- Union Mondiale des Scientifiques pour la Paix (G.U.S.P.)


Appel à l'action lancé par John Hagelin :


Les scientifiques sont invités à jouer un rôle de premier plan pour mettre fin à la menace mondiale des armes nucléaires et instaurer une paix durable dans le monde.

Une nouvelle technologie de la défense a été développée. Elle permet d'éviter la guerre sur une base scientifique : neutraliser l'agression et empêcher le déclenchement de la guerre, rendant ainsi les armes offensives obsolètes.

L'Union Mondiale des Scientifiques pour la Paix a été constituée dans plus de 100 pays pour  accélérer la mise en œuvre rapide de cette technologie.

Les grands scientifiques de tous les pays sont invités à participer à cette Union Mondiale et à recevoir une formation à cette nouvelle science et technologie de la paix pour parvenir à la sécurité nationale et à l'invincibilité, créer et maintenir la paix mondiale.

Une menace nucléaire plus grave que jamais

Il y a soixante ans, l'horreur de la bombe atomique s'est abattue sur la race humaine à Hiroshima et à Nagasaki. Et au cours des 50 dernières années, depuis le développement de la bombe à hydrogène beaucoup plus puissante, le monde a connu la menace d'anéantissement nucléaire. Depuis un demi-siècle, le destin de l'humanité repose de façon précaire entre les mains de quelques hommes politiques qui ont le pouvoir d'engloutir le monde dans une conflagration nucléaire, avec des conséquences catastrophiques pour l'humanité et les écosystèmes de notre planète.

Depuis 35 ans, le Traité de Non-Prolifération (TNP) a été la pierre angulaire des efforts diplomatiques visant à réduire le risque de guerre nucléaire. Avec la récente conférence de révision du TNP à l'ONU, il est clair que ces efforts diplomatiques ont échoué : les Etats nucléaires signataires, conduits par les États-Unis, cherchent à agrandir et à moderniser leurs arsenaux et, en réponse,  les Etats nucléaires non signataires refusent de limiter leurs propres armes nucléaires. Avec la continuelle prolifération mondiale des armes nucléaires, et l'apparition de nouvelles armes nucléaires déstabilisantes pour les "champs de bataille", la menace de guerre nucléaire est plus préoccupante que jamais.

Des scientifiques unis

Les leaders scientifiques et experts nucléaires mondiaux sont unis dans leur consensus sur le danger sans précédent que pose à l'humanité les armes nucléaires. Ces 60 dernières années, depuis l'historique résolution Russell-Einstein (voir ci-dessous), la communauté scientifique a émit de vibrants avertissements au sujet des effets catastrophiques que produirait une guerre thermonucléaire, et a appelé à l'abolition de ces armes de destruction massive.

Résolution Einstein-Russell de 1955
sur le danger d'un anéantissement nucléaire :

" Compte tenu du fait que, dans toute future guerre mondiale, les armes nucléaires seront certainement employées et que ces armes menacent l'existence de l'humanité, nous exhortons les gouvernements du monde à réaliser, et à reconnaître publiquement que leur but ne peut être favorisé par une guerre mondiale, et nous leur demandons instamment, par conséquent, de trouver des moyens pacifiques pour le règlement de leurs différends."

Depuis la résolution Russell-Einstein, les scientifiques ont continué d'émettre des avertissements mondiaux concernant les graves dangers que posent à l'humanité les armes nucléaires.

Pugwash, 1982, (la première organisation scientifique internationale consacrée à l'élimination de la menace des armes nucléaires.) L'ultime crise :

"Le monde continue d'avancer à un rythme accéléré vers l'ultime crise à partir de laquelle il n'y a pas de retour. Tant qu'il y a des armes nucléaires dans les arsenaux, et que le nombre de nations en possédant menace d'augmenter considérablement en l'absence d'un accord international de non-prolifération plus efficace, nous continuerons de vivre au bord de la catastrophe mondiale. "

Union des Scientifiques Concernés, 2002.
La futilité du missile de défense :

«Les missiles de défense ne protègent pas des grandes menaces d'aujourd'hui. Il y a peu d'intérêt pour un pays en développement à s'équiper de missiles à longue portée. D'autres moyens de frappe sont moins chers, plus fiables, moins identifiables, et peuvent porter de plus grandes charges utiles avec plus de précision que les missiles de longue portée. Brandir la grande capacité nucléaire des États-Unis n'augmente pas notre sécurité, mais ne fera que renforcer les dangers. "

Pugwash, 2004.
La menace du terrorisme nucléaire :
"À la lumière de la possibilité réelle que des terroristes puissent acquérir et utiliser des armes nucléaires pour tuer des centaines de milliers de personnes innocentes, jamais la nécessité d'éliminer la menace posée par les armes nucléaires n'a été plus urgente."

