur de Mazenod.

Le P. Paul Augustin SINCÈRE recevant des parents d'élèves
Le P. Paul Augustin SINCÈRE recevant des parents d'élèves

Les lieux

Les établissements scolaires dont il est responsable, en Haïti, se trouvent dans la petite ville de Camp Perrin, à l'intérieur des terres, à 20 km de la grande ville des Cayes (sud-ouest).
Ce sont :
  1. le collège-lycée de Mazenod à Camp-Perrin : plus de 800 élèves de la sixième à la terminale
  2. l'école élémentaire Sainte Famille, dans le village de montagne de Toirac, à deux heures de marche de Camp-Perrin (120 enfants)
  3. l'école des enfants-domestiques Bienheureux Père Gérard, hébergée par Mazenod (une centaine d'élèves, de 8 à 20 ans, scolarisés en classes de primaire). En haïtien on appelle "Restavèk" ces enfants-domestiques qui travaillent dur du lever au coucher du soleil. Ceux-ci ont la chance d'être scolarisés 3 heures par après-midi.

Des vues des élèves

Élèves du collège-lycée de Mazenod

Des élèves de Mazenod lors de la cérémonie hebdomadaire de lever des couleurs



Un cours de musique en février-mars 2016 (par Th. Dolidon)
Cours de musique



Élèves de l'école Sainte Famille, à Toirac

L'enjeu de cette école : dans ce secteur très pauvre, les parents ont du mal à scolariser leurs enfants. Les enfants non scolarisés deviennent des proies faciles pour l'exploitation des enfants, au mieux pour la domesticité, sinon pour la délinquance et la prostitution.
Si cette école fermait, les enfants CP à CM2 devraient marcher 2 heures le matin, sur des chemins de montagne avec ravins et gués ; et autant le soir.
C'est pourquoi le P. Paul Augustin Sincère donne toute son énergie à soutenir cette école. Il le fait avec beaucoup de conviction, d'énergie, d'efficacité. Son action dépend de notre aide.

 École Sainte Famille à Toirac (Haïti)  École Sainte Famille à Toirac (Haïti)

Des élèves de l'école Sainte Famille en mars 2016.
Au fond, le P. Paul Augustin.


Au moment du repas de midi servi aux élèves
École Sainte Famille à Toirac (Haïti)

Élèves de l'école Bx P. Gérard (enfants en domesticité «restavèk»)

Le garçon en chemise rouge n'est pas un élève : c'est l'un des 4 enseignants.
Les élèves sont scolarisés durant 4 heures chaque après-midi ; ils sont enseignés par des séminaristes (étudiants en théologie). Ce sont en fait des pré-novices oblats (OMI). C'est un ordre religieux missionnaire tourné vers les plus pauvres, à travers l'enseignement la santé et la prison. Le P. Paul Augustin Sincère appartient à cet ordre, de même que le P. Corneille Fortuna, formateur des pré-novices.
Élèves de l'école Bx P. Gérard (enfants en domesticité «restavèk»)


Des actions de Planète Cœur 

pour le collège-lycée de Mazenod :

En septembre 2015, novembre 2015, juillet 2016, l'association a financé le transport maritime de manuels scolaires de collège en bon état (que nous avons obtenus gracieusement auprès des collèges Maurice Ravel à Montfort et François Mauriac à Houdan, à la faveur des changements de programmes). Aussi une quantité d'ouvrages littéraires et même le gros dictionnaire médical "Vidal". Au total plus de 2,2 mètres cubes !

 Quelques manuels scolaires avant expédition :
Quelques manuels scolaires avant expédition
Les fûts d'une expédition par voie maritime :
Les fûts d'une expédition
 Déchargement des fûts, à Mazenod en mars 2016
Déchargement des fûts
 Vue partielle de l'arrivage
Vue partielle d'un arrivage de manuels scolaires
Vue générale (encore partielle !) d'un arrivage de manuels scolaires de collège
Arrivage de manuels scolaires (vue partielle)


pour l'école de montagne Sainte Famille à Toirac :

Les parents d'élèves du collège St Louis N-D du Bel Air à Montfort ont offert des masses de fournitures scolaires (cahiers, stylos, cartables etc) envoyés par voie maritime en juin et juillet 2015, et en juillet 2016. Au total 2 mètres cubes. Les frais de transport jusqu'à Port-au-Prince ont été payés par Planète Cœur.
En outre, l'association a effectué des dons qui ont permis de payer l'arriéré de salaire des professeurs et de donner un coup de pouce alimentaire (sacs de riz pour la cantine).

