FAQ sur l'athéisme



"C'est quoi, un athée ?"

Un(e) athée est quelqu'un qui ne croit pas à l'existence des dieux.

Cette absence de croyance n'est généralement pas le résultat d'une simple ignorance des enseignements religieux. Bien souvent, les athées connaissent ces enseignements mais n'y croient pas car ils paraissent littéralement incroyables.

Certains athées (mais pas tous) vont au-delà d'une simple absence de croyance aux dieux : ils pensent que certains dieux, ou tous les dieux, n'existent pas. Le fait de se contenter de ne pas croire en l'existence des dieux est parfois appelé la position "athée faible"; alors que le fait de penser que des dieux n'existent pas est connu sous le nom de "athéisme fort."

Les gens qui ne sont pas athées sont par définition des théistes : ils croient qu'il existe un ou plusieurs dieux.

"Mais ne pas croire en Dieu, n'est-ce pas la même chose que de croire qu'il n'existe pas ?"

Certainement pas. Ne pas croire une proposition, cela signifie tout simplement que l'on ne croit pas qu'elle est vraie. Quand on ne croit pas qu'une affirmation est vraie, cela n'est pas équivalent à croire qu'elle est fausse. 

On peut simplement n'avoir aucune idée de si elle est vraie ou non, considérer qu'il n'y a aucune raison valable d'y croire, que la question n'a aucun intérêt, qu'elle n'a pas de sens etc.

"Alors, qu'est-ce que l'agnosticisme?"

Le terme 'agnosticisme' fut créé par le professeur T.H. Huxley lors d'une réunion de la Metaphysical Society en 1876. Il définit un agnostique comme quelqu'un qui croit que la question de l'existence d'une puissance supérieure est non résolue et insoluble. En d'autres termes, un agnostique est quelqu'un qui croit que nous ne savons pas, et que nous ne pouvons pas savoir de façon certaine, si un dieu existe.

Notez que selon cette définition, il est tout à fait possible d'être à la fois théiste et agnostique, ou à la fois athée et agnostique. L'agnosticisme n'est pas une impossible "troisième voie" entre le théisme (croyance aux dieux) et l'athéisme (absence de croyance aux dieux).

Les mots sont parfois trompeurs. Evitez de déduire la position philosophique de quelqu'un uniquement à partir du fait qu'il se qualifie d'athée ou d'agnostique. Par exemple, de nombreuses personnes utilisent "agnosticisme" pour signifier ce que l'on appelle "athéisme faible," et le mot "athéisme" seulement quand ils parlent de "athéisme fort."

Egalement, prenez garde au fait qu'il est très difficile de généraliser sur les athées. La seule chose que vous pouvez dire avec certitude, c'est que les athées ne croient pas en l'existence des dieux. Par exemple, ce n'est certainement pas vrai que tous les athées croient que la méthode scientifique est la meilleure façon de découvrir l'univers.

"Quelle est la justification ou la base philosophique de l'athéisme ?"

Il existe beaucoup de justifications de l'athéisme. Pour savoir pourquoi une personne en particulier est athée, il vaut mieux le lui demander.

De nombreux athées estiment que l'idée de dieu présentée par les principales religions est auto-contradictoire, et qu'il est logiquement impossible que de tels dieux puissent exister. D'autres sont athées par scepticisme, car il ne voient aucune preuve que des dieux existent.

Il existe de nombreux livres qui établissent une justification philosophique de l'athéisme, tels que "Atheism: A Philosophical Justification" de Martin et "Atheism: The Case Against God" de Smith. Un excellent livre récent est "Pour en finir avec Dieu" du biologiste Richard Dawkins.

Bien sûr, certaines personnes sont athées sans avoir d'argument logique particulier pour appuyer leur athéisme. Pour certains, c'est simplement la position la plus sensée.

"Mais n'est-il pas impossible de prouver la non-existence de quelque chose ?"

