La Vie à HAITI, "un jour à la Foi" dernier message à suivre sur le blog http://lesamisdefrerelori.blogspot.fr/2016/01/puis-il-y-eu-un-site-httpssites.html


L'année 2016 est vraiment synonyme de JOIE (écrivez 2016 sur une feuille,tournez la feuille, mettez vous devant une glace et apparaitra le mot JOIE)

Bonne nouvelle , le site se poursuit et un nouveau blog est né et les nouvelles pourront continuer :

http://lesamisdefrerelori.blogspot.fr/2016/01/puis-il-y-eu-un-site-httpssites.html



UN MAIL DE FRÈRE LORI ,2 mai 2015 : "... Oui, vraiment un Paradis si l’on prends les mesures nécessaires"...

PACE E BENE

J'espère que tout aille bien. Ça fait longtemps que je ne vous écris, excuse-moi... nous avons tellement de l'ouvrage que le soir arivé je ne même plus la volonte d'ouvrir l'ordinateur, ni d'écrire...anpil fatigue. Je vous assure que nous travaillons sans répis, dans tous les sens de la vie... et beaucoup des petites activités ne sont pas contabilisées; ce n'est pas un probleme car le plus important c'est le bien que l'on peut réaliser.

Je vous envoie quelques lignes que s'il convient peut être utilisées pour le SITE LA PASSERELLE, avec des photos à choisir.

Merci pour ce service... et s'il y a quelque sugestion à me faire pour le site... 

Je vous embrasse bien cordiallement...

Fr Lori

Haiti, un pays magnifique, belles plages, beaucoup de soleil et chaleur, beaucou de cocotier, des bananiers, des manguiers et d’autres fruits tropicaux ; le sud du pays où nous sommes présents la nature est assez verte malgré la coupe du bois pour le charbon, mais ça re-pousse vite quand-même, et après tout, il faut bien « manger cuite », le gaz propane n’est accessible qu’à une minorité.

Malgré l’instabilité sociale, politique, économique... du pays oú souvent il y a des manifestations (surtout en la capital – Port au Prince) pour revendiquer, au niveau de l’education, sécurité, conditions de vie, travail, conditions des routes..., tout le monde cherche la vie, comme il  peut. Le commerce informal remplis les trotoirs et souvent les rues a tel point qu’il se fait presque impossible de passer en voiture, c’est ainsi que des grands blocus sont formés, par fois, durant deux ou trois heures – bienveue la patience ! Nous voyons, tout de même, des améliorations significatives au niveau du transport publique à longue distance, et cela depuis trois ans ; il manque cependant amélioration du transport publique urbain dont les condittions sont bien précaires. L’école dite « gratis » helas n’est pas encore une réalité ; ça viendra un jour... Il y a des efforts que sont faits mais l’instabilité politique desinstabilise toute la societé.

Une seule personne ne peux pas tout faire ; nous sommes un groupe des frères (des haitiens, des brésiliens, des français) oú chacun, à son niveaux, cherche selon ses compétances et habiletés, aporter le mieu pour que la vie puisse continuer en bien, pour les autres et pour nous. Chacun apporte come qu ‘ « une goute d’eau » ; mais cela peut faire la diférence. Si l’on regarde le tout des problèmes on serait vite découragés, alors on regarte des réalités particulières des personnes que l’on cotoie et, peut-être, peut-on faire quelque chose a ce niveau. Nous entendons que que c’est le rôle des autorités politiques de repondre aux problemes globeaux de la population, helas, la corruption est tellement que l’argent semble « évaporer » entre leurs mains...

Pour ce que me concerne personnellemet, je suis heureux d’être un mission en Haiti, depuis plus de 8 ans. J’avoue tout de mème que la fatigue fisique fait relentir les pas, mais le tout fait grandir la foi et je peux dire : « ma vie est un bouquet des grâces », oui, tout est grâce et ce que l’on fait on le fait par la grâce du Seigneur ; Il est devant dans toutes les entreprises et je sais qu’Il doit avoir la priorité dans la vie, car tout est fait « par Lui, avec Lui et en Lui ».



Vous pouvez faire vos dons en envoyant un chèque à la procure des missions (association d'aide aux missions des frères capucins)
Procure des Missions, Frère Hubert Calas,
32, rue Boissonade - 75014 Paris
Tel : 01-40-64-59-30
Chèque à l’ordre de la procure des missions en indiquant que votre don est destiné à la paroisse st François d’Assise d’Haïti (reçu fiscal possible sur demande)

 

UN MAIL DE FRÈRE LORI , 31 décembre 2014 : "... Oui, vraiment un Paradis si l’on prends les mesures nécessaires"...

JOYEUX NOEL ET BONNE ANNÉE 2015 A TOUS NOS AMIS.


Abacou, sud d’Haiti, deux heures et démi à pied a partir de la maison paroissialle, lieu magnifique, sur la crête d’une montagne d’où l’on peut voir la mer des Carabibes d’un coté et de l’autre ; en ce lieu il y a une école que l’on nomme « PARADIS DES ENFANTS ». Oui, vraiment un Paradis si l’on prends les mesures nécessaires « mains à l’oeuvre ». Le BILAN SANTÉ SCOLAIRE, est une des activités entreprises par le Dispensaire Saint Antoine d’Abacou (soeur Anna-Marie, ursuline et les frères Capucins). Cette activité vise tous les écoliers et professeurs des écoles sur le territoire de la paroiss. Le nombre des écoliers atteints sont plus de 1.600. Prendre la mesure, le temperature, distribuitons d’anti-parasite, vitamines, des soins tout azimuts, distribuitions des medicaments selon les besoins particuliers... et tout gratuitement (merci aux bienfaiteurs). Le PARADIS EST POUR TOUS mais, c’est une réalité en construction... maintenant nous croyons que les enfants et les professeurs auront un JOYEUX NOEL et une MEILLEURE NOUVELLE ANNÉE.

 

Merci a vous, je vous porte dans mes humbles prieres

Cordiallement

fr Lori


UN MAIL DE FRÈRE LORI , 18 novembre 2014 : "... l'école informatique "...
















ECOLE INFORMATIQUE FRÈRE SOLEIL.

l'Ecole porte bien son nom "Frère Soleil", car ça marche avec courrent solaire... pas mal, lorsque EDH (éléctricité d'Haiti) est très irregulier et difficil de compter sur cela.

Nous avons fait la "troisième graduation" depuis l'ouverture de l'école. Des jeunes et moins jeunes y trouvent une formation qui les aidera, sans doute, dans leur vie professionnelle et dans leur vie tout court. Bien que des difficultés de travail sont toujours là, l'école ouvre des portes pour l'avenir. Ces jeunes sont très interessés car c'est aussi un moyen pour, lorsqu'ils sont dans des villes plus importantes, trouver un travail qu'ira béneficier la famille. Nous sommes contents de pouvoir mettre ces moyens informatiques au service de cette population au sud-oeste de la peninsule d'Haiti et nous sommes contents de leur réussite de ces jeunes.

Merci à tous ceux qui nous soutiennent à faveur de la vie.

Bien cordialement

fr Lori




UN MAIL DE FRÈRE LORI , 10 juin 2014 : "... chicuncuia "...

PAIX ET JOIE
Ça fait pas mal de temps que je ne communique plus.
Ce n'est pas obuli mais beaucoup de travail et fatigue... bien que la santé ça aille bien, "grace a Dieu" comme l'on dit ici en Haiti.
 Il y a en ce moment une "epidemie" peut-on dire que s'appelle "Chicuncuia". Il s'agit de fièvre, douleurs sur tout le corps, diarrée... provoque par un moustique. C'est presque comme la maladie "dingue".
Beaucoup d'enfants sont contaminé de cette maladie. Si le moustique pique une personne avec la maladie le moustique même la transmet a la personne souviante, ce que fait que si dans une famille il y a une personne avec cette maladie (ça peut durer 15 jours) il est fort probalbe que tous les autres membres en soient contaminés, aussi... alors beaucoup des personnes aux environs d'Abacou viennent au dispensaire. Soeur Anna enfermière au dispensaire a été elle aussi contaminée... patience.

Bom je vous envoie quelques photos d'autres familles qui ont bénéficié de laltrines (trois familles) et 70 familles bénéficiées para un autre puit. (des photos à choisir - la première photo du puit c'est pour montrer l'environement où le puit a été fait)
Ces ouvrages ont été réalisées grâce à l'apporte financier de OFS International (Italie). Ainsi nous pensons a tous nos frères / soeurs de OFS car ce don vient de la solidarité de tous. Nous félicitons les fraternités de Bourg-en-Bresse et d'ailleurs que en plus de la réflexion sur de l'Esprit de Saint François d'Assise participent a la solidarité internationale.
Et a tous les bienfaiteurs que nous connaissons ou non, nous disons un GRAND MERCI car notre travail des capucins en Haiti n'est possible que par ces gestes. Et ceux qui en sont bénéficiés sont grandements reconnaissants.
Je vous porte dans mes humbles prières.
Bien cordialement
fr Lori





UN MAIL DE FRÈRE LORI , 6 avril 2014 :
 "...
 de la paille aux tôles "..
PAIX ET JOIE
Cela fait longtemps que je ne communique pas, pluisieurs raisons: beaucoup de travail, à defaut d'internet, fatigue...
Mais quand même nous continuons oeuvrer comme nous pouvons.
Je vous envoi des photos de trois maisons (parmi pas mal d'outres actions que nous faisons), "de la paille aux tôlles". C'est, en gros, Mme CATTIN, de Borg-en-Bresse qui a financé cette action.
Voyez ci-dessous une petite description

Mme CATTIN et chers amis
Merci pour votre patience. Finalement je peux envoyer quelques photos des trois maisons bénéficiées "de la paille aux tôlles".
De fois il nous faut du temps car nous ne sommes pas toujours disponibles (beaucoup de travail) et surtout que nous voulons faire en sorte que les gens contribuent lorsqu'ils reçoivent de l'aide (il ne faut pas tout donner sans les compromettre). Ils doivent chercher le bois à remplacer (pour le toît), aider dans la main d'oeuvre et chercher les matériaux au dépôt après que nous les aillons achetés. Alors, de fois ils mettent du temps pour avoir des moyens pour cela. Mais finalement c'est de leur interet LA CONTRIBUITION.
Donc, ci-joint les photos... je les enverrai en trois mails de suite (à choisir).
ET MERCI ENCORE POUR VOTRE CONTRIBUITION POUR CES GENS QUI VOIENT LEURS CONDITIONS DE VIE S'AMÉLIORER. La promotion de la vie qui redonne dignité est plus que l'enseingement doctrinaire, car la vie vient d'abord.
Chaque oeuvre ce n'est qu'une goute d'eau dans l'océan des besoins, mais pour ceux qui ont bénéficiés ça change beaucoup...
MERCI INFINIMENT au nom des frères capucins (frère Sergio - brésilien - a pris en charge la gestion de cette action) et MERCI au nom de bénéficiés.
Bien cordiallement
fr Lori


(il y a pas mal d'autres petites actions que nous ne comptons pas, mais que le Seigneur connait... Nous remercions tous ceux qui contribuent pour que la vie ait plus de dignité).
Les trois familles bénéficiées, sont situées sur la paroisse Saint Antoine, Abacou, administrée par les frères capucins.
Bien fraternellement
Je vous assure de nos prières.
Fr Lori

UN MAIL DE FRÈRE LORI , 23 janvier 2014 : "... Donner de la nourriture une fois qu'il ne résoud pas le problème, mais le geste est au cœur de ces enfants "..

