"STRING"
Silence Model


" Clic " sur la bannière pour accéder au magasin "






                   


 


Allo Pierrick !!   C'est Pascal !!!!  Je veux ton String !!!

Oula oula  il est pas bien Pascal !!!  


Il y a quelques années maintenant ( 8 exactement ) j'ai fabriqué un petit planeur de voltige pour une rencontre de vol de pente .

Le  String   "  
( " Clic " sur le nom pour aller sur la page ) 



Cet été Pascal Cepeda un copain de rencontre planeur GPR  et surtout le patron du magasin Silence Model me contacte car le String lui plait.

Après une courte discussion entre deux remorquages voila le moule qui repart avec Pascal pour de nouvelles aventures. 

6 mois plus tard je réceptionne un kit du String de pré-série 


Le kit comprend:

- Le fuselage + verrière moulés en fibre de verre peint dans le moule. 
- Le bois découpé laser  pour construire les ailes le stabilisateur et le volet de dérive.
- Un plan papier échelle 1. 
- Toutes les petites pièces nécessaires au montage du modèle. 

Il ne vous manquera que l'entoilage et votre équipement radio ( équipement que je vous présenterais lors de l'installation ).


Caractéristiques:                   

Envergure :  866 mm
Longueur :   570 mm
Poids :          235 g
Profil :          SB99BLKS
Surface :       9,07 dm2 


Voici ce que l'on trouve dans le kit: 

De gauche à droite :

-Le fuselage et verrière en fibre de verre peint dans les moule. 
-Les deux gaines et commande de profondeur et dérive.
-Deux planches de 1.5mm avec de quoi faire les coffrages des ailes.
-Les tubes carbone pour réaliser les longerons, la clé d'aile et les clés de stabilisateur. 
-Les baguettes de bord d'attaques, les bord de fuite et les ailerons profilés.
-Une planche de 1.5mm avec toutes les nervures, coffrage d'emplanture et fermeture de rainure de stabilisateur. 
-Une planche de 5 mm pour réaliser le stabilisateur.
-Une planche de contre plaqué 3 mm avec les nervures d'emplanture, la platine servo,
  les supports servo, les rondelles renfort de fourreau de clé d'aile et de stabilisateur,
  et un petit outillage pour réaliser le fraisage de passage de clé de stabilisateur dans
  les fuselage.  
-Une planche de 5 mm pour réaliser le volet de dérive .  



Le fuselage est moulé en fibre de verre et résine Epoxy avec un renfort carbone sur le tour de la verrière. 



Le fuselage avec la verrière. 



La verrière ici en gris métallisé et disponible aussi en bleu .
        

 












De gauche à droite :

-Le fourreau de clé d'aile.
-Les trappes de servos d'ailerons en contre plaqué 1 mm avec les dominos de fixation
  de commande.
-Quatre tubes plastique pour faire les fourreaux de stabilisateur.
-Le renvoi de profondeur en Epoxy, les guignols d'ailerons et de dérive, les rondelles
  renfort de passages de clé de stabilisateur.
-Les commandes d'ailerons en corde à piano, les tubes alu de passage de clé de 
  stabilisateur et les pions de calage d'incidence d'aile en corde à piano.



Le plan échelle 1 permettant le montage du planeur.


Assemblage;

Le volet de dérive:


Il est composé d'une partie centrale ajourée, d'un compensateur et d'un renfort de partie inférieur.  
      



Le plan est fixé sur un chantier permettant de planter des aiguilles, ici une plaque de  polystyrène extrudé ( styrodur ) et est protégé par un film plastique.


Collage à la colle blanche. 



Et fixation sur le plan de travail avec des aiguilles pendant le séchage.



Le stabilisateur:

Il est constitué de parties ajourées et de renforts de saumons, de joncs carbone de 2 mm pour les clés, de tubes plastique pour faire les fourreaux de clés et de petites pièces en balsa 1.5 mm ( entourées en rouge) pour fermer les emplacements de fourreaux.


Les saumons sont collés comme pour la dérive, et les tubes sont préparés avant leur collage.
Avec une pince coupante je réalise des marquages par écrasement qui va
produire un pincement des clés et ainsi permettre le maintient des stabilisateurs.