Il y a beaucoup de contre-exemples à cette affirmation. Par exemple, il est très simple de prouver qu'il n'existe pas de nombre premier plus grand que tous les autres nombres premiers. Bien sûr, nous parlons là d'objets bien définis obéissant à des règles également bien définies. Il est très rare de trouver une définition précise de ce qu'est un dieu.

De toute façon, la question ne se pose pas vraiment pour les athées : il en va des dieux comme de toutes les créatures fantastiques comme les fées ou le Yeti. C'est à celui qui croit au Yeti de prouver qu'il existe, pas aux sceptiques de prouver qu'il n'existe pas.

Et ceux qui professent un athéisme fort n'affirment généralement pas qu'aucune sorte de dieu n'existe. A la place, ils restreignent d'habitude leurs affirmations pour couvrir certaines espèces de dieux décrits par les fidèles de plusieurs religions.

"Et si Dieu était indétectable en pratique ?"

Si votre dieu interagit avec l'univers de quelque façon que ce soit, alors les effets de son interaction doivent avoir des manifestations physiques. Par conséquent, son interaction avec notre univers doit être en principe détectable.

Mais si votre dieu est indétectable, cela signifie qu'il n'interagit jamais avec l'univers. Beaucoup d'athées soutiennent que si un dieu n'interagit jamais avec l'univers, la question de savoir s'il existe ou pas n'a aucune importance.

Il devrait sûrement être possible de percevoir un effet quelconque causé par la présence de votre dieu. Sinon, comment le distinguer de toutes les autres choses qui n'existent pas ?

"Dieu est unique. Il est l'être suprême, le créateur de l'univers. Il doit exister par définition."

Les choses n'existent pas simplement parce qu'on les a définies. Nous savons beaucoup de choses sur la définition du Père Noël : à quoi il ressemble, ce qu'il fait, où il vit, le nom de son renne etc... Mais cela ne veut pas dire que le Père Noël existe.

"Et si j'arrivais à prouver par la logique que Dieu existe ?"

D'abord, avant de commencer votre preuve, vous devez fournir une définition claire et précise de ce que vous entendez par "Dieu". Une preuve logique requiert une définition claire de ce que vous essayez de prouver.

Différentes religions ont des conceptions très différentes de ce à quoi ressemble "Dieu". Elles ne sont même pas d'accord sur des choses basiques : combien y a-t-il de dieux, sont-ils mâles ou femelles, etc...

"OK, si je définis ce que j'entends par 'Dieu', et que je prouve ensuite par la logique qu'il existe, est-ce que ce sera suffisant pour vous ?"

Même après des siècles d'efforts, personne n'a apporté une preuve logique valable de l'existence de son dieu. Malgré cela, il y a encore des gens qui pensent qu'ils peuvent prouver par la pure logique que leur dieu existe.

Malheureusement, les théories échafaudées uniquement sur la seule logique ont la fâcheuse habitude de se casser la figure. Il est très facile de se prendre les pieds dans ses hypothèses et de trébucher sur une déduction hâtive. Pour ne pas se fourvoyer, rien de tel que l'observation et l'expérience.

La logique est un outil utile pour analyser des données et en inférer ce qui se passe. Mais si votre logique et la réalité ne sont pas d'accord, c'est la réalité qui gagne.

"Alors il me semble que rien ne vous convaincra jamais que Dieu existe"

Pas du tout. Une définition claire de "dieu", plus des preuves objectives convaincantes, seraient suffisantes pour convaincre beaucoup d'athées.

Notez que les preuves doivent être objectives. Des anecdotes sur les expériences religieuses d'autres personnes ne sont pas suffisantes. Et il faut des preuves fortement convaincantes, car l'existence d'un dieu est une affirmation extraordinaire - et les affirmations extraordinaires requièrent des preuves extraordinaires.

"L'athéisme n'est-il pas une religion ?"

