Histoire des Sciences

PhysicChimie

Histoire des sciences 

 

N’avez-vous jamais entendu : “ne mange pas ça, c’est plein de trucs chimiques” ? Comme si la chimie avait une action maléfique… Comme si la nature ne produisait pas plus de substances toxiques, que l’industrie chimique. Comme si cette dernière, ne nous permettait pas de disposer de médicaments, de plastiques, d’automobiles… Mais il est vrai que la chimie, a toujours suscité des craintes : étranges alchimistes, préparation des poisons…, et en même temps un immense intérêt car elle répond au rêve des hommes de percer les secrets de la matière. Mais au fait, qui sont les premiers chimistes ? Où en sommes nous aujourd’hui de la connaissance de la matière ? Voyage dans le temps et dans la matière.


 5 000 ans d’histoire

L’histoire de la chimie commence, en couleur, 20 000 ans avant notre ère, avec la confection des premiers colorants naturels utilisés, par exemple, sur les parois des grottes. On pense, au regard de diverses découvertes, que nos ancêtres peignaient également des parois à l’air libre, comme le font les aborigènes d’Australie ou les peuples du désert saharien. Hélas, le temps a eu raison de ces merveilles et nous n’en avons plus de traces, sinon quelques gravures.

Est-ce en cherchant de nouveaux colorants que l’homme découvrit les premiers métaux ? Nul ne le sait. Mais dès – 5000 ans avant notre ère, on trouve des objets en antimoine (un “semi-métal” de symbole Sb, de couleur blanchâtre, assez rare dans la nature), et en cuivre (Cu). C’est vraisemblablement en voyant couler le métal de pierres placées sous le feu d’un foyer domestique (le cuivre, fond dès 1083°C), que l’homme s’appropria ce dernier. Une découverte qui lui appris à réaliser des moules en terre dans lesquels il façonnait par exemple des haches ou des épées. Armes qui devaient plus servir d’ornements que d’engins guerriers, tant ce métal est mou…

Vers – 4000, nos “chimistes” découvrent qu’en associant le cuivre avec de l’étain (un autre métal, de symbole Sn, que l’on obtient à partir d’un minéral : la cassitérite), on fabrique un « alliage » bien plus solide que les métaux qui le constituent : le bronze. C’est d’ailleurs le contrôle d’une mine de cassitérite, dans la région de Carthagène, qui causa les célèbres guerres “Puniques”.

Mais la première “vraie” expérience de chimie a sans doute été la réduction du minerai de fer par le charbon, vers 1 200 avant notre ère. Un véritable exploit quand on sait que le seul moyen de chauffage dont disposaient nos ancêtres, était la flamme issue de la combustion du charbon de bois… Il fallait entretenir un feu d’enfer, dans des fours en terre, durant des jours, pour obtenir le précieux métal. Un métal de faible qualité mais qui révolutionna le monde.

La chimie du monde antique connaît la fabrication du verre (en faisant fondre du sable), les colorants, les émaux, le savon, la pharmacie (essentiellement à base de plantes)


SelectionFile type iconFile nameDescriptionSizeRevisionTimeUser