LES AMIS DE FRÈRE LORI et nos FRÈRES CAPUCINS
PACE E BENE
J'espère que vous ayez bien commencé l'année 2014, avec la grâce de Dieu .
Je vous envoie quelques photos, d'un petit geste réalisé en la paroisse Saint-Antoine à Abacou . Nous avons souhaité, à l'occasion de la fête des saints innocents, faire un peti geste en donnant un déjeuner a quelques enfants ayant jusqu'à 10 ans. C'était le 30 décembre , sous la coordination du Frère Sergio, prêtre Renato et certains membres de la Jeunesse Franciscaine . Ce jour-là nous avons réuni environ 70 enfants dans le salon de la maison parossialle  d'Abacou . Frei Sergio a parlé aux enfants de sens de la fête des Saints Innocents et les membres de la Jeunesse Franciscaine, ont aidé à la distribution de nourriture et de boissons aux enfants. Père Renato a fait l'animation avec les enfants. A la fin du repas chaque enfant devrait retourner les couverts recevant ainsi qulque surette, ainsi les plats ne serait pas laissés n'importe où ... Bonne idée ...
Donner de la nourriture une fois qu'il ne résoud pas le problème, mais le geste est au cœur de ces enfants qui sont souvent victimes d'insuffisance alimentaire . D'autres gestes sont effectués sans donc être divulgués . Nous louons le Seigneur pour ces gestes effectués grâce a d'autres " gestes " faits par des personnes liées à notre mission en Haïti . Merci pour de tout coeur a nos bienfaiteurs ... et nous vous assurrons de notre prière.
cordialement
Frei Lori , pour les frères capucins en Haïti

UN MAIL DE FRÈRE LORI , 23 novembre 2013 : "... Ce mois d'aout notre maison a été cambriolée"..


Chers amis de frère Lori et les frères capucins
PACE E BENE
Bien longtemps sans envoyer des messages, toujours je pense à mes amis et collaborateurs et aux frères capucins de France.
Ce mois d'aout notre maison a été cambriolée, heureusement avec seulement des dégats matériels. Ce fut un "imprévus" que nous a beaucoup choché et destabilisé. Nous continuons tout de même nos activités, certain, d'une façon un peu ralentie´. Depuis notre présence à Abacou nous avons beaucoup de confiance aux gens. L'école informatique fonctionne dans la maison. Beaucoup de monde qui circule dans la maison. Sans doute cette "familiarité" nous a fait dommage et alors les frères nous avons décidé de construir une salle à l'extérieur pour eviter cette trop de circulation. Ça nous donne beaucoup de travail et des dépenses mais c'est une façon pour avoir plus de protection dans la maison. La salle n'est pas encore completement terminée, mais ce sera bientot finit. Début janvier 2014 les cours d'informatique seront faits dans la nouvelle salle, à l'exterieur de la maison des frères.
Nous vous remercions pour vos dons au travers de frère Hubert qui de temps en temps nous fait parvenir des sommes reçues de nos donnateurs. Merci pour votre confiance. Nous vous assurons de nos humbles prières.
Bien cordiallement
frère Lori
UN MAIL DE FRÈRE LORI , 3 octobre 2013 : "... ce sont des petits gestes que donne à quelques enfants la possibilité de retrouver l'école avec une "saine fierté"..

Nous vous tenons au courant au fur et à mesure de nos informations.


Chers "Amis de frère Lori" et nos frères capucins...
PACE E BENE
Je vous envoie quelques photos de trois familles que nous avons aidé pour les uniformes, souliers (tenis...), escolarité, livres.... pour les enfants...
Finalement l'école va ouvrir, avec du retard, mas ça ouvre quand même. Le gouvernement n'était pas préparé, même si les écoles privées étaient préparées. Les parents ne sont pas encore préparés, beaucoup n'a pas encore les moyens pour faire les uniformes des enfants, pour acheter des soulliers...
beaucoup ne seront pas encore préparés avant la fin décembre ainsi il y aura des écoliers qui entreront en classe seulement la fin decembre même si l'école va ouvrir ses portes ce 07 octobre. Chaque année c'est la même situation... mais finalement, avec beaucoup d'efforts, et aussi de l'aide des uns et des autres les parents y arrivent quand même... grâce à Dieu, comme l'on dit en Haiti.
Pas mal des demandes envers nous, et envers d'autres... ce sont des petits gestes que donne à quelques enfants la possibilité de retrouver l'école avec une "saine fierté", car ils se présentent bien habillés avec de belles coulleurs d'uniformes, avec des beaux soulliers ou tenis... portant ses livres et cahiers avec des beaux sacs. Ces fournitures sont "obligatoires" pour entrer à l'école. L'apparence est "sur valorisée". C'est ainsi, les cheveux doivent être rasés pour les garçons et les filles doivent être bien paignées avec des boulles en couleur sur leurs cheveux, sous peine d'être renvoyées de l'école....
Tout cela en fait partie, l'apparence et la présentation est trop valorisée, par fois au détriment de l'apprrentisage, c'est ainsi...
Nous voulons remercier tous nos donnateurs qui nous font confiance... MÈSI ANPIL (merci beaucoup).
Avec notre reconnaissance et prière
Cordiallement
fr Lori


UN MAIL DE FRÈRE LORI , 8 aout 2013 :
"... des vrais vainqueurs par l’endurance, la patience, la persévérance... "





Chers "amis de frère Lori" et les frères capucins
PACE E BENE
Temps des vacances mais les activités ne s'arretent pas même si l'on avance doucement.
Ces gens sur les phtotos, habitent la montagne. Pas des routes d'accès même pas des chemins pour que des motos passent. Ils sont venus nous chercher pour demander de l'aide car ils ne disposent même pas des outils de travail. Ils travaillent, les samedis, selon le sistème de "konbit" (activité communautaire au bénéfice de la communauté). Frère Sergio Defendi a été chargé de les accompagner et de leur procurer des outils (des pêles, des picois, des brouetttes, barre à mine...) mais aussi procurer de quoi manger, le tout pour une somme équivalente à 500 USD. Ils se sont mit ensemble pour ouvrir un chemin de quoi passer en moto. Dans ces endroits tout est charié en bourique, matériaux de construction, nourriture, tout... et il faut imaginer la situation lorsqu'il y a des malades... pas facile... mais il faut voir ces gens... sans décourager, sans se plaindre, la vie est cherchée et protégée avec les moyens du bord; des vrais vainqueurs par l'endurence, la patience, la perséverance... bien entendu, non sans difficulté... mais ça vaut la peine d'aider...
Merci aux amis bienfaiteurs connus et inconnus.
Avec l'assurence de notre gratitude,
Cordiallement,
fr. Lori

UN MAIL DE FRÈRE LORI , 9 juin 2013 : "... former ces jeunes pour qu’ils entrent davantage dans l’esprit de Saint François d’Assise..."

Chers « Amis de Frère Lori »

PACE E BENE

J’espère que tout se passe bien pour vous, pour votre famille, les frères. Comme l’on dit « petit-petit l’oiseau fait niche li », c’est à dire « peu à peu l’oiseau fait son nid ». C’est ainsi que nous continuons nos actions, sans oublier l’evangélisation. Mais de toute façon, la première évangélisation est faite lorsque il y a la promotion de la vie, car la vie est sacrée, don de Dieu...

 

Après quelque temps en silence je vous envoi un message avec les photos de 4 ouvrages que nous venons de réaliser :

1-      Aide à la famille de frère Gastin, capucin. Nous savons qu’après le tremblement de terre il n’y a pas grand chose de faite et le plus souvent les particuliers, les familles... doivent se débrouiller d’eux même. C’est ainsi que nous avons été solicités pour aider cette famille pour lever leur maison. Notre apport à cette famille a été de 4.500 USD. Avec cela ils ont pu faire la dalle que couvre la maison.

2-      Fouille et installation de la pompe dans la localité de Moindre, sur notre paroisse Saint Antoine, Abacou. Pour cette oeuvre nous avons utilisé 1.500 USD. Plus de 80 familles de cette localité ont pu être bénéficiées avec de l’eau, que était là déjà mais que n’était pas accessible.

3-      Installation d’une pompe dans la localité de Bois Boyer, paroisse Saint Antoine, Abacou. Pour cette oeuvre nous avons utilisé 1.200 USD. Là les familles doivent marcher environ 40 minutes pour chercher de l’eau. Le puit existait déjà, mais l’eau n’était pas buvable, question d’hygiène. Avec l’installation de la pompe le puit est protégé et les gens peuvent boire l’eau ici puisée.

4-      Formation des jeunes JEFRA (Jeunesse Franciscaine), à Saint Domingue. En Republique Dominicaine les frères Capucins ont la responsabilité de la Jeunesse Franciscaine et ils ont le souci de former ces jeunes pour qu’ils entrent davantage dans l’esprit de Saint François d’Assise et pour qu’ils aient la conscience du respet de la nature. Cet ainsi que nous leur avons apporté l’aide de 2.500 USD pour la formation. Ces mêmes jeunes, encadrés par les capucins ont organisé une marche où il y avait plus de 500 participants et dont le thème a été « Protection de l’environement ».

Nous voulons remercier à tous nos bienfaiteurs qui avec nous se dévouent pour améliorer, un peu, les conditions pour une vie plus digne et respectée.

D’autres oeuvres sont en cours de réalisation...

Nous vous assurons de nos humbles prières.

Bien cordialement

Pour les frères capucins en Haiti

Fr. Lori


+ UN AUTRE MAIL DE FRÈRE LORI , 12 mai 2013


Chers BÉNÉDICTE ET EMMANUEL

PACE E BENE
J'espère que tout soit bien avec vous.
Voici un petit message pour vous informer que l'école d'informatique "Frère Soleil" d'Abacou met en place une "petite sucursalle" à Béraud. Frère Sèrge, professeur d'informatique a fait l'installation d'un ordinateur et 6 ecrans installés en reseau. Cette installation va bénéficier des jeunes qui sont a la maison paroissialle pour connaître l'esprit et la vie franciscaine et si c'est leur vocation, ils chemineront avec les frères pour, un jour, s'engager dans la communauaté capucine.
En Haiti, malgré les difficultés d'électricité l'informatique c'est un fait et une façon d'être dans le monde actuel où beaucoup des rélations de tous gendres dépendent des ces moyens téchnologiques. Alors, apprendre aux jeunes l'informatique c'est leur donner la possibilité de vivre dans le monde actuel.
Merci à tous nos amis solidaires et sensibles aux actions que nous menons.
A vous tous, de tout coeur, notre remerciement.
Pour les frères capucins en Haiti,
Frère Lori

 
Trois MAILS DE FRERE LORI , 6 mai 2013 : Boss Lanes l'ébeniste, Obenso le taxi moto, l'école de la miséricorde...trois belles réalisations !

Chers AMIS DE FRÈRE LORI ET FRÈRES CAPUCINS

PACE E BENE

L’art est dans la personne, dans son esprit et se materialise par ses mains. Des oeuvres d’art en bois qui enchantent ; voci une réalité que ne peut rester chachée. Sans grands moyens mecaniques, nous avons découvert Boss LANES, ebeniste, qui fait des merveilles. Il a réalisé pluiseurs oeuvres pour notre maison de post-noviciat à Port au Prince. J’ai  cherché connaître ses besoins et j’ai pu constater le manque d’outils pour réaliser encore mieux ses oeuvres d’arts. C’est ainsi que nous avons rémis entre ses mains pluiseurs outils avec lesquels il pourra réaliser, d’une façon plus performante, ses commandes. Son sourrir révele son contentement et reconnaissance. Il pourra desormais, nous a-t’il confié, avoir plus de travail et son revenu sera plus élévé ;  avant devait-il demander à d’autres boss de faire certains détails avec des outils spécialisés. Nous continuons a lui donner du travail pour notre maison.

Merci à tous nos bienfaiteurs grâce a qui nous pouvons réaliser de telles petites oeuvres sociales et de développement.

Bien cordialement

Pour les frères capucins en Haiti, Frère Lori


--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

PACE E BENE

Les amis de frère Lori et nos frères capucins de France

Pour nous ici en HAITI ça va, malgré la fatigue à cause de la chaleur et du travail ; c’est ainsi notre réalité et nous nous adaptons selon que nous pouvons.