Alertes ignorées


Depuis plus d'un demi-siècle, les mises en garde persistantes par les plus grands scientifiques du monde ont été ignorées par les dirigeants politiques. Aujourd'hui, les nations nucléaires, dirigées par les États-Unis, modernisent et étendent leurs arsenaux meurtriers et développent de nouvelles armes, potentiellement déstabilisatrices, comme en Amérique le "bunker buster" nucléaire, qui brouillent la distinction entre guerre conventionnelle et guerre nucléaire. En réponse, de nombreux États non dotés d'armes nucléaires travaillent secrètement jour et nuit pour développer leurs propres capacités nucléaires.

Quelle est la motivation des hommes politiques de se livrer à ce jeu de corde raide des armes nucléaires ? Le raisonnement est le même aujourd'hui qu'il l'a toujours été : il n'y a pas de technique de défense contre une attaque nucléaire. Le seul moyen viable de défense a été de posséder son propre arsenal nucléaire, présentant par là une menace crédible de représailles nucléaires dévastatrices.

Cette stratégie de défense basée sur des représailles meurtrières alias «Destruction Mutuelle Assurée» (MAD), a créé une impasse mondiale dangereuse. L'histoire compte de nombreux cas où l'escalade des tensions a failli déclencher une guerre nucléaire dévastatrice, et où l'état mental d'un seul dirigeant pourrait avoir précipité la fin de la civilisation.

Aujourd'hui, avec la prolifération des États dotés d'armes nucléaires, la menace nucléaire est plus grande que jamais. En particulier, on peut s'interroger sur la sécurité du vaste arsenal nucléaire de l'ex-Union soviétique et le risque de voir tomber des armes nucléaires entre les mains de terroristes.

La dissuasion nucléaire est insuffisante

La stratégie de la dissuasion nucléaire ne suffit plus. De quelle utilité serait la menace de représailles contre les organisations terroristes et de kamikazes, qui n'ont aucun scrupule à sacrifier leur vie et celle des autres pour semer la destruction sur leurs ennemis politiques et religieux ?  Que peut-on faire contre des organisations terroristes qui ne possèdent pas de territoire souverain pouvant servir de cible pour une frappe de représaille ?

Il est clair qu'une menace de représailles ne suffit pas à protéger un pays contre une attaque nucléaire.

La nécessité d'une nouvelle approche

Le monde a besoin d'une nouvelle défense efficace contre les armes de destruction massive. Heureusement, il existe une telle approche. Une technologie éprouvée est maintenant disponible et peut de façon fiable empêcher des attaques nucléaires, neutraliser les ennemis avant qu'ils ne frappent.

Selon des recherches dans le domaine de la résolution des conflits, la première étape dans l'émergence de la guerre est l'augmentation des tensions entre factions rivales. Qu'elles soient politiques, ethniques ou religieuses, ces tensions alimentent la violence et les conflits. Il est maintenant possible d'identifier et de désamorcer ces tensions et ainsi éviter la guerre avant qu'elle n'éclate.

Cette nouvelle approche pour prévenir la guerre et maintenir la paix entre les nations a une impressionnante feuille de route. Elle a été utilisée à maintes reprises pour réprimer la violence et la guerre ouverte dans les zones déchirées par la guerre, et a fait l'objet de centaines d'études et de recherches publiées dans des revues scientifiques internationales de premier plan.

L'approche est basée sur les avancées les plus récentes dans les domaines de la physique, de la physiologie et des neurosciences, et a ses origines dans l'ancienne science védique de la conscience qui a été systématiquement revivifiée dans cet âge scientifique par Maharishi Mahesh Yogi. Il s'agit d'une application pratique du Champ Unifié :  le plus fondamental et le plus puissant champ d'intelligence de la nature, la source unifiée de toutes les lois de la nature qui maintient l'ordre partout dans le vaste univers.

Cette approche comprend des technologies hautement éloborées de la conscience qui ouvrent la conscience humaine à l'expérience directe de ce domaine fondamental de l'unité, un domaine de paix absolue, à la base de toute diversité. L'expérience de ce domaine de paix intérieure anime la paix et l'unité dans la conscience individuelle. Et selon de nombreuses recherches, quelques milliers de personnes pratiquant ensemble ces technologies animent puissamment la paix dans la société, dénouent les tensions sociales aiguës et neutralisent les causes profondes de la violence sociale et de la guerre.