Nous allons mettre en place un programme de parrainage :
le coût annuel total d’un élève, incluant les salaires et les formations des enseignants, toutes les fournitures scolaires, la cantine de midi et les activités culturelles, n’est que de 96 €.
Un parrainage mensuel sur 12 mois, en don défiscalisé, coûterait 2,7 € mensuels au donateur. Calcul : 96 / 12 = 8 € / mois. Avec défiscalisation : 8 × 0,34 = 2,7 € / mois.
Bientôt des précisions pour la mise en œuvre.

En juin 2015, le P. Paul Augustin Sincère emballe des fournitures scolaires.
Paul Augustin SINCÈRE emballe les fournitures

Arrivée des fournitures à l'école Ste Famille en septembre 2015 : Paul Augustin était déjà sur place !
À l'école Sainte Famille, une institutrice et les enfants montrent les fournitures reçues.



pour l'école des enfants-domestiques Bx P. Gérard :

L'aide de Planète Cœur n'a pas encore débuté.
Nous allons mettre en place un programme de parrainage : il faut en effet 
le coût annuel total d’un élève, incluant les salaires et les formations des professeurs, toutes les fournitures scolaires et les activités culturelles, n’est que de 155 €.
On prévoit le salaire des professeurs car certaines années le nombre de séminaristes est insuffisant pour enseigner toutes les classes.
Un parrainage mensuel sur 12 mois, en don défiscalisé, coûterait 4,4 € mensuels au donateur. Calcul : 155 / 12 = 12,9 € / mois. Avec défiscalisation : 12,9 × 0,34 = 4,4 € / mois.
Bientôt des précisions pour la mise en œuvre.

Historique

Un message et des photos (4 octobre 2015)
Voici un long message de nouvelles avec des photos, que le P Paul Augustin Sincère a réussi à envoyer en dépit des obstacles techniques (électricité, internet !).
Et quelques photos des envois de  manuels scolaires de collège en 2015.

La coopération entre Planète Cœur et Haïti est toute neuve !


L'action consiste à soutenir l'école Sainte Famille dans un village de montagne du sud-ouest (Toirac, près de Camp-Perrin).
En Haïti, 87% des enfants scolarisés le sont dans l'enseignement privé (du fait des faibles moyens de l’État).
  • Notre action concerne 127 enfants, dont 27 orphelins.

  • Or 80 % des élèves viennent en classe le ventre vide avec un grand trajet à pied dans la montagne.
    Tout soutien en scolarité, cantine, matériel scolaire, salaire de certains professeurs, installations de l'école (eau potable, toilettes) donnera de meilleures chances à ces enfants, et éloignera les dangers que sont l'exploitation des enfants par des bandits et des narco-trafiquants, la prostitution des mineurs etc.
  • Par manque de locaux, certaines classes ont lieu sous tente et dans l'église.
  • Par forte chaleur comme il en est en Haïti, la température sous tente est insupportable, et une école avec un toit n'est pas un luxe !
  • Nous vous tiendrons au courant de l'avancement de ce projet, qui démarre en cet été 2015.
  • Toirac, Camp-Perrin



    ą
    Thierry Dolidon,
    20 août 2016 à 03:30
    ą
    Thierry Dolidon,
    20 août 2016 à 03:30
    ą
    Thierry Dolidon,
    20 août 2016 à 03:30
    ą
    Thierry Dolidon,
    20 août 2016 à 03:30
    ą
    Thierry Dolidon,
    20 août 2016 à 03:30
    ą
    Thierry Dolidon,
    20 août 2016 à 03:30
    ą
    Thierry Dolidon,
    20 août 2016 à 03:30
    ą
    Thierry Dolidon,
    20 août 2016 à 03:30
    ą
    Thierry Dolidon,
    20 août 2016 à 03:30
    ą
    Thierry Dolidon,
    21 août 2016 à 05:49
    ą
    Thierry Dolidon,
    20 août 2016 à 03:30
    ą
    Thierry Dolidon,
    20 août 2016 à 03:30
    Comments