Un petit message pour vous faire part de comment nous continuons nos oeuvres pour aider quelques personnes qui sont en plus de difficulté.

Je dû rester quelques mois à Port au Prince pour l’achèvement d’une maison où résideront nos frères capucins, étudiants en théologie. Ne disponsant pas de véhicule et ayant besoin de me déplacer souvent pour des achats des matériaux, nourriture, etc... j’ai rencontré M. OBENSON, qui travail comme taxi moto ; une personne de confiance qui j’appelle souvent pour mes déplacements plus urgents. Il m’a confié sa difficulté à acquité sa moto qu’il a entre ses mains depuis un an et démi. Ça m’a fait de la peine et ayant réflechis je me suis dit que je pourrais aider Obenson à acquiter sa moto. Desormais la moto lui appartient et il paut désormais utiliser le fruit de son travail pour aider sa famille. M. OBENSON est très reconnaissant et dès que l’on appelle est toujours disponible.

Voici donc un autre petit geste, que a mon avis, a rendu M.Obenson  libre et plus confiant en son avenir.

Merci à tous nos bienfaiteurs grâce a qui nous pouvons continuer a réaliser des bonnes actions.

Bien cordialement à chacun de vous

Frère Lori pour les frères capucins en Haiti. (19 avril)

-------------------------------------------------------------------------------------------
 

Merci pour la création du site « LA PASSERELLE... » pour faire connaitre nos activités en Haiti. Je ne me rapelle depuis qu’elle année le site existe. Sans doute pas mal des personnes nous accompagnent et nous soutiennent en voyant nos réalisations pour améliorer les conditions de vie dans plusieurs domaines – éducation, développement, santé, hygiène, évangélisation... –.

Nous sommes conscients que ce n’est  qu’une goutte dans la mer mais ce n’est pas seulement une parole que nous disons;  c’est quelque chose concrète, réalisée et qui va rester pour le bénéfice des personnes qui sont là, j’ose dire,  presque « abandonnées » par les autorités.

Je vous envoie quelques photos qui montre une nouvelle réalisation au niveau de l’éducation.

Il s’agit d’une école dont le nome est « École LA MISÉRICORDE » qui fonctionne, jusqu’à présent, dans une chapelle de la paroisse Saint Antoine, Abacou. Sont  autour de 90 élèves, que d’ailleurs sont parainés par notre mission des capucins. Toutes les classes fonctionnent dans la même enceinte (la chapelle). Pouvons-nous imaginez 90 enfants tous ensemble, dont les professeurs doivent enseigner ! Ils sont séparés seulement par la direction des tableaux et des bancs.

Face a cette situation les professeurs ont demandé à un organisme, qui a donné le ciment, le fer et les tôlles, et notre mission des capucins nous nous sommes chargés de donner, pour l’instant,  tout le sable nécessaire pour la construction des trois salles.

Nous esperons que dans quelque temps ces 90 enfants puissent avoir des conditions convenables pour leurs études.

Merci et toute notre reconnaissance à tous nos bienfaiteurs, les amis de frère Lori et les frères capucins de France.

Avec l’assurence de nos prières.

Bien cordialement

Frère Lori et les capucins en Haiti. (6 avril)

 
UN MAIL DE FRERE LORI , 1 avril 2013 : "JOYEUSE FÊTE DE PAQUES DANS LE CHRIST RESSUSCITÉ.
Il est vraiment ressuscité pour les gens lorsqu'ils voient leur conditions de vie améliorées....",

Aux amis de frère Lori et aux frères capucins de France

PACE E BENE

Qulques mots pour vous souhaiter
JOYEUSE FÊTE DE PAQUES DANS LE CHRIST RESSUSCITÉ.
Il est vraiment ressuscité pour les gens lorsqu'ils voient leur conditions de vie améliorées.
En ce jour especial de Pâque nous pouvons dire, que quelques uns sont plus dans la joie car la vie est vécu avec plus de dignité grâce à quelques moyens qui ont été mis à l'oeuvre au niveau de la santé, hygiène, developpement, etc.
Merci de leur part

En ce 12 mars 2013 une nouvelle pompe a été installé. La population de CABANE, en café qu'en bénéficie,  localité située sur la paroisse Saint Antoine, Abacou.  Depuis des années la population de cette localité devait prendre des sentiers atravers des montagnes pour chercher de l’eau potable. A partir de ce jour, la population de ce quartier peut, plus tranquillement, se procurer de l’eau potable au puit où cette pompe a été installée. Nos repettons constamment : « l’eau c’est la vie » et on en fait l’expérience avec la population. Nous nous réjouissons avec ces gens simples et  qui méritent autant que tout le monde de bonnes conditions pour vivre. Chaque fois que nous voyons diminuer les tracas, la fatigue... c’est la vie qui gagne plus de dignité. En l’année de la FOI, il est bon que les oeuvres l’accompagnent.

Merci aux donnateurs, aux amis de frère Lori,

Avec l’assurence de nos prières.

Bien cordialement,

Frère Lori

Pour les frères capucins en Haiti,

UN MAIL DE FRERE LORI , 7 mars 2013 : "Le petit restaurant de Mme LAGUERRE ...",

Chers "Amis de frère Lori" et nos frères Capucins
PACE E BENE


Il y a bien longtemps que je ne vous écris plus, car j'etais a Port au Prince pour achever une maison que sera la maison du post noviciat des capucins, où les frères iront étudier la théologie.
Beaucoup de travail et de fatigue, je suis pour une semaine à Corail, avec frère Jean François, où je repose un peu et je prends le temps pour ordonner certaines choses que je ne pouvais le faire auparavant.
Je pense souvent à vous, aux frères, aux bienfaiteurs...
Et je vous assure, je vous met dans mes humbles prières.
Je vous envoi, ci-dessous un petit message rélatant une petite action que nous avons fait à Port au Prince. Il y en a d'autres que sont envisagées lorsque je retournerai a port au prince la semaine prochaine.

Le petit restaurant de Mme LAGUERRE, de la Cours Cazeau à Port au Prince est mon preferé pour des repas lorsque je suis sur le chantier d’une maison à achever que sera la maison de post-noviciat des Capucins. Mme LAGUERRE fait à manger depuis des années (environ 20 repas par jour en plus des fritures...) et, elle m’a confié, depuis quelque temps, son métier fait du déficit, et elle me l’a dit plusieurs fois, à tel point, qu’elle voulait fermer son petit affaire. En entandant ses difficultés je n’ai pu rester bras croisés, parce que pour Mme Laguerre son petit métier est son « gagne pain » pour la famille et surtout garantissait un petit revenu pour envoyer les enfants à l’école. Après avoir parlé avec Mme Laguerre nous lui avons fait un don pour acheter tous les engredients (du riz, des haricots, de la viande, des legumes, du charbon...) nécessaires pour faire à manger pendant une semaine. Ça y est, l’affaire de Mme Laguerre va décoler et c’est avec contentement et courage que Mme si remet avec beaucoup d’enthusiasme pour relancer son petit restaurant. Un petit geste qui a redonné confiance à Mme Laguerre qui se trouver au point de baisser les bras.

Merci à tous nos bienfaiteurs, les amis de frère Lori et les frères capucins qui nous aident à poser des tels petits gestes pour que la vie soit ameliorée.

Bien cordialement,

Fr Lori et les frères capucins en Haiti.




DEUX MAILS DE FRERE LORI , 4 janvier 2013 : "célébrer les réussites ...",

AUX AMIS DE FRÈRE LORI ET A NOS FRÈRES CAPUCINS

PAIX ET JOIE

FLa fin de l’année est une occasion de cloturer certaines activités et “célebrer les réussites”. C’est dans ce sens qu’Abacou, à la mission des Frères Capucins em Haiti, le 23 décembre 2012 trois classes de l’Ecole d’Informatique Frère Soleil ont célébré leur graduation. Frère Sèrgio Defendi  a donné cinq mois de formation informatique. C’est la deuxième promotion après l’ouverture de l’École d’Informatique. On a commencé par une célébration Eucharistique présidée par  frère Reginaldo Casinatto et accompagnée par frère Gilles, curé de la paroisse, concelebrée aussi par père Renato. Em suíte il y a eu la cerimonie de remise du cértificat de formation et par la suíte tous ont participé d’un banquet avec leur invites.

En l’occasion les élèves ont remis une plaque “Honneur & Mérite”, à frère Sérgio Defendi, professeur et directeur de l’Ecole.

Nous remercions a l’ONG, “Food for the Poor” qui nous a donné 3 boitiers, que sont connectés en reseau avec 15 écrains. La réussite de cette promotion est dûe a nos amis et bienfaiteurs qui nous ont aidé pour  l’installation des panneaux solaires, installation d’internet et du mobilier pour l’Ecole.

Nous vous souhaitons MEILLEURS VOEUX POUR LA NOUVELLE ANNÉE 2013.

Avec nos prières

Pour les frères,

frère Lori



Chers « Amis de Frère Lori » et nos frères capucins.

PACE E BENE.

Chers amis, nous voulons partager avec vous ce que nous avons vécu à la fin de l’année 2012 et que nous a fait chaud au coeur mais surtout ce qui fait chaud au coeur et ce qui fait la différance pour des enfants rarement considerés dans la ville de Corail, Haiti.

 « Ti Zanmi Bondye » - Des Petits Amis de Dieu », c’est ainsi que Père Calas, curé de Corail, a « baptisé » une chorale composée de 40 enfants issus de « La Cité Bédard », le quartier  le plus pauvre de la ville. Des enfants qui vivent dans la rue, pratiquement « empilés les uns sur les autres », tellement ils sont nombreux. Un jour père Calas m’a fait part de son souci et de sa volonté d’accueillir ces enfants à l’Eglise. Mais, comment ?, la plus grande partie, n’a même pas des souliers ou des vetements convenables. Alors je lui ai dit que nous pourrions aider pour un uniforme. (En Haiti, l’uniforme aux écoles, à l’eglise, dans d’autres institutions, est très important et donne une certaine dignité aux personnes). Les enfants, sous la coordination eet entrainés par Melle Dolenne, viendrait chanter à l’Eglise le premier janvier 2013. Mais avant cela nous avons organisé avec le père curé  un repas pour donner aux enfants pour  marquée cet evenement et pour la nouvelle année. Ainsi, le 30 décembre 2012, avec père Calas à la cure, ce sont réunis  les « Ti Zanmi Bondye », les adolescents  d’une autre chorale en formation, nommée « Aurore », (qui  est en attente aussi de l’uniforme),  les enfants de choeur du centre paroissial, pour une rencontre d’animation, des chants et biensur, pour ce que était attendu, un bon plat du riz colé, du poulet et gazeuze. Nous étions, avec frère Jean François, avec les enfants, une centaine à festoyer dans la joie, et pour dire « Bienvenue à la Nouvelle Année 2013 ». Nous souhaitons que ces enfants puissent continuer à vivre avec plus de dignité et reconnaissance en valorisant leur belle et douce voix.

Encre et toujours, MERCI, à nos bienfaiteurs et bonne continuation de l’année 2013, en comptant avec la grâce du Seigneur.

Bien à vous, notre amitié et reconnaissance.