Les fourreaux sont collés dans leurs emplacements en les prenant en sandwich avec les petites pièces en balsa 1.5 mm .
Sur la photo on peut voir que je réalise le collage des fourreaux avec les clés en place et je cale les fourreaux du deuxième stabilisateur avec les petites pièces de fermeture afin d’être parfaitement aligné. 


Ensuite on arase  les pièces de fermeture avant la mise en forme du stabilisateur par 
ponçage.



La dérive et le stabilisateur sont assemblés, il restera à les mettre en forme par ponçage. 



Je trace le milieu de l’épaisseur du stabilisateur et de la dérive pour avoir un point de repère lors du ponçage. 




Le bord de fuite est affiné, je laisse environ 0.8 mm d’épaisseur pour ne pas trop le fragiliser. 



La dérive est aussi profilée par ponçage et un double biseau est réalisé au niveau de l’articulation.




Les ailes:     
 
Pour le montage des ailes nous aurons besoin:

-Des petites planches qui regroupent les nervures et les coffrages d'extrados entre
  nervures à l'emplanture.
         


- De la planche en contre plaqué avec les deux nervures d'emplanture.


-Des deux grandes planches qui regroupent les coffrages de bords d'attaque et de 
  bords de fuite, la bande pour réaliser les chapeaux de nervures ( la plus longue ) et
  les coffrages d'intrados entre nervures à l'emplanture.    


-Des baguettes de bord d'attaque
-Des baguettes de bord de fuite qui intègrent les talons détachables
-Des ailerons profilés 


 

Une idées de la taille des nervures toutes petites. 




Les longerons sont en tubes carbone à coller l'un dans l'autre.




Mettre un petit coup de papier de verre  grain 240 pour déglacer la surface. 




Je fais une butée en scotch papier pour ne pas coller trop court.









Une fois le longeron collé et dépoli au papier de verre on peut commencer le collage des nervures et du bord de fuite.




Les nervures sont pointées en place avec des aiguilles sur le plan de travail et collées sur le longeron à la cyano. 
On peut ensuite coller le bord de fuite muni de son talon.



Après avoir placé une bande de scotch pour protéger les nervures, on peut ajuster au plus proche de celles-ci le bord de fuite par ponçage.

 
On colle ensuite le coffrage de bord de fuite à la colle blanche.







On colle ensuite le coffrage de bord d'attaque, et le coffrage d'emplanture.



On continu par le collage des chapeaux de nervures. 



Ils sont découpés dans une des bandes de 1cm de large déjà prédécoupées au laser. 





Une fois l'ensemble retourné. On peut retirer les talons de nervures et de bord de fuite prédécoupés.





Un ponçage permet d'ajuster la forme, toujours en protégeant les nervures avec du scotch.



On procède ensuite comme pour l'intrados par le collage des coffrages et des chapeaux de nervures. 












Une fois les coffrages ajustés par ponçage, on colle les bords d'attaque.





Les bords d'attaque sont mis en forme par ponçage.





Pour finir l'assemblage des ailes il reste à coller les nervures d’emplanture et de saumons. 








Entoilage:  

Rien de très compliqué, les ailes sont de simples trapèzes.
J'ai choisi 2 couleurs, une transparente en bleu pour laisser apparaître la structure et du blanc. 





                           

Après l'entoilage on peut coller le pion d'incidence en corde à piano.



La mise en croix :   

Pour effectuer la mise en croix il nous faut le fourreau de clé d'aile en tube carbone, les deux rondelles de renfort en ctp. 


Le système de renvoi de profondeur composé du renvoi en fibre de verre, de 2 rondelles en fibre de verre, de 2 rondelles en ctp et de 2 tubes en aluminium.



Du gabarit  de fraisage de l'haricot de débattement de la profondeur.


On commence par percer le fuselage à l'aide d'une aiguille sur les points tracés au moulage.




Ensuite on perce avec un foret, pas besoin de perceuse les peaux sont très fines et une rotation à la main est suffisante et moins risqué.



On perce aussi le trou du pion d'incidence ainsi que le passage du câble de servo.



