Delattre, Achille

Homme politique socialiste issu d’un milieu modeste, d’abord ouvrier mineur, puis vendeur de journaux, journaliste et syndicaliste. Parallèlement au mouvement syndical, il mena une carrière politique et devint d'abord député, puis ministre. Il fut aussi bourgmestre de Pâturages et auteur de plusieurs ouvrages dits de littérature ouvrière.

Il est né le 24/08/1879 à Pâturages (au "Cul du Qu'vau") et est décédé à Baudour le 14/07/1964

Il est le fils de Prudent (voir tableau de quartier en pièces jointes) et de Clarisse Bruneau (°1846 à La Bouverie, +1922 à Pâturages, fille de Jean-Baptiste et de Régine Delaunois, originaires de Leuze) ; son ascendance (partie boraine) est donnée en pièces jointes ; un premier tableau de quartiers avait été publié par le SCGD dans Ascendances Hainuyères, T1.

 

Il a épousé à Pâturages le 27/9/1902 Léa Quenon, fille de David et de Louisa Delguste (° Pâturages le 14/12/1880 et y + 9/9/1957)

 

 

Biographie : Achille Delattre travailla à la mine de 1891 à 1904. Il fut aussi vendeur de journaux et rédacteur à L'Avenir du Borinage. Ensuite, il fut secrétaire du président du Syndicat des Mineurs, le mouvement syndical des mineurs borains, ce qui l'amena à devenir aussi secrétaire national de la Centrale Syndicale des Travailleurs des Mines de Belgique. Parallèlement au mouvement syndical, il mena une carrière politique et devint d'abord député du P.O.B., puis ministre (dans les gouvernements Van Zeeland II, Janson, Pierlot et Spaak I & III. Il fut aussi très  actif au niveau local.

 

Achille Delattre fut notamment à la base de la création du Fonds des maladies professionnelles. En 1945, avec d'autres députés socialistes, il déposa la proposition de loi visant à la création d'une Société nationale des Charbonnages belges.
 
Il sera deux fois prisonnier politique, en 1942 et en 1943; prenant une part importante dans l'organisation de la résistance clandestine, il verra sa maison assaillie par les Rexistes.

 

Au niveau local, il fut conseiller communal de Pâturages à partir de 1907, échevin à partir de 1921 et enfin bourgmestre de 1939 à 1940 et de 1944 à 1952.

Au niveau national il fut Député de l'arrondissement de Mons à la Chambre des Représentants de 1921 à 1954, Ministre du Travail et de la Prévoyance sociale de 1935 à 1939, Ministre du Combustible et de l'Énergie de 1947 à 1948. Nommé ministre d'État en septembre 1945.

 

 

L’auteur :

La Nationalisation des mines (1924).

Une Grande bataille sociale : la grève des mineurs du Borinage (1925).

La Lutte contre le grisou (1931).

Histoire de nos corons (1939).

Histoire d'une famille de mineur (1946).

Le Chant de la mine (1946).

Dans la Bourrasque (1946).

Combats (1949).

L'Héritage d'Antoine Coulisse (1950).

Souvenirs (1957).

À la gloire du mineur (1958).

Alfred Defuisseaux. Un homme, une période (1959).

ĉ
Philippe Capron,
10 sept. 2010 à 10:24
ċ
DELATTRE.ACHILLE_ascendance.zip
(26k)
Philippe Capron,
10 sept. 2010 à 10:24
Comments