Galerie photos:‎ > ‎

Les villages de l'Huveaune

L'Huveaune , le petit fleuve marseillais, coule sur une cinquantaine de kilomètres . Il prend sa source dans le massif de la Sainte Baume, sur la commune de Nans les Pins dans le département du Var.
Il dévale la pente Nord du massif dans le vallon de la Castelette, pour traverser le village varois de Saint Zacharie  à la limite du Var et des Bouches du Rhône. Il poursuit sa route vers Marseille en traversant successivement les villages d'Auriol, de Roquevaire. Arrivé à Aubagne, où il fut recouvert dans le centre ville dès le début du vingtième siècle, il entreprend la dernière partie de son parcours en plaine en traversant le village de La Penne sur Huveaune, Dans Marseille, il traverse les quartiers de La Milière, St Menet, La Barasse, St Marcel, St Loup, La Capelette avant d'être détourné vers la calanque de Cortiou par un émissaire souterrain de 5,5 kms creusé sous le massif de MarseilleVeyre. Le cours historique du fleuve asséché, sauf en cas de crue, traverse les quartiers  de Mazargues et de St Giniez, pour rejoindre la méditerranée à la hauteur du parc Borely. 

Nans les Pins: . La grotte dela Castelette, source haute de l'Huveaune est situé au nord-est de la commune.

SAINT ZACHARIE         Le premier village sur le cours de l'Huveaune

AURIOL    et le cuvelage de l'Huveaune

ROQUEVAIRE      Précédent Auriol dans la domestication du fleuve, le village s'est doté en 1822 d'un cuvelage en centre ville.

L'Huveaune entre dans la ville d'Aubagne par le parc des Défensions
AUBAGNE        L'Huveaune rentre dans Aubagne par le Parc des Défensions puis est recouverte sur toute la traversée de la ville.

LA PENNE SUR HUVEAUNE     seul village à porter le nom de l'Huveaune. 

MARSEILLE      Dromel, St Marguerite . A la hauteur du stade Vélodrome, l'Huveaune est détournée vers Cortiou

MARSEILLE    L'embouchure de l'Huveaune au Parc Borely . C'est de l'eau de mer qui remonte le lit de l'Huveaune et non l'eau du fleuve qui le descend.

Gageons que dans quelques années, nous pourrons enfin redonner au cours d'eau ses lettres de noblesses. Celle d'un vrai fleuve qui pourra paisiblement en dehors de ses colères

 retrouver la mer.
Pour cela il faudra que tous les habitants de son bassin versant retrouvent les attitudes de tous ceux qui les ont précédés sur ce territoire et  pour qui l'Huveaune était essentielle à leur vie. 

Claude Carbonnell. Photographe