Fr Lori

DEUX MAILS DE FRERE LORI , 3 décembre 2012 : "Vers 15heures nous reprenons la route de retour, avec fatigue, mais avec contentement ...",
 

La passerelle, l'antenne internet et le dispensaire

 
Les Amis de Frère Lori et les Frères Capucins
PAIX ET JOIE
Ce mardi 27 novembre 2012 nous continuons le programme "Bilan Santé Scolaire" pour les élèves d'une École "Le Paradis des Enfants", qui se trouve en montagne a 2h30 à pied.
Un mulet que nous a été preté est bien util pour soeur Anna-Marie, enfermière responsable du dispensaire à Abacou, qu'à 73 ans sent dejà le coeur fatigué. La distance et la montée des monts demande de la prudence et pas mal d'effort. Nous y sommes arrivés. Les enfants et les professeurs nous y attendent. Nous commençons à 08h du matin pour finir vers 14h30, sans arret. Nous sommes quatres, chacun avec une tache: frère Lori pour chercher les enfants les peser et prendre la mesure; Soeur Anna-Marie pour prendre la temperature, voir si les enfants ont des champignons, des boutons, etc...; père Renato pour remplir les fiches avec toutes les données prises; Mme Célia (recement arrivée du Brésil) pour donner aux enfants un comprimé anti-parasite, apliquer le produit pour des champignons et donner aux enfants des sachets (ou aux parents ou responsables) avec de la vitamine, ou d'autres médicaments selon le besoin conforme le diagnostique fait par soeur Anna-Marie. A la fin, après les élèves passent aussi les professeurs et d'autres personnes agées qui viennent pour des problemes de tension et autres...
Après tout, un bon petit moment pour s'assoir et manger un casse-croute.
Vers 15heures nous reprenons la route de retour, avec fatigue, mais avec contentement pour contribuer à la santé des enfants. Nous croyons en l'éducation et en la santé.
Merci à vous que nous accompagnez par la pensée, par votre soutient et amitié.
Bien cordiallement, avec notre prière.
Fr Lori et l'équipe du dispensaire Saint Antoine d'Abacou.

Chers AMIS DE FRÈRE LORI ET NOS FRÈRES CAPUCINS DE FRANCE
PACE E BENE
C'est une très grande joie de pouvoir être en Haiti et pouvoir travailler pour l'évangélisation, le developpement, l'éducation, la santé...
Sans nous lasser, nous poursuivons notre mission, nos activités... A Pointe Abacou, nous n'avons pas de signal téléphonique et lorsque nous avons besoin de communiquer nous devons nous déplacer au bord de la mer. Par ailleurs, c'était notre desir depuis l'installation de l'école informatique en 2010 d'installer aussi internet pour que les frères puissent communiquer avec leurs familles et surtout pour mieux former les élèves en informatique. En outre, internet nous est util aussi pour le service et contacts pour le dispensaire.
Nous pouvons aussi communiquer avec nos bienfaiteurs et ceux (laïcs) qui viennet collaborer avec nous en mission. Nous mêmes avons construit une antène de 7 mètres que a été installée sur la maison paroissialle. L'antène a dû être rallongée de 5 mètres pour joindre le signal, donc, une hauteur de 12 mètres et ainsi nous nous voyons connéctés. L'installation d'internet c'est encore une nouvelle réussite pour nous et que va bénéficier les gens de cette localité d'Abacou.
Par ailleurs, nous avons commencé encore 4 latrines pour autres quatre familles de la localité.
MERCI à vous "Les Amis de frère Lori" et merci à vous nos frères capucins de France.
Bien cordiallement, avec notre humble prière.
Fr Lori et les frères capucins en Haiti.
 
 
UN MAIL DE FRERE LORI , 14 novembre  2012 :
Le cyclone SANDY, est passe en Haiti. En des endroits il a fait pas mas de degats, mais heureusement....Autrement, au niveau de la mission nous avons mit sur pied, a Abacou avec le dispensaire, LE BILAN SANTE SCOLAIRE

CHERS AMIS DE FRERE LORI ET NOS FRERES CAPUCINS
PACE E BENE
Nous esperons que vous alliez tous bien. Le cyclone SANDY, est passe en Haiti. En des endroits il a fait pas mas de degats, mais heureusement ou nous vivons pas telement, meme si beaucoup des fruits sont tombes, aussi des bananiers, et autres. La penurie a deja commence.
Autrement, au niveau de la mission nous avons mit sur pied, a Abacou avec le dispensaire, LE BILAN SANTE SCOLAIRE. Plusieurs etapes
1- Soeur Anna-Marie a prepare des lettres et des fiches pour les ecoles (11 au total), environ plus de 1000 eleves. 
2- frere Lori, 10 heures de marche a pied atravers les montagnes pour rencontrer les directeurs pour expliquer le programme. Le chemin passe par des rivierres et la montagne nest pas toujours facile pour marcher.
3- Les ecoles les plus proches, les enfants viennent au dispensaire. Pour les plus loitaines, nous nous deplacons, une heure et demie et meme deux heures et demi a pied ou sur mulet.
4- realisation du programme (prise du poids, mesure, temperature, administration des medicaments anti parasites et des vitamines... pour ce quen ont le plus besoin). Pour les plus grands et pour les professeurs on verifie aussi la tension et le pous.
5- A la fin du programme un compte rendu sera fait et remis a chaque directeur decole pour quil informe les parents et quil soit vigilent avec les enfants avec des situations particulieres de maladies (malaria, malnutrition, champignon sur la tete, boutons aux jambes...).
Pour la realisation du programme nous trouvons une tres bonne adhesion des directeurs et des professeurs.
Le deplacement, la realisation du programme, les medicaments, les vitamines est entierrement gratuit.
 
Leducations des enfants et leurs sante compte beaucoup pour nous. Nous pouvons realiser ce programme grace a vous, nos amis, grace aussi a nos freres capucins de France et du Bresil. TOUT CE QUE VOUS FAITES A LUN DE CES PETITS CEST COMME SI VOUS LAVIEZ FAIT A MOI, dit Jesus.
MERCI INFINIMENT, pour vos gestes de solidarite.
Avec le concours de nos humbles prieres.
Bien cordiallement
fr Lori et les freres en Haiti.




 
 
 
 
 
 
 
 

 
UN MAIL DE FRERE LORI , 11 octobre 2012 : arrêt sur image...depuis 6 ans


Chers Amis de Frère Lori et nos frères Capucins

PACE E BENE

Les Frères Capucins, nous sommes en Haiti depuis presque 6 ans. Notre but premier était l’évangelisation et l’implantation de l’Ordre des Capucins en Haiti. Cependant, avec le temps,  voyant la situation des gens autour de nous, nous avons senti l’appel pour investir davantage notre force et notre courage. Aujourd’hui, en faisant une retrospective, nous constatons que notre action va dans plusieurs domains:

EVANGELISATION – administration des 2 paroisses, catechèse, visite aux familles et malades…

EDUCATION – environs 700 enfants parainnés, construction de la Passerelle pour la traverssée des enfants pour l’ecole

DEVELOPPEMENT – aide au petit commerce, projet motoculteur pour des petis agriculteurs

SANTE – construction et mise en route d’un dispensaire

HIGYÈNE – perforation des 13 puits, construction des latrines…

Nous constatons que l’historie et la réalité des gens autour de nous a appellé à mettre nos mains à l’oeuvre.

Dans ce dernier mois 5 latrines viennent d’être construites. Frère SERGIO a pris la responsabilité de mener cet affaire. Chaque famille bénéficiée doit mettre main pour fouiller la fosse et chercher des matériaux avec des mulets et souvant parcourrant des longues distances. Frère Sergio achètte les matériaux, planifie avec les boss maçons et acompanhe les constructions. Pour chaque latrine la toiture sera la charge des frères. Et puis, quelle joie pour nous les frères et pour les familles.

Beaucoup des familles dans le village et aussi dans la campagne viennet nous demander pour la construction des latrines. Et nous voyons la vie changer peu à peu.

Merci a nos bienfaiteurs, que le Seigneur vous bénisse et nous vous portons dans nos humbles prières.

Bien cordiallement,

Pour les frères – Frère Lori

le 11 octobre 2012
 
"Mais voyons Lori, tu as oublié les maisons...."
 
OUI, de fait j'ai oublié les plus de 60 maisons aidées avec des toles, du ciment, du fer,
la construction de deux maisons paroissialles,
la fabrication des bancs et des tableaux scolaires,
l'école d'informatique "Frère Soleil" - parce que ça marche avec de l'energie solaire - (maintenant nous cherchons à installer internet pour cette école),
distribution de nourriture....
et puis d'autres choses que l'on oublie, mais bon, c'est fait.....


UN MAIL DE FRERE LORI , 18 aout 2012 : Nous ne faisons que ce que nous devons et ce que nous avons à faire...

CHERS AMIS DE FRÈRE LORI ET LES FRÈRES CAPUCINS
PACE E BENE
Bien que je sois quelques jours en vacances au Brésil, les frères capucins en mission en Haiti, continuent les activités et cette fois-ci c'est frère Sérigo DEFENDI (brésilien) que vient de construire 4 latrines pour 4 familles dans la localité d'Abacou. C'est une belle ammélioration au niveau de l'hygiène pour ces familles et sans doute beaucoup plus de dignité. Beaucoup nous demandent de les aider dans ce sens. C'est avec beaucoup de respect pour ces gens que peu à peu nous voulons aider d'autres familles. C'est primordiale pour l'hygiène et pour la dignité. Il ne faut pas beaucoup pour se réjour avec les gens qui se remplissent de joie lorsque on prend en considération leur misère et leurs difficultés. Bien entendu, il participent pour améliorer leur propre condition, malheureusement il leur manque des moyens et des outils. Pour nous les frères c'est la réalité dans laquelle nous sommes que ne nous laisse pas les bras croisés. Pour les moyens c'est grâce à beaucoup de nos amis qui nous soutienent, leur confiance, leur prière... que nous impulsione à faire ce que nous faisons.
Nous voulons de tout coeur remercier tous ceux qui manifestent leur solidarité avec le peuple haitien avec qui nous vivons. Nous ne faisons que ce que nous devons et ce que nous avons à faire.
MERCI INFINIMENT, avec notre humble prière.
Bien cordialement,
fr Lori

UN MAIL DE FRERE LORI , 16 juillet 2012 :
Temps des vacances temps de ressourcement et pour nous en Haiti temps pour continuer des oeuvres au niveau de l'education.


Chers "Amis de frère Lori" et nos frères capucins
PACE E BENE
Temps des vacances temps de ressourcement et pour nous en Haiti temps pour continuer des oeuvres au niveau de l'education.
L'École de Desronceray qu'il y a quelque temps avions restauré et amélioré aussi avec la fabrication des bancs et des tableaux, mainentant nous ajoutons une salle de classe. 120 élèves dans trois salles de classe c'est trop. Une salle de plus est bien venue et ira améliorer les conditions pour les professeurs et pour les élèves. Un travail fait en collaboration : les frères capucins, la population et les parents des élèves. Après quelques réunions et planifications avec la population frères André et frère Armand en tête, un chantier vient de commencer.
Frère André (capucin bréslilien) avec des enfants-élèves bénissent les matériaux, le chantier, bénissent ceux qu'y travailleront. Encore une petite oeuvre grâce à tant d'amis qui pensent aux moins favorisés. MERCI INFINIMENT.
Pas-à-pas nous continuons apporter quelques conditons de plus pour une vie eet éducation plus digne.
"Tout ce que vous faites à l'un de ces petits c'est à moi que vous l'avez fait" (Mt 25,40).
Merci encore et l'assurence de notre humble prière.
Bien cordialement
fr Lori et les frères capucins en Haiti

 
UN MAIL DE FRERE LORI , 5 juin 2012 : ... Le dispensaire Saint Antoine, à Abacou, commencé le mois dejuin 2011 se voit déjà en fonction bien qu’il ne soit pas encore finit...
 
 
 
 
Aux Amis de frère Lori et à nos frères capucins
PAIX ET JOIE
 

Après plus de trois semaines de travaux intensifs au dispensaire d'Abacou, nous retournons à Corail, cette ville enclavée au flanc d'une montagne, au bord de la mer.
Je suis arrivé contant pour voir le four-à-pain en fonctionnement. Desollation; Le boss maçon, au lieu de faire l'intérieur du four avec des brics, l'a fait avec des roches. Résultat, le premier essai pour chauffer le four toutes les roches sont tombées à intérieur. Malheureusement je n'ai pu accompagner le travail de réfection du four et Mme Roseli Jean "se fait avoir". Alors nous voici devant le four à refaire. Cela prendra du rétard, mais ce sera fait quand même.

