1914



01 août 1914
Tout commence ce samedi après-midi, le village est calme, il fait chaud. Dans toutes les fermes les moissons sont la principale préoccupation. Soudain au clocher du village le tocsin retentit. C'est l'appel à la mobilisation générale.
 

Saint-Sorlin-de-Vienne en 1914
 
02 août 1914
Avec deux de ses amis, Lucien et Pierre, Etienne quitte son village pour regagner son lieu de casernement qui figure sur son livret militaire : la caserne Rambaud à Vienne. Tous les trois seront affectés au 109ème régiment d'infanterie territoriale. Etienne va retrouver un vieux copain de régiment : Marcel.
Etienne et Marcel sont affectés à la 7ème compagnie.
Lucien et Pierre sont affectés à la 6ème compagnie.
Les 5ème, 6ème, 7ème et 8ème compagnies forment le 2ème bataillon.
 


La caserne Rambaud à Vienne

 
03 et 04 août 1914
Le régiment reste à la caserne Rambaud, le 03 août Etienne va écrire sa première lettre à Marie-Louise.
 

  

05 août 1914
Le régiment est transporté en train jusqu'à Briançon dans les Hautes-Alpes.


Briançon - Les casernes
 

Du 06 août au 28 septembre 1914
Le 109ème RIT va séjourner à Prelles dans la vallée de la Durance. Aujourd'hui Prelles est un hameau de la commune de Saint-Martin-de-Queyrières dans le département des Hautes-Alpes.
Les soldats auront pour mission : la surveillance de la frontière italienne.

 
Prelles

 



29 septembre 1914
Le 109ème est transporté par train de Briançon vers le camp de La Valbonne dans le département de l'Ain, au nord-est de Lyon



https://sites.google.com/site/parcoursdunsoldat1418/le-parcours-d-etienne/La%20Valbonne.jpg
Le camp de La Valbonne
 
Du 30 septembre au 03 octobre 1914
Le régiment séjourne au camp de La Valbonne. Le 03 octobre  Etienne va bénéficier dune permission de 24 heures. Cette permission lui est accordée pour se rendre à Saint Sorlin. En réalité, c'est Marie-Louise accompagnée d'Adrien qui va lui rendre visite. Le couple va passer cette permission dans la ville de Meximieux située à proximité. Marcel et son épouse en feront de même et une amitié naîtra entre les deux femmes qui ne se connaissaient pas avant cette rencontre.



Meximieux
 


Du 04 au 06 octobre 1914
Le régiment effectue un déplacement en train qui va conduire les soldats à Givry-en-Argonne dans le département de la Marne.

 
Givry-en-Argonne




Le 07 octobre 1914 
Le rassemblement a lieu à Le Châtelier dans le département de la Marne.


Le Chatelier - Rue des fontaines

 


Les 08 et 09 octobre 1914
Le régiment cantonne à Suippes dans le département de la Marne.
 
Suippes
Suippes - Les écoles


 
Du 09 au 11 octobre 1914
Les territoriaux du 109ème sont employés pour des corvées en deuxième et troisième ligne dans la forêt de l'Argonne. 

 
Corvée d'eau dans les bois

 

Du 12 au 17 octobre 1914
Les soldats sont déplacés au camp de Mourmelon.



 
 


Du 18 au 25 octobre 1914
Le régiment est cantonné dans le village de Somme-Suippes dans le département de la Marne. Les hommes effectuent des corvées en appui des lignes de front.
 
Somme-Suippes - Rue de l'église

 
Du 25 octobre au 07 novembre 1914
La 7ème compagnie, celle dans laquelle est affecté Etienne, cantonne à Laval-sur-Tourbe dans le département de la Marne. Pendant cette période les territoriaux sont affectés au service du génie pour réparer les routes et les ponts. lorsque qu'ils ne travaillent pas à la réparation des ouvrages, ils prennent le service en deuxième ligne.
 
 


Du 09 au 14 novembre 1914
Etienne et les hommes de la 7ème compagnie sont positionnés à Somme-Tourbe dans le département de la Marne, près de la gare. ils ont pour mission, le déchargement des wagons.

 
Somme-Tourbe

 


Du 15 au 24 novembre 1914
Les soldats reviennent dans le village de Somme-Suippes où ils effectuent des corvées.


 
Somme-Suippes - Rue de Somme-Tourbe

 


Du 25 novembre au 06 décembre 1914
La 7ème compagnie est à nouveau dans la ville de Suippes. les hommes font des travaux sur les routes. Ils sont aussi affectés à la surveillance des points stratégiques.
 
Suippes - Le cimetière




Du 07 au 27 décembre 1914
Etienne et les hommes de sa compagnie montent en première ligne.
Ils sont dans un premier temps positionnés à Cabane et Puits, c'est un lieu-dit situé au nord de Somme-Suippes dans un secteur où les combats font rage.
Dans un deuxième temps ils restent dans le même secteur, mais ils descendront en deuxième ligne.

 
Les tranchées de première ligne