Marcel OTTE

Préhistorien, Paléoanthropologue, 
Professeur ordinaire, Université de Liège, Belgique

Marcel Otte étudie principalement les échanges culturels à l'intérieur du continent européen durant la Préhistoire ancienne (Paléolithique) ainsi que les mouvements liés aux aires géographiques proches, telles que l'Afrique du Nord, l'Anatolie et la Sibérie occidentale. Sous sa direction, plusieurs travaux de terrain sont entrepris en Iran, Turquie, Crimée, Moldavie, Roumanie, Portugal et au Maroc. En Belgique, Marcel Otte poursuit un programme de recherche visant à la mise en valeur de la Préhistoire des sites wallons, dont la grotte Scladina à Sclayn, Chaleux, Trou Magrite et Bois Laiterie, site de plein air de Maisières-Canal et village néolithique à Alleur–­Domaine Militaire.

Il est à l’initiative d’une série de rencontres internationales organisées à l'Université de Liège visant à confronter les découvertes à celles produites par d'autres laboratoires et d'atteindre une intégration générale à caractère historique. La plus récente des ces rencontres est le colloque de la Commission 8 de l’UISPP, Union Internationale des Sciences Pré- et Protohistoriques, à l’Université de Liège en mai 2012, dans la foulée de son XVIe Congrès qui s’est tenu à Florianópolis, Brésil, en septembre 2011.

Marcel Otte aborde la Préhistoire de notre continent à partir d'une problématique uniforme fondée sur des données renouvelées. Il est très actif dans cette nouvelle connaissance, qu’il déplore être trop souvent réservée aux chercheurs d'outre-Atlantique. Par ailleurs, l'édition d'une revue scientifique, Préhistoire Européenne, à Liège puis à Paris, en collaboration avec L’Anthropologie, permet d'établir des contacts avec tous les pays du continent. Rencontres, publications et fouilles sur le terrain sont donc autant de moyens combinés qu’utilise le Préhistorien pour produire une recherche originale et fructueuse où l'Université de Liège, Belgique, occupe une place prépondérante.


Parcours...

Né en 1948, dès le plus jeune âge, Marcel Otte, développe une affection particulière, poétique et presque viscérale pour le « caillou ». « Sans oublier la perspective lointaine qui nous fait remonter à des milliers d'années [j’apprécie] sa texture, sa densité et même son côté sensuel », une définition de la passion, s’il en est !

À 17 ans, il pousse les portes de l’Université de Liège où, titulaire de deux doctorats, il entame rapidement une carrière de chercheur avant d’être propulsé, à l'aube de ses trente ans, au plus haut grade de Professeur. Durant ses études, il participe à des campagnes de fouilles avec les plus grands noms : André Leroi-Gourhan, à Pincevent; Gerhard Bosinski à Gönnersdorf; François Bordes à Pech de l'Azé; Jacques Tixier à Ksar'Aqil, Liban; etc.

Présent sur quatre continents, il reste néanmoins très attaché à sa terre natale et particulièrement au chantier de la Place Saint-Lambert, Liège. Il lutte contre sa destruction dès 1977. Soutenu dans son combat par les plus hautes autorités de l’Université de Liège, il mène des actions « choc », allant jusqu’à s’allonger devant les bulldozers pour contrer leur avancée destructrice.

Professeur et chercheur investi, Marcel Otte est un préhistorien, paléoanthropologue d’exception pour qui la science est une aventure de l'esprit dont le moteur doit être la poésie (propos recueillis par Stéphanie Koch, La Libre Belgique, 2001).

Directeur du C.I.R.A., Centre Interfacultaire de Recherches Archéologiques, du Centre de Recherches sur les Civilisations du Paléolithique supérieur européen, et du Musée archéologique de l’Université de Liège, il assure également la présidence du groupe de contact« Préhistoire » du F.N.R.S.

Directeur de chantiers, membre du comité de rédaction de prestigieuses revues (Archeologia Venatoria, Tübingen, Allemagne ; National Science Foundation, Washington, U.S.A. ; Trabayos de Prehistoria, Madrid, Espagne ; E.R.A.U.L. - Études et Recherches Archéologiques de l'Université de Liège), il dirige, depuis 1992 la revue L’Anthropologie, Paris.

Ses activités scientifiques s’étendent sur toute l’Europe et particulièrement à la direction du Centre de Recherche sur les civilisations préhistoriques européennes (Union Internationale des Sciences Préhistoriques). Il représente le Benelux à la Commission 8 de l'UISPP, Le Paléolithique supérieur en Europe, (UNESCO) et la Belgique auprès du "Conseil permanent" et du "Comité exécutif" de l’Union Internationale des Sciences Préhistoriques à Paris.

Il est également membre de l’Australian Rock Art Research Association, Darwin, Australie; European Association for Near Eastern Archaeology, Jérusalem et International Association for the study of Anthropology and Archaeology, Tel Aviv, Israël; Russian Archaeological Society, Saint-Petersbourg, Russie; Paleoanthropology Society, Washington et Society for American Archaeology, Chicago, États-Unis.


