Accueil

 

Cure : 
75 avenue Denis Delorme
 04 78 87 06 54


Maison paroissiale :
1 chemin Beckensteiner






 
 HORAIRES DES MESSES :



(messe le samedi 28 février à 18h30 à Marcy l'Etoile) 
Messe le dimanche 01 mars à 09h00
(messe à 11h à Sainte Consorce) 


(messe le samedi 07 mars à 18h30 à Marcy l'Etoile) 
Messe le dimanche 08 mars à 11h00
(messe à 09h à Sainte Consorce




Petite Feuille de mars 2015







    









Prochains concerts
à l'église de Charbonnières :
 
jeudi 26 mars à 20h30:
Choeur de Crimée
 
vendredi 27 mars à 20h30:
concert "Orgue et Trompette"
(AAOC)


     Paroisse de Charbonnières – Notre Dame de l'Assomption

 URGENT :

La paroisse de Charbonnières a un besoin urgent et impératif de catéchistes : si vous êtes intéressés, 
merci de vous adresser à la cure.

LE MOT DU PÈRE CARRON

« Des nouveautés, encore des nouveautés »

Nous vivons dans les trois paroisses de Charbonnières, Marcy et Sainte Consorce, beaucoup de nouveautés en peu de temps. Désormais les trois forment une unité paroissiale, sous la responsabilité d’un seul curé.


Nous découvrons aussi la réalité du doyenné. Le doyenné permet de mutualiser les moyens au niveau des paroisses qui le constituent. Ce sont Marcy-l’Etoile, Sainte-Consorce, Charbonnières, la paroisse de l’Esprit-Saint des Portes de Lyon (Lentilly, La Tour de Salvagny, Dommartin), Craponne et Saint Genis-les-Ollières, paroisse Saint Alexandre de l’Ouest Lyonnais (Brindas, Grézieu la Varenne, Messimy, Pollionnay, Thurins, Vaugneray, Saint Laurent de Vaux). Le doyen est le Père Jean Rémi Falciola, curé de la paroisse de l’Esprit Saint des Portes de Lyon.


Dans ce cadre, nous découvrons à Charbonnières le journal « Concorde », journal par abonnement constitué par et pour les paroissiens du doyenné. Ce sera le meilleur moyen d’informer de la richesse du doyenné.


Nous pourrons encore découvrir la maison de la Parole à Brindas, qui propose comme son nom l’indique un soutien pour l’approfondissement de la Parole de Dieu.


Désormais nous travaillons de plus en plus ensemble, sur des territoires plus étendus. Cela peut déstabiliser, cela présente aussi le risque de rendre les liens moins faciles entre une communauté et son pasteur, mais c’est aussi une chance pour ouvrir nos cœurs à de nouvelles collaborations. Nous pourrons découvrir d’autres façons de travailler en Eglise, pour former davantage le corps du Christ donné au monde. 

Père Bertrand Carron. »