Le dispensaire Saint Antoine, à Abacou, commencé le mois dejuin 2011 se voit déjà en fonction bien qu’il ne soit pas encore finit. Lesmeubles se font peu-à-peu et aussitôt soeur Anna-Marie Gendron, ursulinequebequoise, qui sera l’infirmière responsable  place en la pharmacie les peu des médicamentsque nous avons jusqu’à présent. Soeur Anna-Marie organise aussi la salle pourla dentisterie, la salle d’acouchement, la salle de traitement, la cuisine avecun frigo, nécessaire pour certains médicaments. La salle d’accueil pour lesfichiers des patients est déjà mise en fonctionnement. Dès que l’on a vu qu’une“miss” (nom pour désignier une infirmière, en Haiti) était au dispensaire lesmamans se sont préssées pour venir demander des soins pour leurs enfants, fièvre,des cas de malária, des boutons, blesssures,... des parasites. Sistematiquementsoeur Anna-Marie donne un comprimé anti-parasite a chaque enfant. Le premierjour soeur Anna-Marie a eu 40 patients; le deuxième elle en a eu 60, lamajorité des enfants. Et pourtant nous n’avons pas encore l’autorisationofficielle pour fonctionner  les outilssont encore minimes et les médicaments ne sont pas encore suffisants, bien quenous avons commencé en acheter. Pour l’instant tous les soins et aussi les médicamentssont distribués grátis. Commenous sommes toujours en chantier nous n’avons pu continuer l’accueil despatients. Nous voudrions ouvir le dispensaire au courant du mois deseptembre après nos vacances. Ces deux jours de fonctionnement nous ont pérmisd’avoir une idée de l’importance du dispensaire à Abacou ou des gens arrivent,par fois, après 2 ou 3 heures de marche à pied.
Un jeune fait la peinture du toit. Frère Reginaldo,brésilien, continue la peinture et l’installation életrique. Avec père Renato,missionnaire brésilien, qui est venu nous rejoindre pour trois ans, nousinstallons les panneaux solaires pour alimenter le dispensaire en électricité. Les gens du lieu, très gentiment,viennent nous voir et nous encourager dans ce que nous faisons. Ainsi, ensemblenous continuons pour que tout soit bien prepare pour l’heure de l’ouverture.
 

Bien cordiallement, avec nos prières
fr. Lori


UN MAIL DE FRERE LORI , 10 mai 2012 : ... nous préférons, cependant, prêter l’aide pour ce que peut changer l’avenir des personnes...

10 mai 2012 frere lori corail

 
A nos collaborateurs et à nos frères capucins de France
PACE E BENE
Je suis présentement(du 7 au 12 mai 2012) à Corail cette ville d’Haïti de plus de 5000 habitants, situéeau nord-oeste de la peninsule. Frère Jean-François Preynat, français estresponsable de la fraternité Alverne où vivent des volontaires du Quebec au servicede la mission (école et dispensaire). J’y reviens de temps en temps, pourquelques jours, car le travail me retiens à Abacou (sud-oeste de la pénsinsule)où nous mêmes oeuvront pour faire les meubles du dispensaire que nous croyons seraprêt à fonctionner à partir du mois de septembre 2012. Sur la ville de Corail,que se trouve au bord de la mer, on dirait: “c’est le bout de la route” car iln’y a pas de sortie; la route a été ouverte au picoi. Pour y arriver, ceux qu’yvont en voiture ou moi, avec ma petite moto (JL 70-3) c’est, chaque fois uneaventure; on passe par des péripécies. La paroisse, à la charge de deuxprêtres diocesains, a déjà célébré 200 ans. Pas de travail, “anpil timoun”=beaucoupd’enfants, la population vie de la pèche et du petit commerce mais lapopulation est grandement dépendente des programmes de distribution denourriture. Certains osentaller plus loin y prennent quelques initiatives. Mme Roseli Jean qui vend de lapâte de tomate, margarine “à la cuiller”, des bannanes, poudre de café pour unetasse de café, etc… fera aussi du pain. Au nom des frères capuchins, cesquelques jours que je reste à Corail me permettent de l’aider, avec mes propresmains et avec l’aide d’un boss maçon. Un petit chantier: réparer le toit dufour, réparer des meubles (table, petrin manuel…) faire le macadam… Aussi nous lui donnons trois sacs defarine pour commencer son affaire. Cette fois-ci je ne peux  voir le pain sortir du four; le temps est tropcourt et je dois repartir pour Abacou accompagné de soeur Anna-Marie, soeurursuline canadienne qui y viendra sans doute ouvir le dispensaire au mois deseptembre. L’affaire de Mme Roseli Jean fait partie des petites affaires queremmetent l’espoir dans la vie. Nous ne pouvons pas tout raconter  mais, c’est vrai, nous sommes solicités àchaque instant pour un petit geste ici et là. Bien que, par fois, nousrépondons nous préférons, cependant, prêter l’aide pour ce que peut changer l’avenirdes personnes. Une petite chose faite aussi c'est le trotoire du dispensaire de Corail.
Avec um coeursincère nous disons “Un GRAND MERCI” a tous nos collaborateurs, aussi, avec leconcours de nos humbles prières.
Cordiallement
fr Lori
 
 
UN MAIL DE FRERE LORI , 13 mars 2012 : ... nous continuons travailler comme des fourmies, à petits-pas, sans se décourager....
 
 
Chers amis et mes frères Capucins
PACE E BENE
Bien que nous sommes restés quelque temps en silence, nous continuons travailler comme des fourmies, à petits-pas, sans se décourager.
Pour le carnaval national de Haiti, que a eu lieu aux Cayes, la ville proche de laquelle nous vivons, on avait fait des panneaux "Haiti ap dekole, nap danse" (Haiti va remonter, on danse). Finit le carnaval le ministre demissionne et des vagues de violence et insecurité commencent à Port-au-Prince, nous esperons que ce soit momentanée. Au sud oueste ou nous vivons, la secheresse touche surtout les paysans, on ne peut pas planter, des puits n'ont plus d'eau, alors il faut fouiller plus profond, ou bien aller bien loin pour chercher de l'eau dans les rivières que continuent à couler...
Au milieu de ce paysage, un peu desolant, pour encourager certains à chercher des conditions plus favorables, comme "des goutes d'eau dans la mer" voici quelques gestes :
- 20 sacs de ciment pour que M. Bellabe continue à lever la maison pour sa famille;
- 25 feuilles de tôles (zinc) pour M. Wil qui depuis plus de 10 ans, n'a pas encore finit de couvrir sa maison;
- 30 sacs de ciment, 35 tôles, des planches, des clous, du sable pour la famille de M. Calixte afin de continuer sa maison;
- 20 sacs de ciment pour M. Vanot aussi pour lever sa maison;
- l'équivalent à 200 USD pour la famille de Isabelle pour ouvir un petit commerce des boissons;
Cela n'est pas beaucoup mais pour ces familles "ces goutes d'eau" ça fait la différence et cela leur redonne confiance et se sentent plus dignes et pour Isabelle, avec le petit commerce, elle aura la possibilité d'avoir des petits moyens pour la scolarisation des enfants.
Autrement, nous portons aussi secours en ce moment, pour rehabiliter des puits qui sont sèches et ou en panne et dès que possible nous enverrons aussi un petit message et des photos sur ce dossier.
Toutes ces "goutes d'eau" tombent comme que du ciel pour plusieurs et nous, les frères capucins en mission en Haiti, disons notre reconnaissance à vous tous qui êtes solidaires avec nous pour ces activités.
Nous vous portons humblement dans nos simples prières.
Bien cordiallement,
fr Lori
 
et un mail du 19 mars 2012 ...
amis de frère Lori et frères capucins
pace e bene
Quelle Merveille !!! Retrouver de l'eau après plus d'un an... Se réjouir de ce que le Seigneur nous donne et se réjouir de la joie des autres...
Voilà ce que fait partie aussi de notre expérience en Haiti.
Un puit, proche de l'église baptiste hors de fonction depuis plus d'un an, que nous remettons en fonctionnement. Il a fallut le fouiller plus profond car il était sec; la pompe a remettre en état, changer toutes les pièces, pratiquement un nouveau puit, le prix payé pour tout cela, environ 800 USD. Le pasteur baptiste (à mon coté sur la photo), mon ami, se réjouit avec nous. Ça marche, les gens reviennent chercher de l'eau chez eux. Avant la réparation on se resignait a chercher de l'eau à 40 minutes de marche à pied.
Pour notre part, nous ne comptons pas la fatigue du travail et des tracas pour ranger la pompe; le resultat : les habitants sont soulagés et disent MÈSI MON PÈ !...
Après cela, nous allons ailleurs pour continuer d'autres petites activités...
Merci à vous tous "les amis de frère Lori" et les frères capucins, pour votre soutien...
Avec l'assurance de nos humbles prières...
Cordiallement,
fr Lori 
 
UN MAIL DE FRERE LORI , 8 janvier  2012 : ... je n'ai pas pu écrire avant les fêtes de Noël et nouvelle année ...

Frere lori dispensaire janvier 2012



Chers frères capucins et les "AMIS DE FRÈRE LORI"
PACE E BENE
Je n'ai pu écrire avant les fêtes de Noël et Nouvelle Année, car à Abacou, où nous construisons le dispensaire, il n'y a pas d'accès à internet.
La construction du dispensaire arrive à son terme, pour ce que concerne la maçonerie. (certains meubles sont en préparation, des outils médicaux aussi sont envisagés...). 
Tout au long du chantier, commencé au mois juin, nous avons eu pas mal d'obstacles (difficultés de présence permanante, des routes barrées par la pluie, manque des matériaux compte tenu des difficultés de transport, fatigue,...) cependant nous ne nous sommes jamais découragés. Nous avons eu beaucoup de collaboration de la population, des enfants et des adultes, qui ont aidé à porter des roches, des tôles, du ciment... 
Par la suite, concernant des soins, dans l'immédiat, nous envisageons la possibilité d'un travail volontaire, avec des haïtiens, des brésiliens, des français et des canadiens, ...
Comme frères Capucins en Haiti, en plus de l'évangélisation, nos actions vont dans le sens des priorités de base : l'éducation, la santé, l'hygiène, l'eau, l'habitat etc., lorsqu'il est possible, la nourriture.  
Grâce à Dieu et à la collaboration de nos frères et amis de France et du Brésil, nous oeuvrons pour la promotion et la dignité de la vie et de la santé.
Avec mon humble prière et ma bénédiction sacerdotale,
Cordialement
fr Lori
 
et un autre message du 9 janvier ...
 
PACE E BENE
Merci pour votre soutien atravers le site PASSERELLE.
L'hygiène et la santé ce sont "deux soeurs"; l'une entretien l'autre et les deux ensembles font la vie plus digne et belle.
La grande majorité de la population à Abacou (comme ailleurs) manque des conditions adequates d'hygiène. C'est ainsi que, dans la mesure du possible, nous leur apportons de moyens pour améliorer les conditions. Avec le curé de la paroisse, frère Gilles, plusieurs latrines ont été déjà faites. Cette semaine nous avons conclut une double toilette hygiénique utilisant la même fosse.  Deux familles de plus ont été bénéficiées. La constructions a éte faite sur la lisière de deux proprietés : Mme Josie et Mme Fénélon. Les deux familles en sont profondement reconnaissantes. Sans doute il y en aura d'autres, dans l'avenir.
C'est encore une oeuvre grâce aux dons des amis de France.
MÈSI ANPIL - merci beaucoup.
Bien à vous tous, avec ma prière.
Bien cordialement,
fr Lori

 


UN MAIL DE FRERE LORI , 7 décembre 2011 : ... pour amériorer leurs conditions de vie ...
 