Cette approche permet de neutraliser les tensions et de désamorcer les situations politiques potentiellement dangereuses, pratiquement du jour au lendemain grâce à un emplacement stratégique du groupe d'experts formés dans ces technologies puissantes de promotion de la paix.

Feuille de route pour le désarmement

Tant qu'il n'y a pas de moyen éprouvé de prévenir le déclenchement de la guerre, il est compréhensible que les dirigeants politiques adoptent tous les moyens disponibles pour défendre leur pays, même la dangereuse corde raide de destruction mutuelle assurée.
Maintenant, avec l'émergence d'un système efficace, scientifiquement prouvé, d'une approche pacifique pour éviter la guerre, les dirigeants ne devraient plus recourir à de tels moyens brutaux et dangereux de défense.

Cette nouvelle science de défense préventive rend les armes offensives obsolètes et non pertinentes. Elle procure ainsi une feuille de route pratique et éprouvée pour le désarmement.

Le temps maintenant est à l'action

Chaque nouveau jour où le sort de la civilisation humaine continue d'être menacé par l'extinction nucléaire est un jour de trop. Quand il existe un moyen de mettre fin à la guerre et de débarrasser notre planète des armes nucléaires, nous avons l'obligation d'agir et de manière décisive.

Le temps est venu d'agir. Rien ne s'oppose à l'application immédiate de cette nouvelle technologie efficace. Le coût de la mise en œuvre est négligeable. Pour moins que le coût d'un seul bombardier B2, un gouvernement peut se doter d'un groupe de 10000 experts formés à la promotion de la paix : un groupe d'une taille suffisante pour prévenir la violence et la guerre à l'échelle mondiale.

Nous demandons à tous les scientifiques et les chefs de gouvernement d'user de leur influence et ressources pour créer au moins un groupe mondial de création de la paix, et d'établir des groupes plus petits dans leur propre pays. L'état du monde aujourd'hui, avec la prolifération nucléaire et la montée du terrorisme, ne nous autorise pas le luxe d'attendre.

La non-prolifération n'est pas suffisante

Depuis 60 ans, des scientifiques ont été promoteurs de la paix, du désarmement et de la résolution non violente des conflits. Ces efforts, bien que louables, n'ont pas atteint leur objectif. Leur manque de réussite provient de ce que les scientifiques ne possédaient pas une technologie efficace pour la paix. En conséquence, ils se sont contentés de plaider pour une réduction ou au moins une non-prolifération des armes nucléaires. Leurs voix n'ont pas été entendues par les politiciens partisans d'une forte dissuasion nucléaire.

Maintenant, les scientifiques peuvent se doter d'une puissante approche pour la paix et la sécurité nationale et jouer un rôle décisif dans la direction de leurs pays. Il n'est plus nécessaire de laisser le sort du monde entre les mains des politiciens ignorants et destructifs. Nous pouvons maintenant rendre ces tendances agressives totalement impuissantes en créant une influence de la paix physiquement insurpassable, invincible.

L'Union mondiale des scientifiques pour la paix

L'Union Mondiale des Scientifiques pour la Paix a été constituée pour former des scientifiques à cette nouvelle approche de la paix. L'Union mondiale est une puissante organisation internationale non gouvernementale composée de scientifiques et d'experts en politique qui sont concernés par la paix et qui ont la capacité d'agir en faveur de la paix et de la sécurité nationale sur une base scientifique.

Les leaders scientifiques sont invités à devenir les dirigeants de l'Union Mondiale des Scientifiques pour la Paix dans leur pays, et à recevoir une formation avancée dans les technologies les plus avancées pour la paix. Des conférences spéciales seront bientôt organisées pour offrir une formation avancée dans la science et la technologie de la paix, animées par les plus grands chercheurs dans ce domaine. Cette connaissance provient du célèbre savant et sage védique Maharishi Mahesh Yogi, qui a revivifié ces puissantes technologies de promotion de la paix à partir de la Science Védique de la conscience.

Les conférences auront lieu dans plusieurs endroits du monde entier, afin de les rendre facilement accessibles pour les scientifiques de différents pays.

Pour participer aux conférences, veuillez contacter :

Global Union of Scientists for Peace
2000 Capital Boulevard
Fairfield, IA 52556
USA
641-470-1353 •
Director@GUSP.org
www.globalpeaceinitiative.org  

Ensemble, nous pouvons mettre un terme à la menace nucléaire
et apporter une paix durable dans le monde.

Le moment pour agir, c'est maintenant !