Unités et Constantes

Travaux pratiques 

Au laboratoire

Les activités expérimentales jouent un rôle essentiel dans l’enseignement de chimie. Dès les premières séances de TP de l’année, vous serez amenés à utiliser de la verrerie fragile (ampoule à décanter, ballon rodé, réfrigérant…), des appareils de chauffage (bec électrique, chauffe -ballon…), des produits chimiques (solvants organiques toxiques, inflammables, irritants…).

Il est impératif pour la sécurité des personnes et du matériel que certaines règles de 
sécurité soient précisées et appliquées dès le début de l’année.
Une grande discipline et une grande rigueur expérimentale sont exigées toute l’année.

 

Le port de la blouse en coton est obligatoire. (règlement intérieur de l’établissement)

Les cheveux longs doivent être attachés.

Les élèves ne doivent prendre que le minimum d' affaires sur la paillasse.

Les élèves doivent toujours manipuler debout.

Les élèves doivent mettre des gants et des lunettes de protection.


Toute manipulation de produits chimiques présentant un risque doit être réalisée sous une hotte ventilée, avec vitres protectrices, (suivre les indications données par le professeur).

Le pipetage à la bouche est interdit, même pour des produits réputés peu nocifs.

Une couverture anti-feu est à votre disposition en cas de nécessité dans la salle de TP, en un endroit balisé et facilement accessible.


Il convient d’être très attentif aux consignes relatives à l’utilisation de matériel spécifique (verrerie, montages…) , et la conduite de certaines opérations (chauffage, lavage, vidange …).

Les paillasses doivent être nettoyées au cours de la séance et laissées rigoureusement propres et sèches en fin de séance.


Il est impératif de se laver les mains avant de quitter la salle.

Un certain nombre d’items relatifs à la sécurité sont évalués lors de l’épreuve pratique du baccalauréat.


La séance de travaux pratiques :

 

Quelles sont les différentes étapes d'une démarche expérimentale ?

A l'occasion d'une démarche expérimentale les activités sont les suivantes :

                       

a) Élaboration d’un protocole expérimental, ce qui comprend :

                                   conception du schéma de montage 

                                   choix des appareils de mesure en fonction de la nature des grandeurs à mesurer .

                                   choix de la méthode de mesure

                                   choix et dimensionnement des éléments de réglage

b) Réalisation du montage en respectant :

                                   les règles de sécurité

                                   une certaine méthode (câblage maille par maille, fonction par fonction en respectant                                                   la topologie indiquée par le schéma  contrôle rigoureux du montage )

c) Vérification du fonctionnement et étude qualitative du phénomène

                                   cette étape fondamentale permet d’appréhender la globalité du phénomène,                                            d’identifier et d’apprécier l‘influence des divers paramètres

d) Réalisation des mesures :

                                   tableaux de mesure et leur traduction par des graphiques

                                   relevés oscilloscopiques

e) Exploitation des résultats expérimentaux :

                                   essai de modélisation

                                   comparaison avec une courbe, un résultat théorique

                                   critique de la méthode de mesure

 

Dans cet algorithme on retrouve tous les ingrédients de la démarche scientifique dont nous avons précédemment vanté les mérites.

 

Les différentes activités élémentaires décrites ci-dessus s'enchaînent de manière séquentielle dans un ordre immuable que l'on peut schématiser par un organigramme montrant :

                        - l'interdépendance des activités

                        - la difficulté :

                                   - de faire effectuer aux élèves la totalité des apprentissages

                                   - d'évaluer  complètement (Cf. "Évaluer les savoir-faire expérimentaux")

                        - la facilité :

                                   - de délimiter la situation dans laquelle on place l'élève

                                   - de définir une activité observable et donc évaluable

 

Les différentes activités mises en jeu durant cette séance de travaux pratiques utilisent les trois langages décrits ci-dessus aux paragraphes a), b) et c) et s'appuient sur les connaissances déjà acquises et utilisent selon les moments des savoir-faire expérimentaux mais aussi des savoir-faire théoriques.

 

 Une séance de travaux pratiques est l'une des activités pédagogiques les plus riches et les plus fécondes.

 Conclusion :


Grâce aux travaux pratiques les sciences expérimentales stimulent des qualités particulières :

                        curiosité : observer, se poser des questions

                        esprit d'initiative et ténacité : concevoir et réaliser des expériences

                        sens critique : construire sa connaissance

La démarche expérimentale, en effet, aide à: 

                        maîtriser les concepts qui gèrent le fonctionnement d'un dispositif

                        mémoriser (car on retient mieux lorsque l’on fait)

                        articuler pratiques expérimentales et appropriation de connaissances plus théoriques.

Dès lors, la réponse à la question "A quoi servent les travaux pratiques ?" devient évidente.

Les travaux pratiques constituent un excellent moyen d'acquérir des connaissances.


            On pourrait même dire que c'est leur objectif essentiel, d'où le rôle très important joué par l'activité "exploitation des résultats expérimentaux" sur laquelle nous reviendrons plus loin.


            Il faut remarquer que la démarche scientifique va bien au delà du simple moyen d'acquérir des connaissances en Physique appliquée uniquement. La démarche scientifique participe à l'éducation en général.

            Comme "pour connaître, il faut imaginer en liberté et réfuter avec rigueur, ne rien admettre par argument d'autorité mais par raison et observation, expérimentation et vérification", la démarche scientifique est donc, en plus, une excellente formation de l'esprit. Et les travaux pratiques participent à cet acte éducatif.

 


"En apprenant les Sciences on apprend à raisonner"

(Georges CHARPAK)

SelectionFile type iconFile nameDescriptionSizeRevisionTimeUser