           

 
LES AMIS DE FRÈRES LORI ET LES FRÈRES CAPUCINS
PACE E BENE.
C'est une bénédiction d'être en Haiti, même si c'est fatigant, mas on est heureux de pouvoir oeuvrer avec des haitiens et pour améliorer leur conditions de vie.
Nous avançons avec la construction du dispensaire à Abacou, bien que nous sommes toujours bloqués pour charier des matériaux, du fait de la route et manque d'un pont, nous avons pu approcher les matériaux et puis les apporter à la main a une distance d'un kilometre. Ainsi nous avons pu conclure la toiture, poser les portes et le fenetres, mais nous sommes toujours dépendants de sable etc... cela est plus dificil d'apporter à la main.
Par ailleurs nous avons términé la toiture du dispensaire SAINTE CLAIRE, de Corail, dont la responsable est soeur ANNA-MARIE, ursuline du Quebec. Avec elle travaillent 3 dames haitienes. Environs 40 personnes par jour sont soignées au dispensaire, ce peut être plus le mardi et le jeudi, lorsque la soeur fait aussi des éctractions dentaires.
La dalle, (plus de 25 ans de construction) coullait dans plusieurs endroits. Les matériaux  (tolles, bois, produit pour taiter le bois, etc), ont été financé grâce aux dons des AMIS DE FRÈRE LORI, les amis de France. L'oeuvre est accomplie, MERCI INFINIMENT.
Ce lundi 05 décembre nous avons  commecé deux autres puits à Corail, une pour  l'école deuxième cycle, de la mission, qui compte 400 élèves. et l'autre pour une coopérative d'habitation de la mission. Nous continuons le travail, sans répis, grâce aux dons que nous recevons.
Nous en sommes profondement reconnaissant et nous remettons devant le Seigenur tous nos AMIS ET COLLABORATEURS, ainsi que nos frères capucins de France.
Bien cordiallement, MERCI DE TOUT COEUR.
fr Lori
 

 
UN MAIL DE FRERE LORI , 9 et du 28 octobre 2011 : En Haiti nous marchons sur de l'eau mais...

Chers amis de frère Lori et les frères Capucins
PACE E BENE

DE L'EAU C'EST LA VIE.
En Haiti nous marchons sur de l'eau et le plus souvent les gens n'ont pas d'accès facile. Une grande partie de la journée c'est la course pour chercher de l'eau et de fois on va bien loin.
Face à cette réalite et aussi soucieux du problème du choléra, pendant cette semaine (05-10 septembre) nous avons travaillé pour fouiller deux puits encore. On joint de l'eau à 4 mètres de profondeur mais après, dans certains endroits elle monte presque à la surface. C'est une merveille, un don de Dieu. Les gens sont motivés et ils collaborent avec des blocs, le sable, le gravier...
Il ya toute une installation pour faire: des droumes, des touyaux pvc, des touyaux galvanisés, la pombe, un bassin... et puis, voici la liberté pour beaucoup de gens qu'avant allaient chercher de l'eau bien loin de chez eux.
Une personne, en voyant que je travaillais beaucoup, même en entrant dans le puit pour la fouille m'a dit ceci: "mon père, tu travailles comme un esclave". Je ne lui ai rien répondu sur le moment. Lorsque la pombe fut installée et les gens arrivaient pour se servir, j'ai appellé la personne et je lui ai dit: "voici comment on devient libre, car vraiment c'est comme un esclavage lorsque je vois des femmes et des enfants aller si loin pour chercher de l'eau, monter des monts avec une boquitte de 20 litres sur la tête; voici comment Dieu est bon ! Il met de l'eau sous nos pieds et alors nous cherchons des moyens pour l'avoir plus facilement".
Je rends grâce au Seigneur pour tous les bien-faits, grâce a nos bienfaiteurs de France et aussi du Brésil.
Avec mon humble prière
Bien cordiallement
fr Lori
 
Chers Amis de frère Lori

En Haiti, nous continuons nos oeuvres et activités bien que nous sommes bloqués pour la construction du dispensaire à Abacou, compte tenue de fortes pluies, des inondations, des routes bloquées à cause des éboulements,  des rivières qu'ont ouvert chemin vers la mer de telle façon que nous ne pouvons passer avec des matériaux nécessaires pour continuer la construction. Il faut s'habituer et avoir la patience...
Nous avons, quand même, pu fouiller le 10º puit pour la population (à Abacou - voir des photos) depuis que nous sommes en mission en Haiti et cela grâce à l'aide de nos amis et bienfaiteurs. Nous cherchons être attentifs à la problématique du chólera, d'hygiene et des conditions de misère pour trouver de l'eau potable.
Pour que vous ayez une idée, le montant dépensé pour chaque puit, depuis la fouille, matériaux, l'installation de la pompe,... le puit finit, s'élève à 1.400 USD (ça peut varier un peu, selon le terrain et la localisation du puit)
Voici la localisation des puits:
3 à Beraud
2 à Saint Jean du Sud
2 à Abacou
3 à Corail (bientôt nous en ferons encore 2).

Par ailleurs, nous continuons le parrainage des enfants avec l'aide des parrains du Brésil et de France. Ce sont environs 700 enfants parrainés. Nous aidons aussi quelques étudiants pour des études professionnels. Le projet du gouvernement pour l'école primaire gratuite sera un bien effectif pour le pays mais la mise en oeuvre ça prendra des années. Aussi, ce projet vise payer les professeurs mais ne payera pas les fornitures (la craie, papier, stylos...).
Je compte envoyer bientôt des photos du dispensaire d'Abacou. Nous allons bientôt aussi couvrir, avec des tôles, le dispensaire de Corail.
Merci à nos frères Capucins de France spéciallement frère Hubert.
À vous, nos amis et bienfaiteurs, GRAND MERCI, avec le concours de nos humbles prières.
Cordiallement,
fr Lori
2 MAILS DE FRERE LORI , 22 aout 2011 : un motocult...rice , un puit , des latrines...
 
Chers Amis de frère Lori et mes frères capucins

Pace e Bene
 
Pour aider les paysans et dans le but de developper l'agriculture dans lazone de Abacou, nous avons acheté une motocultrice. Crère Gilles,capucin et curé de la paroisse Saint Antoine est l'opérateur et responsable du projet. Jusqu'à présent les paysans labourent leurterre avec la houe et quelques uns ont la chance de labourer avec desboeufs. Avec ce projet, la terre sera mieu labourée et plus vite etavec moins de fatique. Ils participerront aux frais de diesel.
Ce projetest réalisé grâce a la sensibilité de nos donnateurs de France etdu Brésil. Merci à vous tous.
Danscette zone nous avons la paroisse Saint Antoine, avec ses chapelles,une école informatique, et nous construisons un dispensaire que nousvoulons terminer avant la fin de l'annee 2011.
 
Être en Mission en Haiti est une bénédiction. Oui c'est une bénédiction parce que beaucoup d'y impliquent des maintes façons.
Tout en étant dans d'autres pays beaucoup des personnes sont sensibles aux plus démunis et nous, les frères Capucins en Haiti, oeuvrons grâce à ce qui pensent aux autres. Jésus à dit "tout ce que vous faites à l'un de ces petits c'est à moi que vous l'avez fait". C'est du concret, du réel.

A Corail, le problème de l'eau est quelque chose grave, on doit faire la course, ici et là, de fois bien loin. Devant cette réalité et conscient de l'importance de l'eau, devant la nécessite d'avoir de l'eau propre cherchant à éviter des maladies contractées par de l'eau, nous venons de réaliser un puit, au centre ville, où vivent autour de 5000 personnes. Imaginez la joie de cette population.

A la Mission de Corail, fondée par un frère Capucin et l'OFS du Canada, où je suis depuis deux mois, il y a plusieurs projets, l'éducation étant le principal. Nous avons le premier et second cycle. Avec le tremblement de terre, un ensemble de 8 lattrines de l'école du premier cycle (200 élèves), ont été endomagées et se sont éffondrées, il y a plus d'un an. Avec notre arrivée, avec les plans faits par frère Jean-François (français) nous avons assumé cet affaire pour remettre en état ces latrines avant la rentrée scolaire.
Voici, donc, une autre réalisation, où nous les frères capucins (moi-même et frère Adani, brésilien), avons beaucoup travaillé. Des enfants s'y sont impliqués pour chercher des planches, de l'eau,... pour le chantier. Avec le bos maçon, et d'autres personnes que nous avons payé, les latrines sont maintenant en état d'utilisation pour les élèves qui seront à l'école.
Merci aux donnateurs qui sont sensibles aux besoins des autres... Grâce à vous nous continuons le travail...
Aussi, après l'overture d'un puit et installation d'une pombe manuel, pour la population de Corail (5000 habitans) nous avons le projet d'en ouvrir d'autres, dès que possible.
MERCI ENCORE, avec mon humble prière.
Bien à vous tous,
MAIL DE FRERE LORI, 18 juillet 2011 - 1€40 centimes pour 30 petits pains, la belle histoire d'une petite fille de France
Chers  AMIS DE FRÈRE LORI ET LES FRÈRES CAPUCINS

PACE E BENE
Lors de mon passage à Bourg-en-Bresse, un geste venu du Coeur m'a beaucoup touché.
Angèle, 7 ans m'a remit 1€40 et m'a dit: "cet argent pour acheter du pain pour des enfants en Haïti". Je lui ai lui dit: "est-ce que j'en prend pour moi aussi ?" et elle me dit: "Non, c'est pour les enfants". Quelques instants se sont passés et la voilà qu'elle vient et me remet 0,20cent et me dit: "ça c'est pour toi".
MAGNIFIQUE !
Je lui ai promis: "je le ferai". Aujourd'hui, 29 juin, à la paroisse Saint Pierre, de Corail (à 50 Km de la ville de Jéremie), fête patronale, 75 enfants ont fait leur première communion. C'était une belle occasion pour réaliser le geste souhaité par Angèle et distribuer ces quelques pains pour des enfants qui ne se sont pas rendu à l'église mais que nous avons voulu "mettre en communion" avec Angèle. Avec frère Adani (brésilien), nous avons réunit 30 enfants et leur avons éxpliqué le pourquoi de ce geste et leur avons dit: "le pain, c'est sacré" quelqu'un a fait un beau geste à notre égard. Au nom de Jésus, que Angèle en soit remercié !
Bien fraternellement,
fr. Lori et fr. Adani
  
 
MAIL DE FRERE LORI, 23 juin 2011 - inauguration d'une salle polyvalente
Chers AMIS DE FRÈRE LORI
PACE E BENE
Depuis bientot trois semaines, je suis en Haiti, à Corail.
En plus de tout le quotidien pour l'évangélisation, des rencontres de formation, organisation, etc...
nos chantiers continuent et il y en a pas mal qui suivent y sont en cours (Corail, des latrines endommagés par le tremblement de terre et puis effondrées de notre école de 90 élèves (section des petits)  et pas encore reparées, un nouveau chantier pour moi .... mais il fait très chaud et l'on fond, alors il est sage d'aller doucement...
Par ailleurs, à Béraud, nous (les frères capucins) venons de inaugurer une salle polyvalante (je ne sais si c'est bien écrit comme ça, en tout cas, c'est fait) de 8m par 16 avec des toilettes. Il y a eu déjà des rencontres de formation humaine et aussi rencontres de KT. et puis lorsque le temps et pluvieux on fait aussi les célebrations dominicales. Il y a eu en particulier les celebrations pascales et puis moi-même, à mon retour j'y ai célébré l'eucharistie.
Il est important de voir (les photos) les gens y ont participé, pour fouiller des trous, charger des roches, donner de l'eau à boire, faire à manger, distribuer le manger, etc... nous pouvons dire "un chantier communautaire". En Haiti cela est très important; si les gens participent pour les projets cela devient leur lieu, c'est à eu et ils y tiennent et ils protègent. C'est merveilleux. Bon, ce n'est peut être pas le cas par tout, mais ici à Béraud et aussi à Abacou c'est comme ça.
Moi même je vis je suis à Corail, la realité est differente, voila un défi pour changer, peu-à-peu cela se fait.
Bien, MÈSI ANPIL, à tous nos amis, bienfaiteurs de France et aussi du Brésil.
Notre humble prière et bénédiction sacerdotale..
fraternel
lement
fr lori

unesallepolyvalente

 
 
MAIL DE FRERE LORI, 5 juin 2011 - retour difficile à Haiti...