Membre de comités de rédaction de revues

  • Comité scientifique de la revue L'Anthropologie, Paris, représentant pour la Belgique.
  • Comité de Rédaction Archeologia Venatoria, Tübingen, Allemagne.
  • Comité de lecture du National Science Foundation, Washington, U.S.A.
  • Comité Scientifique de la revue Trabayos de Prehistoria, Madrid, Espagne.
  • E.R.A.U.L. - Etudes etRecherches Archéologiques de l'Université de Liège, direction depuis 1982 (60volumes parus).
  • Préhistoire européenne (Liège) : direction de la revue depuis 1992 (17 volumes parus) ; aujourd’hui, co-édition avec la revue L’Anthropologie (Paris). 
  • Éditeur de Palevol, de la Revue de l'Académie des Sciences, Paris.
  • Expert pour Antiquity, l'Agence National de la Recherche (France), pour Trabalhos de Prehistoria, Madrid.
  • Membre du Conseil Scientifique au Museum, Paris, etc.

Participation à diverses sociétés :

Europe

  • Centre de Recherche sur les civilisations préhistoriques européennes, direction (Union Internationale des Sciences Préhistoriques)
  • Commission 8 de l'UISPP "Le Paléolithique supérieur en Europe" (Unesco, représentant du Bénélux)
  • Union Internationale des Sciences Préhistoriques, Paris (représentant de la Belgique auprès du "Conseil permanent" et du "Comité exécutif")

Belgique

  • Archéfilm, Liège (président)
  • Archéologie andennaise, Andenne (administrateur)
  • Ardenne et Gaume, Furfooz (administrateur)
  • Association Liégeoise de Recherches Archéologiques (ASLIRA), Liège (président)
  • Association pour la promotion de l'Archéologie de Stavelot et de sa région, Stavelot (président)
  • Centre belge d'études karstologiques, Mons (membre)
  • Commission royale des monuments, sites et fouilles de la Région Wallonne (expert pour l'Archéologie)
  • Études africaines, Bruxelles (membre)
  • Fédération des Archéologues de Wallonie (administrateur)
  • Institut Archéologique Liégeois (administrateur)
  • Institut Royal des Sciences Naturelles, Bruxelles (collaborateur scientifique)
  • Les chercheurs de la Wallonie (membre)
  • Le "Vieux-Liège" (administrateur)
  • Musées Royaux d'Art et d'Histoire de Bruxelles (représentant de l'Université de Liège dans le Conseil scientifique)
  • Préhistoire Liégeoise, asbl  (président)
  • Projection archéologique sur le tracé du TGV (représentant pour l'Université de Liège)
  • Société des Américanistes, Bruxelles (membre)
  • Société de Recherche Préhistorique en Hainaut, Mons (membre)
  • Société Royale Belge d'Anthropologie et de Préhistoire, Bruxelles (administrateur)

Allemagne

  • Archaeologica Venatoria, Tübingen
  • Human Evolution International Interdisciplinary Project, Tübingen
  • Study Group on Music Archaeology, Hanovre
  • Verein "Förderkreis der Forschungsstelle Altsteinzeit", Cologne

Australie

  • The Australian Rock Art Research Association, Darwin

France

  • Association Internationale pour l'étude de la Paléontologie humaine, Paris
  • Comité International pour l'art rupestre, Foix
  • Groupes de méthodes pluridisciplinaires contribuant à l'archéologie, Lyon
  • Histoire scientifique et culturelle de l'humanité, UNESCO (représentant de la Belgique)
  • Les comportements alimentaires au Paléolithique en Europe occidentale, Paris, Museum
  • Musée de l'Homme, Paris (collaborateur)
  • Union Internationale de Paléontologie humaine (représentant de la Belgique)

Grande-Bretagne

  • The Archaeology of Central and Eastern Europe, Newcastle
  • The British Museum Society, London
  • The Royal Society, London
  • World Archaeological Congress, Cambridge

Israël

  • European Association for Near Eastern Archaeology, Jérusalem
  • International Association for the study of Anthropology and Archaeology, Tel Aviv

Italie

  • Centre universitaire européen pour les biens culturels, Ravello
  • Instituto Italiano di Paleontologia Umana, Rome

Luxembourg

  • Société de Préhistoire Luxembourgeoise (représentant de la Belgique)

Pays-Bas

  • Language Origins Society, Leiden

Russie

  • Russian Archaeological Society, Saint-Petersbourg

Suisse

  • International Union for Quaternary Research, INQUA, Zurich (représentant pour la Belgique)

USA

  • Paleoanthropology Society, Washington
  • Society for American Archaeology, Chicago

 

Direction de chantiers

  • Direction des fouilles au château médiéval de Saive en mai 1976, mai 1990, juillet 1991.
  • Direction des chantiers de fouilles de la place Saint-Lambert (de 1977 à 1983, et de 1989 à 1995).
  • Fouilles aux grottes de Sclayn, depuis 1978.
  • Direction du chantier de fouilles de l'ancienne église de Stavelot, de juillet 1986 à août 2000.
  • Direction des chantiers préhistoriques en Wallonie (Chaleux, Furfooz, Freyr/Waulsort, Modave, Profondeville, Huccorgne, Maisières, Alleur), depuis 1986.
  • Fouilles en Turquie (Karaïn et Öküzini), depuis 1988.
  • Fouilles au Portugal d'une grotte ornée paléolithique près d’Evora, de 1985 à 1993.
  • Fouilles en Roumanie, à Mitoc, d'un site du Paléolithique supérieur ancien, de 1992 à 1995.
  • Fouilles en Crimée, à Siuren I (Paléolithique supérieur et final), de 1994 à 1998.
  • Fouilles en Sibérie (région de l’Altaï, Paléolithique moyen et supérieur), en 1995 et 1996.
  • Fouilles au Kazakhstan (Paléolithique ancien), en 1996 et 1997.
  • Fouilles au Maroc (Paléolithique), de 2000 à 2002.
  • Fouilles en Iran (paléolithique supérieur) depuis 2004.