A l'aide du gabarit on réalise le fraisage de passage de la clé arrière du stabilisateur.




-Ensuite on assemble le système de renvoi de profondeur.
-Il est nécessaire de repercer au diamètre extérieur des tubes aluminium le renvoi en 
  fibre de verre afin d'avoir un ajustement parfait.
-Le renvoi est pris en sandwich entre les rondelles en ctp, le tout pris en sandwich
  entre les 2 rondelles en fibre de verre.


Les rondelles sont collées sur le tube aluminium en faisant attention de laisser assez de jeu pour la bonne rotation du renvoi et de ne pas coller celui-ci.



On aligne l'ensemble sur les clés du stabilisateur pendant le collage.


Ensuite on monte la corde à piano de commande en effectuant un pliage en "U"



On peu commencer la mise en croix en calant les ailes à plat  ( ici sur des blocs de polystyrène extrudé ) et en vérifiant l’équerrage du fuselage. 
Pour être sur que le fuselage ne bouge pas, la platine radio est pointée dans celui ci. 
La platine est placée juste sous l' emplacement du fourreau en laissant la place des rondelles en ctp. 


Le positionnement de la platine doit s'effectuer sans forcer sur le fuselage, celui ci ne doit pas se déformer. 


Une fois que tout est contrôlé, équerrage du fuselage et positionnement des ailes, on peut coller le fourreau et les rondelles de ctp à la colle Epoxy. 



Une petite barre anti-rapprochement en ctp percé au diamètre de la corde à piano prendra place au niveau des pions d'incidence.




On réalise la même chose pour le stabilisateur en collant le renvoi sur les flancs.




Apres avoir glissé la gaine sur la corde à piano on la pointe à la colle Epoxy sur le fond du fuselage en veillant à son positionnement pour ne pas bloquer le renvoi. 



Montage de la dérive:   

Découpe du passage de gaine de commande du volet de dérive. 



Réalisation des charnières à l'aide de fils de pêche de 0.5 mm qui sera fourni dans le kit. Après avoir dépoli les morceaux de fils avec du papier de verre fin ils sont collés à la cyano dans des trous réalisés avec une aiguille. 





                             

La dérive est ensuite mise en place en collant l’âme dans le fuselage. En veillant à glisser la corde à piano dans le guignol.


Un léger pliage est réalisé pour que la commande soit dans l'axe et qu'il n'y ai aucun efforts. 

 
Les servos sont mis en place et les commandes ajustées à la longueur. 


Pour la profondeur et la dérive  les servos conseillés sont les A2Pro 7350 MG-D  disponibles sur ce lien :



Les gaines sont collées au niveau du fourreau, de la barre anti rapprochement, au niveau des pions d'incidence et en plusieurs points sur le flanc du fuselage.


Mise en place des servos d'ailerons.
Il faut utiliser les petites pièces carré qu'il reste sur la planche. 


Ils permettent de faire les supports des servos en les collant sur les trappes. 


Les supports sont ensuite ajustés à la largeur des trappes et les servos vissés en place.

Aux ailerons les servos conseillés sont les Graupner DS101 disponibles sur ce lien :





Les trappes sont mises en place et maintenues par du Scotch Cristal, les commandes en corde à piano sont ajustées et pliées à la bonne longueur. 


Les commandes sont verrouillées en place par les petites rondelles Quicklock fournies.


Un petit récepteur prend place sous la platine radio.


Le petit accu 4 éléments est glissé devant la platine et il est immobilisé par un bout de mousse. Pas d’interrupteur on branche et on débranche. 

Accu conseillé pour le centrage disponible sur ce lien :





  


Un plat carbone est collé au fond de la verrière pour réaliser la fixation de celle-ci. 
Une corde à piano destinée à cet effet sera livrée dans le kit.
                          



Le bébé est opérationnel pour son premier vol avec 230 g sur la balance.







Direction les hauteur de Cassis avec radio et planeur dans le sac à dos pour lui faire prendre l'air. 

Pas très grand comme modèle.














La radio donne l’échelle.





Video du premier vol ( conditions moyennes et turbulentes )