Bienvenue‎ > ‎Evénements‎ > ‎

Veillée et messe de Noël

Noël 2013










Accueillir l’autre 

Je viens mon frère
Je viens, mon frère étranger, m'opposer à tous les cris d'exclusion. Je viens, mon frère malade, déposer à ton chevet mon amitié. Je viens, mon frère ennemi, signer le pardon et la paix. Je viens, mon frère affamé, apporter le pain de ma table et les mains de mon entraide. Je viens, mon frère en deuil, partager ta peine et t'entraîner vers l'espérance. Je viens, mon frère opprimé, m'intéresser à ton sort et lutter pour la liberté de l'esprit et du corps. Je viens, mon frère découragé, réveiller l'ardeur de ton âme. Je viens, mon frère au chômage, mon frère en détresse. 
Je viens, mon frère de chaque jour, même si je ne connais pas la solution pour te tirer de la misère. Je viens, sans autre raison que te dire : ''Bonne nouvelle, mon frère : nous ne sommes plus seuls : Dieu vient comme un frère!''

(Charles Singer)

Accueillir nos proches

Prière à la Sainte Famille
Sainte Famille de Nazareth, gardienne fidèle du mystère du salut: fais renaître en nous l'estime du silence, rends nos familles cénacles de prière, et transforme-les en de petites églises domestiques, renouvelle le désir de la sainteté, soutiens la noble peine du travail, de l'éducation, de l'écoute, de la compréhension réciproque et du pardon.
Sainte Famille de Nazareth, réveille dans notre société la conscience du caractère sacré et inviolable de la famille, bien inestimable et irremplaçable. Que chaque famille soit une demeure accueillante de bonté et de paix pour les enfants et pour les personnes âgées pour qui est malade et seul, pour qui est pauvre et dans le besoin.
Jésus, Marie et Joseph, nous vous prions avec confiance, nous nous remettons à vous avec joie.
(Pape François)
S’accueillir soi-même comme enfant de Dieu 
L’aventure intérieure
Seigneur, réconcilie-moi avec moi- même. Comment pourrai-je rencontrer et aimer les autres si je ne m'aime pas ?  Seigneur, toi qui m'aimes tel que je suis et non tel que je me rêve, aide-moi à accepter ma condition d'homme limité, mais appelé à se dépasser. Apprends-moi à vivre avec mes ombres et mes lumières, mes douceurs et mes colères, mes rires et mes larmes, mon passé et mon présent. Donne-moi de m'accueillir comme tu m'accueilles, de m'aimer comme tu m'aimes. Délivre-moi de la perfection que je veux me donner ouvre-moi à la sainteté que tu veux m’accorder. Que ta tendresse me fasse exister à mes propres yeux ! Je voudrais tellement déverrouiller la porte de ma prison dont je serre moi-même la clef ! Donne-moi le courage de sortir de moi-même. Dis moi que tout est possible à celui qui croit. Dis-moi que je peux encore guérir, dans la lumière de ton regard et de ta parole. 

(Michel Hubaut)


Noël 2012



Noël 2011