Production écrite et compréhension écrite

1. Pourquoi, pour quoi faire et comment?

- Comment travailler ces activités langagières en salle pupitre?
- Quelle(s) plus-value(s) les TICE apportent-elles?
- Quels logiciels utiliser?

2. Compréhension écrite

Dès lors qu'on utilise les TICE, la compréhension écrite finit toujours par entrer dans les tâches soumises aux élèves, même si elle n'en est pas la finalité . Les élèves doivent lire pour réussir:
- à manipuler un logiciel anglophone
- à utiliser un site anglophone
Logiciels Sites
  • Photostory peut s'installer en anglais
  • Family Tree Printery (dont la démo gratuite permet de fabriquer un arbre généalogique)
  • navigateur installé en anglais (par exemple, Maxthon ou Chrome)
 

Cela dit, le traitement de texte permet de travailler efficacement la compréhension écrite

Pour le prof Pour les élèves
activités d'entraînement
Mise en évidence d'une structure / d'une logique / de l'articulation des idées... grâce aux fonctions de mise en forme des caractères ou d'un annoteur d'écran ==> mise en place d'une méthode de lecture
possibilité d'annoter le texte, de le souligner... tout en conservant sa lisibilité et en pouvant corriger ses erreurs
utilisation de la fonction couper-coller pour rétablir la chronologie d'un texte
 
Logiciels à utiliser: traitement de texte + Net Support School + Pointofix Logiciel à utiliser: traitement de texte ou Pointofix

3. Mémorisation

Le traitement de texte peut aider les élèves à mémoriser un texte (poème, trace écrite...) si on projet le texte et qu'on remplace peu à peu l'encre noire par de l'encre blanche (invisible donc).

4. Production écrite

Entraînement à la PE et traitement de l'erreur
travail sur papier traitement de texte "classique" traitement de texte en ligne
Va et vient entre des brouillons des élèves, que l'on annote, rectifie, corrige... peu à peu

==> risque de perdre des feuilles et de ne pas garder trace des différentes étapes de correction.
- récupération des brouillons des élèves (NSS)
- édition des textes des élèves (surligner, mettre en couleur...) afin de faire apparaître une typologie d'erreurs
- re-distribution des textes annotés aux élèves
- éventuelle utilisation de la messagerie pour recevoir et envoyer les textes
==> si on ne veille pas à changer le nom du fichier à chaque modification, on perd les différentes étapes de correction
http://docs.google.com/
- possibilité de faire corriger des travaux d'élèves par d'autres élèves
- possibilité de consulter les fichiers (texte / feuille de tableur ou diaporama) de n'importe où (sans avoir à importer les documents)
- nombreux formats d'enregistrement (plus de problème de compatibilité MAC / PC
- possibilité de consulter toutes les modifications ayant été faites (y compris spontanément) par les élèves
==> il est difficile de faire créer un compte par élève et peu évident de gérer un compte pour une seule classe
Le plus intéressant reste le travail collectif de production écrite que l'on mettra en place en associant traitement de texte et vidéo-projecteur;

5. Production écrite en interaction

  • Elle ne peut se faire que dans le cadre d'un chat:
Net Support School Tappedin: http://tappedin.org/tappedin/
associer des élèves entre eux au sein de la classe (si les élèves sont en petit nombre!)
==> on peut empêcher les élèves de quitter la fenêtre de chat et enregistrer la session
==> il faut participer à toutes les discussions... c'est assez fatigant.

Tappedin est un campus virtuel où des centaines d'enseignants peuvent créer un bureau  dans lequel ils peuvent organiser des sessions de chat.
==> il est possible de se connecter au site en tant qu'invité (pour une utilisation ponctuelle, pas besoin de faire créer des comptes aux élèves)
==> un espace est réservé au moins de 12 ans inscrits par leurs enseignants
==> les sessions de chat sont conservées.


  • On peut aussi la mettre en place en faisant créer des questionnaires / quiz ou sondages aux élèves en utilisant Googledocs 
Google a lancé une série d'outils bureautiques en ligne: traitement de texte, tableur, diaporama et depuis peu, questionnaires. Ils peuvent être co-édités par plusieurs personnes et publiés sur internet. Cela simplifie considérablement les activités d'écriture collaborative, surtout dans le cadre d'un jumelage avec un autre établissement.
Les documents créés sont exportables dans tous les formats (utiles si on travail sur PC au collège et sur Mac à la maison) et il n'y a plus besoin de sauvegarder ses documents sur clef usb.
Petit bémol, cela requiert la création d'un compte google (un peu longue), non destiné aux enfants... Cette difficulté peut être contournée par la création d'un compte classe à l'intérieur duquel chacun publiera des documents portant son nom.
L'enseignant peut mettre en ligne facilement des documents que les élèves pouront consulter à la maison, sans même connaitre la programmation html!
Toutes les fonctions sont intéressantes, mais celle qui apporte le plus par rapport au travail sur papier, c'est la création de formulaires.


  • Les réseaux sociaux permettent également de mettre en place une interaction écrite, mais il me semble impensable d'utiliser Facebook ou Twitter en classe. En revanche, une plateforme comme EDMODO, dont l'interface ressemble beaucoup à Facebook, mais qui est entièrement dédié à un usage scolaire peut se révéler intéressante.
Comments