La réponse à la question "l'athéisme est-il une religion" dépend bien entendu de ce que l'on entend par "religion". Généralement, une religion se caractérise par la croyance en un pouvoir supérieur surnaturel et par des pratiques cultuelles. (Notez en passant que, d'après cette définition-là, certaines variétés de bouddhisme ne sont pas des religions).

L'athéisme n'est qu'une absence de croyance. Ce n'est donc pas une croyance, et certainement pas une croyance en un pouvoir surnaturel, et il n'implique aucun culte.

Si vous élargissez le terme "religieux" pour couvrir l'athéisme, de nombreuses choses deviennent aussi "religieuses" : ne pas croire au Yeti, faire de la politique, regarder la télévision etc…

"N'est-il pas écrit dans la Bible / le Coran / les Védas..."

Prenez garde avant de continuer. Vous vous adressez à des athées, qui n'ont donc aucune raison a priori d'accorder un crédit particulier à vos saintes écritures. Les versets d'un des milliers de livres "sacrés" qui existent n'ont pas de raison de les impressionner.

"Mais que faites-vous des prédictions réalisées que l'on trouve dans la Bible / le Coran / les Védas ?…"

Il faudrait que vous soyez plus spécifique. Surtout s'il n'existe aucune autre source que votre livre "saint" pour affirmer que ces prédictions se sont réalisées, ou que les prédictions ont été faites avant l'évènement lui-même. Ce n'est pas très étonnant que dans un roman, une prédiction faite dans un chapitre se réalise quelques chapitres plus loin.

"Les athées détestent Dieu !"

C'est une drôle d'idée ; il est difficile de détester quelque chose à l'existence de laquelle on ne croit pas ! Ou alors, de la même façon que l'on pourrait détester le Grand Schtroumpf ou Fantômas.

"En quoi les athées sont-ils différents des croyants ?"

Ils ne croient en aucun dieu ; un point c'est tout.

Il y a des athées qui écoutent du rap et d'autres qui préfèrent Mozart. Certains portent des chemises à fleurs et d'autres des complets vestons ou des tailleurs. Il y en a même qui portent des robes oranges (de nombreux bouddhistes ne croient en aucun dieu).

Qui que vous soyez, il y a de fortes chances pour que vous ayez rencontré de nombreux athées sans le savoir. Les athées n'ont pas de particularités d'apparence ou de comportement.

"Pas de particularité ? Mais les athées ne sont-ils pas moins moraux que les croyants ?"

Ca dépend. Si vous définissez la moralité comme l'obéissance à des règles "divines", alors les athées sont moins moraux puisqu'ils n'obéissent à aucun dieu. Mais en fait, quand on parle de moralité, on fait référence à ce qui est acceptable ou inacceptable dans une société donnée.

De nombreux athées se comportent de façon morale simplement parce que, comme la plupart des gens, ils ont une tendance naturelle à l'empathie avec d'autres êtres humains. Les humains sont des animaux sociaux, et doivent coopérer pour réussir pleinement dans leurs actions. C'est sans doute la raison pour laquelle, de façon consciente ou inconsciente, ils sont amenés à éviter les comportements "anti-sociaux" ou "immoraux".

"Y a-t-il une morale athée ?"

Si vous voulez dire "y a-t-il une morale qui convienne à des athées" alors la réponse est oui. De nombreux athées ont des idées très arrêtées sur la moralité.

Si vous voulez dire "l'athéisme possède-t-il un code moral propre" alors la réponse est non. En soi, l'athéisme n'implique pas grand chose, à part ne pas croire en l'existence des dieux. Hors des interdits purement religieux, la plupart des athées suivent les mêmes "règles morales" que les théistes, mais pour des raisons différentes. Ils voient la morale comme quelque chose qui est créé par les humains, plutôt qu'un quelconque décret surnaturel.

"Les athées ne sont-ils pas des croyants qui nient la réalité de l'existence de Dieu ?"