PACE E BENE
Encre je vous remercie pour le très bon accueil, le partage que nous avons eu à Bourg en Bresse.
Je suis arrivé en Haiti ce vendredi 03 juin, avec beaucoup de peine, car la pluie innonde les duanes de Dominicaine et Haiti, seulement en avion, alors je suis entré depuis dominicaine vers port au prince par ce moyen, a peine 40 minutes entre Santo Domingo et Port au Prince. En suite ce fut une peripetie pour arriver jusqu'à destination, béraud à 200 km au sud oeste de l'Ile, beaucoup de pluie, etc... mais enfin arrivé, j'ai trouvé les frères, tous bien.
La pluie continue sur toute l'ile. La rivière de la passerelle est montée à plus de deux metres, passage seulement pour la passarelle, je voulais aller prendre quelque photo, mais la pluie qui tombe sans repis ne le permet pas et l'on annonce que ça va continuer. La passarelle sert pour tout le monde; les enfants, écoliers continuent toujours les classes que
doivent terminer vers la fin du mois de juin. En ce moment, bien des maisons sont innondées dans notre zone et les chemins impraticables, de plus, tout s'arrete et, biensur, pas de travail au chantier pour le dispensaire à Abacou, que l'on doit réprendre je ne sais quand, car on ne peut passer une rivière que a ouvert chemin vers la mer, ainsi on peut réjoindre Abacou uniquement par cannotte. Nous sommes déjà habitué et la vie c'est comme ça pour la population et les frères en cette zone de Pointe Abacou, jusqu'à, environ, fin octobre ou début novembre. En ce moment c'est difficile même pour sortir...
Voilà donc un peu, la réalité que je retrouve, mais l'on continue vivre quand même.
Bien fraternellement, avec ma prière.
Fr Lori
 

Frère Lori de passage à Bourg en Bresse - Mercredi 25 Mai 2011
À la chapelle des Vennes, à Bourg en Bresse,
Frère Lori sur les ondes de  RCF  : lundi 13 juin à 18h30 ou jeudi 16 juin à 11h02 www.rcf.fr
 
Retrouvez le texte de l'intervention de frère Lori à la chapelle des Vennes à Bourg en Bresse tout en bas de cette page en cliquant sur le fichier joint.
MAIL DE FRERE LORI, 4 mars 2011 - Une cathédrale pour Béraud...
PACE E BENE

une cathédrale


Je vous envoie par curiosité, des photos de la construction d'un "tonnel" qui nous sert d'Église paroissiale, à Béraud. Les gens ne veulent plus aller chez les sœurs, à leur chapelle. Les gens ont décidé de monter cette "cathédrale", c'est leur église. Ils ont fait cela dans la cours de la maison paroissiale. On a commencé cette "construction" le vendredi matin 04 février et finie le 06 février, dimanche matin. On a même travaillé au clair de la lune.
Je n'est pas des photos de la foule qui est venue le dimanche 06 février (et qui continuent venir chaque dimanche), car j'ai du aller célébrer dans une chapelle a la même heure que frère Armand et frère André célébraient dans cette "belle construction". Normalement chacun apporte de quoi s'assoir.
En attendant les possibilités pour une construction en ciment, on célèbrera là. Les gens sont très contents d'y participer et puis c'est même poétique d'y célébrer dans ces conditions où l'on est entouré des bananiers et de cocotiers. L'important c'est la foi et l'animation des gens.
Dieu fait des merveilles.

Avant mon départ pour la Belgique nous avons pu mettre à disposition des gens de Béraud un puits "forage". A Béraud il y a des points d'eau mais il n'y a jamais de l'eau ou pour dire juste, il y a de l'eau une fois par semaine, le samedi soir vers 10h du soir jusqu'à dimanche matin et en plus, d'une façon pas régulière. Compte tenu de cette situation et pour honorer les dons que nous avons reçu nous avons fait ce forage (environ 2000 USD) à afin que les gens du village puissent en bénéficier et avoir de l'eau propre. Nous formé un comité de gestion qui est chargé de veiller à l'utilisation de la pompe, l'ouvrir et la fermer selon les horaires que le propre comité à jugé bon d'avoir. Nous espérons faire d'autres puits ailleurs où les gens doivent aller loin de chez eux pour chercher de l'eau.
Encore une fois, Merci aux donateurs et joie pour ceux qui peuvent avoir de l'eau plus proche de chez eux.
Bien cordialement
frère Lori



MAIL DE FRERE LORI, 25 février 2011 - une maisonnette pour Daniel...
Chers frères
, les amis de frère Lori

PACE E BENE
J’espère que tout aille bien avec vous, encore, je suppose, en temps des vacances.

J’envoie quelques photos d’une maison, (de Daniel). Un jeune qui n’a plus personne pour lui. Il dormait sur des cartons, comme en squat. Aussi pour manger, il allait par ici par la. Il a travaillé avec nous lors de la construction de la maison paroissiale ce que lui a donner plus de confiance en lui-même, en plus de quelques « sous » à la poche et aussi manger chaque jour.

Nous lui avons donné tout les matériaux pour construire une petite maison, payé le « bos maçon ». Avons donné un matelas, du riz, spaghetti, de l’huile etc pour manger au moins pendant le chantier de construction de la petite maisonnette. Frère Benoit, français, a été désigné pour suivre Daniel, et la construction. Aussi frère Benoit est chargé, avec Daniel, de faire les deux portes ; nous avons déjà acheté des planches.

La maisonnette est finie et Daniel avec un Grand sourire. De petites merveilles que nous remplit aussi de joie et nous fait dire MERCI à TOUS CEUX QUI COLLABORENT AVEC NOUS, POUR NOS PROJETS.

Nous continuons sur le projets d’un dispensaire pour ABACOU, mais aussi nous envisageons des projets « latrines pour Abacou ». Environ plus de 50 familles autour du centre paroissiale et seulement trois ont une latrine. Il faut imaginer la question d’hygiène !!!

MERCI BEAUCOUP et avec le concours de mes humbles prières,

Cordialement

Frère Lori


MAIL DE FRERE LORI, 27 janvier 2011 - quelques planches, de la sueur et beaucoup de joie...
MES FRÈRES ET
LES AMIS DE FRÈRE LORI

Des bancs ...


Bancs pour l’école de Boulé – paroisse d’Abacou

Ce lundi 24 janvier nous avons apporté des bancs pour l'école de Boulé ; une école presbytérale annexe à la chapelle de Boulé, paroisse d’Abacou. Une demi heure en voiture pour  faire 4 (quatre). En suite, les pièces pour les bancs transportées avec des mulets et des tableaux  transportés sur nos dos (frère Lori et frère Adani arrivé du Brésil il y a 10 jours). Dans le sac à dos, des clous, un mètre, une scie et un marteaux. Des montées, des rivières, des arrêts pour arranger la charge des mulets, après 2 (deux) heurs de marche nous arrivons à l’école, où nous montons (clouer) les pièces après un essai avec les enfants. Les bancs dans la salle de classe, les enfants sont plus assis d’une façon plus commode et sont plus alaises pour poser leurs cahiers. Nous sommes ému de cette  réalisation. Pour nous ce ne fut pas beaucoup, sinon pas mal de travail et de marche, mais pour les enfants cela change des conditions. Les professeurs me disent « tu as fait pour les enfants et tu nous a oublié ». De fait, les professeurs n’ont pas des chaises ni de bureau pour poser leurs livres. Je leur réponds : «  ce sera une prochaine fois ». Fini pour cette fois, nous marchons pendant deux heures et demi pour arriver à la maison paroissiale d’Abacou.

Merci chers donateurs, pour votre solidarité. Nous contribuons avec notre effort et notre travail. Avec ma bénédiction sacerdotale, aussi ma reconnaissance et amitié.

Cordialement,

Frère Lori


MAIL DE FRERE LORI, 20 janvier 2011 - Une salle informatique ...

Une nouvelle salle informatique


Les amis de frère Lori, Et les frères

PACE E BENE

Ce 18 janvier 2011, finalement, on a installé les ordinateurs pour l'école informatique d'Abacou. Grâce à l'aide venue de France (amis e capucins) et des capucins du Brésil, nous avons pu construire une salle adaptée pour cette école et comme il n'y a pas de réseau électrique qui arrive dans cette zone, nous avons installé des panneaux solaires avec des batteries et inverteur pour avoir l'électricité. En suite nous avons reçu trois ordinateurs pour 18 écrans, qui ont été connecté en réseau. "Food For The Poor", une ONG à Port au Prince nous a donné le matériel informatique et aussi a envoyé des techniciens pour l'installation. Malheureusement tout ne fonctionne pas comme il fallait car le matériel informatique c'est un matériel de récupération. Mais nous sommes tout de même contents car c'est un commencement. Nous les frères capucins voulons remercier tous ceux qui nous connaissons mais aussi tous les anonymes qui nous ont aidé à réalisé ce projet. Les jeunes qui vont bénéficier de cette École "Saint François d'Assise" auront dans l'avenir, certainement, plus de facilité d'avoir un emploi, soit en Haïti même, ou bien ceux qui auront la chance d'aller dans un autre pays.
Merci à tous ceux qui nous ont aidé et nous en sommes reconnaissants.

Actuellement nous continuons la construction d'une partie de la maison paroissiale que n'avait pas pu être finie.
En plus, en ce moment nous sommes entrain de formuler un projet pour un dispensaire pour Abacou, car beaucoup de personnes ne peuvent arriver au village voisin, qu'est loin et en plus pour les mauvaises conditions des route. Malheureusement pas mal des personnes meurent sans trouver des soins nécessaires. Nous avons l'intention de commencer la réalisation de ce projet vers la moitié de l'année 2011 s'il nous sera possible.
Encore je vous souhaite BONNE CONTINUATION DE CETTE ANNÉE 2011 avec de bonnes réalisations.
Bien cordialement
frère Lori



MAIL DE FRERE LORI 22 décembre 2010e -
le parrainage d'enfants...
Chers frères et
Les Amis de frère Lori
 
La Mission des frères capucins en plus de l’evangelization et developement comprend Le parrainage d’enfants. C’est grâce à des parrains de Bourg en Bresse et d’ailleurs en France, de Caxias do Sul, Flores da Cunha, Veranópolis, Marau au Brésil que nous pouvons payer l’écolage à environ 500 enfants. Pour certains d’entre eux nous fournissons aussi des livres, materiel scolaire et pour quelques uns aussi l’uniforme. Certains enfants reprennent le chemin de l’école qu’ils avaient quitté depuis deux ou trois ans, faute des moyens. Frére Sérge (brésilien) et moi-même sommes allés ce lundi 22 décembre, distribuer quelques uniformes. Sur le chemin des arrets pour gouter au maïs boucané et au bord de la mer, une patissière nous a fait gouter ses specialités. Il n’a pas manqué aussi l’accueil d’un enfant nouveau né que probablement jouera le rol de « l’enfant Jésus » pour la fête de Nöel. Tout ceci remplit de joie ceux que nous rencontrons et rechauffe notre cœur. MERCI à tous ceux qui nous soutinnent pour que ce travail soit possible. JOYEUX NOEL À VOUS TOUS.
Bien cordiallement,
Frère Lori


MAIL DE FRERE LORI vendredi 10 décembre 2010 et jeudi 16 décembre - Nous aurions du rentrer en Haiti ce jeudi 08 décembre, mais...

