Bienvenue‎ > ‎

Vie consacrée

Communauté des sœurs d'Aufréry

La communauté d’Aufréry est constituée de 34 sœurs aînées, Franciscaines Missionnaires de Marie, les unes valides, d’autres plus ou moins handicapées. Mais toutes souhaitent continuer de vivre à fond leur vocation. Notre Fondatrice, la Bienheureuse Marie de la Passion, nous a voulues à la fois contemplatives et actives. Aussi le Saint Sacrement est-il exposé plusieurs heures par jour. Notre Fondatrice disait : « Le Saint Sacrement exposé est le grand Missionnaires de l’Institut. » Franciscaines, nous vivons entre nous des relations simples et fraternelles, essayant, malgré nos limites de nous entr’aider dans la vie quotidienne. Nous essayons aussi de garder le sens de la pauvreté, personnellement et en communauté, non seulement dans la vie matérielle, mais surtout dans la vie spirituelle. Missionnaires, nous le restons par l’accueil des nombreuses personnes qui viennent nous voir et à qui nous accordons écoute et amitié comme le demande le Pape François. Enfin, la Vierge Marie tient une large place dans notre vie : « Missionnaires comme Marie ». Nous la prions à chacun de nos Offices à la Chapelle. Nous sommes proches de la Paroisse de Balma par nos contacts divers et par la présence dévouée de son Curé qui vient célébrer chez nous l’Eucharistie le lundi de chaque semaine. Nous offrons avec lui les difficultés, les souffrances, les joies de tous ses Paroissiens. 

Tous les jours de la semaine à 11 heures 30 il est possible de vivre l’Eucharistie avec elles et le dimanche à 9 heures 45. Pour en savoir plus consulter le site : http://www.fmmfrance.fr/communaute-fmm-pin-balma-aufrery


Nelly Brunaud, laïque consacrée : Marie Joseph de la Trinité 

Nelly Brunaud a « toujours senti l’appel de Dieu, le désir de [se] consacrer tout en étant épouse et mère », explique-t-elle. Touchée par Saint François de Sales dont « toute la vie est amour », Nelly s’est rapprochée de la communauté salé- sienne et a été consacrée le 18 mai 1990. Conjuguant règle de vie salésienne et vie familiale, Nelly a élevé son fils et tenu un magasin avec son mari. Elle vit avec une « joie profonde », un engagement où « la prière et le dialogue sont permanents ». A la fois apôtre et missionnaire, Nelly vit « en abandon total à Dieu », en parle à tous ceux qu’elle rencontre. Saint François de Sales disait qu’il faut « fleurir où on est planté », elle ajoute « fleurir et embaumer » avec un grand sourire.
Comments