Non. Une étude de la "Freedom From Religion Foundation" a montré que plus de 90% des athées qui ont répondu sont devenus athées parce que la religion ne fonctionnait pas pour eux. Ils ont conclu que les croyances religieuses étaient fondamentalement incompatibles avec ce qu'ils observaient autour d'eux.

Les athées ne sont pas des non-croyants par ignorance ou rejet ; ils ont simplement réalisé à un moment donné qu'ils ne croyaient en aucun dieu. Certains d'entre eux ont d'ailleurs passé du temps à étudier une ou plusieurs religions, parfois en détail, et ont conclu qu'ils ne croyaient pas en leurs affirmations.

"Discuter de l'existence de Dieu, n'est-ce pas admettre sans le dire qu'il existe ?"

Pas du tout. Les journaux parlent du Père Noël tous les ans, et cela ne signifient pas que les journalistes croient que le Père Noël descend dans les cheminées pour nous apporter des joujoux. Les amateurs de jeux de rôle discutent de toutes sortes de créatures étranges : les orques, gobelins, titans et minotaures. Et la plupart d'entre eux ne croient pas que les gobelins existent réellement !

"Les athées ne veulent-ils pas croire en Dieu ?"

Les athées vivent leur vie sans avoir l'impression permanente que quelqu'un les observe. Beaucoup d'entre eux n'auraient aucune envie qu'on les surveille, même si ce "Big Brother" hypothétique est supposé être bienveillant.

Certains athées aimeraient croire que des dieux existent - et alors ? Doit-on croire une chose simplement parce qu'on voudrait qu'elle soit vraie ? Les athées pensent souvent qu'il ne suffit pas de vouloir croire une chose ; il doit exister des preuves et arguments convaincants.

"Bien sûr que les athées ne voient aucune preuve de l'existence de Dieu : ils ne veulent pas voir la vérité !"

Un très grand nombre d'athées étaient auparavant religieux. Beaucoup ont sérieusement envisagé l'hypothèse que des dieux existent. De nombreux athées ont passé du temps à prier pour tenter de contacter un dieu particulier.

Bien entendu, certains athées n'ont pas l'esprit ouvert ; mais ne supposez pas que tous les athées sont sournois et intellectuellement malhonnêtes: ce serait très mal pris. Si vous désirez débattre avec une athée, il est préférable que vous lui donniez le bénéfice du doute et que vous fassiez l'hypothèse qu'elle est sincère. Si vous ne voulez pas croire qu'elle dit la vérité, il est futile de débattre.

"Mais les athées ne craignent-ils pas qu'ils puissent avoir tort ?"

Non, et vous ? Beaucoup d'athées trouveraient fascinant que des dieux, des korrigans ou le Yeti existent réellement.

Mais certains athées le sont depuis des années. Ils ont rencontré de nombreux arguments et des soi-disant preuves de l'existence des dieux, et ont conclu qu'ils sont tous invalides.

Des millénaires de croyance religieuse n'ont jamais produit aucune preuve de l'existence des dieux. Les athées pensent généralement qu'il est peu probable que la situation change dans le futur immédiat, et ne se font pas de souci sur le sujet.

"Mais alors, pourquoi les théistes devraient-ils remettre en question leurs croyances ? Les mêmes arguments ne s'appliquent-ils pas ?"

Non, car les positions ne sont pas similaires. L'athéisme est une absence de croyance ; c'est une position par défaut où l'on n'affirme rien. Le théisme est une croyance positive, pour laquelle il semblerait justifié de disposer de preuves concrètes.

Certains athées pensent que les théistes devraient remettre en question leurs croyances à cause des dégâts bien réels qu'elles causent. Pas seulement pour les croyants, mais également pour le reste du monde

"Quel mal causeraient les religions ?"

Selon bien des athées (et certains théistes), les religions représentent une charge financière et économique considérable pour l'humanité. Ce fardeau est assumé par les croyants eux-mêmes, mais également par le reste de la population quand les états subventionnent les religions de manière directe ou détournée. Mais cette charge est également et surtout humaine : conflits entre communautés, traitements médicaux refusés pour raisons religieuses etc.
 
