Accueil‎ > ‎

Le processus du coaching

Le processus du coaching

D'une manière générale, le client qui choisit de se faire coacher est confronté à une problématique dont il a du mal  à appréhender l'issue.
Quelle que soit la forme du coaching choisi ultérieurement, le coach doit aider son ou ses client(s) à transformer cette problématique en objectifs, afin que les deux parties soient à même d'établir un contrat à portée à la fois commerciale et relationnelle.
    • Les séances de coaching vont permettre dans un premier temps de préciser la problématique (phase de découverte) et d'affiner les objectifs.
    • Puis de faire un tour d'horizon des points forts sur lesquels le ou les client(s) vont pouvoir s'appuyer et des difficultés auxquelles ils risquent d'être confrontés.
    • S'ensuivra un plan d'action qui sera amélioré progressivement par la rencontre de la réalité.
Ainsi, le rythme du coaching varie au cours du temps. Les séances de la  phase de découverte gagneront à être rapprochées dans le temps, les séances liées à la mise au point d'un plan d'action à être éloignées, conduisant le ou les client(s) vers leur autonomie.

En face à face, l'expérience montre que six à dix séances sont l'optimum. Un approfondissement de la phase de découverte réduit le temps consacré au plan d'action et inversement. La pratique du cabinet est
la maïeutique, c'est à dire une reformulation sous forme de questions des interrogations ou affirmations du client. Le coach ne conseille pas, n'a pas d'idée ni d'avis sur une question, il prête son oreille et incite à creuser vers différentes directions. Ainsi, il ouvre le champ des possibles de son client, sans l'influencer.

En coaching d'équipes, la progression est la même, la phase de découverte est plus centrée sur le présent et incite l'équipe à se découvrir sous un nouveau jour. Le coach prône exclusivement le mode collaboratif et se préoccupe de faciliter la fluidité et les synergies au sein de l'équipe, en permettant à chacun de ses membres de conserver son individualité.
Le travail se fait sous forme de réunions créatives où la parole est tournante, de jeux impliquant à la fois la tête, mais aussi le corps et les émotions.
Dans certains cas, notamment lorsque les équipes connaissent des difficultés, des entretiens individuels peuvent accroître la dynamique du travail.

En mode eXpeeriance 1, les participant(e)s donnent et reçoivent alternativement. Une succession d'ateliers collaboratifs permettent à chacun(e) d'approfondir la compréhension de sa problématique par le jeu, d'émettre des pistes d'amélioration, de découvrir les gisements que peut leur apporter l'autre - à condition de savoir cadrer la relation - d'expérimenter sur son lieu de travail, d'obtenir des feed-backs et de prendre de la hauteur. Ainsi, à partir de la vision de plusieurs problématiques, les participant(e)s acquièrent leur propre savoir-faire, quelles que soient les situations auxquelles ils (elles) seront ultérieurement confronté(e)s

Le rôle du coach

Dans la profession, nous parlons de position basse. Le coach est là essentiellement pour susciter le changement, apporter de l'énergie à ses clients et garantir la conformité d'un processus et des moyens les plus adaptés à la réussite du coaching pour ses clients. A tout moment, c'est le (la) client(e) qui travaille et préserve ainsi son autonomie. Le coach permet que ce travail soit efficace.
Par ailleurs il garantit un cadre, la confidentialité basés sur les règles de déontologie qu'il s'engage à respecter. En ce qui concerne RéSolution(s)-Coaching, nous adhérons à la charte de l'ICF (International Coaching Federation), une association qui regroupe 20.000 coachs à travers le monde.


(1) Expeeriance, c’est un jeu d’entreprise et c’est une nouvelle façon de voir la formation et le coaching. Prise de hauteur, accompagnement personnalisé, plans d’action concrets et traçabilité permanente des actions et intentions. Expeeriance est diffusé par RéSolutions-Formation et RéSolutions-Coaching.