Chers amis,PACE E BENE

Les vacances au Brésil sont finies. Je suis en Rep Dominicaine depuis le 02 décembre où j'avais une réunion du conseil vice provincial, frère Armand s'y est rendu aussi. Nous aurions du rentrer en Haiti ce jeudi 08 décembre, mais il y a des très fortes et violentes manifestations à Port au Prince et un peu partout en Haiti, suite à l'annonce des résultats des élections et suite a la déclaration faite par un expert français de que le choléra serait entré en Haiti apporté par les soldats du Nepal.
Je suppose que vous etes entrain accompagner les événements par les médias.
Il y a quelques morts, mais surtout on a mit du feu dans des établissements de l'état, douane, DGI, etc, des rues sont bloquées, du feu, barricades,etc...
Les cars que font le trajet Santo Domingo à Port au Prince ont été anulés et l'on ne sais pas quand ça va reprendre. La ville des Cayes, proche de laquelle où nous vivons il y a des grandes et violentes manifestations même contre les commissariats, etc.
Les écoles (même chez nous, en zone rurale) sont férmées depuis plus d'une semaine (frère  André qui est à Béraud m'a écrit) et même dans ce petit blaide de campagne chaque soir il y a des manifestations, des pneus brulés, même si, jusqu'à présent, pas des violences dans cet endroit.
Les frères qui sont à Béraud nous conseillent de ne pas voyager, en ce moment. Nous ne savons pas quand nous pourrons nous rendre en Haiti. La situation est très délicate.
Frère Jean François, Benoit et tous les frères qui sont en Haiti vont bien.
À Béraud il y a eu aussi du choléra et des morts, bien que ces morts ne soient pas "contabilisés" dans les chifres officiels.
Quant aux parrainages, nous sommes en train de continuer, bien que toute cette situation nous dérrange beaucoup.
Cordiallement, en union dans la prière...
frère Lori

PACE E BENE
Merci pour votre mail.
Finalement nous sommes arrivés en Haiti ce dimanche 12 decembre, profitant le repis des manifestations. Nous avons pu constater, quand même, les dégats des violences: aux Cayes, par exemple, tous les batiments publiques ont été brulés, quelque commerce pillé et beaucoup des blocages sur la route. Sur un pont qui donne accès vers chez nous on a même "soudé des containeurs". Mais, ce dimanche on a pu passer quand même.
A Béraud nous avons retrouvés nos frères qui travaillent infatigablement pour l'accueil des gens qui viennent les voir pour pluseurs choses, dont la principal pour des parrainages et rehabilitations des maisons. D'ailleurs, bientôt, je ferai un tour avec frère Armand pour constater ce que les gens ont fait avec ce que leur a donné (du ciment, du fer et des tôles), nous vous enverrons un petit aperçu.
Pour ce que concerne la passerelle, elle a beaucoup servi, surtout après le passage du cyclone Thomas, lorsqu'il a beaucoup plut. Pendant environs un mois, tout le monde passsait par la passerelle. Il ya toujours beaucoup d'eau et en ce moment passent environs 200 (deux cents) élèves par jour. (voir les 4 photos)
Ainsi nous constatons l'importance de cet ouvrage. Nous voulons encore remercier tous ceux qui solidaires, nous ont aidé pour cette réalisation. Maintenant nous faisons des études pour la construction d'un dispensaire sur la paroisse d'Abacou. Il nous faudra certainement quelque temps, mais le projet est dans la tête.
Chers amis, nous vous assurons toujours de nos humbles prières et de ma bénédiction sacerdotale.Cordialement,frère Lori





MAIL DE FRERE LORI le 31 octobre 2010  -
la célébration de mes 25 ans de vie sacerdotale.....

Les Bienfaiteurs et les Amis de frère Lori
PACE E BENE

Je suis toujours au Brèsil, en ces jours, au noviciat des capucins à Marau - RS où je donne des classes aux novices, qui sont 15 dont 3 de Haiti et 1 de Rep Dominicaine.
Aussi je vais dans des communautés et des paroisses où travaillent les frères, Veranópolis, par exemple, la "ville de la LONGEVITÉ", les gens passent facilement le 90 ans en âge. Belle et magnifique région. Il n'y a presque pas des pauvres.
En cette ville, un très bon accueil en ce mois d'octobre, au Brésil, le "mois missionnaire" où dans toutes les paroisses on fait des campanhes pour aider les Missions. Cette fois ci les gens ont accueillit "le missionnaire, frère Lori". Je leur ai parlé d'Haiti, maintenant frappé aussi par le choléra. Mais les gens ont été sensibilisé para notre mission, d'évangelisation, l'humanitaire, l'éducation des enfants et le développement. Par des photos ils ont vu, avec l'aide des amis et des frères de France et d'autres lieux, quelles ont été nos ouvres et nos projets au long de ces trois ans et démi de présence en Haiti.
Jusqu'à présent (fin octobre 2010) plus de 50 parrainages pour des enfants où nous actuons au sud d'haiti, aussi des gestes emouvants, par exemple: "une dame qui a donné son anneaux", d'autres qui sont venu de loin pour avoir entendu à la rádio, notre message et les besoins pour nos projets. Un soutien très touchant et émouvant.
Pour la célebration de mes "25 ans de vie sacerdotale" les frères capucins, des gens ont organisés 2 fêtes où l'on a tout donné gratis pour le banquet et puis ils ont fait payer l'entrer pour le repas et cela en des occasions. Dans un endroit plus de 1000 personnes et dans l'autre autour de 950, mais ce qui est interessant "le bénéfice pour les projets des frères capucins en Haiti". Dans ma ville natal, "Caxias do Sul", une dame ayant acheté une nouvelle voiture a vendu l'ancienne et a donné la somme (7.700 USD)  pour notre mission en Haiti.
Tous ces gestes me donnent plus de responsabilité pour bien utiliser l'argent que nous recevons, au bénéfice de plus démunis, pour nos projets d'évangélisation, pour l'humanitaire, l'éducation, le développement.
Avec tous ces gens, beaucoup que je ne connais pas, ici au Brésil ou en France, ou ailleurs, je loue le Seigneur pour tan des gestes que touchent fond au coeur.
Au début janvier 2011 il y aura un autre frère brésilien, frère Adani Guerra, qui viendra se joindre à nous, à la mission en Haiti. Ainsi nous serons 4 brésililiens, 2 français et deux haitiens, il y aura aussi deux frères stagiaires pour un an.
Merci à vous tous mes frères capucins et les amis qui soutiennent nos projets en Haiti.
Mon humble prière et ma bénédiction sacerdotale.
Cordiallement
frère Lori


MAIL DE FRERE LORI le 4 septembre 2010  - de l'eau claire.....
LES FRÈRES ET
LES AMIS DE FRÈRE LORI
 












pace e bene

L'aide que nous vient de Porto Rico est complementaire de celle que nous vient de Fance et d'ailleurs et cette solidarité nous est bien venue.

"De l'eau c'est la vie". Avec l'aide des frères capucins et l'ordre franciscain seculier de Puerto Rico  et de EUA, nous voyons de l'eau jaillir de la terre. Deux puits ont été faits, un pour la maison paroissialle où vivent les frères et l'autre pour une communauté rurale de notre paroisse. Nous, les frères étions fréquement privés de l'eau et étions obligés la chercher à la rivière avec des tonneaux. Maintenant il suffit de brancher la pombe (lorsqu'il y a de l'élétricité) et l'eau monte au chateaux d'eau. Nous avons voulu aussi béneficier les gens du quartier et ainsi avons mit un touyau pour que les gens puissent s'en servir, car ils sont aussi souvent privés de l'eau.
Un deuxième puit a été fait pour la communauaté de Macieu où les gens devaient allez à plus d'un kilometre pour chercher de l'eau. Mainentant ils ont de l'eau potable au centre même du hammeaux. Quelle merveille et nous sommes reconnaissants à nos frères de l'ordre franciscain seculier qui nous ont financé ces deux puits.
Il reste toujours des communautés qui n'ont pas de l'eau potable et qui doivent chercher bien loin. Ça viendra !
En ce moment je me trouve pour quelque temps en vacances au Brèsil et pour traitement de santé, des analyses etc. Pour l'instant tout va bien. 
Les frères qui sont sur place continuent accompagner les gens pour la rehabilitation des maisons. Avec 3000 sacs de ciments, 4 tonnes de fer, 2000 tôles, nous avons pu béneficier plus de 60 familles qui doivent apporter leur part en sable, roche, main d'oeuvre, du bois pour la toiture et les portes etc. Ça avance, bien que lentement, car en ce moment c'est la période de fortes pluies, mais ça avance quand même.
J'espère qu'en France vous ayez de bonnes vacances et ainsi réprendre du souffle et des forces nouvelles.
Je vous remercie pour vos dons, le frère Hubert m'en fait part. Oportunement, avant la fin de l'année, je donnerai le compte rendu précis.
Je vous mets constament dans mes humbles prières (les frères et les amis de frère lori)
Bien cordiallement.
Frère Lori

MAIL DE FRERE LORI le 19 juin 2010  - la réhabilitation des maisons ...










Les amis de frère Lori

PACE E BENE

Je suis en Rep. Dominicaine où nous avons terminé le chapitre vice provincial pendant lequel nous avons choisis des frères qui vont animés la vie des frères au niveau fraternel, spirituel, apostolique, missionnaire et dans d’autres niveaux.

Ce temps m’est favorable pour envoyer un petit message communiquant le mouvement de notre mission en Haïti. Nous continuons les activités, les plus diverses et surtout l’apport d’aide pour la réhabilitation des certaines maisons. Dans un courriel précédent nous avons déjà envoyé trois photos auxquelles nous en rajoutons 15 autres photos. C’est un nombre plus grand des familles auxquelles nous apportons d’aide, cependant les photos ne sent pas encore disponibles.

Voici la façon dont nous aidons les familles :

1)      Visite et dialogue pour faire la famille prendre conscience de l’apport qu’elle-même doit chercher : du sable, des roches, du bois ; la main d’œuvre est sur le compte de la famille.

2)      Prise des photos

3)      Lorsque la famille a du sable et des roches sur le terrain et qu’ils ont préparé pour la fondation de la maison on pourra venir chercher du ciment (entre 50 et 70 sacs), du fer (entre 15 et 30 barres : 1/2 ; 3/8 ; 1/4)

4)      Aillant fait et monté les blocs et la charpente faite ils viendront chercher les tôles et des clous pour les tôles.

5)      Le chantier sera visité, dans la mesure du possible, par un des frères capucins, pour vérifier l’évolution.

C’est certain, accompagner tout ce travail plus le reste que nous avons à faire c’est bien fatigant, mais c’est notre mission. D’ici quelque temps ce sera, peut-être, plus lent parce je pense partir en vacances au Brésil, après deux ans. Mais je suis certain, les gens iront continuer car les conditions des maisons ne leur sont pas favorables et les gens veulent vivre avec plus de dignité.

Nous sommes très reconnaissants à l’aide que vous nous apporter à travers frère Hubert. Nous sommes aussi aidés par des amis et les frères capucins du Brésil. Après le tremblement de terre en Haïti, nous avons aidé au parrainage de plus de 100 écoliers. A la veille des examens ceux qui n’ont pas tout payé sont renvoyés par la direction ne pouvant pas composer. Ils perdront l’année s’ils ne règlent pas leurs cotisations, ainsi ils viennent auprès de nous pour chercher de l’aide (souvent pour une valeur équivalente à 50 USD). Aussi nous payons des cours à l’alliance française et des cours d’informatique.

En plus d’aide alimentaire et pour la santé, voici comment nous utilisons l’aide que nous est parvenue.

Nous vous en remercions de tout cœur et demandons au Seigneur de couvrir des bénédictions et de grâces.

Avec les concours de mon humble prière, je vous dis à bientôt.

Frère Lori, frère Jean François, frère Benoit, frère Armand.


Ċ
Eb Duthoit,
31 janv. 2011 à 02:05
Ċ
Eb Duthoit,
5 juin 2011 à 01:59
Comments