Les religions enseignent aux enfants des choses pernicieuses à un âge où leur esprit critique n'est pas développé. Par exemple, elles glorifient le fait de croire à des affirmations sans preuve, préparant le terrain aux idéologies de tous poils.

De plus, la quasi-totalité des religions établies ont dans leur histoire des périodes pendant lesquelles leur caractère néfaste s'est exprimé par des massacres, des persécutions et la suppression de progrès scientifiques. Cela coïncide généralement avec les époques où les autorités religieuses disposaient d'un pouvoir politique important.

Même si ces phases (qui n'ont jamais cessé pour certaines religions) se sont parfois momentanément calmées, les textes religieux qui les ont inspirées sont toujours là. Ils sont intacts et prêts à resservir quand les circonstances le permettront.

"Ces gens-là n'étaient pas des vrais croyants. Ils prétendaient simplement être des croyants pour se disculper."

Yannick : "Je te le dis, Gaëlle, tous les bretons boivent leur cidre dans un bol."
Gaëlle : "Pourtant, au dernier festival Interceltique, j'ai vu les Tri-Yann qui buvaient leur cidre dans un verre...…"
Yannick : "Quoi ? Alors ce ne sont pas des vrais bretons !"

Qu'est-ce qui fait un "vrai croyant" ? Il y a tellement de Seules Vraies Religions que c'est bien difficile à dire.

Voyez le christianisme : il y a des milliers de groupes et obédiences, dont les membres sont chacun convaincus qu'ils représentent le "vrai" christianisme. Parfois même, ils se combattent et se massacrent pour cette raison. Comment voulez-vous qu'un athée puisse décider qui est un "vrai" chrétien et qui ne l'est pas, quand même les églises catholique et orthodoxes ne peuvent se mettre d'accord ? 

La plupart des athées ont une position pragmatique et décident que si quelqu'un affirme qu'il est chrétien et utilise les croyance et dogmes chrétiens pour justifier ses actions, alors il doit être considéré comme un chrétien. La même chose est valable pour l'islam, l'hindouisme ou toute autre religion, bien sûr.

"Pourquoi y a-t-il autant de théistes si l'athéisme était si bien que ça ?"

Malheureusement, la popularité d'une croyance n'a pas grand rapport avec le fait qu'elle soit correcte ou qu'elle "fonctionne". Voyez par exemple tous les gens qui croient en l'astrologie, la graphologie, l'homéopathie ou d'autres pseudo-sciences.

Certains athées pensent que croire en des dieux est simplement une faiblesse humaine. Dans de nombreuses sociétés "primitives" ou pas, la religion permet aux gens d'aborder des phénomènes qu'ils ne comprennent pas suffisamment. Mais il y a aujourd'hui beaucoup de gens qui croient à des explications religieuses de certains phénomènes, alors qu'il en existe des explication naturelles parfaitement satisfaisantes.

Bien sûr, la religion joue d'autres rôles. Les religions sont peut-être nées comme un moyen de concevoir le monde, mais ont maintenant une fonction sociale pour beaucoup de gens en leur apportant un sentiment de communauté et d'appartenance.

Le sujet est vaste. Si vous vous y intéressez, lisez par exemple "Et l'homme créa les dieux" de Pascal Boyer.

"Mais voyez toutes ces cultures qui ont développé des religions. Cela veut sûrement dire quelque chose ?"

Pas vraiment. La plupart des religions ne se ressemblent que superficiellement. Par exemple, il faut se souvenir que le bouddhisme et le taoïsme n'ont pas de concept de Dieu au sens chrétien ou musulman. En bref, il n'y a aucun consensus entre les religions sur ce que sont les dieux. C'est l'un des problèmes auxquels vous ferez face si vous voulez discuter de votre "dieu" avec une athée : il faudra que vous définissiez ce que, vous, vous entendez par ce mot.

D'ailleurs, la plupart des religions sont promptes à dénoncer les religions concurrentes. Il est donc étrange d'utiliser l'existence d'une religion pour en justifier une autre.

"Et tous les savants et philosophes fameux qui ont conclu que Dieu existe, qu'en faites-vous ?"

Plusieurs études montrent qu'environ 40% des scientifiques croient en l'existence d'un dieu : les croyants sont donc en minorité. Ceci n'est d'ailleurs pas une "preuve de l'athéisme", car la véracité d'une croyance ne dépend pas de sa popularité. (Une étude sur le sujet a été faite par Edward J. Larson et Larry Withman en 1996 et rapportée dans le journal "Nature").

Notez par ailleurs que les athées ne considèrent pas les scientifiques ou les philosophes célèbres de la même manière que les croyants considèrent les messies, papes ou prophètes !

Un scientifique fameux est un être humain ; il peut être expert dans son domaine mais ce qu'il dit n'a pas particulièrement de poids quand il s'exprime sur d'autres sujets. De nombreux scientifiques respectés se sont rendus ridicules en traitant de sujets situés hors de leur domaine d'expertise.

Et les opinions des savants célèbres sont elles-mêmes traitées avec scepticisme par la communauté scientifique. Etre un expert reconnu dans un domaine donné ne dispense pas de fournir des preuves pour ses théories : la science s'appuie sur des résultats et observations reproductibles et confirmés de façon indépendante. Quand un scientifique émet une opinion religieuse qui ne s'appuie pas sur des preuves, cela reste une simple opinion. Elle ne vaut pas mieux que celle de tout autre théiste.

"Même si la religion n'est pas entièrement vraie, elle apporte au moins des messages importants. Quels sont les messages fondamentaux de l'athéisme ?"

L'athéisme n'apporte en lui-même aucun message : il consiste simplement à ne pas croire en l'existence des dieux. 

Par contre, beaucoup d'athées partagent des idées importantes. En voici quelques-unes ; ne soyez pas surpris s'il y en a parmi elles qui sont aussi présentes dans certaines religions.

- Avoir un comportement moral, ce n'est pas simplement suivre des règles sans réfléchir.
- Soyez particulièrement sceptiques devant des affirmations péremptoires.
- Si vous voulez que votre vie ait un sens, c'est à vous de le trouver.
- Recherchez ce qui est vrai, même si c'est inconfortable pour vous.
- Vivez pleinement votre vie, car c'est probablement la seule que vous aurez.
- Si vous voulez changer, faites-le vous-même ; cela ne sert à rien de compter sur une quelconque puissance extérieure. 
- Le fait qu'une chose soit populaire ne veut pas dire qu'elle soit bonne.
- Si vous devez faire une hypothèse, choisissez-en une qui soit facilement testable.
- Ne croyez pas à une chose simplement parce que vous voudriez qu'elle soit vraie.

Et finalement (le plus important) :

- Toutes les croyances sont susceptibles d'être remises en question.


Copyright © mathew 1995-1997, traduit et adapté par zartregu 2003-2009

 


Ce texte est adapté, parfois assez librement à des fins de clarification et de synthèse, du texte "alt.atheism FAQ" écrit par mathew (meta@pobox.com) avec l'aide de Michael Wang. Son but est de donner une bonne idée des opinions des milliers d'athées qui fréquentent alt.atheism, le plus grand forum athée anglophone du monde. Par exemple, la définition du terme "athée" fait l'objet d'un consensus parmi les habitués. Sur d'autres points, les réponses se contentent d'apporter une indication sur les réponses que vous pourriez recevoir. Traduction et adaptation de Zartregu (zzogue@hotmail.com).





Le site du traducteur : Le Crocodile Paroissial (humour athée)


Jésus-O-Matic

Site Meter

Comments